Jeudi 02 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

Dialogue ! Quel dialogue ? Pour quoi faire et pourquoi seulement maintenant ? (Par Mody NIang)

Single Post
Dialogue ! Quel dialogue ? Pour quoi faire et pourquoi seulement maintenant ? (Par Mody NIang)

Après des décennies de participation au débat public, l'analyste Mody Niang a décidé de ranger sa plume et de ne plus faire de sortie médiatique. Ce retrait, il l'avait annoncé lui-même avant la présidentielle.

"Mais, suite à l'interpellation de nombreux parents et amis pour me dire qu'ils attendaient de me lire ou de m'entendre après le 24 février (comme si j'étais le seul à devoir écrire ou intervenir dans les médias audiovisuels), je leur explique ici mon choix, à eux comme à d'autres qui ont les mêmes attentes."

Mais même s'il se retire, Mody Niang demande aux uns et aux autres de s'intéresser à la gouvernance du Sénégal, puisque c'est l'avenir des enfants de tout un chacun qui est en jeu.

Seneweb vous propose sa lecture de la présidentielle et de la situation actuelle du Sénégal de façon générale. La dernière ! Comme le dit le concerné.

L'élection présidentielle du 24 février 2019 a vécu. Le candidat sortant a été déclaré définitivement réélu par le Conseil constitutionnel. Ses rêves sont donc devenus réalité : il n'a pas connu le second tour qu'il craignait comme la peste et s'était préparé très tôt, en mettant en place les différentes stratégies susceptibles de lui éviter coûte que coûte ce cauchemar. C'était pour lui, pour sa famille comme pour sa coalition, une question de vie ou de mort. A l'arrivée, 58,26 % des électeurs lui ont renouvelé leur confiance, et s'ouvre devant lui un mandat de cinq ans, pour la continuité. Oui, pour la continuité, puisque ce sont ses sept ans de gouvernance meurtrie qui ont été positivement sanctionnés.

Pour arriver à ce résultat, son fameux décret et ses "fonds spéciaux" (couramment appelés "fonds politiques") ont joué un rôle substantiel, comme les "fonds secrets" de la Primature et les caisses noires des différentes institutions.  Des membres de sa coalition, des plus en vue, ont aussi joué leur partition. Il s'agit, notamment, pour ne citer qu'eux : du Ministre de l'Economie, des Finances et du Plan et de son épouse, de la très "généreuse" "Première Dame", de son oncle et de son frère respectivement maire de Pikine et de Guédiawaye[1], de son beau-père Président du Conseil d'Administration (PCA) de PÉTROSEN, de son beau frère Ministre, etc. Les autres ministres et ministres conseillers, directeurs généraux, directeurs, présidents de conseil d'administration ou surveillance, etc., n'ont pas non plus lésiné sur les moyens : ni financiers, ni matériels, ni logistiques. Sont entrées également en jeu, en force, les retombées des gros marchés de gré à gré avec leurs fortes surfacturations et, sûrement, les appuis intéressés de lobbies proches de la Présidence de la République. Les plus de cinq cents (500) comités électoraux ont aussi joué pleinement leur rôle, facilité par les trois (3) millions qu'ils auraient tous reçus du président-politicien qui doit être aussi riche que Crésus, s'il n'est pas bien plus riche que lui. La presse a largement rendu compte des chaudes échauffourées auxquelles la gestion de ce soutien financier a donné lieu dans beaucoup de localités.

Enfin, un autre appui décisif qu'il convient de signaler, celui-là au moins aussi efficace que les pièces sonnantes et trébuchantes, c'est celui du Ministre de l'Intérieur, de ses services dévoués comme la Direction de l'Automatisation du Fichier (DAF) et la Direction générale des Élections (DGE), ainsi que de certaines autorités administratives (préfets, sous-préfets notamment). Ces gens-là tenteront vainement de nous faire croire, avec leurs commanditaires, qu'au Sénégal, personne ne peut plus voler les élections. Peut-être, y réussiront-ils avec les observateurs étrangers qui ne connaissent pas certaines de nos réalités et ne s'imagineront jamais que certains hauts fonctionnaires puissent en arriver à commettre certaines forfaitures.

Le candidat sortant avait mille autres tours dans son sac, dont une stratégie qui échappait aux partenaires techniques et financiers ainsi qu'à nombre de Sénégalais non avertis, laquelle stratégie a terriblement grevé nos maigres finances publiques. Dans toutes les localités qui comptent un nombre non négligeable d'électeurs potentiels, le président-politicien a nommé pêle-mêle, parmi leurs ressortissants, des directeurs généraux, des directeurs, des PCA, des Conseillers spéciaux, des ambassadeurs "itinérants", des "chargés" de missions, etc., avec  des salaires substantiels pour leur permettre d'entretenir leurs bases. Sans compter le nombre impressionnant de militants APR qui se bousculent dans les ambassades et les consulats, souvent payés à ne rien faire, à l'image de leurs nombreux autres camarades qui tournent les pouces dans les agences inutilement budgétivores, ainsi qu'au Centre des Œuvres universitaires de Dakar (COUD) et à la Société nationale de la Poste. Tout ce beau monde bénéficiant de contrats spéciaux "juteux" a déversé d'énormes sommes d'argent dans les quatre coins du Sénégal. Certes, ce ne sont pas seulement ces milliards qui ont fait gagner le président-politicien. Cependant, si on considère l'influence qu'ils peuvent avoir sur des populations à la fois pauvres et analphabètes, on comprend facilement le rôle prépondérant qu'ils ont pu jouer dans sa victoire. Si on devait soustraire de son score le pourcentage obtenu grâce à la corruption active et au grand jour, il n'est pas sûr qu'il serait réélu dès le premier tour, avec un score aussi confortable. Ce serait moins sûr encore si on y ajoutait les conséquences des dysfonctionnements souvent organisés dans la distribution des cartes d'électeurs et les changements de bureaux de vote à l'insu des concernés, sans compter les gonflements sans retenue du nombre d'électeurs dans des localités bien connues.

