Jeudi 06 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Les 10 Africains qui comptent le plus à l'ONU

Single Post
Les 10 Africains qui comptent le plus à l'ONU

Deux Sénégalais, Mahtar Mbow et Jacques Diouf, ont quitté en 1987 et 2011 leurs postes respectifs de directeur général de l’Unesco et de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Depuis, l’Afrique est loin d’être en perte de vitesse à l’ONU. Des hommes et des femmes issus de tous ses pays et régions et de tous horizons - médecins, diplomates et activistes - figurent en bonne place dans la hiérarchie onusienne. 

Maged Abdelaziz, conseiller spécial Afrique du secrétaire général de l’ONU 

« L’Afrique a besoin de partenaires égaux, pas d’exploitation », déclare ce diplomate égyptien âgé de 60 ans. Il était représentant permanent de l’Egypte auprès des Nations unies quand Ban Ki-moon l’a nommé en mars 2012 conseiller spécial pour l’Afrique, avec rang de sous-secrétaire général adjoint des Nations unies. Il est chargé de promouvoir le développement de l’Afrique à l’international et travaille avec les nombreux représentants spéciaux et autres chefs de mission déployés en Afrique, parmi lesquels le Sénégalais Abdoulaye Bathily (Afrique centrale), le Ghanéen Mohamed Ibn Chambas (Afrique de l’Ouest) et l’Algérien Said Djinnit (Grands Lacs).

Adama Dieng, conseiller spécial pour la prévention des génocides du SG de l’ONU
Ce juriste sénégalais de 64 ans a succédé en juillet 2012 au Sud-soudanais Francis Deng, à un poste à très lourdes responsabilités puisque créé après le génocide des Tutsis. Un dossier qu’il connaît bien : il a été greffier du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) de 2001 à 2009. Ancien greffier de la Cour suprême du Sénégal, il a aussi été de 1976 à 1982 l’assistant personnel de Keba Mbaye, autre homme de loi sénégalais respecté. Secrétaire général de la Commission internationale des juristes de 1990 à 2000, Adama Dieng a rang de sous-secrétaire général des Nations unies.

Sahle-Work Zewde, directrice du Bureau des Nations unies à Nairobi 
La diplomate éthiopienne, 64 ans, est la première titulaire de ce poste qu’elle occupe depuis mars 2011, à avoir rang de sous-secrétaire général des Nations unies. Une marque de l’importance donnée par l’ONU à l’Afrique orientale et à la Corne de l’Afrique, des régions troublées par le terrorisme islamiste. Auparavant, elle était chef du Bureau de construction de la paix des Nations unies en République centrafricaine. De 2006 à 2009, elle a été représentante permanente de l’Ethiopie à l’Union africaine et à la Commission économique pour l’Afrique. Formée en sciences naturelles à Montpellier, elle a été ambassadeur au Sénégal (1989-1993), à Djibouti (1993-2002) et à Paris (2002-2006).

Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la CEA, la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU
Nommé à ce poste en septembre 2012, ce spécialiste bissau-guinéen du développement, 67 ans, a été directeur de l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar) et de l’Ecole des cadres des Nations unies à Turin (2007-2012). Il a aussi occupé le poste important de directeur des Affaires politiques au cabinet du secrétaire général (2005-2007). Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il a enseigné à travers le monde, en parallèle de sa carrière au sein du Pnud, qu’il a rejoint en tant qu’économiste en 1988. Il en a été le représentant-résident au Zimbabwe et au Brésil, en 2003, où il a géré le plus gros programme du Pnud au monde.

Zaynab Hawa Bangura, représentante spéciale pour les violences sexuelles en situation de conflits
Cette Sierra-léonaise de 55 ans, nommée en septembre 2012, est une activiste sociale issue d’une famille modeste. Elle a fondé le premier mouvement de femmes non partisan du pays, Women Organized for a Morally Enlightened Nation (Women, « Les femmes organisées pour une nation moralement éclairée »), sous la junte militaire (1992-1996) en Sierra Leone. Elle a co-fondé le mouvement Campagne pour la bonne gouvernance (CGG), qui a exigé la tenue d’élections démocratiques en 1996. Candidate à la présidentielle de 2002, elle a obtenu moins de 1 % des voix. Mais n’a cessé de dénoncer les atrocités commises durant la guerre civile, par les rebelles comme par l’armée régulière. En 2006, elle a participé à la reconstruction d’un pays voisin lui aussi dévasté par la guerre, en tant que directrice des Affaires civiles de la Mission des Nations unies au Liberia. Nommée en 2007 ministre des Affaires étrangères de la Sierra Leone, elle a été ministre de la Santé de 2010 à 2012.

Leila Zerrougui, représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés
La juriste algérienne, 58 ans, sait de quoi elle parle : elle a été de 2008 à 2012 la chef adjointe de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique Congo (Monusco), qui a pour mandat la protection des civils. Auparavant, elle a fait une carrière de magistrate en Algérie, d’abord juge des mineurs puis de cour d’appel (1980-1997), et conseillère au Cabinet du ministre de la Justice (1998-2000), à la Cour suprême (2000) et à la Présidence (2000-2008), où elle a participé à la Commission nationale de la réforme de la justice. Elle a intégré les Nations unies en 2001 dans le Groupe de travail sur la détention arbitraire, dont elle a été la présidente (2003- 2008).

Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida
Ce Malien de 62 ans, diplômé en économie, en développement et en planification sociale, a commencé sa carrière sur le terrain à Tombouctou. Directeur de l’ONG Terre des Hommes au Mali en 1982, il est recruté cinq ans plus tard par l’Unicef pour un vaste programme de vaccination en République démocratique du Congo (RDC). Il supervise ensuite des programmes de l’Unicef dans 10 pays d’Afrique francophone et devient son représentant au Swaziland, au Burundi et en Ouganda – des pays où il s’attaque au fléau du VIH-Sida. Nommé en 2001 directeur de l’Appui aux pays et aux régions de l’Onusida, il mène une réforme pour gagner en efficacité. Un franc succès, qui lui vaut en 2008 sa nomination à la tête de l’Onusida, un mastodonte qui gère 3,8 milliards de dollars de fonds pour 2014-2015.

Phumzile Mlambo-Ngucka, directrice d’Onu-Femmes
Nommée à ce poste très convoité en 2013, voilà cette alliée de Thabo Mbeki recasée à New York, à 59 ans, loin des joutes politiques de son pays. Ministre des Mines et de l’Energie de 1999 à 2005, elle a gagné une réputation de grande efficacité en négociant en 2002 la charte de Black Economic Empowerment (BEE). Un accord qui a vu passer en dix ans 26 % de l’industrie minière sud-africaine entre des mains noires. Elle a remplacé Jacob Zuma à la vice-présidence de la République en 2005, quand ce dernier a été limogé par le président Mbeki. La raison ? Un procès pour corruption lancé contre Zuma par… son propre mari, Bulelani Ngcuka, lorsqu’il était procureur général. Ce dernier s’est reconverti dans les affaires dès 2004, sans faire trop d’ombre à sa femme.

Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour la population, le Fnuap
Ce médecin nigérian de 65 ans a commencé sa carrière en tant que professeur de pathologie clinique à l’université d’Ibadan. Il a supervisé de 2002 à 2008 un projet de la Banque mondiale de lutte contre le VIH-Sida au Nigeria et il a été directeur de l’Agence nationale du contrôle du Sida en 2007, avant d’être nommé ministre de la Santé de 2008 à 2010. A son poste actuel, qu’il occupe depuis janvier 2011, il succède à la Saoudienne Thoraya Obaid et se préoccupe à la fois des jeunes et de l’égalité des sexes. Son credo ? « L’humilité, pour s’adresser à son prochain dans le respect et favoriser le changement ».

Kanayo Nwanze, président du Fonds international de développement agricole, le Fida
« En tant qu’Africains, nous en avons assez des caricatures. Mais nous en avons aussi assez d’attendre – attendre d’être menés vers cette Afrique que nous voulons tous, l’Afrique qui peut et qui devrait être ». Dans une tribune publiée en juin dans The Guardian, cet ingénieur agricole nigérian de 68 ans somme les chefs d’Etat africains de tenir leurs promesses : consacrer 10 % de leurs dépenses à l’agriculture. Nommé en 2009 à son poste actuel, son mandat a été renouvelé jusqu’en 2017. Formé à Ibadan (Nigeria) et dans le Kansas (Etats-Unis), il a dirigé pendant une décennie le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice). Une organisation de recherche ouest-africaine qu’il a transformée en centre panafricain de premier plan.


affaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Diane

    En Décembre, 2014 (18:26 PM)
    Was l affaire acelor mitral est grave
    Top Banner
  2. Auteur

    Inquiet

    En Décembre, 2014 (18:29 PM)
    seneweb ou est maitre ousmane ngom ancien ministre de linterieur :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Omes

    En Décembre, 2014 (18:35 PM)
    les grefiers du senegal son fiers de toi
    {comment_ads}
    Auteur

    Diambar1

    En Décembre, 2014 (18:45 PM)
    Et Hamadoun Toure SG de IUT a Geneve, c wraiment domasse...senne ressersse sero
    {comment_ads}
    Auteur

    Mossi

    En Décembre, 2014 (19:36 PM)
    RAJOUTEZ BABACAR GAYE REPRESENTANT SPECIAL DU SECRETAIRE GENERAL EN CENTRAFRIQUE.
    Top Banner
    Auteur

    Sss

    En Décembre, 2014 (19:42 PM)
    et le general babacar gaye nak
    {comment_ads}
    Auteur

    Petit Ndo

    En Décembre, 2014 (20:06 PM)
    Le sénégalais ki a occupé les plus hautes responsabilités à l'ONU C le grand IBRAHIMA FALL
    {comment_ads}
    Auteur

    @petit Ndo

    En Décembre, 2014 (20:12 PM)
    tu connais amadou mahtar mbow ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Waarou

    En Décembre, 2014 (20:54 PM)
    Une chose a remarquer: ce sera tres difficile de voir un pareil article dans un journal americain . Par exemple: 10 Americains qui comptent le plus a l'ONU !!!???? :-D  :-D  :-D 



    Bien qu'ayant le siege ici a New York, les americains s'en moquent des UN. En fait, tu ne verras pas l'americain, juste diplomé, chercher un boulot la bas. Et c'est rare d'entendre un americain, travaillant aux UN, parler a la tele. Ils n'ont vraiment pas le respect que nous autres africains, leur donnons.
    Top Banner
    Auteur

    Bjk

    En Décembre, 2014 (21:12 PM)
    Cet article a une teneur promotionnelle et ne reflète pas la réalité, car la source de cette information n´est pas référencée. Il se contente d´énumérer des personnalités au profils politique en oubliant des sommités scientifiques tels Dr Lassina ZERBO (du Burkina), Secrétaire Exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des essais nucléaires (OTICE), homologue de l´Agence Internationale de l´Énergie atomique ou encore Dr Hamadoun Touré (du Mali), SG de l´UIT qui termine en apothéose son second mandat à la tète de l´UIT ou encore Sanou Brahima (du Burkina) réélu Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l´UIT à la totalité des pays votants (166 sur 166). Sur les 10 nominés dans cet article, il est frappant de constater que 7 ont entre 60 et 67 ans; la retraite aux nations Unies varie entre 60 et 62 ans selon la date de recrutement. Il est tout de même tant que les Africains songent à la relève générationnelle dans ces «instances.
    {comment_ads}
    Auteur

    Onu Dou Touss

    En Décembre, 2014 (21:26 PM)
    Travailler aux nations unies est le summum du manque d'ambition. Certes il y a les sous là bas mais à part ça rien d'intéressant
    {comment_ads}
    Auteur

    Papea

    En Décembre, 2014 (21:46 PM)
    et amadou laye sarr ?? :?:  :?:  :?: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Rahm00

    En Décembre, 2014 (22:49 PM)
    Les Africains aiment beaucoup les postes au sein des nations unies, nous sommes les seuls dans ce cas de figure. Le plus désolant est que nos représentants occupent des postes sans pouvoir (comme l'ONU d'ailleurs). Seuls les africains pensent encore que l'ONU a un quelconque pouvoir.



    Enfin pour ceux qui n'ont pas lu Une saison au Congo d'Aime Césaire, il y a un passage dans ce livre qui illustre à mon sens parfaitement le goût immodéré des cadres africains aux titres et postes onusiens :



    QUATRIÈME BANQUIER (dont les affaires sont menacées par l'indépendance des congolais)



    Eh ! bien tant pis, je vous croyais plus vifs.



    Suivez l'idée. Que veulent-ils? Des postes, des titres,



    Présidents, députés, sénateurs, ministres !



    Enfin le matabich ! Bon ! Auto, compte en banque



    Villas, gros traitements, je ne lésine point.



    Axiome, et c'est là l'important: qu'on les gave! Résultat: leur cœur s'attendrit; leur humeur devient suave.



    Vous voyez peu à peu où le système nous porte :



    Entre leur peuple et nous, se dresse leur cohorte. . Si du moins avec eux, à défaut d'amitié



    En ce siècle ingrat sentiment périmé



    Nous savons nouer les nœuds de la complicité.



    CHŒUR DES BANQUIERS



    Hurrah ! Hurrah ! Vive l'Indépendance !

    Top Banner
    Auteur

    Pepes

    En Décembre, 2014 (00:01 AM)
    ARTICLE BIDON COMMANDITE....ADAMA DIENG DEVAIT REFUSER DE FAIRE PARAITRE SA PHOTO OU DE CAUTIONNER CETTE PROPAGANDE QUI NE LUI RESEMBLE PAS!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Ii Tally

    En Décembre, 2014 (10:10 AM)
    et le nom de abdoulaye wade ils l'ont oublier il devait figurer sur la liste pas sérieux du tout
    {comment_ads}
    Auteur

    Latdeuguéne

    En Décembre, 2014 (11:28 AM)
    De greffier animateur d'emiission il est devenu un personnage important aux nations unies avec un coup de pousse à ses débuts au moins du juge Kéba M'baye, comme quoi (kou niou tin'guope n'geu guisse lou kéne guissoul) autrement dit c'est salutaire de faire certaines rencontres qui vous changent toute une vie
    {comment_ads}
    Auteur

    Cheikh666

    En Décembre, 2014 (11:32 AM)
    l onu ...une organisation politique secrete financiere militaire frauduleuse et imperialiste.....a la solde de l Occident... donc danger enorme pour l Afrique
    Top Banner
    Auteur

    Triste452

    En Décembre, 2014 (11:53 AM)
    Nos journalistes ont besoin de se renseigner pour savoir qu'il ya des sénégalais qui ne font pas bcp de tintamarres et qui font leurs preuves au sein de l'onu. Comment peut-on citer les fiertés de l’Afrique dans cette prestigieuse organisation et oublier: les sénégalais Abdolulaye Mar Dièye patron du PNUD pour l’Afrique entière, Babacar Cissé représentant spécial de Ban- kI Moon en Cot d'Ivoir, Khadjiata Lo Ndiaye, patronne du PNUD au Togo, Fodé Ndiaye patron du PNUD au Niger, Mme Samoura patronne du PNUD à Madagascar, Mr Touré patron du PNUD au Nigéria, Mme Gadio patronne du PNUD en Mauritanie, etc. Sans compter les valeureux sénégalais qui portent hautement le drapeau de leur pays aux sièges. Le problème est que ces derniers ne font de la politique et travaillent ardemment sans faire beaucoup de bruit. Je souhaiterait qu'un journaliste fasse un documentaire intitulé "que valent les sénégalais aux Nations Unies" et vous serez surpris.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ditout

    En Décembre, 2014 (13:41 PM)
    Que des vieux!
    {comment_ads}
    Auteur

    Rak

    En Décembre, 2014 (16:42 PM)
    AMADOU MASSAR SARR, Secrétaire Général de SATS.

    L'homme qui a renvoyé tout son staff soit disant que ce qu'on n'a pas gagné en 15 ans, on ne peut pas l'avoir en 2 ou 3 ans. Il disait qu'il faut savoir céder la place aux autres dans la dignité.

    Eh bien c'est cette même MASSAR qui demande aujourd'hui une prolongation.

    C'est une personne qui fait tout pour détruire toujours l'autre. Les Dockers C.I, occasionnel et Professionnel ne peuvent plus percevoir leur salaire. Ils perdent beaucoup d'argent à cause des tickets non payés.

    Une commission d'enquête est nécessaire pour tirer au clair cette nébuleuse car il se passe des choses extrêmement graves. Il y a deux (2) entreprises dont S.N.T.T et I.T.S qui doivent plus de 200 millions à la SATS pour ne citer que cela.

    MASSAR collabore avec des délégués dockers parti à la retraite depuis des années qui sont Serigne Faye et Madela Mbaye à qui il remet de l'argent à chaque fois pour corrompre les délégués actuels et certains Dockers.

    Il a un collège d'ami Mbaye Mbengue, Mour Ndiaye et Abdoulaye Dione pour ne citer que ceux-là. Il compte sur ces derniers pour le soutenir auprès de Mr le PDG de Bolloré Africa Logistic pour obtenir une prolongation.

    Demandez à MASSAR où sont Mame Demba Talibé Samb, Ousmane Diouf, Mamadou Sow, Babacar Mbaye, Insa Lèye, Pathé Diéye Diouf, Madame Sonko, Mame Matar Fall petit frére de Saliou Fall (meilleur agent de SATS dans son domaine) et Abdoulaye Lo. Ils sont tous envoyés à la retraite. Et aujourd'hui cet homme, MASSAR cours derrière une prolongation.

    Je vous assure, je vous le jure si vous le laissé continuer vous aurez la surprise de votre vie. Les Dockers C.I vont se soulever et ça sera la fin de la SATS car cette personne à fait beaucoup de mal et continuera à le faire.

    Je vous suggère d'envoyer une commission d'enquête pour voir toutes les atrocités et deals que fait MASSAR.

    Ces 200 et quelques millions non payés c'est tout simplement son jeu pour nuire à d'autres.

    Faites votre investigation vous verrez et vous saurez tout.

    Sa propre sœur était caissière au bureau, elle est à son 4iéme détournement. C'est son frère qui a toujours étouffé et réglé les problèmes. Il utilise l'argent des tickets non payé et de la caisse de solidarité. Il a installé toute sa famille au bureau en remplaçant les retraités surtout par des femmes qui ne savent rien du travail.

    Mr Pujalte PDG de Bolloré Africa Logistic je vous suggère fortement la création d'une commission d'enquête.

    VIVE S.A.T.S. sans MASSAR!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email