Jeudi 02 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Chronique

" La morale de l’histoire " par Aliou Ndiaye

Single Post
" La morale de l’histoire " par Aliou Ndiaye

L'augure est mauvais. Au crépuscule de 2011, à l'aube de 2012, le Sénégal tout entier a été balayé par un vent fort, un simoun de points d'interrogations. Prévu à 20 heures, le discours du chef de l'Etat a finalement été diffusé deux heures plus tard. La présidence de la République s'est perdue dans des explications ténébreuses, tendancieuses et fallacieuses. Fort en thème, Serigne Mbacké Ndiaye, ministre et porte-parole du prince, a rué dans les brancards. Sa sortie musclée contre les spéculateurs de tous bords est symptomatique. Elle traduit un manque de respect. Les observateurs ont, au moins, eu le mérite de tenter une explication. Les services de la présidence de la République se sont emmurés dans un silence irrévérencieux. A l'arrivée, le rendu montre bien l'inconfort des monteurs de la Radio Télévision Sénégalaise. Ils ont dû sortir le bistouri pour raccommoder un discours laborieux. La voix du chef de l'Etat était à peine audible. Les nombreuses coupures montrent les difficultés à l'enregistrement. Le pouvoir du «Sopi» a été pris en flagrant délit d'exercice illégal de la médecine. Le retard de diffusion s'explique ainsi. L'opération de communication s'était transformée en opération de chirurgie esthétique. Et les citoyens ont le droit de s'interroger vraiment. Est-ce que le président de la République est toujours en mesure de gouverner le pays?
Il ne faut pas trop se faire d'illusions. L'entourage immédiat du président de la République n'a pas d”égards pour lui. Ce serait une erreur stratégique d'attendre de leur part la moindre compassion pour le Sénégal et les Sénégalais. Ils sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir. Et la théorie du complot, défendue par les socialistes, n'est pas dénuée de fondements. Tout porte à le croire. Les attaques contre les domiciles de Abdoulaye Bathily et la mairie de Sicap Mermoz montrent une volonté d'installer le chaos pour reporter les élections. L'annonce d'un gouvernement d'union nationale après les élections participent d'une volonté d'anticiper. En Afrique, les dictateurs empruntent les mêmes méthodes. On organise des élections escamotées pour confisquer le pouvoir. On utilise l'Armée pour réduire les segments indociles de la population. La communauté internationale viendra proposer une solution classique de sortie de crise : le partage du pouvoir.
Aujourd'hui plus que jamais, le destin du Sénégal est entre les mains des Sénégalais. Une charretée de pêcheurs en eau trouble est déterminée à détruire notre pays. Pour assouvir des ambitions de confort, ils sont prêts à toutes les forfaitures. Nous devons avoir la détermination de protéger et de construire notre patrie. Aucun sacrifice ne sera de trop. Le peuple a fait preuve de discernement plusieurs fois. Son silence n'est pas un acquiescement. Il connaît les dates fatidiques et les combats stratégiques. Le 25 janvier prochain, le Conseil constitutionnel aura rendez-vous avec l'histoire. Avec ses collègues, un certain Cheikh Tidiane Diakhaté, (retenez bien son nom), aura l'immense responsabilité de décider du cours de notre histoire. Il semble avoir peu conscience de son rôle et de sa place. C'est dommage. L'homme tire très peu des leçons de l'histoire. C'est du moins, ce que l'histoire nous enseigne. Jusqu'ici.

liiiiiiiaffaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Peesenegal

    En Janvier, 2012 (13:59 PM)
    deuusssss
  2. Auteur

    Question

    En Janvier, 2012 (14:04 PM)
    question: que se passera-t-il si le président meurt avant les élections?

    attention, j'ai pas dit "tué" (aouzou bil lahy), j'ai bien demandé s'il meurt avant les élections?
    • Auteur

      Tidjou74

      En Janvier, 2012 (16:45 PM)
      si wade mourrait,le conseil constitutionnel va constater la vacance du pouvoir et le president du senat assurera une transition de "45 jours au moins" et organise des elections auxquelles il ne sera pas candidat
    Auteur

    Benawaay

    En Janvier, 2012 (14:04 PM)
    DIEU EST AVEC LE PEUPLE.



    INVESTITURE SANS VOIX-DISC. A LA NATION SANS VOIX,QUE VOULEZ-VOUS DE PLUS?