Et son bilan, me rétorqueront sûrement, avec empressement, les nombreux compatriotes qui ne conçoivent pas leur vie hors des sinécures de sa gouvernance follement dépensière ? Oui, il a bien un bilan, et l'a utilisé à des fins fortement politiciennes. Ses capacités de manipulation n'ont échappé à aucun observateur sérieux. Dans plusieurs contributions, j'ai exprimé mes réserves par rapport à ce tonitruant bilan aux apparences bavardes et trompeuses. Ses réalisations sont bien plus soucieuses de prestige que de développement harmonieux du pays. Nombre d'entre elles avaient pour objectif de frapper l'imagination des Sénégalais analphabètes et des simples d'esprit qui se contentent de très peu. Et DIEU sait que le pays en compte beaucoup. Toutes ces réalisations seront un jour évaluées, objectivement, en fonction de leur pertinence, de leur coût et de leur qualité. Alors, éclatera la vérité, et au grand jour. Evidemment, ce sera trop tard, puisqu'il sera sûrement, en ce moment-là, en France ou aux USA.

Il convient surtout de signaler que, du 2 avril 2012 date de son installation officielle comme quatrième Président de la République au 24 février 2019, le président-politicien a disposé d'un budget cumulé de 16000 milliards de francs CFA, d'autres avançant même 20 000 milliards. Avec un tel pactole, un Président de la République digne de la fonction, compétent, patriote, vertueux, respectueux des ses engagements, du bien public comme de ses mandants, ferait infiniment mieux que lui, sans tambour ni trompette. L'occasion ne s'est malheureusement pas présentée le 24 février 2019, qui a vu une majorité confortable de Sénégalaises et de Sénégalais lui renouveler leur confiance. Il a donc réussi son coup, en évitant le second tour tant redouté et a son mandat de cinq ans devant lui. S'y ajoute qu'il dispose d'une Assemblée nationale à sa dévotion et d'une justice dont les décisions vont souvent dans le sens qu'il indique. Alors, que ne se mette-t-il pas immédiatement au travail pour réaliser la phase II de son PSE ! Rappelons-lui aussi, s'il était tenté de l'oublier, qu'il a beaucoup promis pendant la campagne électorale ! On avait même parfois le sentiment qu'il n'avait pas réalisé grand-chose pendant son septennat, tellement les promesses étaient nombreuses. Parmi ces promesses, on peut retenir celle faite à Guédiawaye de la création d'un million d'emplois et cette autre folle, de "zéro banlieue". Une autre qui devrait lui coûter beaucoup de temps et d'argent, c'est celle de construire, pendant son quinquennat, dix-huit (18) ponts dont treize (13) à Dakar. Nous n'oublierons pas, non plus, le dragage du Fleuve Saloum et sa décision de faire de Kaolack un "hub de transports fluviaux-maritimes". Au passage, je suggère à mes compatriotes de Kaolack de ne pas trop jubiler déjà.  Qu'ils se rappellent que, le 13 avril 2015, le président-politicien avait réuni toute la République pour procéder à la pose de la première pierre de l'Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niasse, avec la présence remarquée du Khalife général de la famille du célèbre parrain. Et notre président-politicien, ce jour-là, de conclure son discours par ces termes : "Je vous donne rendez-vous en fin 2016 pour l'inauguration et l'ouverture des amphithéâtres, des classes et des fermes laboratoires." Moins de deux ans pour construire toutes ces structures et les inaugurer ! Cette promesse n'était évidemment que purement politicienne et électoraliste et, dans son discours de fin d'année 2017, il n'était pas le moins du monde gêné  de pendre encore cet engagement-ci : "Quant à l'Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass, ses  travaux débuteront au cours du premier trimestre de l'année 2018." Ce n'était encore, ce n'était toujours que veine promesse et, à ma connaissance, une deuxième pierre ne s'est jusqu'ici pas posée sur la première. En fin de compte, il décida, avec le Ministre de l'Enseignement supérieur et le Recteur, d'ouvrir l'Université en février dernier, en louant des locaux à Kaolack et à Fatick notamment.

Que mes compatriotes Kaolackois se rappellent aussi les promesses qu'il leur avait faites, lors du Conseil des Ministres délocalisé du jeudi 14 juin 2012, tenu à la Gouvernance de leur capitale régionale. Concernant notamment les projets et programmes en perspective, le président-politicien avait insisté sur "la nécessité de diligenter (…) la mise en œuvre du programme d'assainissement (eaux usées et eaux pluviales) de la région de Kaolack, particulièrement pour ce qui concerne la ville de Kaolack et la commune de Nioro du Rip". Il avait également demandé qu'une attention particulière fût accordée aux programmes spéciaux d'investissements pour la commune de Kaolack, à la viabilisation des Parcelles assainies de la ville, à celles de Nimzat Extension et au relèvement du niveau du plateau technique de l'Hôpital régional El Hadji Ibrahima NIASSE. Il avait enfin annoncé la construction d'un nouveau marché central moderne et sécurisé. Où en sont toutes ces promesses ? Voilà que, cinq ans après, en précampagne électorale, le lundi 21 janvier 2018, il annonce le dragage du Fleuve Saloum et sa décision de "redonner à Kaolack sa vocation portuaire". Qu'en sera-t-il de ce nouvel engagement ? Les cinq prochaines années nous édifieront.

Le président-politicien réélu a donc l'opportunité et le temps de continuer l'œuvre déjà accomplie et de réaliser les nouvelles promesses. Voilà que, au lieu de se mettre immédiatement au travail, il appelle encore au dialogue. Quel dialogue ! Pour quoi faire ? Et pourquoi seulement maintenant ? Qu'il travaille et que l'opposition s'oppose ! Si, chemin faisant, il trouve nécessaire de dialoguer, de vraiment dialoguer avec l'opposition sur des questions d'intérêt national, il invite ses différentes composantes avec respect, en leur envoyant leurs cartes d'invitation accompagnées des termes de référence et en précisant le sort qui sera réservé aux éventuelles conclusions, sans calculs politiciens. Les uns peuvent être d'accord sur tout, d'autres avoir des amendements ou des propositions nouvelles à faire. Si tout le monde n'est guidé que par l'intérêt supérieur de la Nation, le consensus ne devrait poser aucun problème. C'est cela le dialogue, bien différent du cinéma qui a été organisé dans la Salle des Banquets de la présidence de la République, le 28 mai 2016. Et puis, le président-politicien a raté plusieurs fois le coche pour dialoguer sérieusement avec l'opposition sur des questions majeures, notamment avant le Référendum du 20 mai 2016 et la signature des contrats qui ont donné notre pétrole et notre gaz à des entreprises étrangères dans des conditions nébuleuses. Le président-politicien nous doit quand même respect et considération. Ce qui n'a pas été le cas jusqu'à présent. La preuve, c'est sa volonté exprimée d'associer les anciens présidents Diouf et Wade au dialogue auquel il appelle. Que devrions-nous raisonnablement attendre de ces deux-là ? Après avoir gouverné l'un 19 et l'autre douze ans le pays, ils sont allés s'installer en France après la perte du pouvoir, nous laissant avec nos problèmes. Leur retraite l'un à Paris l'autre à Versailles nous coûte déjà trop cher. Le temps est venu de tourner définitivement leur page.

Je profite de cette opportunité pour répondre à certaines interpellations d'amis, de parents et de simples compatriotes qui s'étonnent de ne m'avoir lu ni entendu après l'élection présidentielle du 24 février 2019. Ce silence, qui est un choix mûrement réfléchi, peut encore durer quelques mois, voire quelques années, si je suis encore en vie. Cela fait plus de quarante (40) ans que je suis dans l'espace politique. Depuis lors, je fais du mieux que je peux pour cultiver modestement ma part du Jardin national en donnant, chaque fois que de besoin, ma modeste opinion sur la manière dont mon pays est gouverné. Celle-ci est favorable, chaque fois que la gouvernance va dans le bon sens, c'est-à-dire dans l'intérêt supérieur de la Nation. Elle est défavorable, très critique, si c'est le contraire. Cette opinion, il fait le reconnaître, a été bien plus défavorable que favorable. Cette posture m'a valu de vives critiques, parfois des injures indécentes et "courageusement anonymes". Cette expression est du Président Senghor. Ce dernier, après avoir éliminé et arrêté le Président Mamadou Dia le 18 décembre 1962, soumit au peuple sénégalais un projet de Référendum le 3 mars 1963. Le projet fut approuvé à une très large majorité et, le 7 mars suivant, il promulgua la nouvelle constitution qui consacra l'hypertrophie de la fonction présidentielle. D'ailleurs, durant toute la campagne pour le Référendum du 2 mars 1963, son slogan préféré était : "Bopp du am ñaari mbaxana." En d'autres termes, il n'y a pas de place pour deux coiffures sur la même tête. Il était donc désormais le seul maître à bord et le système qu'il mit alors en place est pratiquement le même que nous avons vécu, à quelques variantes près, jusqu'au 24 février 2019. Ce sont les tares de ce système que j'ai toujours dénoncées, avec plus de vigueur encore depuis le 1er avril 2000.

Avec le président-politicien réélu ce sera, jusqu'à preuve du contraire, la continuité du même système, avec la même gouvernance meurtrie. En tout cas, tout indique qu'il en sera ainsi car le candidat sortant n'a fait état, nulle part pendant la campagne électorale, de refondation si nécessaire de nos institutions, de lutte contre la corruption et la fraude, des détournements de deniers publics, de dépolitisation de notre administration. Il n'a fait nulle part cas des huit (8) milliards de "fonds secrets", peut-être plus, qui préoccupent tant le contribuable sénégalais. Huit (8) milliards ou plus laissés chaque année à sa seule discrétion, et qu'il utilise de la manière qui n'échappe désormais à personne : à s'enrichir lui-même et à enrichir les siens, à acheter sans état d'âme des consciences. Personne ne l'a entendu, non plus, dire un seul mot sur les organes de contrôle qu'il s'engageait à renforcer. A contraire de son engagement, il les a pratiquement tous muselés. Ces questions qui nous préoccupent tant et sans le traitement desquelles la bonne gouvernance ne sera jamais au rendez-vous, il les a royalement ignorées pendant toute la campagne électorale. Jusqu'à preuve du contraire donc, avec ce président-politicien, ce sera la continuité dans la mal gouvernance. Et je ne suis vraiment pas prêt à continuer de dénoncer les mêmes tares, les mêmes forfaitures que je dénonce depuis les années 1978-1980, avec nombre d'autres compatriotes, pour pratiquement rien.

Ce choix réfléchi ne signifie point que je vais mettre fin à mon militantisme. À ses parents et amis qui s'évertuaient à lui faire abandonner la politique, notre très regretté Président Mamadou Dia répondait que le militantisme n'avait pas d'âge. Je ne renonce donc point à mon militantisme, mais je l'oriente ailleurs. Par exemple, je me suis toujours intéressé aux problèmes d'environnement qui ont occupé une place importante dans mes contributions. Il y a aussi que la recherche effrénée de l'argent et des honneurs a relégué au second plan toutes nos valeurs de référence. La corruption au grand jour est en train de faire des ravages chez nous, notamment par l'achat indécent des consciences lors des différentes élections, avec l'argent du contribuable. Un vote ne se vend pas. C'est un attribut citoyen qui ne devrait pas avoir de prix. Certains Sénégalais, certaines Sénégalaises valent désormais moins qu'un poulet. Notre SEIGNEUR, QUI nous a créés à Son Image, ne devrait pas être FIER d'eux. Nous ne LUI sommes surtout pas reconnaissants, si nous nous comportons en baayima. Il convient donc que d'importantes actions de formation, d'information, de sensibilisation soient menées en direction de nombre de nos compatriotes, dont des politiciens sans foi ni loi exploitent sans état d'âme l'ignorance et la pauvreté. J'orienterai donc aussi, chaque fois que j'en aurai l'opportunité, mon militantisme vers ces actions qui s'inscrivent toutes, dans le cadre de l'élévation notable du niveau de leur instruction et de leur conscience citoyenne.

