Mardi 25 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Décryptage SEMINAIRE SUR LA CONSTITUTION : Droit et décadence (Par Babacar Justin Ndiaye)

Single Post
Décryptage SEMINAIRE SUR LA CONSTITUTION : Droit et décadence (Par Babacar Justin Ndiaye)




Après avoir qualifié les spécialistes sénégalais – en désaccord avec de lui – de « constitutionnalistes de bazar », le Président Abdoulaye Wade a mis au travail, des constitutionnalistes… de palace. Là-bas, dans une salle de l’hôtel Méridien. Une initiative du chef de l’Etat et de ses Forces alliées pour 2012 (plus féales qu’alliées), qui a conduit le Sénégal, au carrefour du cocasse et du loufoque.

Curieux Sénégal, en effet, où l’on importe, 60 ans après l’indépendance, une kyrielle d’experts étrangers (avec un bon lot de Français) pour interpréter une Constitution nationale entièrement rédigée par des nationaux, et votée – que dis-je ? – plébiscitée en janvier 2001, par le peuple souverain.

Plus kafkaïen encore, le Professeur Jean-Yves de Cara a eu l’outrecuidance de désosser, au plan du lexique, l’article transitoire 104, devant un auditoire constitué majoritairement de concitoyens du Professeur agrégé et académicien Léopold Sédar Senghor. Une brève leçon de grammaire donnée au moment (mauvais) où l’Elysée rend hommage, dans un communiqué truffé de fautes d’orthographe (selon une dépêche de l’AFP) à la défunte Danielle Mitterrand.

Est-il nécessaire de rappeler, à ces experts sexagénaires, que le Général De Gaulle avait ordonné, en 1958, au futur Premier ministre Michel Debré, de coopter Senghor (le non juriste) dans le comité de rédaction de la Constitution de la Cinquième République ? Devant le silence et le regard interrogateurs du Président du comité de rédaction, Charles de Gaulle expliqua, en substance, que l’agrégé sénégalais se chargera du volet grammatical du travail des juristes. On peut alors croire que, le 21 novembre dernier, vers midi, le premier Président du Sénégal a bougé dans sa tombe de Bel-Air, eu égard aux échos désobligeants du séminaire.  

Que diantre, pourquoi le ciel a-t-il ouvert ses vannes pour doucher si abondamment de honte, le Sénégal ? La faute incombe évidemment à cette République des juristes (Abdoulaye Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye, Madické Niang et Ousmane Ngom) qui n’a pas été capable de s’auto-défendre. Au point d’organiser un conclave de mercenaires du Droit – pardon de professeurs de Droit – sur lequel a plané l’ombre du contrat juteux. Bizarre et blessant.

Question : est-ce que l’élite politique et la crème universitaire du Sénégal valent-elles moins, en termes de  clairvoyance et en patriotisme, que leurs homologues du Burkina qui ont résolu – sans assistance étrangère ni apocalypse national – une équation identique, avant la dernière présidentielle au « Pays des hommes intègres », et farouchement nationalistes ?

Mais le plus renversant, c’est que Babacar Guèye et Pape Demba Sy, hier mobilisés comme de très bons rédacteurs, sont, aujourd’hui catalogués voire calomniés comme de très mauvais interprètes de la même Constitution. C’est à n’y rien comprendre. Sauf que dans le camp présidentiel, la logique fout… le camp. Cette logique, en perpétuelle culbute, qui veut que le panafricaniste Wade – dans une démarche bruyamment souverainiste – ferme les bases militaires de la France, mais ouvre les portes  de la vie institutionnelle du Sénégal, à l’expertise universitaire de l’ex-Métropole.

En tout état de cause, ce séminaire international pue davantage la décadence que le Droit. Car il consacre avec la bénédiction du gouvernement (c’est le ministre de la Justice qui a invité par lettre l’ex-recteur Seydou Madani Sy) une fâcheuse catégorisation des agrégations.

D’un côté, une agrégation au rabais dont sont titulaires « les constitutionnalistes de bazar » (Ismaila Madior Fall, Ahmet Ndiaye et Mody Gadiaga) et de l’autre, une agrégation (au-dessus de tout soupçon) dont le Professeur Charles Zorgbibe et son collègue Michel de Guiilenchmidt ont l’étrenne.

Dans ce tumulte autour de la Constitution, les experts et les politiques oublient ou feignent d’oublier la leçon limpide du sociologue et philosophe Jean Baudrillard : « Le Droit vient après la bataille ». Autrement dit, il est le résultat d’un rapport de forces. Ce que le Roi Hassan II – monarque absolu mais génie politique – a compris et bien résumé, le 7 mai 1996, devant l’Assemblée nationale française : « En matière de constitutions, il n’y a pas de procédés industriels permettant de livrer des usines constitutionnelles, clé en main. Dans ce domaine, la copie n’est jamais féconde ». Magistrale évidence de… sa Majesté.

Quelle pénible répétition ou grimace de l’Histoire ! Le séminaire rappelle inévitablement, le système colonial qui avait forgé deux catégories d’administrateurs civils. La première était moulée par l’Ecole Nationale d’Administration (Ena) de Paris. Et avait pour vocation d’administrer les Alpes Maritimes et le Languedoc-Roussillon. La seconde sortait de l’Ecole Nationale de la France d’Outremer (Enfom) toujours à Paris, avec une feuille de route sans équivoque : commander – et non administrer – le pays lobi dans le cercle de Bobo-Dioulasso ou le quadrilatère mouride qui va de Lambaye à Touba, dans le cercle de Diourbel.

Comme quoi, si le vent l’indépendance n’avait pas soufflé fort sur l’Empire colonial, en 1960, Daniel Cabou et Abdou Diouf auraient pu commander les cercles de Bouaké et de Sikasso ; mais n’auraient jamais été Préfets de Nice ou de Strasbourg. Tel est, entre autres effets, le désagréable souvenir que réveille le séminaire du 21 novembre.

Toutefois, les leçons de ce passé choquant n’ont guère empêché les aberrations surprenantes  du présent. Sinon comment comprendre l’organisation, par le Conseil constitutionnel, d’un séminaire dit « interne » durant les journées des 6 et 7 septembre dernier ? Difficilement.  Le Conseil constitutionnel créé par la Loi organique du 30 mai 1992 (presque 20 ans d’existence) a-t-il sérieusement besoin de panélistes extérieurs pour l’épauler dans la compréhension de sa mission ? Sûrement pas ; puisque les cinq sages de cet organe juridictionnel sont des magistrats chevronnés. Et non des stagiaires. Donc anguille sous roche. Qui côtoie certainement sous la même roche, la nouvelle anguille que le séminaire de Wade et des Fal 2012, vient d’y déposer.

En effet, la prestation de cette escouade multinationale d’experts, légitime d’avance l’enfer policier qu’on envisage de faire tomber sur la tête des futurs manifestants qui voudront empêcher le régime de valider en rond. Et Wade qui n’est plus enclin à faire l’Histoire (mais des histoires) a d’ores et déjà meublé ses pensées et arrières pensées. En clair, ce séminaire est le premier jalon de la chronique d’une victoire annoncée et… enceinte d’un mode de dévolution monarchique ou libérale du pouvoir, durant ce long mandat (7 ans) dont il n’a besoin que de la moitié de la moitié.

Après la victoire de 2007, le Président était secrètement dans une logique de demi-mandat.  Le sommet de l’OCI et les locales de 2009 étaient, à la fois, les perspectives structurantes et les points d’ancrage de son schéma de passage du relais. Mais le demi-succès du premier et le fiasco des dernières, ont entrainé les ultimes et radicaux réajustements qui ont conduit jusqu’à ce fameux séminaire.

Mais attention aux querelles phosphorescentes et byzantines autour des articles 27 et 104 qui nous fixent dans le cosmos douillet des théories juridiques ! Pendant ce temps, le MFDC qui est au sol (par opposition au cosmos) arrose la Casamance de sang. Et nous rappelle qu’un symposium sur la Défense nationale est plus urgent qu’un séminaire sur le Droit, la Constitution et les cabales politiques.  

Ps : Certes Idrissa Seck a consulté, avant Wade, le constitutionnaliste français Guy Carcassonne ; mais Idy n’est ni chef de l’Etat ni gardien de la Constitution. Laquelle est bien au-dessus de la mairie provinciale de Thiès.


    


affaire_de_malade

37 Commentaires

  1. Auteur

    Emigre

    En Novembre, 2011 (22:40 PM)
    gayi il parait k le franc cfa sera devaluè et c est totalement vrai je suis tres fier pck ns emigres ns allons vous faire savoir combien ns sommes puissants avec nos 650 milliards par an m comme k yèn amoulèn gatt lou nguèn dèf loudoul nèk di wakh ci immigre yi ak sèn diambar yi < bande de jaloux vous n avez gatt a mettre sous la dent < sans les immigres vous allez mourir especes de misskiines < sèn gatt dina tèppè kou < sex dèf bamou bakh . viol , femme d immigre < alors am nguèn lou nguèn wakh
  2. Auteur

    Mat

    En Novembre, 2011 (22:41 PM)
    vrement bien dit.ce rigolo de wade fait la honte du senegal et de tous les senegalais c'est un vieux complexé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fall

    En Novembre, 2011 (22:47 PM)
    analyse pertinente mais rassure toi ns disons non a la fuite de l honneur ca ne va pas passer
    {comment_ads}
    Auteur

    Pipondiaye

    En Novembre, 2011 (22:53 PM)
    voila l'exemple type d'un perverti intellectuel nourri à la sauce toubab et qui se prend pour un prophéte.

    DIEU lui a donné une langue pendue lui permettant de travestir des mensonges en vérités ( comme IDY d'ailleurs).

    Ils sont comme çà. Ils aiment écrire ,se lire et s'enorgueillir. Ils aiment parler, s'écouter parler et s'admirer.

    Ce que les Psychanalistes appellent "des malades atteints d'idiotie phénylpyruvique".

    Les pauvres , le pauvre Justin, le pauvre Idy, et pourtant ils donnent l'impression d'être en bonne santé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Samsam

    En Novembre, 2011 (22:54 PM)
    Me Wade ne veut pas se presnter a l election presidentielle a par lui pas de presidentiable au PDS ( c la mort du parti ) les transhumans ont peur de la releve ils ont trahis leur parti origine
    Auteur

    Merci1

    En Novembre, 2011 (22:55 PM)
    Merci beaucoup professeur pour cette belle analyse
    {comment_ads}
    Auteur

    Moiledroit, Je Connais

    En Novembre, 2011 (23:00 PM)
    Ibrahima Fall kor Déguène n'a jamais enseigné le droit constitutionnel et n'a donc jamais été le prof des Serigne Diop et autres. Ces derniers avaient pour prof de droit cons Paa Tra alias Bakary Traoré.

    Ibrahima Fall est arrive comme doyen après Jean Marie Bockel et enseignait à partir de la 3eme année le droit public international et plus spécialement, le droit des relations internationales. Il a été directeur de thèse des Malamine Kourouma, notamment.

    Bakary Traore a précède Nzouankeu qui est loin d'etre le père du droit cons. Soyons sérieux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sa

    En Novembre, 2011 (23:11 PM)
    Ton texte est trop lourd avec des mots compliqés. Le francais est juste une langue etrangere pour nous autres senegalais. Soyez plus simple la prochaine fois !!!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Observateur

    En Novembre, 2011 (23:17 PM)
    SI WADE AIME REELEMENT SON PAYS IL NE VA PAS SE PRESENTER AU REGARD DE LOI QUE PEUPLE A PLEBCITE. SA CANDIDATURE N EST RECEVABLE. LE CONSEILCONSTITUTIONEL N A RIEN A DIRE C EST CLAIRE.

    EST IL COMPETANT D AILLEURS POUR CETTE QUESTION?

    S'IL SE PRESENTE QU EN MEME LES ELECTEURS SERONT LES SEULS JUGES DES LENDEMAINS ICERTAINS DES CES ELECTIONS DE CE VA ARRIVER.

