Jeudi 12 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

De la restauration de l’autorité de l’Etat (Par Paul Faye)

Single Post
De la restauration de l’autorité de l’Etat (Par Paul Faye)

Si les élèves continuent d’anticiper et de prolonger les vacances à leur guise sans que l’autorité de tutelle ne sévisse, si les étudiants font revenir l’Etat sur sa décision d’augmenter les inscriptions, si le cas Sidy Lamine Niass échappe à la puissance publique, le pays court directement vers la dérive. J’aime rappeler les propos du célèbre philosophe Machiavel qui disait : « En chacun sommeil un tyran. Et pour éviter que ce qui est latent n’apparaisse au grand jour, il faut faire recours à répression ». Machiavel de poursuivre : « Tous les hommes sont des criminels et laissés à eux seuls, ils réalisent leur mauvaise intention ».

Heureusement que le gouvernement du président Macky Sall qui, jusque-là,  garde sa sérénité et son silence gagnant, ne laisse pas la situation déborder même si la sévérité avec laquelle il devait agir n’est pas encore là. Des chauffeurs et transporteurs  sèment encore le désordre dans le pays en tuant gratuitement des usagers de la route. Des commerçants ambulants, j’allais dire clandestins réclament des droits au relogement alors qu’ils se sont constitués dans l’illégalité. Des syndicalistes sacrifient volontairement des années scolaires pour des questions non de formation des enseignants mais pécuniaires. Des journalistes qui ne sont sorties d’aucune école de formation usent de leur moyen de communication pour déstabiliser la paix intérieur du pays. Des médecins et autres soignants, faisant fi de toute déontologie et de toute éthique continuent d’attenter à la vie des populations pour des questions de prime.

C’est vrai que la tâche ne sera point facile car, les mœurs et coutumes ne s’effacent pas du jour au lendemain. Et malheureusement, ceux des Sénégalais sont profondément ancrés dans l’incivisme, dans l’indiscipline, dans la tricherie et dans la cupidité qu’il faudra, comme le disait un ami : « sacrifier toutes les générations âgées de plus de deux ans pour espérer refonder un Sénégal porteur d’espoir ».


Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Vérité

    En Décembre, 2013 (12:08 PM)
    c'est à déplorer surtout pour les élèves futur élite. Mais ne confondons pas vitesse et précipitation nous devons je crois miser sur une prise de conscience collective depuis la haut. je crois que le cas Sidy est révélateur. la réaction n'est pas la même qu'au temps de Wade non pas parce que les gens sont contre ce dernier mais plutôt parce que les gens commence à comprendre que sa démarche n'est pas la meilleure. Je crois que s'il sors de ce bourbier il va améliorer sa communication même en disant la vérité; Was salam
    • Auteur

      Xeme

      En Décembre, 2013 (13:23 PM)
      dans un précédent texte, je donnais ma compréhension de la méthode utilisée par macky et ses cadres pulaars pour piéger les halpulaars, comme satan a piégé le peuple juif. avec les vérités que sidi lamine a assénées, vérités que macky ne démentira jamais avec preuves, il tentera de faire une récupération de chrétiens. et s'il s'en arrête là, ce serait très bien.
      les sénégalais comprennent, heureusement, de plus en plus. le pouvoir arc en ciel c'est : des légionnaires et une presse des 100. mission: embellir l'enfer pour les sénégalais. la crise financière et la fermeture d'entreprises deviennent "bonne gouvernance et rigueur de gestion". la dictature devient "restauration de l'autorité de l'état. parce que les mots n'ont de sens que celui que les utilisateurs leur donnent. justement, rien de telle que la répétition médiatique pour faire adhérer au sens choisi pour un mot.
      je remet pour rappel un texte pour expliquer pourquoi ceux qui ont compris, après s'être trompés, ont des difficultés pour reculer, pour sortir de l'erreur.

      pourquoi l’homme engagé dans une conviction a parfois des difficultés pour se renie,r lorsqu’il découvre qu’il a fait fausse route ?
      quelques pistes de réflexions pour comprendre les pièges.
      1/ critiques obligatoires :
      lorsque vous vous décidez à mettre en place un groupe (politique, religieux, etc.) dans un endroit où d’autres groupes du même genre existent, pour pouvoir recruter il est impératif, entre autres, de reprocher quelque chose aux groupes existants. on ne peut pas adresser aux populations un discours du genre : « les partis qui sont là sont tous excellents, mais il faut venir nous rejoindre. » c’est dire donc que dans ces conditions la critique est une obligation sous peine de disparaître. elle peut être fondée ou pas, mais elle ne peut pas ne pas exister.
      2/ nouvelle identité
      le nouvelle recrue dans un groupe est conviée, le plus souvent, à afficher de façon flagrante son changement d’identité. le nouveau musulman sera convié à faire son rasage (ce n’est pas une obligation de la sunna), le nouveau chrétien portera publiquement sa croix… en fait il s’agit de dire à ceux qu’on a quittés qu’on n’est plus des leurs. ce qui a son équivalent dans les conférences de presse de ralliement politique. et c’est ce particularisme des groupes qui rend difficile le reniement. parce que l’affichage de la nouvelle identité sous tend un affichage de la certitude d’avoir trouvé la vérité. en fait on n’y prévoit pas le doute naturel, l’erreur n’étant plus considérée comme humaine. l’affichage de la nouvelle identité a aussi sa dimension de propagande, qui ne permet pas de changer d’identité pour soi seul.
      votre parti vous a fait insulter en public devant tous les habitants de votre quartier, eh bien même si les médias vous repasse les vidéos de macky où il dit le contraire, vous préférerez parler de contexte différent. tout sauf avouer qu'on s'est trompé, puisqu'on ne se trompe jamais.
      3/ esprit identitaire :
      un groupe qui se forme, surtout à ses débuts, est très regardant sur l’engagement de ses recrues. la peur de la disparition du groupe par des attaques extérieures (débauchage) pousse les membres à rechercher des moyens de se contrôler : même habillement, même langage (mots), même emploi de temps… chacun veut être sûr que l’autre n’a pas trahi. et tout constat de changement peut être considéré comme une traîtrise. cet autre particularisme des groupes rend aussi le reniement difficile même à la découverte de l’erreur. parce qu’ici le reniement doit aussi combattre l’idée de trahison.
      xeme
  2. Auteur

    Rabat

    En Décembre, 2013 (12:08 PM)
    excellente contribution, je suis du même avis que toi !!!! Ce pays manque de patriote, tout le monde veux le changement, c'est dire une meilleure condition de vie, mais combien contribue à atteinte ce objectif??? combien sont prêt a faire un sacrifice pour un Sénégal émergent??? je ne le vois pas du coté des syndicats, ni des commerçants, des enseignants, ni des étudiants, ni des marabouts et autres groupes sociaux!!!!!

    tout le monde essai de sauvegarder ses intérêts personnels au dépend de l’intérêt général? je suis ecoeuré, pessimiste, je me demande combien de temps encore le président résistera à l'indiscipline, l'insouciance, l'apatrie et l’égoïsme des sénégalais
    Auteur

    Retrograde

    En Décembre, 2013 (12:10 PM)
    Ce monsieur a de idees bien retrogades , donc ...inutile d 'en dire plus...!....CIAO..

    Je vous cede l 'antenne ....!  :-D 

    WAHOU...PITHIEU....! :dedet:  :down: 
    Auteur

    Peundeul

    En Décembre, 2013 (12:22 PM)
    Monsieur Faye restaurer l'autorité de l'état ne veut pas dire oppression , dans le cas de Sidy la justice est saisie et c'est à l'issue d'un procès équitable qu' il y aura verdict , pour les étudiants on peut évoquer un problème de démarche , la mesure n'est - elle pas un peu soudaine ? pour les élèves il faut sévir qui et là si vous faisiez des propositions avant les prochaines fêtes ce serait bon .......
    Auteur

    @egalite

    En Décembre, 2013 (14:03 PM)
    Paul, restaurer l'autorite de l'Etat exiger egalement que des derives et desequilibres pratiquees par certains groupes cessent. Il s'agit des pratiques discriminatoires faites par la communaute catholique au Senegal.

    Illustration:

    l'Eglise a un centre de formation des instituteurs qui ne prend que des chretiens, dans la plupart des Ecoles catholiques, tu trouves rarement des Enseignants musulmans. C'est meme après que le debat a ete pose il ya quelques annees, qu'ils ont essaye de corriger un peu. On peut trouver quelques professeurs musulmans a Jeanne d'arc, notre dame, maristes, thiandoum.



    Dans les Ecoles missions catholiques a l'interieur du pays, surtout AU niveau elementaire, pas un seul Enseignant musulman dans ces Ecoles.



    Dans les maisons d'editions ou imprimeries, exemple Imprimerie Saint-Paul, tu ne trouveras aucun musulman. Alors que les detenteurs de diplomes en serigraphie et dans ce domaine ne peuvent meme pas beneficier d'entretien après avoir soumis leurs candidatures.



    Je suis Professeur. J'ai demande des heures dans une ecole privee catholique a Dakar suite a une annonce et je n'ai jamais ete repondu, nonobstant mon experience. Un mois après que je faisais un suivi de mes dossiers, j'ai croise 3 de mes anciens eleves venus deposer pour le meme poste. Ils etaient tous a leurs debuts. Mais c'est le chretien qui etait moins diplome que les autres qui a ete pris. C'est une realite quand meme.



    En plus, World Vision, cette ONG basee AU point E, ne recrutait jamais de musulman. C'est suite a une descente de la DIC après des rumeurs du genre, ils ont commence a recruter des musulmans mais comme gardien et balayeurs. La question des subventions est reelle. La plupart des eleves catholiques sont exoneres alors que les autres payent pleinement.



    AU regard de ces cas de figure, l'octroi d'autorisation a ces institutions doit être revise car leurs pratiques ne sont pas conformes a la reglementation et a la laicite que prone la Constitution de notre pays.



    Concernant les signes religieux a l'Ecole, les foulards sont en phase d'être interdits dans les Ecoles catholiques, surtout a thiandoum, le debat y est pose. Alors que les eleves portent de grands signes de croix parfois en bois sans être inquietes ni recevoir des remontrances.



    Meme si la Caritas intervient pour aider la communaute pauvre des regions, elle ne cible que la communaute catholique. Les dispensaires catholiques que vous voyez accueillent les musulmans certes mais juste pour donner bonne impression et d'avoir la possibilite de les recuperer. Si pas possible, le constat souvent fait est de donner la priorite a leurs fideles.



    Tout ce comportement est bien connu. Seulement, les gens n'y accordent pas bcp d'importance. Mais maintenant, je pense qu'il est temps d'y reflechir pour construire une societe plus laique, equilibree, egalitaire, juste et responsable, avec des citoyens egaux avec les memes chances de reussir, abstraction faite aux considerations religieuses, ethniques, politiques et regionales.



    Oeuvrons pour la paix et la stabilite de notre pays. Pour cela l'autorite de l'Etat doit être restauree pour corriger les inegalites, les discriminations religieuses. Car ces institutions sont reconnues d'ordre publique et ont recu l'autorisation de l'Etat. Donc l'Etat doit sevir a tout point de vue jusque dans la Cour de l'Eglise.



    Vous avez parfaitement raison, les senegalais sont profondement ancres dans l'incivisme, dans l'indiscipline, et dans la tricherie. Si chaque groupe religieux fait fi AU texte sacre de la Constitution, pour ne donner des avantages qu'a ses freres et soeurs de meme confession, allant meme jusqu'en privilegiant les etrangers au detriment des musulmans nationaux senegalais, cela correspond sincerement a l'incivisme, a la tricherie et voire a l'indiscipline, car en porte a faux avec l'esprit et la lettre des Lois et reglements.



    Je pense qu'au-dela de la restauration de l'autorite de l'Etat, sur quoi tu m'as convaincu et a tout point de vue, nous devons nettoyer nos coeurs et s'aimer pas seulement a travers les paroles mais par les pratiques et gestes de tous les jours, sans faussete ni tricherie.



    Si le Senegal a eu un President Chretien pendant 20 ans, dans une societe a 95% musulmans, cela ne temoigne pas de l'incapacite des musulmans ou de leur ignorance, mais de leur esprit federateur, de tolerance et de capacite de distinction des choses politiques a celles religieuses.



    Je ne suis pas vraiment sure qu'avec 95% de Chretiens au Senegal, telles que les choses se deroulent, est ce qu'un musulman pourrait avoir le meme privilege.



    Si nous voulons la paix, arrettons les pratiques mesquines dans nos actes de tous les jours et a tous les niveaux de la societe. C'est cela la discipline, la foi.



    Nous n'avons pas besoin de refonder le Senegal déjà bati avec une bonne base. Ce dont on a vraiment besoin c'est que tous les acteurs, y compris l'Eglise, jouent pleinement leur role dans le plus grand secret et dans le plus desinterressement possible.



    Vive le Senegal, vive le dialogue inter-religieux, vive l'Etat et vive une societe equilibree et juste.

    • Auteur

      @@egalite

      En Décembre, 2013 (14:13 PM)
      paul, restaurer l'autorite de l'etat exiger egalement que des derives et desequilibres pratiquees par certains groupes cessent. il s'agit des pratiques discriminatoires faites par la communaute catholique au senegal. illustration: l'eglise a un centre de formation des instituteurs qui ne prend que des chretiens, dans la plupart des ecoles catholiques, tu trouves rarement des enseignants musulmans. c'est meme après que le debat a ete pose il ya quelques annees, qu'ils ont essaye de corriger un peu. on peut trouver quelques professeurs musulmans a jeanne d'arc, notre dame, maristes, thiandoum.

      dans les ecoles missions catholiques a l'interieur du pays, surtout au niveau elementaire, pas un seul enseignant musulman dans ces ecoles.

      dans les maisons d'editions ou imprimeries, exemple imprimerie saint-paul, tu ne trouveras aucun musulman. alors que les detenteurs de diplomes en serigraphie et dans ce domaine ne peuvent meme pas beneficier d'entretien après avoir soumis leurs candidatures. je suis professeur. j'ai demande des heures dans une ecole privee catholique a dakar suite a une annonce et je n'ai jamais ete repondu, nonobstant mon experience. un mois après que je faisais un suivi de mes dossiers, j'ai croise 3 de mes anciens eleves venus deposer pour le meme poste. ils etaient tous a leurs debuts. mais c'est le chretien qui etait moins diplome que les autres qui a ete pris. c'est une realite quand meme.

      en plus, world vision, cette ong basee au point e, ne recrutait jamais de musulman. c'est suite a une descente de la dic après des rumeurs du genre, ils ont commence a recruter des musulmans mais comme gardien et balayeurs. la question des subventions est reelle. la plupart des eleves catholiques sont exoneres alors que les autres payent pleinement.

      au regard de ces cas de figure, l'octroi d'autorisation a ces institutions doit être revise car leurs pratiques ne sont pas conformes a la reglementation et a la laicite que prone la constitution de notre pays.

      concernant les signes religieux a l'ecole, les foulards sont en phase d'être interdits dans les ecoles catholiques, surtout a thiandoum, le debat y est pose. alors que les eleves portent de grands signes de croix parfois en bois sans être inquietes ni recevoir des remontrances.

      meme si la caritas intervient pour aider la communaute pauvre des regions, elle ne cible que la communaute catholique. les dispensaires catholiques que vous voyez accueillent les musulmans certes mais juste pour donner bonne impression et d'avoir la possibilite de les recuperer. si pas possible, le constat souvent fait est de donner la priorite a leurs fideles.

