Vendredi 10 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Culture

«Artiste dou daanu» - Moussa Ngom, le parent pauvre des largesses du Président Jammeh

Single Post
L'artiste senegambien Moussa Ngom

Les rumeurs l’ont déclaré mort plus d’une fois. Et pas plus tard qu’hier soir où il s’est produit au « Just for you », l’artiste et chanteur sénégambien, âgé de 62 ans, avait encore démenti les fausses informations sur sa mort. Retour sur le parcours d’un inconditionnel de l’unité africaine, un chanteur et militant infatigable de la cause sénégambienne.


C’est dans les chansons traditionnelles qu’il se fit remarquer dans un premier temps, à Banjul où il chantait dans les nuits de « Kassak » destinées aux nouveaux circoncis. Vient ensuite l’époque du « Guelowar jazz band » qui le propulsa sur le devant de la scène musicale gambienne. Très remarqué au Sénégal, le pays frontalier qui l’aura adopté, Moussa Ngom s’y sentait à l’aise. Il parle la langue et se considère comme un citoyen à part entière de ce pays d’adoption. Devenu membre du mythique Super Diamono du chanteur Omar Pène, sa voix finit par s’imposer dans les rythmes et sonorités du groupe de musique.


Artiste adulé, artiste controversé aussi. Rastaman au look particulier, bizarre pour certains, un style qui agace comme certaines de ses chansons panafricaines dont la vivacité se reflète dans les tenues iconoclastes qu’il porte sur scène. À l’aise dans le mandingue, son langage entrecoupé de briques d’anglais et de français mélangées au wolof, font de Moussa Ngom un artiste au style particulier.


L’enfant de Banjul reste un militant inconditionnel de la Sénégambie, cette confédération dont il a toujours rêvé. Mais Moussa Ngom n’en est pas moins le parent pauvre des largesses de Jammeh, le président gambien qui arrose souvent les artistes sénégalais à coup de millions de nos francs.


Confronté à des difficultés financières, l’artiste absent de la scène pendant un bon moment n’a pas été assisté dans ses derniers jours, mais il est resté digne. Lesquelles difficultés ont donné l’idée à son fils d’organiser dans les jours qui viennent, un spectacle-hommage en vue d’inciter les donateurs à venir en aide à un artiste qui le mérite amplement de par sa contribution au plan culturel. Une initiative qui ne se réalisera pas puisqu’au Sénégal, les hommages aux artistes sont toujours faits à titre posthume, ce que déplorait le regretté percussionniste Doudou Ndiaye Rose qui déclarait ne pas vouloir d’hommage posthume.


En quittant ce bas monde, Moussa Ngom laisse derrière lui un Sénégal et une Gambie aux relations tantôt agitées, tantôt apaisées. Deux États qu’il rêvait de voir unifiés sous le nom de la Sénégambie. Ses chaussures, de couleurs différentes, resteront en l’état aussi longtemps que les deux peuples ne seront pas retrouvés. L’artiste en avait fait une condition.


Ce rêve, si cher à Moussa Ngom de voir la Gambie et le Sénégal constituer un seul pays, qui partage une monnaie commune, ne se réalisera pas de son vivant. Car, si tout unit les deux peuples aux plans géographique et culturel, tout, les sépare, au plan politique. La Gambie, une dictature indexée pour ses atteintes multiples aux droits de l’homme, s’épanouirait mal dans un Sénégal démocratique où la parole reste libre. À quelques exceptions près… 


Repose en paix, Moussa Ngom. Artiste daanu na.


liiiiiiiaffaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme Artiste

    En Octobre, 2015 (17:09 PM)
    Artiste danu woul..Artiste dafa woudji boromam..

    • Auteur

      Kunta Kinté

      En Octobre, 2015 (21:11 PM)
      le sénégal c'est aussi de la merrrde, un peuple truand et soumis éternellement à la france néocoloniale.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (21:25 PM)
      le role d'hypocrite que joue seneweb est tout simplement honteux.
      mais diantre que sait seneweb des relations entre jammeh t oussa ngom ? c'est vraiment malsain et deguelasse
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (12:41 PM)
      un homme bien nous a quitte ,qu'allah le misericordieux l'acceuille dans son paradis ...............
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (12:41 PM)
      un homme bien nous a quitte ,qu'allah le misericordieux l'acceuille dans son paradis ...............
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (17:09 PM)
    rip l'artiste :brawoo:  :brawoo: 
    • Auteur

      Kunta Kinté

      En Octobre, 2015 (21:20 PM)
      rip paix à son âme, ce fut un sénégalais un digne baye fall. la sénégambie une conspiration et une trahison sénégalaise comme c'est le cas avec la casamance.
    Auteur

    Yeet

    En Octobre, 2015 (17:23 PM)
    Un mauvais titre pour un grand artiste qui vient de quitter ce bas-monde!!!! Sincerement les journalistes manquent de creativite stylistique. C'est vers la fin de l'article que je me suis rendu compte de la mort de l'artiste.

    RIP Moussa Ngom!!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (17:32 PM)
    RIP Moussa Ngom qu'Allah t'acceuille au paradis .
    Auteur

    Bribes

    En Octobre, 2015 (17:35 PM)
    way way way seneweb déléén corrigé senn textes yi way ah!!! bribes way au lieu de briques!!!



    Inna lilahi wa inna alayhi rajihoun. Reposes en paix Moussa Ngom  :thumbsup: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (17:46 PM)
    Seneweb vous etes de gros menteurs cest jsmmeh qui a raramener moussa ngom en gambie et il lui offert du materiels musicale vous dangereux yaha jsmmeh aider tous les artistes gambiens sans bruits seuls les senegalais bavards font du bruit les artistes gambiens ne sont pas bavards. Moussa ngum est un artiste sobre simple il ne fait pas de bruit sur laide quil recoit de jammeh donc arretez de dire des mensonges usya ai

    ment les artiste gambiens et senegalais.decevant et votre maky qua t il offert a vos artiste griots
    • Auteur

      Nemo

      En Octobre, 2015 (17:59 PM)
      dans le texte, on ne parle nulle part de jammeh et de ses largesses dont moussa ngom n'a pas bénéficié, comme le fait croire le titre. je croyais que letitre d'un article devait en refléter le contenu! d'autre part, personne n'a jamais entendu moussa ngom se plaindre de n'avoir pas bénéficié des largesses de jammeh ou d'un autre. il faut préserver la dignité de l'ariste en évitant certains propos qui visent plus à critiquer jammeh qu'autre chose. il vient plus de rendre hommage à moussa ngom que de faire le procès de jammeh.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (17:51 PM)
    Moussa Ngom n'était pas panafricaniste, comme les journalistes veulent bien le faire croire. On n'est pas obligé d'être panafricaniste. Cela n'enlève rien ni à la dignité ni aux convictions de l'artiste que de n'avoir pas été panafricaniste. En revanche, Moussa Ngom a, toute sa vie durant, milité por la Sénégambie. Mais la Séégambie n'est pas l'Afrique!
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (18:12 PM)
    Mais ici au Sénégal,il n'y a que Youssou Ndour qui profite des largesses du PR.Wasalam
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (19:03 PM)
    rip que Dieu l'accueil dans son vaste paradis
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (20:15 PM)
    je suis informaticien, dépanneur, véhiculé, intervention rapide
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (20:18 PM)
    Pourquoi parler de You ? Laissez le tranquille waay .
    Auteur

    Saamaan Niangoor

    En Octobre, 2015 (20:22 PM)
    L'article est incomplet. Pour témoignage, il faut pas omettre la

    Seule chose qui peut Le Servir dans l'au-delà: qu'il était un musulman,

    Croyant, talibé de Serigne Touba. Il Le disait dans ses chansons

    Très souvent.

    Qu'il repose en paix .
    Auteur

    Afia

    En Octobre, 2015 (21:12 PM)
    Afia Senegambia forever Baye fall
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (21:45 PM)
    Médecin après la mort.pourquoi les artistes sénégalais ne l' ont pas aidé à repartir avec votre assistance médiatique ? Et que sont devenus les anciens artistes ? Paix à son âme
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (02:40 AM)
    rip moussa
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (09:17 AM)
    RIP Moussa. RIP.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (10:52 AM)
    L’institut Panafricain des Arts Divinatoires IPAD lance une formation

    pour devenir voyant professionnel.

    Cette formation ouverte à tous, prépare et accompagne les personnes qui

    dans un but professionnel souhaite réaliser des consultations de voyance.

    Cette formation propose pendant 10 jours une approche complète du métier

    de voyant en étudiant spécifiquement la numérologie ainsi que le

    fonctionnement de la capacité de voyance.

    Démarrage du stage prévu le 19 octobre 2015

    Les places sont limitées renseignements au 33 823 54 72
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (19:30 PM)
    "À l’aise dans le mandingue, son langage entrecoupé de briques d’anglais...", disons plutôt de " BRIBES d'anglais" :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email