Mercredi 05 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Culture

[Profil] : Aliou Sow, un “Boy Wade” de retour sur le devant de la scène

Single Post
Aliou Sow, ministre de la Culture
Pour diriger le département de la Culture et du Patrimoine historique, Macky Sall a misé sur un de ses anciens frères libéraux, Aliou Sow. Révélé par Abdoulaye Wade,  le journaliste de formation fait son come-back dans un attelage gouvernemental. Seneweb vous propose son parcours. 

Aliou Sow est né le 8 mai 1975 à Kaffrine. Il a fait ses études primaires à Sikatroum (Kaolack) en 1981-82, Ségré Gatta (Mbirkilane) de 1982 à 1986 et à Haffé (Kaffrine) en 1986-1987. Il a ensuite fait le CEM Babacar Cobar Ndao de Kaffrine (1987-1989 année blanche incluse) puis le CEM El Hadji Moustapha N'diaye de Kasnack Kaolack (1989-92) avant d'aller poursuivre ses études secondaires au lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack. Il obtient son baccalauréat au Lycée Taiba-ICS de Mboro. Il faisait partie des quatre membres de l'équipe de Génies en herbe.

Parcours universitaire

Journaliste de formation (29ème promotion du CESTI), il est titulaire de plusieurs diplômes universitaires du Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI): Diplôme Universitaire d'Études en Journalisme, Diplôme Supérieur de Journalisme, d'un Certificat de Maitrise en Sciences de l'Information et de la Communication, d'une Maitrise ès Lettres, d'un DEA d'Études Anglophones ainsi que d'un Doctorat de 3e cycle en Lettres (Anglais) obtenu en 2006 à l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD), avec une thèse intitulée La question des relations raciales en Afrique du Sud : enjeux et mécanismes de l'apartheid et son impact sur la condition de non-Blancet d'un Doctorat d'État ès Lettres (2013) sur le sujet: Race, droits humains et intégration économique des Noirs en Afrique du Sud: Évolution et impacts des dynamiques coloniales et des politiques raciales. En 2017, Aliou Sow obtient un Master II en Sciences politiques (Sécurité, Défense et Paix) de la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l'UCAD et du Centre des Hautes Études de Défense et de Sécurité (CHEDS) des Forces armées sénégalaises (2e Promotion). Il est recruté Assistant stagiaire de Littérature et Civilisations africaines à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar en janvier 2008. En mai 2009, il devient Assistant Titulaire. Le 17 juillet 2010, il est inscrit sur la Liste d'Aptitude aux Fonctions de Maître-Assistant (LAFMA) à l'issue de la 32e session du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES). Nommé Chargé d'Enseignement en 2014, en juillet 2015, il est admis au grade de Maître de Conférences à l'issue de la 37ème session du CAMES tenue à Libreville, Gabon, et devient Professeur Assimilé du Sénégal en 2016 à la faveur de la réforme des titres au Sénégal. Auteur de six livres en français et en anglais et de nombreux articles scientifiques, il a encadré plusieurs mémoires de master et thèse de doctorat. Il est admis au grade de Professeur Titulaire des Universités d'Etudes africaines du CAMES à l'issue de la 41ème session du CAMES tenue à Bangui en République Centrafricaine en juillet 2019. Il a été élu plusieurs fois membre du Conseil de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'UCAD et Président de l'Amicale des Étudiants de ladite faculté.

Parcours politique

Il est élu député à l'Assemblée nationale du Sénégal en 2001 pour devenir quelques mois plus tard Vice-Président du Groupe parlementaire libéral et démocratique cumulativement à ses fonctions de Premier Secrétaire Parlementaire du CIP -UEMOA et devient ministre de la Jeunesse en 2002 sous le gouvernement d'Idrissa Seck, puis du 21 avril 2004 au 23 novembre 2006 sous le premier gouvernement de Macky Sall, enfin, du 23 novembre 2006 au 19 juin 2007, ministre de la Jeunesse et de l'Emploi sous le second gouvernement de Macky Sall. Aliou Sow a occupé le poste de Vice-Président de la Fédération Internationale des Jeunesses Libérales et Radicales chargé de l'Afrique (2001-2003).Insatisfait du poste qu'on lui propose en juin 2007, Aliou Sow refuse de participer au gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré et Mamadou Lamine Keïta lui succède à la tête du Ministère de la Jeunesse. Il n'accepte pas non plus le poste de directeur de cabinet technique que lui propose le président Abdoulaye Wade[4]. Réélu député, il rejoint l'Assemblée nationale et y occupe les fonctions de Président de la Commission des Affaires étrangères, de l'Union africaine et des Sénégalais de l'extérieur et de Vice-Président de la Commission politique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).