     :sn: 
    Auteur

    You

    En Janvier, 2012 (14:11 PM)
    casses toi pauvre CON
    Auteur

    Diop

    En Janvier, 2012 (14:23 PM)
    Celui là il est journaliste ou membre de l'opposition? C'est bizarre comme article.
    • Auteur

      Dialtabel

      En Janvier, 2012 (14:36 PM)
      ce n'est pas un article mais une chronique ! je ne sais pas si tu perçois bien la différence , elle est de taille au fait .
    Auteur

    Taf

    En Janvier, 2012 (14:46 PM)
    Les ratés de l'histoire veulent se construire toujours un aura à travers leurs chroniques.
    Auteur

    Laskha

    En Janvier, 2012 (15:28 PM)
    Non franchements les derniers jours de Wade........... au pouvoir est un vrai supplice pour les populations. Je me demande à qui (pas à quoi) un tel acharnement thérapeutique digne d'un M. Jackson en préparation pour une tournée mondiale. Et si on sait que les mêmes causes produisent les mêmes effets... devinez la suite.

    Que Le Bon Dieu nous en préserve Amine!
    Auteur

    Tuff Gong

    En Janvier, 2012 (15:51 PM)
    Aucune tentative n’est de trop pour Ablaye Wade y compris celle de paraître devant nous le dernier jour de l’année, comme un vieux singe blessé et désemparé visiblement abandonné même de ses espiègleries qui ont fini par devenir anodines ; tellement il nous en a fait ! Cherchait-il notre pitié, avec ses mains décharnées, comme touchant des esprits invisibles ou touchant peut-être son rêve de nous rester qui lui reste ?... Peut-être bien. Peut-être bien, car visiblement, ce vieillard n’est plus de ce monde ou alors, son monde à lui a religieusement présenté le ciel pour la terre, l’air pour un objet à embrasser sans crainte aucune et… le feu comme un jeu inoffensif de dupe, tel « Laobé le mangeur » de feu comme nous disait notre maître lorsque nous étions petits… Il n’est point besoin de pitié pour nous, mais de dépit de le voir rater l’ultime occasion de s’assagir, d’être courtois en nous disant « Au Revoir » par la seule occasion qu’il lui restait.

    Ce vieillard est simplement répugnant.

    Auteur

    Coin Coin

    En Janvier, 2012 (16:12 PM)
    Cet homme est atteint par la maladie insatiable de vivre et de commander qui ne le lachera pas jusqu'à la mort. Tout le monde doit avoir pitié de lui.
    Auteur

    Packou

    En Janvier, 2012 (16:17 PM)
    C'EST vraiment dommage et incroyable qu'il ya des senegalais qui obligent wade a s'enfoncer dans la disgrace pour eux sauver leur tete et leurs butins. ABLAYE WADE est malheureux au crepuscule de sa vie et il n'y'a aujourdhui personne pour l'extirper des griffes de ses tortureurs.Malheur a toi wade tu n'as que ce que tu merites.
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2012 (16:42 PM)
    en realite si ces gens du pouvoir comptent sur l'armee ils n'ont qu'a dechantes car nous sommes avec le peuple .cette armee senegalaise n'est pas une armee ou des chefs politiciens peuvent donner des conneries d' ordre pour se faire executer betement .La lucidite est bien presente dans nos rangs, et nous souffrons au meme titre que nos familles, parents, amis et connaissances, bref au meme titre que le peuple Senegalais sinon plus. Ne croyez pas que meme en nommant des generaux cela peut changer la donne, car ce n'est pas ces generaux qui seront sur le terrain et quoi que sera leurs ordres nous les executants sommes responsables et sereins. rassurez vous cheres compatriotes nous ne voulons point d'une second cote d'ivoire au Senegal ,nous ne voulons jamais de ce qui s'est passe chez Khadaffi encore moins en Syrie ou ailleurs. A moins que ces politiciens utilisent la police ou la gendarmerie contre nous tous mais jamais l'armee senegalaise contre son peuple. je me plait aujourd'hui de finir mes propos en empruntant les propos de SANKARA "LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS"

    l'armee senegalaise est derriere le peuple . MERCI
    Auteur

    Mmsrba

    En Janvier, 2012 (17:47 PM)
    Je vous rejoins mr ndiaye je commence a comprendre ke son entetement c'est pour eviter ke les "liberaux"ne rejoignent les camps deIdrissa Seck et deMacky Sall.sinon lui meme sait kil est fini comment peut on etre aussi mechant?
    Auteur

    [email protected]

    En Janvier, 2012 (19:20 PM)
    le partage du pouvoir .

    Pour que le reste du peuple trinque .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email