      tout ce comportement est bien connu. seulement, les gens n'y accordent pas bcp d'importance. mais maintenant, je pense qu'il est temps d'y reflechir pour construire une societe plus laique, equilibree, egalitaire, juste et responsable, avec des citoyens egaux avec les memes chances de reussir, abstraction faite aux considerations religieuses, ethniques, politiques et regionales. oeuvrons pour la paix et la stabilite de notre pays.

      pour cela l'autorite de l'etat doit être restauree pour corriger les inegalites, les discriminations religieuses. car ces institutions sont reconnues d'ordre publique et ont recu l'autorisation de l'etat. donc l'etat doit sevir a tout point de vue jusque dans la cour de l'eglise.

      vous avez parfaitement raison, les senegalais sont profondement ancres dans l'incivisme, dans l'indiscipline, et dans la tricherie. si chaque groupe religieux fait fi au texte sacre de la constitution, pour ne donner des avantages qu'a ses freres et soeurs de meme confession, allant meme jusqu'en privilegiant les etrangers au detriment des musulmans nationaux senegalais, cela correspond sincerement a l'incivisme, a la tricherie et voire a l'indiscipline, car en porte a faux avec l'esprit et la lettre des lois et reglements.

      je pense qu'au-dela de la restauration de l'autorite de l'etat, sur quoi tu m'as convaincu et a tout point de vue, nous devons nettoyer nos coeurs et s'aimer pas seulement a travers les paroles mais par les pratiques et gestes de tous les jours, sans faussete ni tricherie. si le senegal a eu un president chretien pendant 20 ans, dans une societe a 95% musulmans, cela ne temoigne pas de l'incapacite des musulmans ou de leur ignorance, mais de leur esprit federateur, de tolerance et de capacite de distinction des choses politiques a celles religieuses. je ne suis pas vraiment sure qu'avec 95% de chretiens au senegal, telles que les choses se deroulent, est ce qu'un musulman pourrait avoir le meme privilege.

      si nous voulons la paix, arrettons les pratiques mesquines dans nos actes de tous les jours et a tous les niveaux de la societe. c'est cela la discipline, la foi. nous n'avons pas besoin de refonder le senegal déjà bati avec une bonne base. ce dont on a vraiment besoin c'est que tous les acteurs, y compris l'eglise, jouent pleinement leur role dans le plus grand secret et dans le plus desinterressement possible. vive le senegal, vive le dialogue inter-religieux, vive l'etat et vive une societe equilibree et juste.
    Auteur

    Aloise

    En Décembre, 2013 (14:30 PM)
    Paul attention,... Il faut éviter de s'ériger en donneur de leçon,,, N'êtes vous pas vous même journaliste sans formation? N'avez vous pas vous même contribuer a la réussite massive parce truquée de candidats au BFEM dans Sedhiou et départements, vous rendant coupable dans une large mesure a la déchéance du système éducatif que vous tentez de dénoncer?

    • Auteur

      @aloise

      En Décembre, 2013 (14:54 PM)
      il peut meme s'eriger en donneur de lecon, seulement avant de le faire, il doit quand meme pu prendre en compte toutes les considerations qui entourent le sujet. nous comprenons bien la ou il veut en venir. c'est pourquoi, il n'aura que des reactions appropriees. paul n'en est pas un de moins.
    Auteur

    Jean-louis Corrèa

    En Décembre, 2013 (19:50 PM)
    Sauf votre respect, apparemment, vous ne vous êtes pas demandé si votre Français n'a pas constitué un handicap. "Je suis Professeur. J'ai demande des heures dans une ecole privee catholique a Dakar suite a une annonce et 'je n'ai jamais ete repondu', nonobstant mon experience". Cf le Ministre



    Je réitère mes excuses
    • Auteur

      @jean-louis Corrèa

      En Janvier, 2014 (01:35 AM)
      rires. rassurez-vous cher jean je ne parle pas un français de cuisine. c'est juste qu'on abrège pour des contributions du genre.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email