Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

Non, le CIS ne doit pas voler en éclat ! (Par Momar Dionge)

Single Post
Non, le CIS ne doit pas voler en éclat ! (Par Momar Dionge)
Qu'est-ce qui pourrait bien expliquer la cascade de démissions enregistrées ces derniers temps dans les rangs du Club des investisseurs sénégalais (CIS) ? On a en tout cas du mal à croire qu'elles découlent de la seule motion de soutien de l'organisation à la start-up Akilee en contentieux avec la Senelec. Surtout que les démissionnaires, comme s'ils s'étaient passé le mot, ont tous claqué la porte avec fracas et ostentation. A peine leur lettre de démission transmise au président du club qu'ils en informent la presse comme pour donner plus de retentissement à leur départ de l'organisation.

Toujours est-il que ce divorce à la tronçonneuse est pour le moins disproportionné par rapport à la raison invoquée pour justifier un choix aussi extrême que la démission. S'y ajoute que l'objectif qui sous tend la création du CIS est d'une importance et d'une acuité telles qu'il n'est pas compréhensible qu'on veuille le tuer dans l'œuf au seul motif que la direction exécutive a pris, pour la première fois depuis son installation, une décision qui ne fait guère l'unanimité. 

Si le combat pour un secteur privé national fort est une conviction chevillée au corps de ces désormais ex-membres du CIS, on comprend mal une décision de rupture aussi radicale de leur part. Et ce, en dépit du fait que non seulement l'instance exécutive ait reconnu son erreur et fait son mea culpa, mais n'ait pas non plus rechigné à endosser un communiqué qui annule purement et simplement la très controversée motion de soutien à Akilee. Bref, rien ne justifie à vrai dire cette cascade de démissions.

La vague de départs est d'autant plus inappropriée et inopportune qu'elle met du baume au cœur de certains acteurs économiques qui ne veulent pas entendre parler d'une organisation patronale exclusivement sénégalaise et qui, naturellement, aimeraient voir le CIS mort et enterré. Sénégalais bon teint, ils n'ont cure du sort du secteur privé national et défendent au contraire bec et ongle les intérêts de grands groupes étrangers. De grandes personnalités du patronat n'assurent-ils pas la présidence du Conseil d'administration de deux géants français, en l'occurrence Total et Bolloré ? Ceux-là n'ont jamais vu d'un bon œil l'avènement du CIS et doivent être sûrement dans un état jubilatoire en voyant l'organisation en pleine tourmente.

Et que dire de cette manœuvre des entreprises françaises présentes au Sénégal et qui en dit long sur leur volonté de ne pas céder une pouce de terrain au CIS ? Une fois le CIS créé, le Club des Investisseurs Européens au Sénégal, constitué à plus de 90 % de Français et présidé par Gérard Sénac, change de nom et devient la Chambre des Investisseurs Européens au Sénégal. Juste pour ne plus avoir le mot "club" dans son appellation et se démarquer ainsi très nettement du CIS. À titre de comparaison, cette organisation compte 173 entreprises membres, soit le double du CIS qui peine jusque-là à atteindre le cap des 100. 

Pourquoi diantre, ces entreprises européennes devraient-elles être plus soudées et plus solidaires que nous pour continuer à faire main basse sur notre économie ? Rien que pour ne pas faire le jeu de ces représentants des capitaux européens, les démissionnaires du club auraient dû y réfléchir par deux fois avant de passer à l'acte. D'autant que les Chinois, les Marocains et les Turcs ont aussi fait une OPA sur des pans entiers de notre tissu économique. Et c'est justement pour arrêter cette boulimie et inverser la tendance au profit de l'Entreprise nationale que le CIS a été porté sur les fonts baptismaux. Aussi, travailler à sa disparition revient-il à perpétuer la très forte prédominance des entreprises étrangères sur notre sol.
Certes, les membres démissionnaires du CIS ont sans doute raison de penser que la direction exécutive leur a fait un enfant dans le dos. Mais, ils doivent aussi se garder de jeter le bébé avec l'eau du bain. Car laisser le CIS volet en éclat, c'est casser la belle dynamique qui s'est enclenchée depuis sa création pour faire émerger une Entreprise nationale forte. Et le cas échéant, on aura rendu les armes dans le combat pour le patriotisme économique pour accepter plus que jamais de subir cet impérialisme économique.

Il faut donc tout faire pour préserver le CIS et l'objectif qui a guidé à sa création en ayant à l'esprit ce précieux enseignement de Mahatma Ghandi. "Il n'y a pas d'échec, disait-il, il n'y a que des abandons".

J'ose croire que ceux qui sont en passe de rompre les amarres avec le CIS, n'ont pas abandonné pour autant le combat pour un secteur privé national fort. Ils feraient mieux de le prouver en revenant, pourquoi pas, sur le choix radical qu'ils ont fait manifestement sur un simple coup de tête.

Momar DIONGUE,
Journaliste-Consultant

liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2020 (18:07 PM)
    Avocat d'Akile et mactar Cisse
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2020 (20:12 PM)
      avez vous vraiment lu l'article?
      il a parfaitement raison. le patriotisme économique c'est aussi faire des concessions aux ennemis de nos ennemis, même si on n'est pas d'accord sur le fond.
  2. Auteur

    En Mai, 2020 (18:10 PM)
    Momar merci pour cet appel lancé.

    Néanmoins, il faut reconnaître que le privé national peine même à mobiliser les sénégalais pour un soutien de manière générale depuis que le CIS a été créé... Beaucoup n’inspire pas confiance. A commencer par le sulfureux Babacar Ngom qui malgré ses airs de self made man est un affairiste sans éthique.

    Demandez à tous les jeunes petits aviculteurs de la zone des Niayes, des environs de Bambilor, Diamniadio, Yenne, Keur Massar et environs. Il a causé beaucoup de tord avec des pratiques illégales.

    C’est ce qui explique cette facilité des Marocains, des Indiens à s’implanter dans notre pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2020 (12:41 PM)
      analyse pertinente! le probleme c' est bien la personne de babacar ngom qui n' a plus aucune legitimite pour diriger une telle structure. nous aimons bien voir des senegalais entreprendre et reussir. mais cette reussite ne dout pas passer par la spoliation des biens de ses compstriotes. je regrette mais ce gars n' a aucun scrupule. daffa tiite dou doylee....
    Auteur

    Ndiobene

    En Mai, 2020 (18:27 PM)
    Sulfureux ....

    Airs de self made Man...

    Pratiques illégales....

    Rien que des affirmations non étayées

    Il n’a jamais bénéficié de passe droit ou d’appuis politiciens pour arriver là où il est. C’est pas aujourd’hui qu’il va commencer à verser dans certaines pratiques Vous préférez les indiens et les turcs et les français au détriment des nationaux ...

    Non Senegal dou dém...
    Auteur

    Vérité

    En Mai, 2020 (18:32 PM)
    Pourquoi ces œillères des sénégalais qui se braquent dès que l’on parle des intérêts de leurs compatriotes alors que dès qu’il s’agit des étrangers ils trouvent normal qu’ils se sucrent sur notre Dos...Pauvre Sénégalais qui n’aiment pas ceux qui réussissent s’ils sont des leurs !
    Auteur

    Vérité

    En Mai, 2020 (18:32 PM)
    Pourquoi ces œillères des sénégalais qui se braquent dès que l’on parle des intérêts de leurs compatriotes alors que dès qu’il s’agit des étrangers ils trouvent normal qu’ils se sucrent sur notre Dos...Pauvre Sénégalais qui n’aiment pas ceux qui réussissent s’ils sont des leurs !
    Auteur

    Dou

    En Mai, 2020 (18:40 PM)
    Salam

    Il se dit journaliste et consultant. Ce sont ces genres de personnes qui foutent la merde dans ce pays. Avec leur complexe d infériorité et leurs idées partisanes. Ils sont toujours sur les plateaux de télévision pour nous sortir des analyses dignes d un mytho. Est ce que vous avez déjà écoute Omar Faye ou je ne sais quoi Diallo. de la sentv. Ridicule.

    Que Allah protège le Sénégal
    Auteur

    Abdoulaye

    En Mai, 2020 (18:41 PM)
    Une assemblée qui a un conseil d'administration et un directeur exécutif devrait fonctionner normalement. Mais le hic ici est qu'un membre (président) du conseil d'administration a pris unilatéralement la décision de pondre un communiqué au nom de ses paires sans les avertir. L'analyse démarre à ce niveau, mais pas de la manière que vous le faites sur le plateau de sentv. Libérez vous des plateaux de TV et vous allez gagner en crédibilité dans vos analyses. Vous pourrez être alors dans le top 5 des analystes qui s'adressent à des sénégalais aussi intelligents que toi. Merci
    Auteur

    Ddr

    En Mai, 2020 (19:00 PM)
    Analyste politique? Journaliste ? M9n oeil ! Peut être consultant, ce serait plus correct car il n'y a pas de diplôme poir s'approprier le titre de consultant.
    Auteur

    En Mai, 2020 (19:21 PM)
    Akilee emploie des centaines de jeunes senegalais qui ont été débauché de leurs boulots précédents.

    Donc avant de faire le con, tout le monde doit se calmer et analyser le pour et le contre.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2020 (08:00 AM)
      on s’en fout ? est-ce que le contrat est regi par l’intérêt public?? tout le reste ne nous intéresse pas .
    Auteur

    En Mai, 2020 (19:57 PM)
    Jouer la fibre nationaliste quand ça arrange, piller le pays avec l'aide des brigands, s'Allier au plus véreux des étrangers pour plumer davantage le compatriote
    Auteur

    Anonymous

    En Mai, 2020 (21:22 PM)
    Pauvre Afrique !

    On n’est toujours prêt à s’autodétruire. Esprit patriotique où es-tu ?

    On accepte tout voire n’importe quoi des étrangers et on ne pardonne rien à ses frères même après qu’ils se soient excusés.

    La force de l’étranger réside dans notre faiblesse de privilégier toujours un intérêt (mirage d’intérêt) particulier au détriment de l’intérêt collectif.

    Quels que soient les motifs de désaccord, l’ambition première est noble et rien que pour cela, la pérennité du CIS doit être préservée voire renforcée.

    Chers frères, un proverbe dit : même si parfois, les dents mordent la langue, cela n’empêche pas qu’elles restent ensemble.

    Vive le Sénégal !
    Auteur

    En Mai, 2020 (21:35 PM)
    Momar l'éternel mercenaire. Après avoir leche le cul de Aida Mbodji jusqu'à lui donner le nom.de ta fille et cirer les bottes de Bougane te voilà offrir ta grande gueule à Akilee ! Décidément Momar tu es sans honte!
    Auteur

    Aliou

    En Mai, 2020 (22:08 PM)
    momar m'a decu l'autre jour quand il plaidait pour akilee c'est dommage les arguments que lui momar développait sont tellement fallacieux que l'on sentait son parti pris patriotisme oui mais pas de soutien aux prédateurs d'une entreprise nationale , momar defend quoi au juste

    - un contrat de 187 milliards gre a greé

    - un autre contrat de 9 milliards greé a greé toujours pour akiléé a quelques des élections présidentielles

    ' un contrat sur 10 ans pour acheter des compteurs que des agents Senelec vont poser

    ' Senelec garantit akiléé pour lever des milliards dans les banques parceque aliléé n'a pas d'argent

    - Senelec garantit donne l'exlusiveté a alilee de lui livrer des compteurs sur 10 ans , akilee achete et livre et gagne des milliards

    ' momar defend un contrat signé hors des controles de l'etat et de Senelec



    et maintenant il blame les investisseurs quiv refusent les magouilles ce sont eux les patriotes et ils sont partis bravo les démissionnaires
    • Auteur

      Bon Sens

      En Mai, 2020 (11:24 AM)
      grand, tu ne sais même pas écrire akilee correctement mais n'empêche tu veux mettre ton grain de sel dedans sans maitriser les tenants et les aboutissants di copier coller rek!!!
      senegall dou demmmm!
    Auteur

    En Mai, 2020 (22:20 PM)
    Drole de Senegal



    Diongue,diongue,dionngue tu as cree combien d,emplois



    HUMILITE
    Auteur

    Qivchkkl

    En Mai, 2020 (22:30 PM)
    Je suis d'accord pour la défense des intérêts du Sénégal ,surtt économiques mais faut pas non plus que des bandes de copains s'accaparent l'économie du pays,et bloquent les jeunes en les empêchant de développer leurs business en faisant du dumping et autres pratiques,pour finir les doyens du CIS doivent arrêter ce spectacle dans la la presse et régler les malentendus en Bonne intelligence,vive le Sénégal vive la république que Dieu bénisse notre pays
    Auteur

    Qivchkkl

    En Mai, 2020 (22:30 PM)
    Je suis d'accord pour la défense des intérêts du Sénégal ,surtt économiques mais faut pas non plus que des bandes de copains s'accaparent l'économie du pays,et bloquent les jeunes en les empêchant de développer leurs business en faisant du dumping et autres pratiques,pour finir les doyens du CIS doivent arrêter ce spectacle dans la la presse et régler les malentendus en Bonne intelligence,vive le Sénégal vive la république que Dieu bénisse notre pays
    Auteur

    En Mai, 2020 (04:11 AM)
    Je trouve que grand Momar a fait une belle analyse de la situation et exprime apr la meme sa vision d'un Senegal meilleur, ou l'Entreprise Nationale (E.N) a montre une face reelle, son independance.

    Merci Momar
    Auteur

    Baye Peul

    En Mai, 2020 (12:46 PM)
    Pour une fois on est d'accord Momar.

    La cascade de démission est juste ridicule surtout pour une motion qu' il serait simple à annuler par ceux qui ne sont pas avec en fai
    Auteur

    En Mai, 2020 (13:04 PM)
    Pour une fois on est d'accord Momar.



    La cascade de démission est juste ridicule surtout pour une motion qu' il serait simple à annuler par ceux qui ne sont pas avec en faisant une annonce publique de démenti. Au lieu de cela ils se sont débinés comme des pauvres gamins. La réalité est bien simple ou complexe c'est selon. Tout le monde sait que ce CIS allait faire de l'ombre aux investisseurs étrangers et qu' il ne pouvait pas être vu d'un bon oeil. A coup sûr des menaces et chantage vont démarrer. Tiens un des premiers qui claque la porte? Le monsieur de Sagam. Il gère la sécurité. Il suffira juste que les gens remettent en cause ses contrats et son choix est vite fait et ainsi de suite pour d'autres. Cette affaire Akeely n'est juste qu'une manifestation de notre faiblesse d'esprit face au toubab qui semble t il est fait pour nous diriger comme des gamins. Senac perpétue un crime économique sur l'autoroute on a plutôt fini par s'habituer et au passage le gouvernement Wade a tué un fleuron de notre BTP Jean Lefebvre pour promouvoir ce même Senac. Dur à croire mais nous sommes faits pour rester derrière.
    Auteur

    En Mai, 2020 (13:04 PM)
    Pour une fois on est d'accord Momar.



    La cascade de démission est juste ridicule surtout pour une motion qu' il serait simple à annuler par ceux qui ne sont pas avec en faisant une annonce publique de démenti. Au lieu de cela ils se sont débinés comme des pauvres gamins. La réalité est bien simple ou complexe c'est selon. Tout le monde sait que ce CIS allait faire de l'ombre aux investisseurs étrangers et qu' il ne pouvait pas être vu d'un bon oeil. A coup sûr des menaces et chantage vont démarrer. Tiens un des premiers qui claque la porte? Le monsieur de Sagam. Il gère la sécurité. Il suffira juste que les gens remettent en cause ses contrats et son choix est vite fait et ainsi de suite pour d'autres. Cette affaire Akeely n'est juste qu'une manifestation de notre faiblesse d'esprit face au toubab qui semble t il est fait pour nous diriger comme des gamins. Senac perpétue un crime économique sur l'autoroute on a plutôt fini par s'habituer et au passage le gouvernement Wade a tué un fleuron de notre BTP Jean Lefebvre pour promouvoir ce même Senac. Dur à croire mais nous sommes faits pour rester derrière.
    Auteur

    En Mai, 2020 (13:04 PM)
    Pour une fois on est d'accord Momar.



    La cascade de démission est juste ridicule surtout pour une motion qu' il serait simple à annuler par ceux qui ne sont pas avec en faisant une annonce publique de démenti. Au lieu de cela ils se sont débinés comme des pauvres gamins. La réalité est bien simple ou complexe c'est selon. Tout le monde sait que ce CIS allait faire de l'ombre aux investisseurs étrangers et qu' il ne pouvait pas être vu d'un bon oeil. A coup sûr des menaces et chantage vont démarrer. Tiens un des premiers qui claque la porte? Le monsieur de Sagam. Il gère la sécurité. Il suffira juste que les gens remettent en cause ses contrats et son choix est vite fait et ainsi de suite pour d'autres. Cette affaire Akeely n'est juste qu'une manifestation de notre faiblesse d'esprit face au toubab qui semble t il est fait pour nous diriger comme des gamins. Senac perpétue un crime économique sur l'autoroute on a plutôt fini par s'habituer et au passage le gouvernement Wade a tué un fleuron de notre BTP Jean Lefebvre pour promouvoir ce même Senac. Dur à croire mais nous sommes faits pour rester derrière.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email