Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

Pas de Pardon Présidentiel pour Noël.

Single Post
Pas de Pardon Présidentiel pour Noël.

Que ceux qui ont rêvé de pardon présidentiel pour Malick Noël Seck se rassurent, Wade ne pardonne que les coupables ! Célébrons ensemble le courage des hommes du M23 et tous ceux qui se sont associés a leur geste, en adoptant la seule attitude qui s’impose a l’heure actuelle : Signer la lettre de Malick Noel Seck et la remettre aux membres du Conseil Constitutionnel. Je dis bien les Hommes du M23, ni les « Jeunes », ni les « Militants », ni les « Activistes ». Épithètes paternalistes à l’usage de planqués septuagénaires qui ne souffrent pas des mêmes maux que nous.

Malick Noël Seck est en prison pour avoir exposé une « forfaiture annoncée ». Le mode de nomination des membres du Conseil Constitutionnel au Sénégal est une hérésie institutionnelle qui rend caduques toutes leurs décisions.

Le Conseil constitutionnel français, sur lequel il est calqué, se compose de 9 membres nommés, auxquels s'ajoutent des membres de droit. Trois le sont sur décision du Président de la République, lequel désigne aussi le Président du Conseil. Trois par le Président de l'Assemblée nationale et trois autres par le Président du Sénat. Les anciens Présidents de la République française sont membres de droit et à vie.

 Au Sénégal, les cinq membres du Conseil sont nommés par le Président de la République ! 
MNS a pressenti que les membres du Conseil Constitutionnel avaient déjà décidé de valider la candidature de Wade aux élections de 2012. Comment pourrait-il en être autrement ?
On l’accuse d’avoir menacé de mort les membres de ce fameux Conseil, alors que l’actuel  président de la République était inculpé pour l’assassinat de l’un de ses membres, après la victoire du PS aux législatives de 1993. Les craintes de MNS, personne ne les comprend mieux que Wade, qui disait à la veille de ces élections : « Je ne donne aucun crédit aux décisions du Conseil constitutionnel qui se trouve sous l’influence des hommes d’Abdou Diouf, en particulier de son vice-président, Me Babacar Sèye, qui a été pendant longtemps un député socialiste. Ce n’est pas sérieux. »

 
Dès son arrivé au pouvoir, Me Wade fera gracier les assassins de Me Sèye (Clédor Séne, Assane Diop et Pape Ibrahima Diakhaté, tous proches du PDS) qui menaçaient de ne plus se taire, et leur remettra dix-huit millions de francs chacun.
Les « Sages » savent à qui ils ont affaire et sauront ne pas décevoir « leur » Maître.

 
MNS a réussi à créer un vrai débat national, son geste dit clairement ce que tout le monde pense : « Je vais en prison pour avoir soi disant menacé un juge dans un pays où ceux qui les tuent sont libres. » La lettre de MNS va bien au-delà du juridisme à laquelle on l’a réduite. Elle fait appel à l’intégrité morale des leaders politiques, comme préalable nécessaire à l’organisation des élections de 2012.
« Vous ne pouvez pas souhaiter une amélioration de vos conditions d’existence sans au préalable vous assurer de l’intégrité morale de ceux qui nous gouvernent », disait-t-il depuis sa prison. Cette déclaration n’appartient à aucun parti, c’est un cri du cœur, l’interpellation d’une administration plus soucieuse d’obtenir un « brevet d’honnêteté » des membres de la communauté Européenne que d’apporter des solutions durables aux fléaux nationaux! En 2002, lorsque la famine avait particulièrement affecté la zone nord du pays touchée par les conséquences désastreuses de pluies hors saison, Wade prélevait 500 millions de francs au secteur agricole pour restaurer l’avion présidentiel.  Le cout final de ce projet sera de 31 milliards de francs CFA. Il prétendra n’avoir utilisé aucun fond public avant d’être contraint d’admettre qu’il avait puisé 10 milliards d’un supposé fonds résiduel du ministère du Transport qui, en réalité, n’existe pas ! Et tout fonctionne comme cela : l’ANOCI, le FESMAN, la statue de la renaissance Africaine etc.

On peut penser bien des choses de la démarche de MNS, mais on lui reconnaîtra de nous avoir démasqué Wade, son régime, sa police et ses juges !

 Déposer une lettre aux domiciles du président du Conseil, au domicile du ministre de la justice, de celui de l’énergie ou chez toute personne dont les décisions ont une incidence concrète sur et dans nos vies, est un acte nécessaire, parce qu’on ne demande pas l’autorisation de se révolter. C’est l’effet de surprise qui fit trembler le pouvoir quand le mouvement du 23 Juin illumina Dakar de ses incendies et de ses espoirs. 