Pour conclure, je précise que cette posture, ce changement d'orientation de mon militantisme n'exclut point que, si d'ici en 2024, émerge un homme ou une femme qui incarne les valeurs que j'ai toujours prônées et pour la promotion desquelles je me suis toujours battu, je lui apporte sans réserve mon soutien actif.

Dakar, le 9 mars 2019
Mody Niang

[1] Deux gros bassins électoraux dont nous savons comment il leur a préparé le terrain pour qu'ils y fussent aisément élus, tous les prétendants sérieux ayant été auparavant neutralisés. Nous étions en 2014 et il était déjà dans la mise en œuvre de ses stratégies.


liiiiiiiaffaire_de_malade

47 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (22:23 PM)
    Il faut bien analyser le message subliminal de "machin" bourgi en direction de Sonko. :down:  :down: 

    Ils feront tout pour le retourner, 5 ans cela passe vite :sn: 
    • Auteur

      Anonyme

      En Mars, 2019 (06:15 AM)
      la vérité tue. je souffre moi aussi quand je voie qu'on exploite les innocents sénégalais, les achats de consciences de ces pauvres par ces politiciens corrompus.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (07:15 AM)
      pere mody (le pourfendeur de l'enrichissement illicite) tu as du te sentir très con en découvrant dans la presse le patrimoine colossal caché du petit inspecteur des impôts.
    • Auteur

      [email protected]

      En Mars, 2019 (13:22 PM)
      c'est vrai nous n'avons pas besoins de ce dialogue c'est trop tard maintenant.c'est juste pour affaiblir l'opposition dites non et préparez les élections à venir c'est tout.....................
  2. Auteur

    En Mars, 2019 (22:29 PM)
    il a un sérieux problème mister Niang !



    il est plein de haine, de subjectivité ... comme tout bon communiste, RIEN n'est bon.



    il détient à lui tout seul le monopole de savoir juger et choisir.















    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (23:20 PM)
      ce qu'il dénonce sont, tout de même, des faits graves. je ne pense pas que l'on puisse se développer avec cette malgouvernance. et le pire, ce sont nos enfants et petits enfants qui vont trinquer. ce que font ces politiciens avec le bien commun est juste indécent.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (22:35 PM)
    De Grace Mr Mody NIANG, ne jetez pas l'eponge, ce pays a encore besoin de vous par vos contributions courageuses et pertinente. C'est vrai que le comportement electoraliste des sénégalais laisse perplexe, mais des hommes comme comme vous la jeunesse en a besoin comme reference, à l'heure ou la plupart des grands hommes de ce pays ont monnayé leur fierté  :sad: 
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:36 PM)
    C'est un DICTATEUR ce mec !



    Ceux qui pensent ou choisissent autre que ce qui est contraire à sa vision (tout de même étriquée) sont des analphabètes; des gens qui n'ont rien compris.



    Qu'il respecte tout de même les 2/3 de sénégalais qui ont choisi librement la continuité (sans un couteau sous la gorge) ...









    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (00:24 AM)
      tu es pire qu'un analphabète. juste une saloperie ! tout ce que dénonce le très honorable mody niang est vrai.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:14 PM)
      une vendeuse de cacahuètes ou de cure-dents a un net de 500 à 1000 f cfa par jour (hors transport). le jour du scrutin présidentiel, elle peut gagner 5 000 à 10 000 f cfa nets (le transport et la bouffe étant payés par l'apr local). mais elle doit vendre sa conscience: montrer qu'elle a bien voté macky sall. comment? ramener les 4 bulletins des candidats opposants ! c'est ce qui explique que les poubelles des bureaux de vote soient presque vides à la clôture du scrutin ! c'est pourquoi macky et ses ouailles ne veulent pas de "vote par bulletin unique" comme au mali où en 2018 il y avait 27 candidats à la présidentielle !
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:36 PM)
    C'est un DICTATEUR ce mec !



    Ceux qui pensent ou choisissent autre que ce qui est contraire à sa vision (tout de même étriquée) sont des analphabètes; des gens qui n'ont rien compris.



    Qu'il respecte tout de même les 2/3 de sénégalais qui ont choisi librement la continuité (sans un couteau sous la gorge) ...









    Auteur

    En Mars, 2019 (22:36 PM)
    C'est un DICTATEUR ce mec !



    Ceux qui pensent ou choisissent autre que ce qui est contraire à sa vision (tout de même étriquée) sont des analphabètes; des gens qui n'ont rien compris.



    Qu'il respecte tout de même les 2/3 de sénégalais qui ont choisi librement la continuité (sans un couteau sous la gorge) ...









    Auteur

    En Mars, 2019 (22:36 PM)
    C'est un DICTATEUR ce mec !



    Ceux qui pensent ou choisissent autre que ce qui est contraire à sa vision (tout de même étriquée) sont des analphabètes; des gens qui n'ont rien compris.



    Qu'il respecte tout de même les 2/3 de sénégalais qui ont choisi librement la continuité (sans un couteau sous la gorge) ...









    Auteur

    Titteuf

    En Mars, 2019 (22:42 PM)
    Ce vieux tocard nous fait chier. Plus personne n'a envie de le lire. Aucun sens de la concision. En plus il pense avoir le monopole de la vérité.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:02 AM)
      plus personne ne veut le lire ! qu'est-ce vous faites ici alors!
      vous savez en âme et conscience que tout ce qu'il a écrit est vrai.
      mais malheureusement crédule celui qui ne veut pas croire et aveugle celui qui ne veut pas voir.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:02 AM)
      plus personne ne veut le lire ! qu'est-ce vous faites ici alors!
      vous savez en âme et conscience que tout ce qu'il a écrit est vrai.
      mais malheureusement crédule celui qui ne veut pas croire et aveugle celui qui ne veut pas voir.
    Auteur

    Thierno Fall

    En Mars, 2019 (23:18 PM)
    Voila un pays livré au diable et à la décheance.... une analyse si lucide et si pertinente....et qui ne rencontre que les critiques insensees des Aperistes... où sont nos dignes citoyens ??? Merci Mr Niang pour cette contribution objective et virulente
    Auteur

    En Mars, 2019 (23:24 PM)
    Contribution interessante
    Auteur

    Dou

    En Mars, 2019 (23:30 PM)
    Merci monsieur mody niang senegalais nak gno diaroul khekhal dougnou tousse.
    Auteur

    Lemou

    En Mars, 2019 (23:37 PM)
    Ce n'est pas par hasard que ce vieux haineux et aigris cite la famille de Macky pour orienter ses lecteurs en bon enseignant.Aucune personne douée d'intelligence et de bonne foi ne peut douter de la transparence de ces élections. Les observateurs n'ont pas besoin de connaitre notre culture ou autre chose mais il y'a des normes universelles pour que les élections soient jugées libres et démocratiques. Rappelons tout simplement que c'est parmi ces observateurs que l'opposition est allée pleurnicher et exiger un audit du fichier.L'union européenne avait estimé après l'audit du fichier que ce dernier est viable à 98.8%.Mody n'a fait que rabâcher ce qu'il avait dit et répété dans ses différentes contributions et ses passages sur certains médias.Il a un problème avec la richesse. Qu'il cite un seul pays au monde où, le président est pauvre..
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (00:26 AM)
      macky, sa famille et autres sbires sont tous des imbéciles qui méritent une pendaison publique.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:16 PM)
      une vendeuse de cacahuètes ou de cure-dents a un net de 500 à 1000 f cfa par jour (hors transport). le jour du scrutin présidentiel, elle peut gagner 5 000 à 10 000 f cfa nets (le transport et la bouffe étant payés par l'apr local). mais elle doit vendre sa conscience: montrer qu'elle a bien voté macky sall. comment? ramener les 4 bulletins des candidats opposants ! c'est ce qui explique que les poubelles des bureaux de vote soient presque vides à la clôture du scrutin ! c'est pourquoi macky et ses ouailles ne veulent pas de "vote par bulletin unique" comme au mali où en 2018 il y avait 27 candidats à la présidentielle !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:16 PM)
      une vendeuse de cacahuètes ou de cure-dents a un net de 500 à 1000 f cfa par jour (hors transport). le jour du scrutin présidentiel, elle peut gagner 5 000 à 10 000 f cfa nets (le transport et la bouffe étant payés par l'apr local). mais elle doit vendre sa conscience: montrer qu'elle a bien voté macky sall. comment? ramener les 4 bulletins des candidats opposants ! c'est ce qui explique que les poubelles des bureaux de vote soient presque vides à la clôture du scrutin ! c'est pourquoi macky et ses ouailles ne veulent pas de "vote par bulletin unique" comme au mali où en 2018 il y avait 27 candidats à la présidentielle !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:17 PM)
      avec des milliers de "lemou", nos pays n'iront pas loin ! quelle mauvaise foi !
    Auteur

    En Mars, 2019 (23:39 PM)
    "ce changement d'orientation de mon militantisme n'exclut point que, si d'ici en 2024, émerge un homme ou une femme qui incarne les valeurs que j'ai toujours prônées et pour la promotion desquelles je me suis toujours battu, je lui apporte sans réserve mon soutien actif."

    Mody, émerge toi même en homme qui incarne les valeurs que tu as toujours prônées et fonce sans réserve et activement. Tu auras le soutien actif des 2/3 des sénégalais et en 20124, tu seras président.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (07:21 AM)
      il n'aura ni le soutien de ses proches parents encore moins celui des habitants de koki où il est né et a fait ses humanités. ndeyssaan il était sonkolait qui a juste l'âge de son fils cadet. quelle déchéance. quand on dit que quelqu'un est bon, wolof ndiaye dit : est ce que cette affirmation vient de la bouche de ses proches parents.
    Auteur

    En Mars, 2019 (23:41 PM)
    "ce changement d'orientation de mon militantisme n'exclut point que, si d'ici en 2024, émerge un homme ou une femme qui incarne les valeurs que j'ai toujours prônées et pour la promotion desquelles je me suis toujours battu, je lui apporte sans réserve mon soutien actif."



    Mody, émerge toi même en homme qui incarne les valeurs que tu as toujours prônées et fonce sans réserve et activement. Tu auras le soutien actif des 2/3 des sénégalais et en 2024, tu seras président.
    Auteur

    Lysa

    En Mars, 2019 (23:42 PM)
    si c'est pour deverser vos rancoeurs cuites et recuites

    si c'est pour continuer à insulter les citoyens qui n'ont pas voté dans le sens que vous souhaitiez

    si vous n'etes meme pas capable de maitriser vos emotions

    si vous vous croyez indispensable

    sachez Mody que sur les 6 millions d'electeurs il y a au moins 100 plus eclairés que vous.

    vos interventions ressemblent terriblement aux tracts que nous distribuons en 68 .

    bon repos ! votre coeur en a besoin .pour rester poli ; je ne vous dirais pas bon debarras meme si je le pense fortement.

    Auteur

    En Mars, 2019 (23:46 PM)
    "Après des décennies de participation au débat public", Mody reprend la plume. Au lieu de traiter de sujets sociétaux qui puissent changer le quotidien du sénégalais nécessiteux, il ne trouve rien à écriture que sur cette politique: des décennies perdues, oui.
    Auteur

    En Mars, 2019 (00:06 AM)
    Merci Monsieur Mody Niang! Un grand bravo tout est clair et précis sur ce que nous savons et vivons dans ce pays.