    METTRE A L ABRI LES VAUTOURS PROCHES DE WADE VAUT IL MIEUX QU'UNE GOUTE DE SANG D'UN CYTOYEN?

    SI WADE FRANCHI LE RUBICON IL AURA A JAMAIS SUR SA CONCIENCE LA MOINDRE VIOLANCE DU A SON ACTE.
    Auteur

    Tarhiiis

    En Novembre, 2011 (23:32 PM)
    ON A TOUT COMPRIS. CA NE PASSERA PAS. WADE A DIT LUI MEME QU'IL A BLOQUE LE NOMBRE MANDAT A DEUX.

    IL PARAISSAIT MEME FIER DE LE DIRE. MAINTENANT S'IL REVIENT NOUS DIRE AUTRE CHOSE, NOUS LUI FERONS COMPRENDRE QUE C'EST NOTRE CONSTITUTION A NOUS, PAS CELLE DU PDS NI DU FAL2012, ET LA NOTRE, ELLE EST CLAIRE SUR CETTE QUESTION. IL NE PEUT PAS FAIRE UN TROISIEME MANDAT. S'IL S'ENTETE, IL LE PAYERA CHER. LE 23 JUIN ETAIT UN AVERTISSEMENT. IL SERA SURPRIS. IL RISQUE DE FINIR COMME BEN ALI, IL VA FUIR OU.....
    {comment_ads}
    Auteur

    Dembel

    En Novembre, 2011 (23:42 PM)
    Les « sorciers blancs »de Wade ne se sont pas comportés comme des arbitres ou des experts, mais comme des avocats de la défense faisant feu de tout bois, usant parfois d' arguments peu solides comme celui de la non prestation de serment qui aurait rendu un mandat nul . A cet égard, soit on considère que la prestation de serment n' était pas nécessaire pour valider le mandat, celui-ci intervenant dans la continuité de l' ancien régime juridique, ce qui du reste lui confère la durée de 7 ans, et la question du serment ne se pose pas, soit au contraire on estime que la prestation de serment était nécessaire et dans cette hypothèse, nul ne pouvant se prévaloir de sa propre turpitude, l' argument ne peut être brandi en faveur de Wade.



    En invoquant la non rétroactivité des lois comme ils l' ont tous fait pour fonder en droit la recevabilité de la candidature de leur client, ils admettent implicitement, en évitant soigneusement de le dire, que Wade n' est pas soumis à la limitation des mandats ayant été élu sous l' empire de la constitution précédente, et que c est le statu quo ante, c' està dire la non limitation des mandats qui s' applique a lui et qu' il peut se représenter autant de fois qu' il le souhaite. Ce qui est en fait insoutenable vu la volonté de rupture dans laquelle s' inscrivait la constitution en question.



    En réalité la véritable signification de la non rétroactivité qui, faut-il le rappeler, découle de l’article 2 du code civil français qui en énonce le principe est que la loi nouvelle ne doit pas priver les individus de droits valablement acquis sous l’empire de la loi ancienne. Mais une loi peut bien prévoir que ses effets auront débuté avant la date de son entrée en vigueur sauf en matière pénale.



    Néanmoins le Conseil constitutionnel a dû, à l' époque, ou en tout cas aurait dû contrôler qu'un intérêt général suffisant justifie une telle rétroactivité de la loi et que celle-ci ne porte pas atteinte à la séparation des pouvoirs ou à d'autres principes et valeurs de niveau constitutionnel. S' agissant toutefois de l' intérêt général un tel contrôle aurait pu être perçu comme superfétatoire, la constitution ayant été adoptée par référendum.

    Ce que la non rétroactivité doit respecter ici c'est donc précisément le droit acquis par l' individu Wade, dès son élection en 2000, d' effectuer un mandat de 7 ans.