En mai 2009, Aliou Sow intègre l'équipe gouvernementale conduite par Souleymane N'déné N'diaye en devenant Ministre délégué auprès du Ministre d'État, Ministre de l'Intérieur, des Collectivités Locales et de la Décentralisation, Cheikh Tidiane Sy, chargé des Collectivités Locales avant d'être confirmé en octobre de la même année Ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales. Après avoir conduit victorieusement les listes rurale de N'diognick et départementale de M'birkilane de la Coalition SOPI, il est élu Président de Conseil rural et Conseiller régional de Kaffrine. Secrétaire général de l'Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL), il en est exclu en novembre 2007[5]. Président de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, il est évincé de ce poste en juin 2008.

L'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) l'a élevé au rang de Commandeur de l'Ordre de la Francophonie et du Dialogue des Cultures, Ordre de la Pléiade en 2009.


20 Commentaires

  1. Auteur

    Deug

    il y a 2 semaines (11:14 AM)
    La transhumance a de beaux jours devant elle,mar tate ba falou,et se prendre pour important.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (11:40 AM)
      Tous ses diplomes universitaires sont obtenus durant le temps  des Wade. Ca laisse reflechir.
      Doctorat soutenu au departement d'anglais dont 400 pages toutes rédigées en Francais. 
      Sous Wade un autre ministre actuel Abdoulaye sidi Saw transhumant   qui a cartouché à la faculté de lettres ensuite à la fac economie est arrivé à ENAM B puis A 
       
      Ce pays ne décollera jamais. La triche qui le gouverne! 
      Il faudra se préparer Macky n'est pas pret à lacher le poouvoir. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Rien De Neuf Pour... P S E

      il y a 2 semaines (16:48 PM)
      Du déjà vu en médiocrité et arrogance sous le régime du PDS. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (16:55 PM)
      Malaw Alioune Saw la honte de notre communauté un vrai complexé khana la culture askanou Laobe sera en avant. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    H B

    il y a 2 semaines (11:34 AM)
    Tous ceux qui rejoignent Pastef sont des prises privilégiés, ceux qui rejoignent les autres formations sont des transumans.Les éternels accrochés à leur clavier jugent tout commentaire n'allant pas dans leur sens de répondeurs automatiques. Je me pose la question ;de quel qualificatif nous devons les classer?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:06 PM)
      La transhumance c'est quand les animaux rejoignent les prairies vertes pour mieux remplir leur panse.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:08 PM)
      La transhumance c'est quand les animaux rejoignent les prairies vertes pour mieux remplir leur panse. Donc quand on quitte l'opposition pour rejoindre le pouvoir afin de mieux remplir son ventre.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (11:45 AM)
    Il a aussi reçu son bonbon finalement.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    il y a 2 semaines (11:51 AM)
    Vous êtes étonnés quand vous avez lu son parcours. Mashallah  une tête pleine, bien remplie intellectuellement.  Alors faites la comparaison entre lui et certains leaders politiques ! Dou sen morom! Comme disent les autres," empty vessels make too much noise " cad les tonneaux vides font beaucoup de bruit. C'est pourquoi quand j'entends certains politichiens  dire je je je...... alors je me dis voici l orgueil dans la politique. Le Sénégal regorge de très grands intellectuellement que tu n entendra jamais prendre le micro et parler d'eux. Tout est discrétion. 

    La bêtise c'est que quand un mécontent quitte le vaisseau gourmantal et va dans l'opposition, cette personne n'est pas transhumant.  Mais le contraire est de la transhumance 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dagga

    il y a 2 semaines (12:02 PM)
    Ça prouve ce que l'on disait.  Il était dans la coalition de Pape DIOP lors des législatives.  Il roulait pour le boss
    Top Banner
    Auteur

    Verite

    il y a 2 semaines (12:09 PM)
    Tous Des traitres. Senegal dou Dem. Bou maitre Wade doundoul wone sakh wala mou bayyi politique gnou nmeuneu comprendre. I hate politicians. They are mean and not trustworthy 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:14 PM)
    Li yëp duul lah. Duul rek.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:20 PM)
    Aliou Sow un profil intéressant.  Il a le courage de ses idées. Il ne se soucie pas des sauvageons qui ont la critique facile. On peut lui faire confiance à ce poste.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sacoura

    il y a 2 semaines (12:35 PM)
    Machallah, lui au moins a quelque chose dans la tete. Bien diplomé et en plus a fait plusieurs publications.