    Ne jetez pas l'éponge. Le combat continue pour un Sénégal meilleur. Toute chose a une fin.

    Auteur

    En Mars, 2019 (00:13 AM)
    Rien que pour PRÉSIDENT POLITICIEN + ANALPHABÈTES = vous devais continuer à écrire.

    Merci pour ces éclaircissements...C'est difficile pour un intellectuel d’émerger dans un pays où la médiocrité est mis en exergue.

    Big Respect à vous pour la rigueur dans l'écriture! Il y a un fossé entre esprit critique et esprit DE critique.
    Auteur

    En Mars, 2019 (00:32 AM)
    Analyse pertinente.Il n'y manque que la démission de nos journalistes,méconnaissables aux sujets des innombrables scandales qui ont jalonné les années de gouvernance du président Sall. Curieusement (ou hasardeusement,ou de façon conjoncturelle peut-être),ils se comptent majoritairement dans la même ethnie que le président.

    Des germes en perspective d'un désagréablement de l'unité nationale....Que Dieu Nous en Garde .
    Auteur

    Lecteur

    En Mars, 2019 (00:42 AM)
    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!



    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!



    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!



    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!

    BON DÉBARRAS MODY !!!!!
    Auteur

    En Mars, 2019 (00:51 AM)
    Personnellement je n'accorde plus un sou à ses analyses politiques, dès l'instant qu'il a eu à prendre part pour le candidat ousmane sonko, son point de vue ne m'apparait plus comme objectif ! il ne lui restait qu'à aller prendre la carte de pastef ! JE NE LIS MEME PAS, TOUT JUSTE LES COMMENTAIRES QUI SONT FAITS SUR SON TEXTE. Son choix a été désastreux parce que son candidat salafiste menteur dissimulateur manipulateur, et pire avec son parti pastef qui se trouve de fait transformé en une aile politique du MFDC, l'avait complètement obnubilé, rien que sur la base d'intentions de projets mensongers ! Vous avez trahi votre fil conducteur en matière d'objectivité dans vos écrits; Vous n’êtes ni pire ni meilleur que moustapha cissé lô le militant de l'Apr. VOUS N ETES PLUS UN POLITIQUE MAIS UN POLITICIEN !

    Auteur

    En Mars, 2019 (00:59 AM)
    C'est un névrosé qui reprend la plume. Ses conseils ne reflètent pas sa nature et il est très loin d'un donneur de leçons. Ainsi il restera cet homme aigri et suffisant à la limite .
    Auteur

    Le Sn Supporter

    En Mars, 2019 (03:31 AM)


    Mr Niang, il faut respecter les Senegalais! Pour vous Mr Niang, si Macky a gagne les elections grosso Modo c'est cause de l'argent.

    Arrete, les senegalais avaient a choisir entre 5 candidats , Macky est celui a qui ils ont plus confiance, c'est tout !

    Nul n'est parfait mais en vous lisant on sent un coeur meurtri , sokhor bakhoul,nagoul li yala dogal sa xol nekh !

    Je n'ai jamais lu de vous dire du bien de Macky et son gouvernement , vos analyses sont tres subjectives .Il est temps de se ressaisir et essayer de reunir tous les senegalais pour un objectif commun , le developpement du pays ,epaules contre epaules malgre nos differences.
    Auteur

    En Mars, 2019 (04:26 AM)
    Au senegal on pense que l'opposition n'achéte pas les votes de certains senegalais,j'ai été dans une ville vers les années 90 ou u parti d'opposition communiste attendait la tombée de la nuit pour faire de maison en maison donner soit de l'argent ou du riz,malheureusement nos journalistes naifs qu'ils sont pensent seulement que c'est le pouvoir avec leurs moyens qui achétent la conscience des electeurs,journalistes aller sur les villes,et villages vous etre étonné d'apprendre que l'opposition fait ces pratiques aussi
    Auteur

    En Mars, 2019 (04:26 AM)
    Au senegal on pense que l'opposition n'achéte pas les votes de certains senegalais,j'ai été dans une ville vers les années 90 ou u parti d'opposition communiste attendait la tombée de la nuit pour faire de maison en maison donner soit de l'argent ou du riz,malheureusement nos journalistes naifs qu'ils sont pensent seulement que c'est le pouvoir avec leurs moyens qui achétent la conscience des electeurs,journalistes aller sur les villes,et villages vous etre étonné d'apprendre que l'opposition fait ces pratiques aussi
    Auteur

    En Mars, 2019 (05:03 AM)
    Trop long, trop con
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (06:03 AM)
    mody est un nevrosè et un rancunier.On s'en fiche de tes contributions haineuses.Un eternel.maitre chanteur.
    Auteur

    Koki

    En Mars, 2019 (08:01 AM)
    Bravo Père Mody. Très pertinente comme analyse.
    Auteur

    En Mars, 2019 (08:04 AM)
    Mr Niang togatal beu 2024.ndakh Macky dialeuneu .nopruloul

    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:39 AM)
      amertume et colÈre dans le pays depuis l'oraison funÈbre du 28 fÉvrier de la cnrv mais qui vivra verra car qui utilise des deniers publics ( allalou mbollo ) a des fins personnelles subira tot ou tard le chÂtiment d'allah inshala !!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:40 AM)
      amertume et colÈre dans le pays depuis l'oraison funÈbre du 28 fÉvrier de la cnrv mais qui vivra verra car qui utilise des deniers publics ( allalou mbollo ) a des fins personnelles subira tot ou tard le chÂtiment d'allah inshala !!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:43 AM)
      amertume et colÈre dans le pays depuis l'oraison funÈbre du 28 fÉvrier de la cnrv mais qui vivra verra car qui utilise des deniers publics ( allalou mbollo ) a des fins personnelles subira tot ou tard le chÂtiment d'allah inshala !!!!
    Auteur

    Splatacr

    En Mars, 2019 (09:46 AM)
    Apparement les sous versés aux répondeurs ne sont pas encore finis. on verra si dans 2 ans vous aurez la même volonté :)
    Auteur

    En Mars, 2019 (10:29 AM)
    Pour conclure, je précise que cette posture, ce changement d'orientation de mon militantisme n'exclut point que, si d'ici en 2024, émerge un homme ou une femme qui incarne les valeurs que j'ai toujours prônées et pour la promotion desquelles je me suis toujours battu, je lui apporte sans réserve mon soutien actif.



