Mardi 22 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Mauritanie : Démission du premier gouvernement de l’ère Ghazouani

Single Post
Mohamed Ould Bilal, Nouveau Pm Mauritanie
Le gouvernement d’Ismael Cheikh Sidiya a démissionné, ce jeudi 6 août, alors qu’un rapport sur les dérives de la gestion du précédent président cite certains de ses membres. La justice a reçu le rapport de la commission d’enquête parlementaire ce même jour.

La Mauritanie a un nouveau Premier ministre. Il s’agit de Mohamed Ould Bilal, nommé ce jeudi après-midi, quelques heures après la démission du gouvernement d’Ismael Cheikh Sidiya. Cette démission du premier gouvernement de l’ère Ghazouani semble être la première conséquence du rapport parlementaire remis aux mains de la justice mauritanienne.

Validé par le Parlement la semaine dernière, le document de près de 900 pages présente des faits de corruption, de bradage des sociétés d’État ou encore de malversation dans des secteurs clés de l’économie comme les mines, le pétrole ou la pêche. Le nom de l’ex-président et ceux de plusieurs membres de ses différents gouvernements sont cités dans le rapport, désormais entre les mains des juges.

Les investigations seront menées par le pôle du parquet général chargé de la lutte contre la mauvaise gestion financière de la wilaya de Nouakchott-Ouest. Le parquet a affirmé, ce mercredi soir, dans un communiqué, avoir le document, envoyé par le procureur général auprès de la Cour suprême.


Des centaines de personnes entendues

Les juges devront passer au peigne fin toutes les informations relatives au détournement supposé des biens de la collectivité nationale contenues dans le rapport de la commission parlementaire. Une commission qui a travaillé de janvier à juillet. Elle a entendu des centaines de personnalités qui ont exécuté des missions sous la direction de l’ancien président.

Parmi les personnalités entendues, des hauts fonctionnaires, tous les anciens Premiers ministres et d’anciens membres du gouvernement. Mais il y a eu aussi des ministres actuellement en exercice dont le ministre du Pétrole et son collègue des Finances, directeur général de la société minière la SNIM. Tous ont chargé l’ex-chef de l’État qui a refusé de répondre à une convocation de la commission d’enquête.

liiiiiiiaffaire_de_malade

11 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2020 (13:01 PM)
    vivement 2024
  2. Auteur

    Supercherie Maure

    En Août, 2020 (13:31 PM)
    La Mauritanie a besoin d'un choc plus fort, les problèmes sont tellement importants et profonds, il faut plus que cela.

    En réalité c’est bien plus une continuité nuancée par la couleur de PM.

    Pour GHAZOUANI et le système en place en Mauritanie, « l’hypnose » harratine nécessite désormais de temps en temps quelques tours de magie de la part du régime.

    Mais là, le général président vise trois objectifs :

    1-Ce PM (ils l’espèrent) aura la vertu de diviser la classe harratine « frondeuse » celle du sud particulièrement et des centres urbains (Nouachott, Nouadhibou et Zoueratt). Car l’écrasant majorite de cette classe demeure dans l’est, le centre et le nord du pays, et est sous contrôle encore des « tribus », donc « contrôlable, taillable et corvéable jusqu’à quand ?

    2- Fermer la « bouche » aux négro-africains surtout a l’extérieur du pays, le « racisme d’état » nécessitant une dose supplémentaire d’explication avec un chef de gouvernement noir. Chose presque impossible de faire passer en occident, ou le racisme est compris comme une ségrégation contre les noirs. Avec un PM noir vous vous percevez la difficulté !

    3-c’et peut etre l’objectif le plus complique à faire aboutir, car il ne s’agit ni plus ni moins que de faire faire des choses sans les faire faire ; un exercice typiquement « beïdane » et maraboutique à la portée du président marabout, mais de difficile aboutissement. Car, car il faudra s’affranchir indirectement de la pression de ses partisans (donc du système) tout en « responsabilisant » le gouvernement de quelques mesures « hostiles » au même système. Un exercice presque de sorcellerie, dont les maures sont spécialistes tout de même.

    Donc pas de méprise, la « marche beïdane » continue encore de plus belle.



    Auteur

    Zeine

    En Août, 2020 (14:00 PM)
    La pression internationale monte sur la Mauritanie sur fonds d'accusation de racisme et d'esclavage systemiques de la minorité ethnique mauresque au pouvoir

    Pure effet de poudre aux yeux que de nommer un haratine premier ministre pour faire illusion

    Calcul simpliste et pueril comm d'habitude que de changer l'image de la vitrine en pensant que la communauté internationale dans sa globalité changerait immediatement son jugement sur les pratques racistes et esclavagiste endémiques dans ce pays

    Vous voulez une solution en voici

    * la separation du pays en deux entités nord beydane et sud africaine

    * le federalisme integral et transitoire entre les entités sus mentionnés .( like USA) avec une direction roulante entre les communautés haratine, poular, sonninke wolof et beydane.

    * une organisation institutionnelle basée sur les communautés comme au Liban au sein d'une etat unitaire.



