Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Macky Sall, allegro risoluto (Par Dié Maty FALL)

Single Post
Macky Sall, allegro risoluto (Par Dié Maty FALL)
Il en est du Président Macky Sall comme de ses illustres prédecesseurs les Présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Qu’on aime ou déteste leur gouvernance, le Président Macky Sall, a, comme eux, marqué le Sénégal. Cela est incontestable, à la vérité, même s’ils ont exercé le pouvoir comme une femme qui ne se partage pas (Ahmadou Kourouma). Il en est ainsi attendu du prochain ou de la prochaine dirigeant(e) du pays. Nous adorons puis brûlons nos Veau d’or. Nous aimons cultiver le regret de nos anciens chefs d’Etat que nous avions tant vilipendés. Nous avons pour l’opposition les yeux de Chimène pour Rodrigue, pourvu qu’elle reste David. Tandis que nous voyons le pouvoir comme un Goliath à combattre et tout juste bon à critiquer ! C’est dire toute la complexité de l'amour et de la haine, sentiments et principes qui organisent nos relations ... Pour ma part, tout mon amour va, invariablement, vers le Président Abdou Samba Tôrô.
 
Son discours politique du 3 juillet dernier annonçant son renoncement à un troisième mandat, après 12 ans à la tête du Sénégal, a fait entrer Macky Sall dans l’histoire, tout en le mettant au-dessus des contingences. Aujourd’hui, au moment de se préparer à accueillir le successeur que les électeurs sénégalais lui choisiront souverainement, sa nouvelle position le met au-dessus de la politique politicienne et le fixe en arbitre. Comme à chaque échéance depuis la nuit des temps, les électeurs sénégalais voteront dimanche 25 février 2024, avec maturité et responsabilité, calme, sérénité et fair-play. Cela aussi est avéré, tout comme la fiabilité du fichier électoral qui a permis jusqu’ici deux alternances, l’entrée massive de l’opposition à l’Assemblée, l’organisation d'élections libres, transparentes, et démocratiques. Cependant, jusqu’au délai légal du 2 avril, il reste le chef de l’Etat et le gardien de la Constitution, garant des intérêts et surtout de la sécurité de la Nation. Dans l’intervalle, il n’y a ni vacance de pouvoir ni négligence.
 
C’est le candidat (recalé) à la présidentielle de 2024, Mamadou Yattassaye, qui parle le mieux du bilan matériel du Président Macky Sall. Lors de l’émission « Yoon Wi » du 4 janvier 2024 face à El Hadj Assane Guèye, le président du mouvement « S'unir pour demain », a très honnêtement admis que ce serait du nihilisme de ne pas reconnaitre que le Sénégal de 2023-2024 a incontestablement changé. En tant que Sénégalais de la diaspora, il constate ces changements à chaque retour au bled. Que son offre politique différente ne lui fera nier les progrès réalisés par le Président de 2012 à 2024. De fait, le Sénégal est littéralement transformé et modernisé, les faits et les chiffres parlent d'eux-mêmes. Les progrès réalisés dans les infrastructures, l'énergie, l'eau, l'agriculture ou encore la santé sont venus consolider et renforcer l’existant sans discontinuer, car l’Etat est une continuité.
 
Sans même avoir commencé à exploiter ses ressources gazières et pétrolières, le Sénégal a densifié ses infrastructures routières, autoroutières, aéroportuaires, sportives, hospitalières, éducatives et universitaires, électriques et énergétiques, modernisé son système des transports, et s’apprête à lancer son satellite. Le Ter, le Brt, la Vdn 3, Air Sénégal, les mobilités, le Mémorial de Gorée, quelles fiertés ! Sur le plan social, culturel, religieux, les budgets ont augmenté et des investissements massifs ont été réalisés dans les instruments d’équité territoriale et d’inclusion sociale et cultuelle. Le Fonds de Promotion de l'Industrie Cinématographique et Audiovisuelle nous a valu une moisson de trophées et distinctions au Fespaco, aux African Movies Academy Awards de Lagos, à la Berlinale et à Cannes. Le Fonds de Développement des Cultures Urbaines et des Industries créatives, présidé par l’ancien rappeur de Dabrains, investit dans la créativité pour l’employabilité des jeunes acteurs des cultures urbaines des régions du Sénégal et leur offre des opportunités d’éclosion. Le bilan diplomatique a renforcé le rôle d’acteur régional et international du Sénégal : la réforme de la gouvernance mondiale, l’entrée de l’Union africaine dans le G20, la mission de paix africaine entre la Russie et l’Ukraine, la stabilité dans la sous-région ouest-africaine, la politique de souveraineté, de non-ingérence et la diplomatie de bon voisinage, la présence dans les instances internationales, elles aussi dans la continuité de l’Etat. Fière du Sénégal !
 
Mais ce que je retiens dans l’action du Président Macky Sall, plus que les taux de croissance allegro accelerando, c’est l’engagement dans la recherche de solutions durables et le leadership face aux tentatives de déstabilisation et au risque de basculement. Car que seraient le bilan, la hausse salariale dans le public, la subvention des denrées de première nécessité, du transport, de l’eau, de l’énergie, sans la sécurité et la stabilité ? Notre marche commune, épaule contre épaule, Sénégalais debout et unis, pour la paix et l’unité nationale, vaut tous les sacrifices.  La sauvegarde du vivre ensemble dans le bien-être et la prospérité mérite toutes les déterminations. La sécurité et la stabilité du Sénégal valent toutes les raisons d’Etat, encadrées par l’état de Droit, sans qu’il soit besoin de tergiverser et d’ergoter sur la place publique. Qui peut oublier l’attentat mortel au cocktail Molotov contre un bus, la gravité des attaques et des violences, leur cortège de morts et de blessés, la destruction des biens publics et privés, les saccages et l’incendie du Cesti, de l’Ucad et de sa bibliothèque, la cyberattaque contre des sites stratégiques de l’Etat et les services vitaux de l’eau et l’électricité ?
 
C’est dans la défense de notre Contrat social, de la cohésion nationale et du pacte spirituel qui nous lient que l’action du Président Macky Sall a été la plus décisive, durant les heures sombres. D’abord en montant au front avec sang-froid contre les intrusions étrangères, tensions, extrémismes, populismes, manipulations, mensonges et démagogie qui se sont dressés en ennemis de la démocratie et des Sénégalais. Avec la contribution concluante de Idrissa Seck, chef de l’opposition et candidat arrivé deuxième après Macky Sall à la présidentielle de 2019, qui a indiscutablement sacrifié ses plus légitimes ambitions pour s’engager volontairement, auprès du chef des Armées, pour le service de son pays et le retour de la paix. Ensuite, en renforçant l’engagement professionnel et patriotique des Forces de défense et de sécurité par un réarmement moral, matériel et économique. Le Président Sall a su bien anticiper la nouvelle donne qu’avec la montée des périls, il devait considérablement renforcer les effectifs et moyens des invalides de guerre. Un autre tribut remarquable est celui du « ministre du bonheur » Youssou Ndour, qui lorsque la Covid-19 nous faisait le baiser de la mort et décimait 1968 d’entre nous, nous a réconfortés et soulagés avec ses concerts live virtuels « fiitey », pendant que tout le territoire était bunkerisé. Sauf le Sweet Beauty de tous les dangers.
 
En ces temps troubles, le Sénégal n’est désormais plus à l’abri. Les périodes incertaines vécues lors des émeutes de 2021 et 2023 nous montrent que notre modèle social et politique est en danger. Tout peut basculer comme en mars 2021 et en juin 2023 quand la paix a été rompue par « tous ces tigres qui, sans pitié, (ont) déchiré le sein de leur mère-(patrie) », ont cannibalisé notre vivre ensemble pour le vendre en pièces détachées aux « cohortes étrangères de vils despotes », de mercenaires et de dealers de nos ressources pétrolières et gazières qui, en retour, « feraient la loi dans nos foyers » et « deviendraient les maîtres de nos destinées ». Les funestes projets de se servir de la démocratie comme tremplin pour détruire la démocratie et financer l’extrémisme, le populisme, la manipulation des esprits, la banalisation de la violence, le faux à la place du vrai a été combattu par nos « fiers guerriers », toutes nos forces de défense et de sécurité, grâce à la vigilance de l’Etat et de son Chef.
 
Hommes de paix et de Dieu, nos vénérés guides religieux et prélats de l’Eglise catholique, Al-hamdou lillah, Alléluia, citoyens affirmés, nos concitoyens et tout le corpus social se sont unanimement dressés contre les projets patrie-cides des perfides et de leurs « phalanges mercenaires ». Ils ont dit non à l’aventurisme et à l’irresponsabilité. L’Etat a tenu bon grâce à sa fermeté, sa structuration solide et à l’engagement de ses Fds qui ont mis un terme au désordre organisé. Pour le reste, la justice suit sereinement son cours. Une fois la chienlit refoulée, le cap a été gardé sur la construction nationale, la modernisation et l’essor économique et social. Ce faisant, le Président Macky Sall a prolongé le précieux legs des Présidents Senghor, Diouf et Wade qui ont maintenu la République et un Etat forts, parce que ce qui nous lie transcende tout le reste.  
Beaucoup reste à faire Mais également beaucoup a été fait.  Ce sera à la prochaine ou au prochain chef de l’Etat d’accroitre, sous la vigilante veille des Sénégalais, l’élan lancé depuis 2012 et d’amorcer d’autres chantiers du développement durable. Il ou elle pourra choisir de s’attaquer sérieusement aux causes du chômage, de l’inemploi, de l’immigration irrégulière, de la corruption, de la mauvaise gestion ou se perdre dans les divisions superficielles nées des différends politiciens. Nous lui demandons de gérer les urgences, de trouver des solutions aux problèmes des Sénégalais, d’aimer le Sénégal d’un « amour inconditionnel et inépuisable », de garder intact notre vivre ensemble, de protéger notre héritage spirituel et socioculturel.  Face à l’Etat, l’opposition continuera de jouer sa partition démocratique dans le respect de la République et ses institutions, de l'unité nationale, la paix civile et des libertés individuelles et collectives, en toute responsabilité. Mais pour ce qui est de la sureté et de la sécurité nationales, c’est déjà fait par le Président Macky Sall.

 
DMF


24 Commentaires

  1. Auteur

    Senegalais Lambda

    En Janvier, 2024 (10:46 AM)
    La vie humaine a été sacrée par ALLAH S.W.T. on doit la protéger pas l'ôter! Fin de mon propos.
    Top Banner
    • Auteur

      Bilancio Triste

      En Janvier, 2024 (12:54 PM)
      Le moins bon des 4 Présidents cités Dié , malgré sa jeunesse. A l'époque, Dié tes articles faisaient bellement plaisir à lire car elles ressortaient un peu votre engagement sincère socialiste, même on pouvait ne pas être d'accord avec vous politiquement. Aujourd'hui, ils paraissent alimentaires, Cad sans classe en dignité. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2024 (15:45 PM)
      Dié Maty Fall ete soudoyée par le tyran pour pondre une telle inéptie à la gloire du dictateur le plus sanguinaire et haineux des dix dernieres années sur la plenete terre. Vous allez en avoir des tonnes d'articles de ce genre qui vont magnifier. 
      Il a detruit des biens de ses opposants qui ne voulaint pas de troismeme mandat. il a emprisonné, cassé des jambes, tué et faire disparaire des corps dans l'acide. La seule chose qu'il n'a pas faite est de manger la chaire crue de ses opposants dont la majorité ont moins de 25 ans. 
      Meme si par extraordinaire il y avait hold up des election pour le compte de Amadou Ba; ce dernier sera obligé de l'arreter juste apres la passation du service le 2 avril ou plus tard le 30 avril car le peuple sera impatient et n'attendra pas une ouverture d'enquete
      Il n'est pas fou et il est conscient de tout cela c'est pourcela que je comprends ceux qui disent qu'il n'y aura pas d'election
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Tu Vas Finir Par Te Taire

    En Janvier, 2024 (11:00 AM)
    Plus que quelques semaines et tu vas lire l'heure...... Je ne comprendrais jamais ceux qui justifient des meurtres par des élucubrations en nous peignants comme des terroristes. 

    Pastef vivra au-delà du Sénégal et l'Afrique se dressera au plus haut. La masse critique est atteinte et tous ces négationnistes de la réalité Pastef nous y ont fortement aidés. Donc MERCI de continuer à dénigrer le PROS car c'est notre carburant. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dmf Laudatrice Opportuniste

      En Janvier, 2024 (15:51 PM)
      Pourtant il n'y a pas longtemps cette même Dié Maty Fall comparaissait Marieme Faye Sall à Simone Gbagbo 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amsa

    En Janvier, 2024 (11:02 AM)
    Le retard du Senegal est du d'une partie par les laudateurs du regime de la malgouvernance...... etc,.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mathiaara

    En Janvier, 2024 (11:03 AM)
     Vous avez tout faux en declarant que Macky Sall a renoncer a un troisième mandat. Dans la réalité ce sont ses maîtres français qui lui ont donné l'ordre de renoncer a cette forfaiture, monsieur Alain juillet ancien chef du renseignement extérieur français l'a déclaré publiquement et jusqu'à présent cela n'a fait l'objet d'aucun démenti de la part de Macky ou de son clan familial ou politique 
    {comment_ads}
    Auteur

    Soldarou Pastef

    En Janvier, 2024 (11:15 AM)
    Encore un torchon venant d'un habitué, une honte pour sa profession ! Kén deglouwoula  au cas où tu ne le sais pas ! La page de Macky sera tournée définitivement et effacée de notre histoire et ses larbins avec ! ciao ciao 😜
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    Tassspé...

    En Janvier, 2024 (11:42 AM)
    Cette DMF est une vraie calamité pour la profession journalistique. Elle nous sert toujours des torchons pour défendre le dictateur maky sall.

    Cette pétasse est d'une indiscipline notoire,nous l'avons suivi dans certains plateaux télé, mais , a part l'insulte en bandoulière, elle est vide.

    DMF est une militante encagoulée du PS, elle fait partie de la progéniture des anciens barons socialistes qui ont dilapidé nos ressources avant 2000.

    C'est un pur produit du système, ce système même qui sera éradiqué du Sénégal sous 50 jours inchallah.

    TOOK Mouy dokhhh mofiii diekh inchallah....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (12:08 PM)
    Revoici DMF qui a osé écrire " JE voyais Senghor à ma guise." Elle est atteinte de grandiosité et devrait déambuler avec une pancarte où est inscrite " je suis la fille de Alioune Fall." Khanna DMF amoule borome keur boy mouye thiouraye au lieu de passer son temps à écrire ces torchons kilométriques 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2024 (12:27 PM)
      Sa diguanté AK yallah limou wakh du DEUG ?
      Defal yallah mouy sa seedé !!!!
      Quand elle dit tout le pays était binkeurisé sauf le sweat beauté ? Du DEUG ???
      Seet len yallah thi sen commentaire yii
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (12:10 PM)
    DMF est vraiment versatile et flexible : aujourd'hui c'est Abdou Samba Toro son préféré, l 'autre jour c'était Abdou Diouf.A qui le tour demain ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (12:22 PM)
    Cette photo date de 2001. Il faut la renouveler. Texte plein de fautes de grammaire et de syntaxe.
    Top Banner
    Auteur

    En Janvier, 2024 (12:25 PM)
    DMF doit être célibataire et s'ennuyer pour avoir vraiment le temps de poudre ces torchons kilométriques 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (12:39 PM)
    Encore DMF dans ses délires !
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Anciennje Dü M Y Jeunesse Pour

    En Janvier, 2024 (12:47 PM)
    Elle a fait les canapé des vieux comme le regretté OTD, elle a poursuivi avec les demis papa socialistes Kathia pan Abby de finir avec l'actuel maire de La capitale...

    Tu as invente sweet Beauté avant l'heure... la masseuse préférée des Kathiapana socialistes.

    l'humilite nousnempeche d'étaler la vie sexuelle débridée des anciens de la maison du parti qui te passaient la main sous la fesse.

    Die M Fall va te repentir et accompagne tes long et inutile diatribe de ta photo récente: Péxè Du Xamxam!😂🤣
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Un Passant X

      En Janvier, 2024 (16:40 PM)
      Dié Maty Fall et Barthélemy Dia sont de deux bons et proches amis.... La journaliste engagée ne manque pas de porter son attention sur le jeune socialiste...( Facedakar.com) photo illustrative de l'article ???
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (13:14 PM)
    "Je voyais Senghor à MA guise" Quel culot !
    Top Banner
    Auteur

    En Janvier, 2024 (13:40 PM)
    Cette femme est mentalement très déficiente. Elle est aussi très imprudente . Personne ne devrait être habituer à la laudation . Malheureusement elle fait partie de cette catégorie de gens habitués à la laudation . 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (14:01 PM)
    Sweet beauté...tout un programme panafricain..
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Dieye Babacar

    En Janvier, 2024 (15:11 PM)
    Et si tu disais, contraint de renoncer à un troisième mandat dont il n'avait droit, chose que macky avait compris au départ, parce qu'il l'avait dit et écrit, puis peu à peu l'ivresse du pouvoir  l'a gagné, son mérite c'est de s'être ressaisi trop tard (mieux que jamais) l'histoire  ne sera pas falsifiée au Sénégal !!!pour le reste,il n'est pas interdit  d'être une fidèle une  laudatrice, cependant les motivations peuvent être insoupçonnées.,ko diapei dof,mi ngui lay outil garap !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (15:23 PM)
    Toujours pareil. Au lieu d'arguments pour démonter DMF, les petits d'esprit ont fait leur sport favori : inusltes, invectives, dénigrements... jusqu'à même ressusciter feu son Papa Alioune Fall. Ce que j'ai constaté c'est que vous avez tous lus la longue contribution avec beaucoup d'amertume... comme quelqu'un qui est obligé d'absorber un médicament désagréable. Vous n'êtiez pas obligé de lire le texte tout en s'étranglant. L'AVC est tout proche.
    Top Banner
    Auteur

    Mags Maguette

    En Janvier, 2024 (15:44 PM)
    " sa nouvelle position le met au-dessus de la politique politicienne et le fixe en arbitre. ", écrivez-vous.

    Par précaution, moi je mettrais " sa nouvelle position devrait le mettre au-dessus de la politique politicienne et le fixer en arbitre. """

     

    Si madame la journaliste se met maintenant à arpenter les gares juste pour lister les trains qui arrivent à l'heure en nous parlant des réalisation du président, il y a, franchement, de quoi désespérer !

    La vérité sokhnasi, c'est que vous n'avez plus la cote et devez humblement accepter ce fait.

    C'est ça la réalité, si difficile soit-elle à admettre pour vous.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2024 (15:53 PM)
      Dié Maty Fall ete soudoyée par le tyran pour pondre une telle inéptie à la gloire du dictateur le plus sanguinaire et haineux des dix dernieres années sur la plenete terre. Vous allez en avoir des tonnes d'articles de ce genre qui vont magnifier. 
      Il a detruit des biens de ses opposants qui ne voulaint pas de troismeme mandat. il a emprisonné, cassé des jambes, tué et faire disparaire des corps dans l'acide. La seule chose qu'il n'a pas faite est de manger la chaire crue de ses opposants dont la majorité ont moins de 25 ans. 
      Meme si par extraordinaire il y avait hold up des election pour le compte de Amadou Ba; ce dernier sera obligé de l'arreter juste apres la passation du service le 2 avril ou plus tard le 30 avril car le peuple sera impatient et n'attendra pas une ouverture d'enquete
      Il n'est pas fou et il est conscient de tout cela c'est pourcela que je comprends ceux qui disent qu'il n'y aura pas d'election
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (16:58 PM)
    Khanna Dié dou dégueu alkhayri? Diankhou bi daffa yaga nakk. Diankhou ba ménopausée?
    {comment_ads}
    Auteur

    Yakham Mbaye

    En Janvier, 2024 (19:16 PM)
    Maintenant il est aisé de comprendre la raison pour laquelle Yakham Mbaye lui avait servi une mise à plat : les deux rivalisaient 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2024 (19:19 PM)
    DMF rivalisait avec Yakham Mbaye pour être guéwélou djoudou Macky. On comprend des lors sa mise à pied 
    Top Banner
    Auteur

    Correcteur

    En Janvier, 2024 (22:13 PM)
    Abdou Samba Toro et Abdou Diouf sont là même personne: Abdou Samba Toro Diouf, président du Sénégal de 1981 à 2000.

    Demal djangui!
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Dmf Gare à Farba Ngom

    En Janvier, 2024 (00:16 AM)
    DMF attention. Cette fois ci c'est Farba NGOM qui va te servir une mise à pied parce que tu veux lui ravir sa place de guéwélou Macky Sall.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bounkhatab

    En Janvier, 2024 (19:56 PM)
    Dieu maty fall à raison. Le Sénégal la échappé belle. Et à lire certains commentaires  le monstre est toujours vivant dans beaucoup d'esprits tordus. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email