    Sonko ne ferait-il plus l'affaire? A-t-il perdu un sympathisant?
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (10:37 AM)
      mody niang est revenu de ses illusions concernant le petit fonctionnaire milliardaire.
      hurler contre tahibou ndiaye et soutenir son commis porteur de valises, avouez que a ne manquait pas de sel.

       :contaan: 
    Auteur

    En Mars, 2019 (11:11 AM)
    Monsieur Niang ferait mieux de se taire. Ce qu'il fait ce n'est rien d'autre que sortir toute la haine qu' il nourrit contre un homme choisi par l'écrasante majorité des sénégalais pour présider aux destinées de notre nation. Ce n'est pas en disant du mal de notre Président de la république et de sa famille que votre contribution serait pertinente. Malheureusement pour vous votre contribution vous rend petit aux yeux des sénégalais. Bonne retraite quand même.
    Auteur

    En Mars, 2019 (11:51 AM)
    le malheur de Mr Niang est que ses reflexions commencent tjrs par un postulat :" je n'atme pas cet et tout ce qu'il fait" ,ce fut le cas avec Wade comme avec Macky ,le prochain President aurait subi le meme sort ,on dirait que c'est les hommes de pouvoir qu'il n'aime pas,comme il n'en est pas un,il les critique
    Auteur

    En Mars, 2019 (11:51 AM)
    le malheur de Mr Niang est que ses reflexions commencent tjrs par un postulat :" je n'atme pas cet et tout ce qu'il fait" ,ce fut le cas avec Wade comme avec Macky ,le prochain President aurait subi le meme sort ,on dirait que c'est les hommes de pouvoir qu'il n'aime pas,comme il n'en est pas un,il les critique
    Auteur

    En Mars, 2019 (12:24 PM)
    Je crois que Macky reformera le conseil constitutionnel pour que les anciens présidents de la République en soient membres comme en France. Diouf et Wade ne pourront servir l'etat véritablement qu'à ce niveau. Cela dit, Macky ne pourra pas avoir des ennuis judiciaires parce que le dernier mot reviendra à ses pairs qui feront bloc autour de lui.

    Cette combinaison rapprochera Wade et Macky car les préoccupations de l'un et de l'autre trouveront solutions.





    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:10 PM)
      tu es en retard toi.
      la france est sortie de ça à cause du cas sarkozy.
      un délinquant membre de conseil constitutionnel.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (13:20 PM)
      jamais d'anciens présidents membres du conseil constitutionnel ! ce sera la politisation à outrance de ce conseil déjà malade de ses membres actuels !
    Auteur

    Right

    En Mars, 2019 (14:00 PM)
    Mody Niang, l Homme incapable de dire du bien des gens, à part ceux qui sont dans la.merde.

    Vous êtes tous vaincus.

    Vivement le deuxième mandat de 5 ans.
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:28 PM)
    Mody tu as interet a raccrocher et pour toujours car l'humiliation que vous avez lors de ces elections avec toute la campagne de denigrements tu dois rester'' SOUDE GOR GUA'' a la maison prendre ton chapelet l'egrainer et demander pardon a DIEU pour tes calomnies a l'endroit de MACKY qui ne sait meme pas que tu vis.
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:34 PM)
    Mody aurevoir, on n'avait marre de tes analyses partisanes parfois. Bon repos
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:34 PM)
    Mody aurevoir, on n'avait marre de tes analyses partisanes parfois. Bon repos
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (15:57 PM)
    Mody Niang, Pape Ale Niang, Pape Djibril Fall et consorts, vous vous êtes deculottes (d?f gu?ne taatu n?ne.)

    Bande d'aigri, malgré votre haine pour le président Macky, le bateau arrive à bon port.

    Allez vous reposer
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (15:57 PM)
    Mody Niang, Pape Ale Niang, Pape Djibril Fall et consorts, vous vous êtes deculottes (d?f gu?ne taatu n?ne.)

    Bande d'aigri, malgré votre haine pour le président Macky, le bateau arrive à bon port.

    Allez vous reposer
    Auteur

    En Mars, 2019 (16:38 PM)
    Pape Djibril Fall surtout lui j’ai l impression qu'il voue une haine viscérale en vers le président,quel est son problème sans doute qu il veut se faire voir comme lors de son passage a 2s.on peut ne pas aimer le president mais il a fait de tres bonne choses visitez son bilan.
    Auteur

    En Mars, 2019 (17:00 PM)
    Et oui ce n'est pas facile de plaire à tout le monde.

    Les partisans, les répondeurs auto et ceux qui n'y comprennent

    pas grand-chose sont toujours contre. Et pourtant, il ne dit que

    la Vérité. Cette Vérité qui est bonne pour notre pays et qui nous manque

    tant. Puisse Mr NIANG nous accompagner pour tirer cette grande

    masse de l'ignorance et en faire des citoyens responsables.
    Auteur

    En Mars, 2019 (08:25 AM)
    Ah...Ah...Ah... Mr Mody Niang découvre que la Terre est ronde ! pour commencer il n'y a pas de Nation Senegalaise mais seulement un état Senegalais (le Senegal n'a meme pas arraché son independance par les armes , on lui a donné !) Macky Sall n'a fait que perpétré toutes les actions de ses prédecesseurs Diouf et Wade pour rester au pouvoir et les électeurs avaient le choix entre 5 candidats , hors aucun candidat de l'opposition n'avait de programme , seulement des attaques personnelles contre Macky Sall ! Sonko n'est qu'un trublion qui n'ose pas révéler son appartenance à la mouvance des Freres Musulmans , il a un discours économique incohérent sur le Franc CFA , l'industrialisation , la présence des sociétés française au Senegal.....et surtout il veut faire croire qu'il est plus vertueux que tout le monde ......son parti n'ayant aucun député et il aurait gouverné comment ? avec tous ses défauts Macky Sall à la confiance des investisseurs étrangers, il a engagé le Senegal dans une vraie politique agricole , le coupures de courant deviennent rares , la future usine de déssalement d'eau de mer permettra d'alimenter Dakar , les futurs revenus petroliers lui donneront plus de marche de manoeuvre , à lui de faire venir de grands groupes internationaux pour créer de l'emploi dans ce pays ! pour terminer faut vraiment prendre les Senegalais pour des imbéciles pour croire que 58% auraient été achetés : comme beaucoup d'Africains Mr Mody Niang n'aime pas perdre ce qui est indigne d'un "intellectuel" .....
    Auteur

    En Mars, 2019 (08:25 AM)
    Ah...Ah...Ah... Mr Mody Niang découvre que la Terre est ronde ! pour commencer il n'y a pas de Nation Senegalaise mais seulement un état Senegalais (le Senegal n'a meme pas arraché son independance par les armes , on lui a donné !) Macky Sall n'a fait que perpétré toutes les actions de ses prédecesseurs Diouf et Wade pour rester au pouvoir et les électeurs avaient le choix entre 5 candidats , hors aucun candidat de l'opposition n'avait de programme , seulement des attaques personnelles contre Macky Sall ! Sonko n'est qu'un trublion qui n'ose pas révéler son appartenance à la mouvance des Freres Musulmans , il a un discours économique incohérent sur le Franc CFA , l'industrialisation , la présence des sociétés française au Senegal.....et surtout il veut faire croire qu'il est plus vertueux que tout le monde ......son parti n'ayant aucun député et il aurait gouverné comment ? avec tous ses défauts Macky Sall à la confiance des investisseurs étrangers, il a engagé le Senegal dans une vraie politique agricole , le coupures de courant deviennent rares , la future usine de déssalement d'eau de mer permettra d'alimenter Dakar , les futurs revenus petroliers lui donneront plus de marche de manoeuvre , à lui de faire venir de grands groupes internationaux pour créer de l'emploi dans ce pays ! pour terminer faut vraiment prendre les Senegalais pour des imbéciles pour croire que 58% auraient été achetés : comme beaucoup d'Africains Mr Mody Niang n'aime pas perdre ce qui est indigne d'un "intellectuel" .....
    Auteur

    En Mars, 2019 (08:25 AM)
    Ah...Ah...Ah... Mr Mody Niang découvre que la Terre est ronde ! pour commencer il n'y a pas de Nation Senegalaise mais seulement un état Senegalais (le Senegal n'a meme pas arraché son independance par les armes , on lui a donné !) Macky Sall n'a fait que perpétré toutes les actions de ses prédecesseurs Diouf et Wade pour rester au pouvoir et les électeurs avaient le choix entre 5 candidats , hors aucun candidat de l'opposition n'avait de programme , seulement des attaques personnelles contre Macky Sall ! Sonko n'est qu'un trublion qui n'ose pas révéler son appartenance à la mouvance des Freres Musulmans , il a un discours économique incohérent sur le Franc CFA , l'industrialisation , la présence des sociétés française au Senegal.....et surtout il veut faire croire qu'il est plus vertueux que tout le monde ......son parti n'ayant aucun député et il aurait gouverné comment ? avec tous ses défauts Macky Sall à la confiance des investisseurs étrangers, il a engagé le Senegal dans une vraie politique agricole , le coupures de courant deviennent rares , la future usine de déssalement d'eau de mer permettra d'alimenter Dakar , les futurs revenus petroliers lui donneront plus de marche de manoeuvre , à lui de faire venir de grands groupes internationaux pour créer de l'emploi dans ce pays ! pour terminer faut vraiment prendre les Senegalais pour des imbéciles pour croire que 58% auraient été achetés : comme beaucoup d'Africains Mr Mody Niang n'aime pas perdre ce qui est indigne d'un "intellectuel" .....
    Auteur

    En Mars, 2019 (08:25 AM)
    Ah...Ah...Ah... Mr Mody Niang découvre que la Terre est ronde ! pour commencer il n'y a pas de Nation Senegalaise mais seulement un état Senegalais (le Senegal n'a meme pas arraché son independance par les armes , on lui a donné !) Macky Sall n'a fait que perpétré toutes les actions de ses prédecesseurs Diouf et Wade pour rester au pouvoir et les électeurs avaient le choix entre 5 candidats , hors aucun candidat de l'opposition n'avait de programme , seulement des attaques personnelles contre Macky Sall ! Sonko n'est qu'un trublion qui n'ose pas révéler son appartenance à la mouvance des Freres Musulmans , il a un discours économique incohérent sur le Franc CFA , l'industrialisation , la présence des sociétés française au Senegal.....et surtout il veut faire croire qu'il est plus vertueux que tout le monde ......son parti n'ayant aucun député et il aurait gouverné comment ? avec tous ses défauts Macky Sall à la confiance des investisseurs étrangers, il a engagé le Senegal dans une vraie politique agricole , le coupures de courant deviennent rares , la future usine de déssalement d'eau de mer permettra d'alimenter Dakar , les futurs revenus petroliers lui donneront plus de marche de manoeuvre , à lui de faire venir de grands groupes internationaux pour créer de l'emploi dans ce pays ! pour terminer faut vraiment prendre les Senegalais pour des imbéciles pour croire que 58% auraient été achetés : comme beaucoup d'Africains Mr Mody Niang n'aime pas perdre ce qui est indigne d'un "intellectuel" .....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email