    Le statu quo actuel beneficiant à une seule communauté nourrit des rancoeurs inter generationnelles et cela conduit de façon implacable vers une explosion genre nitrate d’ammonium....et l'histoire a montré que la minorité privilegiée court à sa perte à travers un evenement souvent appelée GENOCIDE



    *
    Auteur

    En Août, 2020 (14:02 PM)
    En tout cas l enquête en cours semble cohérente et non partialle pour ne cibler que des opposants au nouveau régime. Vivement qu elle soit menée à terme à la grande satisfaction des populations ET servir d exemple dans la zone ouest africaine.
    Auteur

    En Août, 2020 (14:15 PM)
    Ce nouveau president mauritanien me semble bon en se basant sur les actes qu'il pose.

    Auteur

    Vrai Mauritanien

    En Août, 2020 (15:53 PM)
    Juste un petit rappel aux genie senegalais de l'analyse haineuse et pathetique de la politique mauritanienne.

    1. Les seuls mauritanien qui raisonne en terme de couleur et ethnie se sont une bande de poular recissiste qui n'ont aucun poid en mauritanie. Et ces gens là sont trop lache pour fiare quoique se soit. D'ailleur ce genre de discours est tres nuisible en afriq ou tous les pays ont leurs taux de probleme interethnique dont le senegal.

    2. Les presidents mauritanien qui ont nommés des premiers ministre hartani sont les plus sanguinaire et les moins democratique(president haydalla et le presidents mouawiya).

    Auteur

    Precisions

    En Août, 2020 (16:42 PM)
    Votre mémoire vous joue un tour, ou alors c'est un la pérennité du système qui vous hante le sommeil et vous perdre les repères ou alors une volonté de confondre….

    Haidallah n'a pas eu de premier ministre noir, mais comme son régime est "réputé" régime de "negro africains » je vous accorde le benefice du doute et pense pour une confusion sans volonté de …confondre…

    Mais établir le parallèle entre le régime de haidallah et celui de oul taya en rapport aux droits des negros mauritaniens est une insulte a la mémoire de tous les noirs qui ont pâti le système.

    Mais bref on en a vu et entendu de pire.

    Cela dit, Il ne faut surtout pas faire de la Mauritanie un Liban, vous voyez ce que je veux dire avec cette …explosion !

    Le système cherche coute que coute a survivre c’est normal, je dirai presque légitime ce n’est parce qu’il a commis un génocide et asservie la majorité des mauritaniens.

    Et Ça ça fait mal a écouter surtout pour les tenants du régime. Mais c’est ça et on le répètera autant de fois que nécessaire, jusqu’au jugement dernier.

    Donc on ne peut le tolérer (le système) ni le caresser dans le sens du poil.

    La Mauritanie n’a que deux alternatives, elle doit choisir une :

    1- Changement pacifique, largement souhaitable par tout le peuple, mais demande trop de temps, et le temps c’est ce qui manque a tout le monde maintenant. Parce qu’il implique qu’une majorité de maures accepte le partage du pouvoir, donc un changement des « mentalités », chose presque impossible, vu l’embrigadement de ces derniers dans les tribus, car celles-ci ayant comme vertu principale de niveler le pansement. Les « tribalisés » n’ont pas d’opinion individuelle par exemple c’est l’opinion du groupe qui commande, et le groupe pense « intérêts » .

    2- Ou laisser le temps faire (ce que fait le général actuel, en adoptant de temps en temps des meurettes pour conjurer le sort, une sorte d’exercice de magie dont la limite sera (Qu’ALLAH en garde mon cher pays) une explosion dont tout le monde aura à y perdre.

    Pour celui qui pense que parler de noirs et de blancs en Mauritanie est une imbécilité, il fait fi simplement d’une réalité fruit d’un entêtement intéressé. Car nous sommes maures, peuls, soninkés et wolofs, il n’y a aucun mal à le dire et même le crier, surtout si une partie domine toutes les autres en exerçant quand de besoin de la violence.

    A bon entendeur.

    Auteur

    En Août, 2020 (17:07 PM)
    Hey Mauritanien allez sur vos sites réglez vos problèmes waaayyy. On en a suffisamment chez nous
    • Auteur

      Qui T'a Forcé à Cliquer ?????

      En Août, 2020 (19:33 PM)
      n'importe quoi ! qui t'a demandé de cliquer sur l'article ???? qui t'a forcé ????? le titre te prévenait très clairement que ça parlait de la mauritanie ! si le sujet te donne de l'urticaire pourquoi tu cliques dessus ???? sof ba dèèèh !
      vas t'acheter de la cohérence,tu en es déficitaire ............
    Auteur

    Tes Pas Oblige De Nous Lire

    En Août, 2020 (17:49 PM)
    Auteur

    En Août, 2020 (19:08 PM)
    un directeur dans un ministère bombarder premier ministre.. c'est trop brutal

    fallait le nommer ministre d'abord dans un département clé
    Auteur

    Asse

    En Août, 2020 (22:53 PM)
    Une chose est sûre le pétrole mauritanien et celui sénégalais sont très proches et ont été vendus dans les même conditions de non transparence. Souvenez que c'est le président mauritanien qui a la veille de son départ défendait bec et ongle la bonne foi du gouvernement et famille SALL. PEUT ETRE QU'APRES 2024 NOUS AUSSI AU SENEGAL le soleil se lèvera avec ses révélations hideuses. Puisse Dieu nous àccorder la force de pardonner et d'arriver a une répartition équitable des ressources, une justice a une vitesse et une culture de l'altruisme des futurs dirigeants. Puisse Dieu accorder aux africains des leaders de haute envergure

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email