    En dehors de ce mandat pour lequel il a été expressément élu aucun autre mandat ultérieur ne pouvait être un DROIT ACQUIS par l' individu Wade et le nombre de fois que le mandats du président est renouvelable ne vise pas spécialement Wade. C' est plutôt une simple EXPECTATIVE DE DROIT ouverte à Wade comme à tout autre individu qui viendrait à être élu président. C'est pourquoi dans ce cas la non rétroactivité n' est pas de mise parce qu' aucun droit légalement acquis par l' individu Wade n' est susceptible d' être violé a ce niveau.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dembel

    En Novembre, 2011 (23:44 PM)
    (SUITE)



    En réalité la véritable signification de la non rétroactivité qui, faut-il le rappeler, découle de l’article 2 du code civil français qui en énonce le principe est que la loi nouvelle ne doit pas priver les individus de droits valablement acquis sous l’empire de la loi ancienne. Mais une loi peut bien prévoir que ses effets auront débuté avant la date de son entrée en vigueur sauf en matière pénale.



    Néanmoins le Conseil constitutionnel a dû, à l' époque, ou en tout cas aurait dû contrôler qu'un intérêt général suffisant justifie une telle rétroactivité de la loi et que celle-ci ne porte pas atteinte à la séparation des pouvoirs ou à d'autres principes et valeurs de niveau constitutionnel. S' agissant toutefois de l' intérêt général un tel contrôle aurait pu être perçu comme superfétatoire, la constitution ayant été adoptée par référendum.

    Ce que la non rétroactivité doit respecter ici c'est donc précisément le droit acquis par l' individu Wade, dès son élection en 2000, d' effectuer un mandat de 7 ans.



    En dehors de ce mandat pour lequel il a été expressément élu aucun autre mandat ultérieur ne pouvait être un DROIT ACQUIS par l' individu Wade et le nombre de fois que le mandats du président est renouvelable ne vise pas spécialement Wade. C' est plutôt une simple EXPECTATIVE DE DROIT ouverte à Wade comme à tout autre individu qui viendrait à être élu président. C'est pourquoi dans ce cas la non rétroactivité n' est pas de mise parce qu' aucun droit légalement acquis par l' individu Wade n' est susceptible d' être violé a ce niveau.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye Diouf

    En Novembre, 2011 (23:47 PM)
    UN VRAI FUMISTE CE PSEUDO POLITICOLOGUE AUX REFLEXES PAVLOVIENS...C%EST LA VOIX DE SES MAITRES A DIMENSIONS VARIABLES...C%EST CETTE ATTITUDE DE BABACAR JUSTIN NDIAYE QUI EST IRRATIONNELLE,RACISTE ET SCANDALEUSEMENT PARTISAN...JUSTE POUR FAIRE BONNE MESURE AUX YEUX DE CEUX QUI REFUSENT LE DEBAT ET PRONENT LE KO.CE MONSIEUR EST A DENONCER FERMEMENT PAR TOUS LES PATRIOTES SINCERES...
    Auteur

    Lick1239

    En Novembre, 2011 (23:52 PM)
    Bonjour Chers concitoyens,



    Bravo Justin, je sui profondément touché par cette analyse tant significative et plein d'enseigne pour le peuple et ses dirigeants.



    La Casamance où on tu des ciotyens sans répis n'a jamais soulevé le gouvernement pour assurer la sécurité de cette partie du Sénégal. Aujourd'hui Wade est pret à organiser avc les derniers du public ce séminaire qui je rappel à pris en charge les billets d'avion de ces soit disant sorcier blancs à qui à la charge des fonds sénégalais sont logés,nourris et blanchis et perdium finalisant leurs contrat.

    Combien sa nous a couté? on ne le saura jamais mais les nombre de mort ce compte en casamance depuis pès de 30 ans que le problémen de lacasamanc perdure. De qui se moque t-on? Du peuple sénégalais biensur et particulièremet des casassais.



    Sa me désole de voir ce qui arrive à mon Sénégal.



