Jeudi 28 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

RDC: la Monusco "engagée" aux cotés de l'armée congolaise contre le M23

Single Post
RDC: la Monusco "engagée" aux cotés de l'armée congolaise contre le M23

La mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO) est "désormais engagée" aux côtés de l'armée congolaise dans les combats qui l'oppose au mouvement rebelle M23, a affirmé vendredi matin le lieutenant-colonel Prosper Basse, porte-parole militaire de l'ONU."Nous pouvons dire que la Monusco est désormais engagée aux côtés de FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) dans la prise en compte de la menace sécuritaire que pose le M23 contre les populations de Kibati mais aussi et surtout de Goma"

, a affirmé le responsable dans une déclaration à Radio Okapi, la radio des Nations unies. Cet engagement fait suite aux tirs d'artillerie jeudi sur les faubourgs de Goma, qui ont fait, selon l'ONU, quatre morts et une dizaine de blessés. "La force de la Monusco a pris toutes les dispositions idoines en engageant les positions du M23 à l'artillerie par la brigade d'intervention en soutien aux FARDC. Et aussi nous avons pris les mesures idoines consistant à protéger les populations civiles parce que comme vous le savez, c'est le socle de notre mandat", a affirmé le porte-parole de la Monusco. 

 Le porte-parole des Nations unies a rappelé que la Monusco avait déclaré il y a trois semaines "une zone de protection d'un périmètre de 30 km autour de Goma et de Sake pour prévenir ce type d'exactions du M23 à l'endroit des populations civiles". Reynders appelle la Monusco à "neutraliser" le M23 Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a appelé vendredi la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, la Monusco, à "neutraliser les éléments" de la rébellion du M23 qui menacent la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (est), voisine du Rwanda.

 "Je souhaite que la Monusco et sa (nouvelle, en cours de déploiement) brigade d'intervention neutralisent le M23 et son artillerie", a-t-il affirmé à l'agence Belga depuis Le Caire, alors que des tirs provenant des positions tenues par les rebelles ont touché les environs immédiats de Goma. Ils ont fait, selon l'ONU, quatre morts et dix-sept blessés dans la collectivité de Munigi située à environ 5 km de la ville. Cinq personnes dont trois enfants ont aussi été blessées jeudi à Goma par des obus. "Il faut que la Monusco et la brigade d'intervention - une unité de plus de 3.000 Casques bleus dotés d'un mandat offensif contre les groupes armés présents dans l'est congolais - démontrent leur capacité à protéger la population, le cas échéant par des actions offensives", a ajouté M. Reynders par téléphone. 

La Monusco, la plus importante force de paix onusienne, avec plus de 19.000 Casques bleus, agit sous l'égide du chapitre VII de la Charte des Nations Unies, qui autorise le recours à la force en cas de menace pour la paix et la sécurité. Elle dispose notamment d'hélicoptères d'attaque. Lors de sa visite la semaine dernière à Kinshasa, M. Reynders avait rencontré les nouveaux responsables de la Monusco, son chef politique, le diplomate allemand Martin Kobler, et le commandant militaire des Casques bleus, le général brésilien Carlo Alberto dos Santos Cruz. Ils lui avaient fait part de leur détermination à protéger les civils, conformément au mandat accordé par le Conseil de sécurité.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email