Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Entre mythe et réalité : Tout savoir sur les îles de la Madeleine (Par El. Ibrahima Faye)

Single Post
Entre mythe et réalité : Tout savoir sur les îles de la Madeleine (Par El. Ibrahima Faye)

Située à 4 km au large de Dakar avec une superficie de 45 ha, de par ses falaises abruptes et de sa couverture végétale verdoyante en hivernage, on ne peut s'empêcher de remarquer ces îles volcaniques en s'approchant des côtes sénégalaises. Elles apparaissent sur l'une des cartes les plus anciennes de la presqu'île du Cap-Vert datant de 1677 avec le Cap Manuel, l'île de Gorée, la pointe des Almadies, Rufisque le Cap Rouge (actuel Yenn sur mer) et les deux collines des Mamelles. Les îles de la Madeleine forment un archipel de deux îles : Sarpan et Lougne ou "WerakLaar" en Wolof.

La Toponymie

En français, on parle d'îlot Sarpan pour faire référence à un sergent rebelle qui s'y était réfugié. On parle aussi de Madeleine. Ce nom a été donné par les Français. N'était-il pas dû à sa similitude aux îles de la Madeleine du Québec découvert par les français ou de sa forme ?

Par ailleurs, en Wolof, on désigne la grande île "Weur" qui a plusieurs interprétations :

- pour la première version qui est celle du grand Sérigne de Dakar d'Abdoulaye Makhtar Diop, "Weur" est une déformation de "DafkoWeur" dont l'interprétation littérale en wolof signifie (faire le tour) en référence à la première personne qui y est allée en faisant le tour de l'île, -pour la seconde version, on parle de "Weur" pour désigner les cinq (5) îles volcaniques de Dakar qui décrivent une sorte de bouclier sur la presqu'île du Cap-Vert c'est-à-dire "DafaWeurNdakarou" - pour la dernière  version, on parle de "Weur" pour faire référence au mode d'accès à l'île car on ne peut n y accéder qu'en faisant le tour "Da ngakoyWeur".

Le Caractère sacré des îles de la Madeleine pour les Lébou

Le culte des rabs repose en grande partie sur la relation de l'homme à la mer. L'archipel des îles de la Madeleine est la demeure de LeukDaour Mbaye, le génie tutélaire de Dakar ; l'île de Yoff abrite le génie de Mame Woré Moll, le génie protecteur des Mbenguène de Yoff. Ces îles ont en commun d'être inhabitées. A Gorée, c'est une femme, Mame Coumba Castel. Ngor et Gorée sont, elles, habitées. C'est le génie protecteur qui accepte ou non que son île soit occupée par les humains. Et c'est parce qu'une majorité influente des villages traditionnels de la presqu'île du Cap-Vert croit fermement à l'existence de ces rabs, que l'île de la Madeleine et l'îlot de Yoff sont jusqu'à présent inoccupés. En effet, cette spécificité s'explique par le fait que la mer de Yoff  est  masculine  et  n'offre  pas  de  conditions favorables  à  la  végétation  alors  que  celle  de  Soumbédioune est  féminine.

Dans la mythologie Lébou, l'île est aussi le refuge du génie tutélaire de NdakarouLeukDaour Mbaye c'est-à-dire "KoudeukWeur Mbaye" ou celui qui habite Weur. Ce n'est pas un hasard de constater que la plupart des cérémonies de "SaraxuNdakarou", les bœufs sont immolés, les galettes de mil et du lait caillé sont versés sur les baies de Soumbédioune, Koon (plage de Magic land) et Ndali (Ifan). Ces sacrifices constituent des offrandes annuelles à LeukDaour Mbaye qui tendent souvent en direction des îles Madeleine.

On ne peut parler des îles Madeleine sans citer Ousmane Diop Coumba Pathé borom "WeurakLaar" l'homme au bâton magique, l'un des premiers habitants de la Gueule Tapée en compagnie du Djaraf Alieu Codou Ndoye et du grand imam El. Hadji Yakhya Diop. Selon Abdou Rahmane Gaye d'EMAD, "sa canne magique qui rendait la mer calme ou furieuse, poissonneuse ou non, par simple indexation et selon sa volonté ; ses offrandes de bouillie de mil versées dans la mer autour des îles Madeleine et qui faisaient s'échouer des bancs entiers de poissons sur la plage" justifiant ainsi le caractère sacré qu'occupe l'île dans la construction identitaire des Lébou de Dakar depuis des siècles.

La richesse de la biodiversité

Les îles de la Madeleine constituent depuis 1949 une réserve ornithologique, officiellement reconnue comme telle en 1964. Ces îles deviennent parc national en 1976 et sont inscrites depuis 2005 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le statut de patrimoine du lieu s'accompagne d'un ensemble de mesures d'interdits. Par exemple, dans toute la zone qui entoure les îles Madeleines, il est interdit de pêcher sur un rayon de 100 m.