    GOD BLESS SENEGAL



    {comment_ads}
    Auteur

    Amilcar Cabral

    En Novembre, 2011 (00:00 AM)
    POUGALA NDIAYE  :haha:  Il ne lui reste plus que son emission radio DEG DEUG PLUS  :haha:  pour envoyer SJD jouer les trappeurs braconnier sur la banquise chez les esquimaux du CANADA, frontière nord ALASKA.:) :-D : :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye Diouf

    En Novembre, 2011 (00:02 AM)
    CURIEUX PERSONNAGE QUE CE BABACAR JUSTIN NDIAYE ...IL CHOISIT SCIEMMENT DE SE VOILER LA FACE LORSQUE CARCASSONE ENTRE EN JEU SOUS L%INITIATIVE DE SON MENTOR IDRISSA SECK ET LORSQUE LE M23 ET SES JOURNALEUX FONT DES TOURNEES DANS LES CAPITALES OCCIDENTALES ET IMPLORENT LES LEADERS AMERICAIN ET EUROPEENS D%INTERVENIR DANS LE DEBAT NATIONAL SUR LES ELECTIONS DE 2012....CECITE OU MALHONNETETE INTELLECTUELLES?CE TYPE DE PERSONNAGE EST NUISIBLE A LA VERITE ET A LA SOCIETE....
    {comment_ads}
    Auteur

    Traitres

    En Novembre, 2011 (00:17 AM)
    Ce qui vous intéresse c'est ce que vous pouvez avoir de vos commentaires politiciens, seneweb annonce faussement la dévaluation du cfa. On ne sait pas pour le compte de qui? A quel prix? Vous ne pipez mot. Honte à vous; pourquoi les noirs c'est des traitres.
    Auteur

    2012

    En Novembre, 2011 (01:45 AM)
    wade president



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Jeab

    En Novembre, 2011 (05:36 AM)
    Je faisais un petit calcul: Wade a 86 ans. Avec un mandat de 7 ans, il finit son mandat à 93 ans, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans,, 93 ans, 93 ans

    Bon sang, que se passe t-il dans la tête des souteneurs de Wade.

    C'est hallucinant!

    {comment_ads}
    Auteur

    Blasphem

    En Novembre, 2011 (05:57 AM)
    Il faut lancer cet ultimatum a Seneweb qui laisse passer des insultes pareilles a notre religion
    {comment_ads}
    Auteur

    Foumouna

    En Novembre, 2011 (09:24 AM)
    Bravo Justin:

    Dans ce monde les gens néont pas la mème vision .Il y a certains surtout chez nous africain qui ne pensent qu'au quotidien .Nous n'avons aucune vision du futur étant donné nous devons nous atteler à nos problème dés à présent.Au Sénégal dans l'horizon 2050 comment vivrons nous] Nous qui sont friands de Thiep dienne aurons suffissament de riz au moment ou les grands producteurs vendent moins pour sécuriser leurs stocks.Assez!Trop c'est trop .Demain nos enfants nous jugerons et jamais ils ne nous pardennerons.

    JUSTIN tu as parfaitement analysé la situation du Sénégal et nos dirigeants ne pensent pas au peuple mais ils ne pensent qu'à eux.Au pire des cas vous pensez qu'un Karim Wade ou Sindiély va rester au Sénégal et souffrir comme nous?Jamais car ils seront ailleurs ou ils ne souffriront point des problèmes de bas monde.La preuve étant dans léopposition i*la famille Wade a vécu combien d'années en France et elle est revenue en 2000 et quelques mois aprés elle s'est installée au palais ou on distribue combien de millions par mois .

    Il ne s'agit pas de lutter mais prenons d'abord conscience de notre sombre avenir.Comme d'habitude nous dirons dokal Yallah la the douss.
    Auteur

    Hendrix

    En Novembre, 2011 (09:45 AM)
    Bel article et bravo à Justin Ndiaye mais cette citation de Baudrillard:" Le droit vient après la bataille" est mal venue ici. Cela veut dire que le droit est toujours au service du plus fort puisqu'il n'est que la traduction juridique des rapports de force en présence. Or si tel est le cas Wade pourra piétiner notre constitution, faire du forcing et ...aprés "la bataille" se faire introniser !

