Mercredi 16 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Présidentielle au Gabon: Ali Bongo dépose son dossier de candidature

Single Post
Présidentielle au Gabon: Ali Bongo dépose son dossier de candidature

Au Gabon, le président sortant, Ali Bongo, accompagné d’un important cortège, a déposé, dans la matinée de ce samedi 9 juillet, son dossier de candidature dans les bureaux de la Commission électorale nationale et permanente (Cenap) à Libreville, la capitale. Près d’une vingtaine de candidats se sont déclarés à l’élection présidentielle prévue pour se tenir le 27 août.

Il était un peu plus de 11h00, heure locale, lorsqu’Ali Bongo a déposé sa candidature. Aussitôt, devant plusieurs milliers de ses partisans, il a brandi le récépissé de la Cenap. « Le dossier est là. Il est bien complet. J’avais même des pièces qui n’ont pas été demandées », a dit Ali Bongo à ses partisans.

Le président sortant s’est ensuite acharné contre ses adversaires. « Est-ce que vous me connaissez ? Est-ce que j’ai l’air d’un étranger ? Est-ce que je viens d'ailleurs ? », a-t-il demandé à la foule. « Je ne viens pas d’un autre pays. Je suis Gabonais. Je suis là et je resterai là », a-t-il hurlé.

Ali Bongo faisait ainsi allusion à ses opposants qui le soupçonnent d’être originaire du Biafra, au Nigeria, et qui demandent le rejet de sa candidature en vertu de l’article 10 de la Constitution qui interdit aux Gabonais ayant acquis la nationalité de briguer un fauteuil présidentiel.

Militants d’opposition et partisans du chef de l’Etat non loin les uns des autres

Ce samedi, Ali Bongo a eu droit à un comité d’accueil d’un genre particulier à proximité du siège de la Commission électorale. Des représentants de la société civile dont Marc Ona et plusieurs autres mouvements avaient voulu organiser un rassemblement juste à côté du siège de la Cenap.

Pour eux, il s’agit d’une provocation d’Ali Bongo car leur manifestation était prévue plusieurs jours à l’avance à cet endroit. Mais la police est venue, selon eux, pour les empêcher de se rassembler. Il y a eu des tirs de gaz lacrymogène, un membre de la société publique blessé, a constaté RFI, ainsi que quelques échauffourées dans les quartiers.

Plusieurs arrestations

Selon une source policière, il y aurait eu 20 personnes interpellées. Dans l'opposition, on dénombre une cinquantaine d'interpellations.

« Il y a des jeunes qui sont opposés à la candidature d’Ali Bongo, car il y a le problème de l’article 10 de la Constitution qui dit qu’Ali Bongo ne peut pas se présenter à une élection tant qu’il ne peut pas prouver sa nationalité gabonaise », explique Chantal Myboto, trésorière générale adjointe du parti d'opposition Union nationale jointe par RFI.

Elle poursuit : « Il y a des échauffourées entre eux et les forces de l’ordre. Il y a eu des arrestations, dont celles de deux syndicalistes : monsieur Jean Rémy Yama, le président du SNEC [Syndicat national des Enseignants et Chercheurs ; Ndlr] et coordinateur des Témoins actifs et puis monsieur Ondo Abessolo Roger, le secrétaire général du Synatrass, le syndicat national des transporteurs. »

Rappelons que le ministre gabonais de l'Intérieur était vendredi dans les bureaux de la Commission électorale pour remettre la nouvelle liste électorale. Cette dernière récapitule au total 628 124 électeurs inscrits. Ils seront donc tous appelés à voter le 27 août pour une présidentielle à un tour et à la proportionnelle.


Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (00:30 AM)
    Nous avons Connu Ce débat au senegal en 2012 sur la candidature de wade , c est ce qui nous a valu d avoir comme Président cet incapable de macky sall . Je demande aux gabonais de ne pas tomber dans le meMe piege que les senegalais .
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2016 (14:51 PM)
      c'est pas seulement pour le bois qu'il faut le faire si l'afrique veut devenir autre chose qu'un reservoir de matières premières pour les autres nations à piller sans cesse. l'union africaine, le cdeao, la cemac, l'uemoa ... doivent émettre une politique commune d'interdiction totale ou de limitation conditionnelle d'exportation des matières premières, minières, halieutiques, agricoles etc à l'état brut!!! pour booster le developpement de l'afrique, l'élévation du niveau technique et du niveau de vie de ses populations et la participation significative de l'afrique aux échanges mondiaux...
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2016 (14:52 PM)
      c'est d'ailleurs l'avancée timide de ali bongo dans cette direction qui lui vaut cette cabale d'acte de naissance pour juste l'enlever et continuer ainsi de sucer le sang des gabonais!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (00:35 AM)
    actuellement ou je vous parle le 9 juillet 2016 a 22h il ya un policier ivre qui est devant chez macki sall a fenêtre mermoz qui cri sur tout le monde jetè passé toute suite avec ma fille venan de la pharmaci sur la corniche en passan ver la maison de macki sall ma fille voulai vomir je me suis garé a cotè devan une maison en face le policier a comencer a nous criè dessu a insulté a premier vue je me suis dit quil avait prit de la drogue apres kan il c un peu approcher de nous jai senti une forte odeur d'alcool qui il criè for en nous disan de deguarpir en pointan un pistolè sur nous ma fille pleurè et il criè pour me dire de faire demi tour quand jeté entrein de faire demi tour il cri encore noo jai dit de fair demi tour je lui dit que c ce que je suis entré de faire il cri encor plus for beaucoup de voiture ce sont arreté et ne comprenè le pourquoi un policiè braqué son arme contre une femme et sa fille il ya un gardien qui est a coté de la maison ou jeté garè qui nous a dit ne repondè pas il est ivre et que depuis 19h il faisait pareil avec tout le monde cest un gas de tein clair de taille moyenne je suis toujours sous le choc ma fille ne cesse de pleurè c écoeurant jai peur quil va tué quelqu'un aujourdui
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (00:36 AM)
    je suis sous le choc actuellement ou je vous parle le 9 juillet 2016 a 22h il ya un policier ivre qui est devant chez macki sall a fenêtre mermoz qui cri sur tout le monde jetè passé toute suite avec ma fille venan de la pharmaci sur la corniche en passan ver la maison de macki sall ma fille voulai vomir je me suis garé a cotè devan une maison en face le policier a comencer a nous criè dessu a insulté a premier vue je me suis dit quil avait prit de la drogue apres kan il c un peu approcher de nous jai senti une forte odeur d'alcool qui il criè for en nous disan de deguarpir en pointan un pistolè sur nous ma fille pleurè et il criè pour me dire de faire demi tour quand jeté entrein de faire demi tour il cri encore noo jai dit de fair demi tour je lui dit que c ce que je suis entré de faire il cri encor plus for beaucoup de voiture ce sont arreté et ne comprenè le pourquoi un policiè braqué son arme contre une femme et sa fille il ya un gardien qui est a coté de la maison ou jeté garè qui nous a dit ne repondè pas il est ivre et que depuis 19h il faisait pareil avec tout le monde cest un gas de tein clair de taille moyenne je suis toujours sous le choc ma fille ne cesse de pleurè c écoeurant jai peur quil va tué quelqu'un aujourdui
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2016 (13:09 PM)
      on parle dans l'article du farceur ali bongo, richissime sur le dos des citoyens et pas net dans sa filiation.

      pour ton problème, tu règles ton litige en roulant sur les poivrots qui te barrent le passage. un peu de civilité pour que l'on n'est pas honte d'être ces délinquants attifés d'un uniforme.
    • Auteur

      Thierou

      En Juillet, 2016 (14:35 PM)
      il faut se demander si le piège ne serait pas cette histoire de filiation qui, je le rappelle, a pris de l'ampleur avec la décision de dudit président de ne plus exporter de matières premières brutes.
      je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, mais j'avoue que cela me rappelle affreusement l'époque de la france-afrique.
      wa salaam.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (00:45 AM)
    Il faut le signaler à la Gendarmerie ou le filmer avec ton portable .
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (02:35 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (09:45 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (11:07 AM)
    cest ca le mal des senegalais quand vous avez un probkeme vous ne savez pas ou sadresser mais tout le monde dsait que le 17 CEST LA POLICE OU TU Appel le inilporte quel niumero pour le signaler

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR