Mardi 04 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Pressions, menaces, isolement… Harcèlement sexuel au bureau : quand le phénomene prend de l’ampleur

Single Post
Pressions, menaces, isolement… Harcèlement sexuel au bureau : quand le phénomene prend de l’ampleur

Le harcèlement sexuel est le fait de harceler autrui de manière persistante et répétitive en usant d’ordres, de gestes, de menaces, de paroles, d’écrits ou de contraintes dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle, par une personne abusant de l’autorité que lui confère ses fonctions. Au Senegal le phénomene prend de plus en plus de l’ampleur . Ce qui fait que les associations féminines sont décidés à dénoncer

L’harcèlement sexuel gagne de plus en plus du terrain. Le phénomène est latent au niveau des entreprises publiques comme privées. Une situation qui irrite les associations et mouvement de femmes qui relèvent que le phénomène est même courant dans les multinationales. Ainsi pour barrer la route à ce phénomène diverses actions de protestations et de dénonciations seront envisagées dans les jours à venir. Il s’agit de sit-in et d’interpellations directes non sans compter des campagnes d’information et de sensibilisation auprès des autorités administratives, politiques et religieuses.

Tout le monde peut être victime de harcèlement sexuel : Un homme ou une femme, quel que soit son niveau d’éducation, sa classe sociale, ses fonctions dans l’entreprise, etc. dès l’instant qu’il ou elle travaille sous les ordres d’une autre personne qui, de par ses fonctions, exerce l’autorité. Un patron refuse une gratification, avancement, augmentation de salaire, maintien dans l’entreprise, etc. parce que l’employé(e) refuse ses « avances ». Tout le monde peut se rendre coupable d’harcèlement sexuel : un homme ou une femme, quel que soit son niveau d’éducation, sa classe sociale, ses fonctions dans l’entreprise, etc. dès l’instant qu’il ou elle exerce une autorité sur la victime. Les conséquences du harcèlement sexuel sont multiples. La victime se trouve piégée parce qu’en l’avouant à son conjoint ou à son entourage, elle risque la dislocation de son ménage, de ternir sa réputation (ce qui peut la contraindre au silence) et, dans le même temps, en refusant les avances de son patron, elle risque de perdre des avantages tels qu’une augmentation de salaire, un avancement, et risque même d’être licenciée (ce qui peut la contraindre à accepter). Les autres conséquences sont des troubles psychosomatiques, une possible dépression nerveuse, de l’anxiété, un sentiment de culpabilité, etc. La preuve du harcèlement sexuel est très difficile à apporter. C’est l’une des raisons pour laquelle les victimes ne sont pas toujours motivées à saisir la justice. Les auteurs prennent le soin de s’entourer de toutes les précautions possibles et sont, en général, des personnes au-dessus de tout soupçon. Les sanctions encourues par les auteurs de harcèlement sexuel sont une peine d’emprisonnement de 6 mois à 3 ans et une amende de 50 000 FCFA à 500 000 FCFA.

Victimes et témoins sont protégés par la loi

 L’employeur a le devoir d’assurer la sécurité physique et morale de ses employés. Si l’on dénonce des faits de harcèlement, on est automatiquement protégé contre le licenciement. Le supérieur devra ainsi prouver l’intention nuisible de la personne s’il veut la licencier. Les témoins des faits sont également protégés. Il existe donc des instruments juridiques pour assurer la sécurité des victimes. Si l’employé-e craint de révéler les faits en interne, il existe également un intermédiaire pour cela : le médecin du travail, qui peut lancer une enquête. Des obligations très lourdes pèsent sur l’employeur. Il ne doit surtout pas prendre la dénonciation à la légère, puis agir vite et sans précipitation. Il a le devoir de protéger la victime avant même de savoir si les faits sont vrais ou faux. Il doit aller voir le médecin du travail pour lancer une enquête, le tout sans précipitation vis-à-vis de l’employé accusé : le harceleur est présumé innocent. Si le rapport d’enquête démontre des faits de harcèlement, le supérieur doit prendre des mesures. Il n’y en a pas 50 aux yeux de la jurisprudence : il doit licencier le harceleur pour faute grave. La question du harcèlement sexuel au travail est donc complexe, à la fois pour les victimes, les auteurs et les employeurs. 

Ousseynou Fall Déme


affaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    From Zion

    En Septembre, 2014 (13:44 PM)
    promo canapé bi tamit wornagne si wakh! c est un phenomene dans ce pays! beaucoup de femmes ouvrent leurs jambes pour les interêts pro du moment
    Top Banner
  2. Auteur

    Évitement

    En Septembre, 2014 (13:47 PM)
    Ma femme n'a jamais voulu travailler pour quelqu'un au Sénégal. Elle a toujours eu vents de ces pratiques dans nos milieux de travail et lorsque son diplôme fut en poche, elle a créé sa propre structure. L'État du Sénégal doit agir et ceci au plus vite. L'administration publique doit être un endroit exempt de ces pratiques. Dans le privé, l'information doit être véhiculée, placardée sur les murs et les employés informés dans leur lettre d'embauche et même dans leur fiche de paie. C'est traumatisant pour nos femmes et soeurs, nous devons agir et les protéger. La loi doit être rendue plus sévère que cela pour que les hommes rangent leur guiniou! STOP À L'HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROMOTIONS CANAPÉ!
    {comment_ads}
    Auteur

    Test

    En Septembre, 2014 (14:08 PM)
    Les champions en la matière sont Serigne Mboup de CCBM et frères
    {comment_ads}
    Auteur