    Barth, Guy et consorts ont ils le 10ème de ce parcours? ils compensent leur retard par des insultent et bagarres. Lol 
    Top Banner
    Auteur

    Iba

    il y a 2 semaines (12:43 PM)
    Aliou sow ca me surprend. Ce n est pas coherent avec ce que tu disais, ce qui t as valu de couper le pont avec Macky et son regime. On dirait que macky a changé pour toi entre temps ou il t a fait la promesse de changer. Je t avais entendu critiquer l intention manifeste de macky de se positionner pour un 3e mandat

     pour un 3e mandat, etc
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:03 PM)
    C'est la preuve au moins que Pape Diop qui craiait n'avoir pas négocié avec Macky l'a effectivement fait. Ne soyons pas surpris si demain Massaly devient PCA
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:13 PM)
    Même ministre de la rue, il aurait accepté. Triste déclin 
    {comment_ads}
    Auteur

    Doomibaay

    il y a 2 semaines (13:20 PM)
    On peut tout lui reprocher mais force est de reconnaitre qu'il a tjrs été un brillant èlève et étudiant. Je l'ai connu à Louga lors d'un jumelage de nos lycées et on a cheminé pdt 4 ans au Rnglish Department mais non seulement il était excellent mais c'était aussi un excellent leader qui croit en lui! Good Luck Bro!
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (13:28 PM)
      C'est un bon communiquant, un grand debatteur. Qu'on le mette, dans un premier temps face à yolom gueño. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:44 PM)
    Nous avons besoin des bonnes têtes. Quand je regarde à gauche et vois Guy Maruis Sagna à droite Barthélemy Dias je me dis à Dakar,Ziguinchor et Guediawaye le Sénégal a atteint les profondeurs. Que peuvent apporter ces tonneaux vides à part la musculature herculienne et la folie nazie 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ano

    il y a 2 semaines (13:51 PM)
    Je pense que ce qui manque au Sénégal,  ce ne sont pas des hommes qualifiés. Tellement de diplômés dans ce pays! Il nous faut plutôt des meneurs intègres et non détourneurs, pour épargner le bien public et l'utiliser à bon escient. Des hommes ambitieux et pleins d empathie pour ressentir le fardeau des populations et l alléger. Quelqu'un comme Wade, mais qui, à  la différence,  saura maitriser et mettre ses hommes au pas, au grand bénéfice des Sénégalais.  A condition que nous aussi nous veuillions le développement et acceptions d en payer le prix. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Type

    il y a 2 semaines (14:34 PM)
    Le Sénégal n'a pas besoin d'hommes roublards de cet acabit. Il nous fait croire qu'il est un opposant alors qu'il travaillait pour Macky. C'est le genre Bamba Fall. Diarougnou fiftine. Ce baground ne signifie rien . On peut être hyper diplômé et être con, vide. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    il y a 2 semaines (16:48 PM)
    Qui croire  ? Dieu aide nous peuple sénégalais...
    Top Banner
    Auteur

    Gongarek

    il y a 2 semaines (08:53 AM)
    TOUT ce que je  RETIENS de ce petit  monsieur c'est que c'est un MAUVAIS ministre !!! VOILA quelqu'un lors de ses rèunions de coordination, laisse ses TECHNICIENS exposer leurs AVIS sur un sujet important avant d'en TIRER des synthèses à exècution immediate diamètralement contraire aux avis techniques de ses collaborateurs sous le pretexte que c'est lui seul qui a dèfendu son BUDGET à l'assemblèe , quelle vermine !!!!!!   
    {comment_ads}
    Auteur

    Afrique Mon Afrique

    il y a 2 semaines (15:16 PM)
    Un gars tres competent qui est un modele pour la Jeunesse Africaine.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 15 heures (14:53 PM)
    maalaw transhume encore
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

7 Latest News 01
Damiba Jette Les Gants
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email