    {comment_ads}
    Auteur

    Co

    En Novembre, 2011 (10:30 AM)
    seneweb prkw vs laissè lè gens insultè le prophète??????????????????????????????????
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Novembre, 2011 (11:06 AM)
    Attention! La contribution de Justin mérite examen-attention de tous les Sénégalais pourvus de solides-étanches dons de penser-réfléchir-analyser-librement-dignement. Les esprits étriqués-dérangés-anesthésiés-hypnotisés-arides doivent s'abstenir. La contribution de Justin n'est pas fait pour ces déchets économiques-sociaux-culturels. C'est un signe d'humanité que de connaitre-reconnaitre ses capacités-ses limites; humilité conjuguée avec les civisme-discipline-bon sens! que ces CALAMITES apprenent à se taire! Cette contribution de Justin met en exergue, sans le nommer explicitement, l'ampleur des ignominies qui caractérisent les ignobles culture-nature-éducation des indignes wade & bandes & certains-es. Leurs démarches-faits-actes-arguments, qui dégoûtent le monde entier, et içi relatés, sont l'expression obscéne de leurs ignobles culture-nature-éducation, comme nous le constatons, exemptes de valeurs universelles! Certains-es... PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dank Yendou

    En Novembre, 2011 (11:21 AM)
    Plus pédant que Justin et ses jeux de mots, tu meurs! Voilà un petit monsieur qui pense avoir la meilleure cervelle sénégalaise, prompt à te sortir des analyses "bidon" surtout ce qui se dit ou se fait en politique au Sénégal et ailleurs et se fait coller un titre d'analyste politique, comme l'autre bavard Alioune Fall qui se définit aussi comme un journaliste-analyste politique, toujours prêts, tous les deux à se faire inviter dans les stations de radios, journaux et télés pour nous raconter leurs vies empreintes de balivernes. Et c'est toujours les mêmes qu'on voit et entend tout le temps, tant ils aiment s'entendre parler.
    Auteur

    Lt Colombo

    En Novembre, 2011 (12:46 PM)
    Peut-être que je n'ai pas compris. Mais j'ai entendu le Pr J M Zouankeu dire ceci:



    " Le mandat de 5 ans de 2007 ne peut pas renouveler celui de 7 ans de 2001. Car on renouvelle deux choses identiques (7 ans et 5 ans étant différents)". Mais il se s'empêche pas de dire que le mandat de 7 ans de 2012 peut renouveler celui de 5 ans de 2007. Ici, pour lui, 5 ans et 7 ans ne sont aps différents.



    VOILA LE RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE DES PROFESSEURS EN DROIT DU PROFESSEUR ABDOULAYEWADE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Leuz

    En Novembre, 2011 (12:51 PM)
    big respect
    {comment_ads}
    Auteur

    Zongo

    En Novembre, 2011 (12:58 PM)
    Dnak Yendou ta contribution pue la jalousie car nul n'ose refuser à ce monsieur sa grande intelligence. C'est un homme doué et très cultivé qui ferait un bon conseiller en géopolitique pour quelqu'un comme Wade et cela l'aurait évité tout ses déboires politiques notamment avec esse voisins.

    En tout chapeau Monsieur Ndiaye et que Dieu vous préserve d'oiseaux de mauvaise augure.
    {comment_ads}
    Auteur

    Zdezdzds

    En Novembre, 2011 (13:30 PM)
    bien joué Jules!!!like

    Auteur

    Libasse

    En Novembre, 2011 (18:36 PM)
    mon grand père a failli pleurer en voyant à ce séminaire ses anciens brillants élèves à l'ENAM Djibo Ka et Abdoulaye Diop Matar y assistaient
    {comment_ads}
    Auteur

    K

    En Novembre, 2011 (20:36 PM)
    PENSER AUTREMENT....PENSER AUTREMENT....PANSER AUTREMENT.... TOUT CE QU'IL FAUT AU SENEGAL EN CE MOMENT AINSI, BENNO DERRIERE IBRAHIMA FALL OU UN GENERAL A LA RETRAITE POUR UNE CANDIDATURE DE LA RUPTURE ET QUE LE SENEGAL GAGNE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Alou

    En Novembre, 2011 (00:23 AM)
    merci mille fois mr ndiaye.le senegal a besoin de presonne comme vous.
    {comment_ads}
    Auteur

