Mercredi 01 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Egypte: l'ultimatum de l'armée expire

Single Post
Egypte: l'ultimatum de l'armée expire

L'ultimatum de l'armée égyptienne au président Mohamed Morsi a expiré. Le président a appelé à former un gouvernement de coalition.

L'ultimatum de l'armée égyptienne menaçant d'imposer sa propre "feuille de route" au président Mohamed Morsi s'il ignore les "revendications du peuple" est arrivé à expiration mercredi. M. Morsi a au même instant,appelé sur sa page Facebook à "former un gouvernement de coalition afin d'organiser des législatives à venir".

L'armée a annoncé qu'elle publierait un communiqué après l'échéance de l'ultimatum à 16h30 heure suisse, sans toutefois préciser à quelle heure. Elle avait donné lundi 48 heures au chef d'Etat islamiste pour "satisfaire les revendications du peuple", dont une grande partie manifeste en masse depuis plusieurs jours pour appeler à son départ.

M. Morsi a catégoriquement refusé mardi soir de quitter le pouvoir, mettant en avant la "légitimité" que lui confère son élection démocratique, il y a un an. Il a rejeté l'ultimatum de l'armée, affirmant qu'il ne se plierait à aucun "diktat".

Rencontre

Avant l'expiration du délai, le chef de l'armée égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi, rencontrait le représentant de l'opposition Mohammed ElBaradei et des chefs religieux, a indiqué une source militaire à l'AFP.

Les représentants du parti salafiste al-Nour et du Parti de la liberté et de la justice, vitrine politique des Frères musulmans dont est issu M. Morsi, ont été également invités mais ne se sont pas présentés au ministère de la Défense au Caire où se tiennent les tractations.

Le porte-parole de l'armée, le colonel Ahmed Aly, a confirmé dans un communiqué que la direction militaire rencontrait "des symboles religieux, politiques, nationaux et des dirigeant des mouvements de la jeunesse", ajoutant qu'un communiqué serait publié dès la fin de cette réunion.

Les foules se massent

Des foules de partisans et d'opposants à Mohamed Morsi se massaient à travers le pays avant l'expiration de l'ultimatum de l'armée. Au Caire, des milliers de pro-Morsi étaient toujours massés sur la place Rabaa al-Adaouiya.

Les rassemblements anti-Morsi commençaient également à se former dans d'autres villes, dont Alexandrie (nord) et Port-Saïd, sur le canal de Suez.

- See more at: www.lacote.ch/fr/monde/egypte-l-ultimatum-de-l-armee-expire-604-1199306?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter#sthash.smF81lXD.dpuf


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Moi Même

    En Juillet, 2013 (17:59 PM)
    Du temps de Moubarack, il n' y avait pas de démocracie, mais il y avait de l'ordre!

    Atuellement????
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email