    Johnstone

    En Septembre, 2014 (14:24 PM)
    Ce phenomene prend de l'ampleur a Dakar, surtout ces expats toubabs et niakk qui s'en prennent a nos soeurs mais tres difficile a prouver car ces cadres ne sont pas betes et s'entourent de precaution. La maman a un ami depuis plus de 30 ans ne travaille pas pour eviter ces pressions mais a l'inverse vous avez des femmes carrieristes qui ouvrent leurs jambes gratis pour beneficier de privileges indus de leur boss, certaines tombent enceintes et avortent en catimini et quand la facture de l'assurance maladie arrive et que vous regardez le detail et que curieux comme moi vous cherchez a savoir pour quelle raison de tels actes medicaux ont ete factures par l'assureur vous tomberez des nues quand on vous donne l'info. kham lepp wakh leep bakhoul mais tout de meme vous verrez des femmes si vertueuses et dignes qui prefereront se faire licencier pour des pretextes fallacieux que de tomber si bas .
    {comment_ads}
    Auteur

    Liiiiiiiiiiiiiiiiii

    En Septembre, 2014 (14:27 PM)
    promo canapé n'existe pas. c'est promo forcé qui existe il abuse de la femme faible et parle après de promo canapé en essayé de saper le moral de jeunes femmes qui veulent aller de l'avant il faut être un faible de caractère pour parler de la femme en s'est terme en tout cas je connais le phénomène de 'harcèlement au bureau mais j'ai étais assez mature pour le déjouer j'en ai vu d'autre soyez des hommes biens dans tout les sens des hommes comme il faut et alors on entendra plus parler de promo canapé
    Top Banner
    Auteur

    Biabab

    En Septembre, 2014 (14:31 PM)
    A mes compatriotes sénegalaise soyez courageuses ne cedez jamais quitte à porter plainte à la police avec des preuves solides puis malgres tout vous étes licenciées et que les pridhomme existent au sénegal prennez un avocat ou faites une demande d'aide juridictionnelle.
    {comment_ads}
    Auteur

    Toriano

    En Septembre, 2014 (16:01 PM)
    Ma tchi kham dara, wanté, bi ma ko yokho si bureau bi la amm jamm, mais je regrette de ne pas l'avoir dénoncé. le Monsieur est Juriste,dans un grand projet financé par le Gouv US... (sa femme aussi est juriste )maintenant j'ai la paix !!!! c'est dégoutant ! le fait qu'il te regarde de cet œil c'est comme si il m'avait violé. en plus je ne pouvais plus me concentrer, et il me disait des cochoneries à chaque fois qu'il me croisait... Beurkkkk !!!!!! pour moi ce sont de grands malade
    {comment_ads}
    Auteur

    Pilin

    En Septembre, 2014 (16:22 PM)
    il ya une société dans laquelle travaille un homme de teint clair. il ne fait que ça. si vous voulez je vous donne son nom, l'entreprise dans laquelle il travaille, et son numero de telephone. Mieux je vous donne sa date de naissance le nom de son pere, de sa mere etr son adresse. le DRH m'a tout remis
    {comment_ads}
    Auteur

    Africa De Chez La Bank

    En Septembre, 2014 (16:26 PM)
    Un béninois niké la femme de mon cousin .... j'en ai la preuve lors d'un diner que j'avais a l'hotel sokhamon de dakar

    quand j'ai vu la fille j'ai voulu la saluer et des qu'elle m'a vu venir vers elle , elle s'est levée et venant a ma rencontre me dire soutourale ma sama patron leu !!!! j'avais reconnu amou....so

    je ne savais plus comment faire .... au bout de 3 mois j'ai donné l'info a mon cousin via un sms d'une puce etrangere a mon entourage

    maintenant la femme a quitté mon cousin et s'est remarié avec un cousin d'un pote Diop vers liberté 6

    quand elle me voit .... purée ces femmes sont des damnées

    Top Banner
    Auteur

    Utret

    En Septembre, 2014 (17:21 PM)
    Les femmes tamite kene demoul gnou desse. Je les blame parce qu'elles laissent faire si vous commencez a denoncer ces gens reflechiront par 2fois avant de refaire. Il faut etre fier. :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Pro

    En Septembre, 2014 (17:54 PM)
    STOP AUX PROMOTIONS CANAPÉES SURTOUT DANS L'ARMEE!

    STOP AUX PROMOTIONS CANAPÉES SURTOUT DANS L'ARMEE!

    STOP AUX PROMOTIONS CANAPÉES SURTOUT DANS L'ARMEE!

    Il y a que les filles qui avancent dans l'armée, les chefs laissent en rade les hommes à cause de leur accointance avec les filles. Beaucoup de chefs ont des maitresses parmi ces filles.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nit

    En Septembre, 2014 (23:20 PM)
    Le problème ces les femmes, gnoy togne gor de gor la
    {comment_ads}
    Auteur

    Je Suis Une Victime

    En Septembre, 2014 (08:59 AM)
    oui mais par peur des conséquences suite à une dénonciation

    on y reflechi à deux fois

    comme on dit, le Senegal est un pays de soutoura et aucune femme n'a envi de voir sa vie étalée devant la place publique

    tout ce qu'on peut faire pour nous proteger c'est refuser au chercher un autre travail

    c'est dur, mais avons nous une autre alternative ?

    Top Banner
    Auteur

    Tipsu

    En Septembre, 2014 (13:08 PM)
    certains patrons sont des pervers

    qui ne reculent devant rien pour coucher avec leur employee

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email