    Atos

    En Novembre, 2011 (02:53 AM)
    bep nit bou wotel wade sou senegal take ya ko tal

    Auteur

    Elhadj Fall

    En Novembre, 2011 (09:54 AM)




    Pour sauver sa patrie, si mourir est un impèratif,vivre devient une lacheté.Il ne manquait plus que ça pour que tous les sénégalais soient enfin convaincus que Aablaye wade n'a aucun respect pour eux. Son cirque au méridien avec ses clowns soi-disants constitutionalistes a fortement heurté les sénégalais dans leur dignité et leur orgueuil. Wade avec son éternel complexe devant le toubab a perdu toute légitimité en permettant à ces mercenires à col blanc de venir s'imiscer sans géne dans nos affaires interieures. De par cette forfaiture, ce mégalomane a démontré que la respectabilité du sénégal, de ses citoyens est le cadet de ses soucis. Wade peut 'inviter autant d'experts qu'il veut et leur faire dire tout ce qu'il veut, leurs avis n'engagent qu'eux et lui même qui les a grassement payé avec nos maigres ressources. Leurs avis ne nous engagent en aucune maniére d'autant moins que notre pays compte parmi ses enfants d'éminents specialistes du droit constitutionnel qui sont tous unanimes à dire non à la candidature de ce vieillard dont le seul souci est de parfaire la main mise de sa bande mafieuse sur notre pays. Les membres du conseil constitutionnel devraient être fortement blessés dans leur honneur en voyant comment ce vieillard les a humiliés devant l'opion publique sénégalaise et internationale. Ces sages, comme on appelle, si tant est qu'ils ont encore une seule goute de sang dans leurs veines, devront prendre la seule décision salutaire pour notre pays pour couper l'appétit carnassier de ce vieillard en invalidant sa candidature injustifiée et injustifiable. Prenez vos responsabilités et les assumer devant l'histoire qui vous jugera inélictablement.On n'a jamais vu un président enjamber les institutions de son pays dont il est pourtant le gardien pour aller chercher des experts étrangers pour se faire légitimer. Ce seul fait lui vaut la cour de justice de la république pour haute trahison Il faut que les gens retiennent ceci: Si par malheur, Wade arrivrait à faire valider sa candidature et à se faire réélir, il ne pourrait jamais gouverner normalement comme il l'a fait jusqu'ici et il connaitra l'enfer terrestre comme il n'en a jamais connu. Il veut pratiquer la politique de la terre brulée mais il n'échappera aux flammes et toute sa bande mafieuse avec

























    ..

    .
    {comment_ads}
    Auteur

    Sarakholé

    En Novembre, 2011 (10:02 AM)
    plus pédant que Justin, tu meurs, il nous fait un alignement de vocabulaire qui impose le dictionnaire à coté de soi, qu'n meme deux à trois mots rares ça suffit non, j'ai adoré son écriture mais il en rajoute.
    {comment_ads}
    Auteur

    You

    En Novembre, 2011 (14:34 PM)
    Vous l'auteur de ce blasphéme. si vous etes un homme il faut décliner votre identité avec votre adresse oubien allez le dire publiquement
    {comment_ads}
    Auteur

    S.i

    En Novembre, 2011 (18:49 PM)
    j'ai pitié des libéraux ki soutiennent wade du fait kil st inconscients kil leur reste moins de trois mois pour nous rendre notre pays définitivement et aller élir domicile à rebeuss. la terre wade n'est plus féconde. wade l sait l8 meme cet anti-héros tres malhonnete,est victime du complexe de supériorité oubliant qu'au rang des avocats sénégalais il fait partie des moins performants de meme qu'au rang des économistes. ce don je suis sur c k c'est un grand politicien au sens négatif du mot c à dire en terme de corruption, de détournement de fonds, de blanchiment d'argent,bref du culte de l'injustice. et vous autres libéraux vous etes tous élevés dans c circuit. c'est pas en organisant des séminaires k la candidature sera recevavable car aujourd'hui le conseil constitutionnel c l peuple, les scinq sages déja vidés de leur sagesse n'ont qu'à démissionner.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email