Interrogé par ses juges, MNS dira qu’il est allé déposer cette lettre au domicile du Président du Conseil, parce qu’il a « choisi d’ouvrir sur un autre soleil les yeux de son fils » !
Et parce que l’intégrité n’est pas une croisade qui fait l’unanimité, dans ce Sénégal, où les riches triomphent et les pauvres restent impuissants, où l’individu se fait sermonner à l’aide de ce que Dieu dit, recommande et exige, mais où aucun régime ne survivrait à deux mois de vérité ; il écope de deux ans ferme. Ses avocats sont brillants, l’indignation les  sublime. Ils sont face à l’impossible dialogue entre l’individu et notre système politique, incarné ici par un procureur aux ordres, dont l’incohérence du discours et les lapsus révélateurs font penser à « une leçon mal apprise » ! C’est un procès Kafkaïen puisqu’il n’y a pas de plaignant.
« Outrage à magistrat » sans magistrat, puisque les membres du Conseil constitutionnel ne sont pas, aux termes du droit sénégalais, des magistrats de l'ordre juridique ou administratif.

«Violence et voie de fait » sans victimes, puisque personne n’a porté plainte !

 Dans ce tribunal, MNS n’était ni un membre du parti socialiste ni même un ennemi du PDS, c’était un citoyen Sénégalais, un patriote qui a compris que la liberté de la parole et la transparence de l’Etat, colonne vertébrale d’une démocratie, sont inaliénables et ne se négocient pas !« La riposte doit être à la mesure de la provocation » (Mamadou Dia). Autrement dit, ne ratez pas  le rendez-vous de l’histoire, et si vous n’avez pas su saisir ce moment ne vous attendez à aucune amélioration de la part des gouvernements qui succéderont à Me Wade ; parce qu’ils se comporteront exactement comme lui et ses complices ; parce que la corruption sera devenue, alors, notre culture !

Yerim Sow
Président d'honneur du Comité de Soutien à Malick Noël Seck

liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Pepepepepe

    En Novembre, 2011 (09:45 AM)
    pepepepepe
  2. Auteur

    Wqqs

    En Novembre, 2011 (09:50 AM)
    NUMBER ONE FOR EVER

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Wadegalgal

    En Novembre, 2011 (10:15 AM)
    Il nya plus dangeureux que la malhonnetete intellectuelle.Des l'entame de ce torchon ,on sait que c'est du partisanisme.Mr Sow,il faut dire la verite au peuple car vous tous vous reviez de cette grace mais apres avoir su que le nom de Malick ne figure pas surla liste(normal ,le proces etant en appel),son avocat se precipite au camps penal pour apres nous faire son showcomme quoi Noel Seck n'a pas demande a etre gracie.De qui se moque-t-on?

    Si on revient sur la lettre incriminee,les partisans de Noel dont vous Yerim,disent qu'il n'a pas menace les juges.On est pas français mais on comprend la langue de moliere.Un peu de serieux svp.
    Auteur

    Lagaffe

    En Novembre, 2011 (10:20 AM)
    Aaaaah. C'est ce que VOUS ESPÉRIEZ? Que Malick Noël SECK fasse ses conneries , et qu' à la faveur de la Tabaski, il soit gracié par le Président de la République. Eh bien, c'est raté. Seck restera en prison, et je n’espère même pas le voir libéré pour NOËL.Excusez du jeu de mot. :-D  :-D  :-D 
    Auteur

    Innocent 6

    En Novembre, 2011 (10:47 AM)
    Bon... On voit que les chiens de Garde de Karim (Lagaffe, Xeme et même la féministe sénégalaise mdr...) sont sortis de leur niche...

    Auteur

    Khakhame

    En Novembre, 2011 (11:05 AM)
    Brillante contribution, n'en déplaise aux esprits chagrin qui se défoulent dans le confort de leur lâche anonymat. Malick Seck est un héros et ceux qui l'insultent ici ne sont les larbins de l'ordre wadien établi sur le cimetière de nos libertés.
    Auteur

    Politiquma

    En Novembre, 2011 (11:13 AM)
    Mr SOW, pourquoi tu n'as pas fait ce que MNS a fait, MNS est un enfant mal éduqué, l'autorité va se charger de son éducation, je demande à Wade de faire comme Abdou DIOUF avait fait avec Moustapha SY, tu lui donnes ta grace qd il lui restera qu'un moi à purger, tu le feras sortir de prison après 23 mois de geôle. C'est cet acte seul que tu pourras faire de bon pour lui. Moustapha SY est devenu très sage, il ne parle plus de "biireul". MNS, qd il fera 23 mois, il ne menacera plus un membre du CC.
    Auteur

    Dodo

    En Novembre, 2011 (11:23 AM)
    Les assassins dehors les innocents en prison, c'est simple ils ne veulent pas qu'ils parlent.Et nous,sommes tous complices (mbiir mi lérrna) on est individualiste (sunuy mbiir lanuy topato rèwmi on s'en fout).un pays où les citoyen n'aime pas leur patrie et oui car si on détruit ce qui m'appartient je m' interpose pour la défendre et non yallah bakhna.Merçi pour votre contribution aussi clairvoyante
    Auteur

    Fama

    En Novembre, 2011 (11:43 AM)
    NOEL tient bon bientot la fin de regne dfe ces grands voyous du pays............
    Auteur

    @ Innocent 6

    En Novembre, 2011 (11:51 AM)
    Alors, tu ferais mieux de ne pas sortir de ton terrier :-D  :-D  :-D  :-D 
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Novembre, 2011 (12:10 PM)
    Qui se ressemble s'assemble! Wade n'a pardonne que les criminels et voleurs de deniers publics comme lui et Karim! C'est inconcevable qu'on puisse remettre en liberte 420 detenus pour grace presidentielle! Tout chez Wade est faux ou manipulation pour s'acheter des votes! Dans toutes les democraties qui se respectent, la grace presidentielle ne concerne que quelques rares cas particuliers et depasse rarement une douzaine de personnes compare aux 420 personnes de Wade pour la Tabaski et certainement autant pour le Nouvel An! It becomes a joke! Noel Seck n'est pas un voleur de deniers publics et son seul tort c'est de manifester sa liberte d'expression vis a vis d'un Conseil constitutionel compose pour la plupart de marionettes de wade qu'il manipule a sa guise! Pareil pour la Dic ou Division des investigateurs Corrompus qui n'ont aucune conviction! Mais toute chose a sa fin, Fevrier n'est plus loin et Wade et fils prendront la place de Noel Seck!
    Auteur

    G.sarr

    En Novembre, 2011 (12:13 PM)
    Malick Noël SECK ne veut pas de pardon! C'est un homme de principe. Il faut penser à continuer ses actions ou à le rejoindre en prison. C'est mieux que de "cogiter" sur son sort! Lui, pense à autre chose. Il savait l'enjeu de son action. Souhaitons, simplement, beaucoup de jeunes comme M.N.SECK et les jeunes de "y'en a marre"! Quant on n'ose pas affronter la prison, on ne doit pas prétendre changer les choses! L'émancipation des hommes sera l'oeuvre des hommes- eux-mêmes! C'est valable pour les journalistes. Ils ne sont pas des hommes à part! Combien de fois ils ont été humiliés comme des bêtes. Il faut en faire un devoir à côté des autres devoirs. Ce n'est pas la théorie et l'interprétation seulement qui vont changer le sénégal!
    Auteur

    @politiquma

    En Novembre, 2011 (14:16 PM)
    C'est ce qu'il faut. Qu'il ait chaud.Après, il comprendra :-D  :up: 
    Auteur

    Khelmourafet

    En Novembre, 2011 (20:23 PM)
    Ça ne devrait surprendre personne ce Malick ne pouvait en aucun cas bénéficier de cette grâce présidentielle.
    Auteur

    Khelmourafet

    En Novembre, 2011 (22:56 PM)
    Avec tout ce qu'il a dit il ne devrait pas être pardonné sinon on allait revoir la loi sénégalaise.
    Auteur

    Diop

    En Novembre, 2011 (22:58 PM)
    Malick Noel qu'il aille au diable. Il fallait même le condamner à plus de 10 ans fermes. Le sénégal appartient à tous les 10 millions de gens qui y habitent et pas seulement quelques groupuscules qui occupent les médias et qui passent leur temps à gueuler comme s'ils étaient plus intelligent que les autres. Le conseil constitutionnel appartient aux 10 millions de sénégalais. Il est alors inadmissible que quelques énergumènes se donnent le droit de le discréditer uniquement parce qu'il ne correspond pas à ce qu'ils veulent. Si dans ce pays chaque énergumène peut se lever et dire qu'il faut supprimer telle ou telle institution alors ce sera la loi de la jungle. Quand on n'est pas mûre pour la démocratie c'est cela qui arrive. En plus de taré qui a écrit cet article est convaincu d'avoir raison alors que n'importe quel sénégalais sait que ce Malick Noel serait exécuté s'il faisait ça aux USA. S'il faisait ça en France ce serait directement la prison et personne ne sera venu à son secours parce que c'est une insulte à tous les sénégalais.
    Auteur

    Opinion

    En Novembre, 2011 (22:59 PM)
    Il voulait faire le malin et montrer qu'il est rusé mais il sait pas que s'il était assez il ne serait pas aujourd'hui entre les barreau.
    Auteur

    Khelmourafet

    En Novembre, 2011 (23:03 PM)
    Être pardonné ni pense même pas malick assumes tes responsabilités et attends patiemment de purger tes deux ans et puis d'ailleurs elles ne sont rien pour un homme comme toi n'est ce pas.
    Auteur

    Opinion

    En Novembre, 2011 (23:05 PM)
    Ceci t'apprendra et d'autres nervis qu'on s'attaque pas quand on veut à ceux qui sont les piliers de la justices.
    Auteur

    Khelmourafet

    En Novembre, 2011 (23:08 PM)
    Malick quand on du caractère comme disait Clemenceau il est toujours mauvais.
    Auteur

    Opinion

    En Novembre, 2011 (23:12 PM)
    Malick je dis ce que disait Mitterrand«Le courage consiste à dominer sa peur, non pas à ne pas avoir peur.»

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email