D'ailleurs, y trouve une variété d'espèces composée de lamantins, des tortues marines menacées d'extinction, une forte concentration d'oiseaux d'eau comme le faucon pèlerin, la sterne et le phaéton à bec rouge.  La flore n'est pas en reste, l'île abrite des tamarins et des baobabs nains ou "GouyeTeud" en wolof, du fait de leur croissance rampante en forme de liane.


Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Leuk Daour Mbaye

    En Septembre, 2019 (10:49 AM)
    Leuk Daour Mbaye



    Soubeul Mbaa nga yimbé



    Tiass





    Leuk Daour Mbaye



    Soubeul Mbaa nga yimbé



    Mame Demba Diene kharé



    Tiass
    • Auteur

      Doul Rek

      En Septembre, 2019 (14:07 PM)
      deja dans la premiere phrase il y a une erreur: la distance de l'ile au terrou bi est de 2km, pas 4km comme ce monsieur semble penser......... donc le reste a peut etre beaucoup de missinformation, comme d'habitude au bled tout le monde a une grande gueule.
      je n'ai meme pas perdu mon temps a lire le reste...
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (10:53 AM)
    N'importe quoi...

    • Auteur

      Ngnm

      En Septembre, 2019 (13:01 PM)
      suis sur tu crois que le prophète a fendu la lune en 2 et que moise en a fait de même avec la mer rouge.. nest ce pas?
      pour toi les histoires de jesus ou momo ou de je sais quel étranger a la peau clair ( ou ces dérives au sn) ne sont pas du n' importe quoi
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2019 (11:09 AM)
    leuck : Dans tous les pays du monde il y a des mythes le Sénégal n est pas une exception
    Auteur

    En Septembre, 2019 (11:15 AM)
    Voila comment doit etre redigée l'Histoire Générale du Sénégal. On donne toutes les versions en nommant les sources et on laisse au lecteur la latitude de choisir tout seul.
    Auteur

    Ndiaye Diagne Ndiaye

    En Septembre, 2019 (11:19 AM)
    Comme l'autre disait le sentiment est noir, la raison est hellenne.

    A quand la raison Noire ?
    Auteur

    Doxandem

    En Septembre, 2019 (11:20 AM)
    Tres jolie, moi jen redemande franchement. Il faut sortir et expliquer ces mythologies extraordinaire. Ces histoires font parties de notre patrimoine, partagez les et allez au fond des explications.

    Ceux qui naiment pas cedt leur problem, ils vont de toute facon lire celles ded autres. Merci waye.
    • Auteur

      Anonyme

      En Septembre, 2019 (11:09 AM)
      leuck dans tous les pays il y a des mythes et le sénégal n est pas une exception
    Auteur

    En Septembre, 2019 (11:46 AM)
    Enfin un article instructif. Merci
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:59 PM)
    Oui, je pense sincèrement que l'article est très compréhensible et documenté sue certaines de nos mythologies. C'est une thématique qui doit être étudiée et abordée à fond car illustrant des réalités de notre patrimoine culturel qui doit absolument être préservé.

    Kudos à l'auteur de ce travail de recherche documentaire bien formulé.
    Auteur

    Soce

    En Septembre, 2019 (13:02 PM)
    Ajoutons que Leuk Daour sortait dans la nuit du Jeudi au Vendredi
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:39 PM)
    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:04 PM)
    sé barr



    Selé



    Selé bar



    Seléye bayou mbaar



    Selé bar
    Auteur

    M Bidou

    En Septembre, 2019 (15:01 PM)
    Felicitations!!!
    Auteur

    Universalis

    En Septembre, 2019 (15:28 PM)
    Bravo à l'auteur de cette contribution pertinente. Nous sommes nombreux à lire et narrer la mythologie grecque, avec Zeus qui est souvent marque identitaire pour certains de nos jeunes. Cette mythologie expliquait en partie la force et la domination de la Grèce antique. Idem chez nous, nous sommes musulmans à environ 95% et chrétiens à environ 3,5% mais sommes attachés à une culture identitaire ethnique qui souvent nos rapproche des 100% de la religion traditionnelle (qui est la mère des religions et n'est pas forcément mauvaise à 100%). Nos ethnies sont souvent cimentées à une mythologie qui a longtemps servi de forger la dignité, les valeurs sociales, le respect du prochain et de la nature, l'équité sociale... Connaître ces mythologies ethniques permettront de mieux comprendre et vivre avec nos voisins lébou, bassari, mancagne, sérère, diola, wolof, halpular... Un exemple, une simple histoire de deux soeurs sur une barque dont les flancs dérivèrent après rupture pour emmener l'une vers le sine pour donner naissance aux séréres et l'autre vers la Casamance pour donner naissance aux diolas, a tissé des liens de fraternité très forts ces deux ethnies au point qu'est considéré comme celui qui causera du tort à son cousin ethnique. Les écrivains ont fait des efforts dans ce sens à travers les contes. Écrivons et enseignons nos mythologies. Nous y avons beaucoup à gagner étant d'une religion révélée ou non. L'enracinement commencera par la. Si quelqu'un te vante sa culture, exposes lui la tienne aussi.



    Encore bravo à l'auteur de l'article. J'ai beaucoup appris sur mes voisins lébous. To be continued..., j'espère !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR