Jeudi 02 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Culture

Senghor voulait " blanchir à tout prix " Dakar (essayiste)

Single Post
Senghor voulait " blanchir à tout prix " Dakar (essayiste)

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) tenait à "blanchir à tout prix" Dakar, en donnant à ses symboles les noms de figures coloniales françaises, déclare l’écrivain sénégalais El Hadji Samba Khary Cissé dans un nouvel essai à charge contre la francophilie prononcée de l’ancien président de la République du Sénégal (1960-1980).

 

‘’Après [la réhabilitation de Lat Dior], c’est un vide abyssal. Senghor cherchant à blanchir à tout prix sa capitale : avenues Roume, Faidherbe, Wiliam Ponty, Albert Sarraut… Rues Parchappe, Léo Frebenius…’’, fait observer Cissé dans ‘’Confessions d’un +sale nègre+. Plaidoyer pour la différence’’, un livre de 235 pages publié par les éditions Favre.

 

L’auteur salue la volonté de réhabiliter des héros sénégalais ou noirs pour saluer leur mémoire ou combat, mais il continue de dénoncer les noms d’Européens controversés, parrains de rues ou places de la capitale sénégalaise.

 

‘’Décors et symboles : le résistant Lat Dior, c’est le héros national du Sénégal. La garde présidentielle porte la tenue des spahis sénégalais’’, se réjouit Cissé, sans se passer de sa peine.

 

Senghor n’est pas allé loin dans cet ‘’enracinement’’ au nom duquel Lat Dior Ngoné Latyr Diop est érigé en héros national, selon El Hadji Samba Khary Cissé, un Sénégalais résident en France, généticien de son état.

 

Ces personnalités immortalisées dans les rues de Dakar devraient être l’objet d’une sélection, laisse entendre l’essayiste : ‘’Frobenius disait que l’idée du Nègre barbare est une invention européenne [et que] ces Nègres-là sont civilisés jusqu’à la moelle des os. Cette parole mérite bien une rue à Dakar.’’

 

‘’Mais Albert Sarraut, lui, que vient-il faire dans cette liste ?’’, se demande-t-il, comme certains de ses compatriotes qui ont même appelé à revoir la copie de Senghor, en débaptisant certains symboles.

 

‘’C’est que +Albert Sarraut+, dans le cerveau du nègre aliéné, le nègre à la tête labourée, c’est plus joli que +Coumba Ndoffène Diouf+’’, écrit encore Cissé, présenté par son éditeur comme ‘’un essayiste engagé dans la réflexion sur la place du devenir de l’homme dans les sociétés modernes’’.

 

Auteur aussi d’un essai publié en août 2010 chez L’Harmattan, ‘’Un islam fidèle et moderne’’, Cissé dénonce encore le penchant culturel pro-occidental ou européen de l’un des théoriciens de la Négritude. ‘’D’ailleurs, avoir une femme blanche ou assimilable à l’époque de Senghor était devenu l’un des moyens les plus rapides pour une promotion sociale et/ou politique.’’

 

‘’Les langues nationales sont muselées’’ au Sénégal par Senghor, quoique le poète-président fut ‘’partisan actif’’ de la Négritude, qui comprenait ‘’la valorisation des langues nationales’’.

 

‘’Senghor ne fait pas partie de ses idoles’’, constate le journaliste Venance Konan, actuel directeur du quotidien ivoirien Fraternité Matin, préfacier de l’ouvrage de Cissé.

 

L’auteur des ‘’Confessions d’un +sale nègre+. Plaidoyer pour la différence’’, selon Konan, ‘’range’’ Senghor ‘’dans la catégorie’’ de ‘’ceux qui ont cru se sauver d’eux-mêmes en se reniant complètement, en essayant, malgré leur couleur de peau qui ne prêtait à aucune équivoque, de se camoufler derrière une culture européenne très bien assimilée’’.

 

Dans un essai intitulé ‘’Ce que je crois’’, publié chez Grasset en 1988, Senghor, alors membre de l’Académie française, montrait son admiration pour les ‘’vertus de la Francité : l’esprit de méthode et d’organisation, et bien d’autres valeurs encore [...] en France, mais aussi aux Etats-Unis’’ d’Amérique.

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

42 Commentaires

  1. Auteur

    Musa

    En Mai, 2012 (19:57 PM)
    Lat dior Diop n'est pas un heros mais gang un chef de groupe de bandits.

    Au senegal il n'y a eu jamais un royaume des groupes de d'agresseurs .Les grands royaumes c'est au mali et ailleurs.

    En dehors de nos marabouts au niveau de la resistance on n'a jamais un vrai resistant .
    • Auteur

      Ilo Yaladi

      En Mai, 2012 (20:11 PM)
      informe-toi moussa sur abdoul bocar kane (v.1833- juillet 1891) du bosséa, le résistant foutanké et d'alboury ndiaye (v.1846-1902) ou encore d'aline sitoé diatta (1920-1944). ces gens-là croyaient en quelque chose mais ils étaient peu nombreux ceux qui croyaient comme eux.

      je suis partagé sur cette vision tranchée de senghor. son combat pour la négritude laissait à désirer mais renier tout ce qu'il a fait parce qu'il n'a pas débaptisé des rues me semble trop maladroit.
    • Auteur

      Afro

      En Mai, 2012 (20:29 PM)
      j ne sui pa dacor on a des resistants serigne touba etait un resistant et autres kou wathi sa anda kham tu doit etre fiere de ces home si c etait pa eux qui serait tu
    • Auteur

      Lat Dior Diop

      En Mai, 2012 (20:29 PM)
      certainement tu es pulaar, il n y a que les pulaars qui detestent notre lat dior national.
    • Auteur

      Deug

      En Mai, 2012 (22:12 PM)
      rapport sur le combat de dÉkhÉlÉ

      conformément aux instructions contenues dans la lettre n° 395 de m. le gouverneur du sénégal, la division de spahis placée sous mes ordres, montant à cheval dans la nuit du 25 au 26 octobre 1886 pour se porter de ndande sur diadié. lat dior, à la tête de ses contingents devait se trouver en ce dernier point. avec ma division, marchaient des cavaliers et des fantassins volontaires, sous les ordres des chefs indigènes demba war, ibra fatim sarr et samba laobé boury.

      arrivé à souguère, j'appris par les habitants que lat dior et ses partisans avaient quitté diadié le 26 pour se rendre à dékhélé, résidence habituelle de ce chef. ces renseignements me furent confirmés à diadié où j'arrivais le 26 à 9 heures du matin. le 27 à 2 heures du matin, la division montait à cheval pour se porter vers dékhélé, précédée par les cavaliers et fantassins volontaires ainsi que par des spahis envoyés en éclaireurs. À mon arrivée à thilmakha, j'appris avec étonnement que lat dior n'était plus à dékhélé, qu'il en était parti dans la nuit et se retirait dans la direction du baol. ces renseignements étaient erronés ou plutôt donnés de mauvaise foi par les habitants de thilmakha car, à la sortie de ce village, un espion de lat dior, qui fut fusillé avant que je l'eusse interrogé moi-même, avait avoué que son maître se dirigeait vers l'ouest, dans la direction de ndande car ce mouvement de lat dior se plaçait entre nous et la ligne ferrée.

      À 10 heures du matin, je fis occuper le village de dékhélé par les volontaires et pousser des reconnaissances dans les directions de thirouguène, afia et diouki. a 11 heures, toutes ces reconnaissances étaient rentrées sans avoir rencontré de parties ennemies. je pris alors position auprès du puits qui se trouve à 2 kilomètres environ de dékhélé. les abords de ce puits, sur un rayon de 30 mètres seulement sont sablonneux et complètement dénudés, tandis que les environs, aussi loin que la vue peut s'étendre, sont couverts de broussailles et de hautes herbes, dépassant de beaucoup la tête d'un cavalier à cheval.

      les six premiers chevaux buvaient. tout à coup, une fusillade épouvantable éclate sur notre droite. trois chevaux tombent, foudroyés; six hommes sont mis hors de combat. je rallie aussitôt la moitié des spahis autour de moi pour riposter. les partisans de lat dior au nombre de 250 à 300, divisés en deux groupes, avaient gagné les abords du puits par une marche extrêmement rapide à travers les hautes herbes. ils nous livraient un combat acharné. pendant un quart d'heure on se fusillait de si près que beaucoup d'ennemis eurent leurs vêtements brûlés par la poudre. À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant. l'ennemi était complètement battu. son chef lat dior restait sur le champ de bataille avec ses deux fils et soixante-dix-huit de ses guerriers les plus renommés. pendant ce combat si court, les spahis avaient fait des pertes énormes : un tiers de l'effectif en hommes et chevaux avait été mis hors de combat. tous d'ailleurs avaient rivalisé de bravoure et donnèrent les preuves du plus admirable sang-froid. parmi eux je tiens à distinguer :

      le trompettiste samba assa, atteint de quatre blessures, a continué le feu en tirant à genou. le spahi mamadou sy, ayant eu le bras cassé par une balle, a continué le combat jusqu'à la fin avec son revolver. le spahi aliou bâ n'a cessé de combattre qu'à la troisième blessure. enfin le spahi samba n'diaye, vieux soldat médaillé dont l'éloge n'est plus à faire, atteint de deux blessures, a défendu à ses camarades de le relever avant la fin du combat.

      tous ces intrépides soldats se sont montrés si admirables que je me permets de soumettre à la haute bienveillance de m. le gouverneur un état de propositions de récompenses qu'ils ont si noblement méritées.

      dékhélé, le 27 octobre 1886
      le capitaine commandant la division : valois
      (archives du sénégal - fonds a.o.f i-d-48)
  2. Auteur

    C...ça....

    En Mai, 2012 (20:01 PM)
    ... IL FAUT PENSER ...si possible... à COMMENT ATTEINDRE L'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE....



    ... NOUS SOMMES EN 2012...... ET NON EN 19??????????????



    ...  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    • Auteur

      Esclave De Mon Bled

      En Mai, 2012 (09:29 AM)
      bonne reflexion. il y'a telment de choses encore plus importantes que l'histoire de lat dior amary ngoné entre autres...
    Auteur

    France

    En Mai, 2012 (20:06 PM)
    DANS L'ARMEE JUSQUA UNE EPOQUE RECENTE ,CERTAINS OFFICIERS DE SALON QUI REVENAIENT DE ST-CYR,UNE ECOLE TOUT DE MYTHE ET AU SERVICE DE L'IMPERIALISME,TENAIENT BRAS DESSUS BRAS DESSOUS DES FEMMES BLANCHES POUR SUREMENT BENEFICIER DE FAVEURS,PRIVILEGES DANS LE SYSTEME..ILS ETAIENT EN EFFET PROMUS A DES POSTES DE RESPONSABILITE OU AVANCEMENT ECLAIR DANS LA HIERARCHIE ET CELA NEUT ETE LEUR ALLIANCE AVEC CES DAMES TOUBAB EN AURAIT ETE AUTREMENT..ILS INSPIRAIENT SOUVENT LA PEUR OU LA MEFIANCE.. HEUREUSEMENT QUE CETTE ERE SOIT REVOLUE
    • Auteur

      Feug

      En Mai, 2012 (21:38 PM)
      depuis que ces officiers st cyriens ne sont plus au commandement , c 'est devenu l 'armée mexicaine . 12 généraux d 'un coup . n 'importe quoi .
      que je sache dans ses générations , mansour seck , doudou diop, lamine cisse , mamadou seck , mountaga diallo , andré nelson, babacar gaye, khalil fall & j 'en oublie ,tous de bons généraux , st cyriens , n 'avaient pas de femmes toubabs . il ne faut pas dire n 'importe quoi. il y en a eu mais ils sont l 'exception .
    Auteur

    Whatever

    En Mai, 2012 (20:09 PM)
    Whatever

    Auteur

    Birimaah

    En Mai, 2012 (20:14 PM)
    MOI c'EST JEANNE D'ARC QUE JE NE PEUX DIGÉRER C'EST QUAND UN DE NOS PLUS GRANDS CLUB !!!!!!
    • Auteur

      Diop

      En Mai, 2012 (21:29 PM)
      moi c'est jules ferry, c'etait l'un des plus grand raciste. et pourtant il ya une rue ki porte son nom senegal. c'est fou ça
    Auteur

    Dj

    En Mai, 2012 (20:22 PM)
    est ce que c'est senghor qui a baptise ces rues ou portaient elles deja ces noms depuis la colonisation????

    Il y avait des français en afrik avant senghoron avait des Haute volta, libreville, porto novo, casablanca,saint louis, donc senghor da fa wex dounkh
    Auteur

    Salambaye

    En Mai, 2012 (20:24 PM)
    depuis qu il est parti le senegal choisit de le chemin de la barberie,de la sauvagerie et de vulgaritè......dakar a perdu toutes ses allures de ville moderne depuis qu on a laissè les paysans pavanaient toutes les rues du plateau avec des marchandises en main depuis qu on rebaptisait les rues ASSANE NDOYE ....DES GENS TELLEMENT VULGAIRES QUE PERSONNE NE CONNAIT........SENGHOR VOULAIT MODERNISER DAKAR......dakar est devenu aujourdhui un village.....depuis que les lycèes ont pris les noms de marabouts les eleves ne s interessent à connaitre les grands penseurs comme diderot ,pascal..........les etudes ont perdu leurs sens.......universitè serigne saliou....
    • Auteur

      Gddg

      En Mai, 2012 (21:24 PM)
      mais toi, d'où est-ce que tu viens ? es-tu de dakar ou tes parents sont-ils de dakar ?
      les natifs de dakar connaissent très bien assane ndoye, ce qui me laisse penser que tu es un "dokhandem".
    Auteur

    Aby

    En Mai, 2012 (20:33 PM)
    Nimporte quoi . Article creux tant sur le fond que la forme . Il faut etre dune etroitesse d'esprit pour penser de la sorte .Senghor n'etait pas blanc comme neige certes mais sur ce point on ne peut rien lui reprocher .Critiquer pour critiquer ne rapporte rien . enlevez vos oeilleres teintées dun panfricanisme aveugle pour etre un peu lucide.En quoi le fait dattribuer des noms francais a nos rues signifie blanchir le senegal ?Qu'on le veuille ou pas , ces colons bons comme mauvais ;africanistes ou racistes font partie de lhistoire du senegal .Et ca personne ne peut l'enlever .Si les senegalais veulent des rues aux noms africains ou senegalais, il ont qu'a eriger de nouveaux quartiers et les baptiser comme bon leur semble . de toute facon les exemples ne manquent pas Tivaouane Peulh , Keur massar,Keur mbaye fall, Cit Lobat fall. Quand on est essayiste , et pas historien ,il serait preferable de revisiter un peu les pages dhistoire de son pays avant demmetre des critiques non fondées .Parler de Lat dior comme heros national cest meconnaitre les differents pans de lhistoire .AH amateurisme et suffisance quand ils nous tiennent !

    Lat dior ne devait en aucun cas etre erigé en hros national.Il est meme pas mort a la bataille de Derklé ce traite .Il a été du coté des blancs a un moment donné et signé le traité pour la construction du chemin de fer .De toute facon au senegal ,il ya jamais eu d'heros national mais des héros .Ils ont tous un coté obscur qu'on refuse de dévoiler au public .



    ne soyez pas des moutons de panurge et ayez l'esprit critique .un peuple qui connait pas son histoire est un peuple perdu .Et au senegal,on nous a trop menti sur notre histoire pour faire du yama nékh
    Auteur

    Gg

    En Mai, 2012 (20:35 PM)
    Ils n'aiment pas Senghnor parce que Lui il est Grand et eux ils sont tout petit magré leur volonté d'emerger au-dessus de la multitude. La plupart d'entre nous sommes condamnés à mourir dans l'anonymat. Qui ne connaît pas Senghor dans ce monde et dans ce pays et partout pour ses bonnes intentions et ses bonnes actions malgré les égarements possibles de ses enfants au sens naturel ou fuguré du terme. Les peuples qui n'aiment pas les grands hommes ne seront jamais des peuples et encore moins de grands peuples et les hommes qui n'aiment pas les vrais grands hommes ne seront jamais véritablement grands ni devant les hommes ni devant Dieu. Où est le problème à qu'une rue du Sénégal Adolph Hitler quand au Sénégal on ne vit pas sous un régime du genre d'Adolph Hitler? Où est l'intérêt à ce qu'une rue du Sénégal porte le nom de Jésus ou de Mohameth tous venus d'ailleurs avec des prétentions universelles considérées comme allant de soi quand au Sénégal on voit complètement en dehors des principes fondamentaux de leur sagesse?
    • Auteur

      Pedio

      En Mai, 2012 (20:45 PM)
      bien dit mon gars,
      de toute facon dayyou senghor sakh mo lenn meune. ils oublient aussi qu'on a les cassettes de senghor à la maison et nous aussi on peut lire et ecouter entre les lignes les ides de zeng. ils oublient que c'est senghor qui a instaurè la langue arabe à l'ecole. ils oublient que senghor avait la benediction de la plupart des mara du senegal et ceux là etaient de vrais maras.... bref
      je crois qu'ils essaient de faire comme les rappeurs us, quand tu veux te faire connaitre, tu t'attaques à un geant.
    Auteur

    Fribo

    En Mai, 2012 (20:44 PM)
    vraiment c est decevant le gas la . nous on a besoin k on nous parle des chose pour aller en avant au lieu de faire des critiques à kelcun ki n est plus parmi nous.pourkoi ne pas parler des choses importants ki vont nous fair sortir de cette vie k on mene en afrique .bayil wakh. et dis nous pour le developement de l afrique le nom d une rue n amenn pas le developpement donc cela est moins grave que bcp de choses que font les leaders africains. parle de la coruption en afrique seul les politique son les plus riches
    Auteur

    Bissap

    En Mai, 2012 (20:50 PM)
    On ne veut plus d entraineur blanc pour le Senegal....
    Auteur

    Sdf

    En Mai, 2012 (21:02 PM)
    mort de rire
    Auteur

    Senghor12

    En Mai, 2012 (21:10 PM)
    Encore un connard qui n'a rien compris à la pensée Senghorienne.
    Auteur

    Vérité

    En Mai, 2012 (21:18 PM)
    Tous ces pseudo analystes sont des complexés de Senghor ce grand homme qui nous a laissé une nation construite et des ethnies qui ont appris à vivre en harmonie. Senghor les inspirent parce qu'à cause de leur médiocrité ils n'osent pas attaquer les vraies thèses blanches qui ont théoriser le racisme et les civilisations inférieures. Ils connaissent Hegel, Gobineau, Jules Ferri etc, Mais ils sont minables et ne s'inspirent que de leurs compatriotes pour continuer à se nuire. Senghor a bravement et témérairement répondu aux questions de son temps. Ces nullards ne savent même pas que les questions actuelles sont plus aiguës. S'ils ne sont capables de répondre à ces questions qu'ils rangent leurs honteuses plumes. Bravo LSS, le savant qui a affronté tous les savants français et qui a gagné sa place dans l'académie. Merci pour le flambeau que tu as allumé pour le Sénégal.

    • Auteur

      Mooomooo

      En Mai, 2012 (23:42 PM)
      @ vérité.moi perso j'aime pas senghor,mais je suis d'accord avec toi sur ce point !
    • Auteur

      House Negro

      En Mai, 2012 (09:16 AM)
      pfff mort de rire, senghor un savant :-d :-d; il était poete mon pote.
      il n'etait la que pour son prestique et les interets de ses maitres blancs  :sad:   :sad: 
    Auteur

    Repugnant

    En Mai, 2012 (21:22 PM)
    C'EST MOI QUI PLEURE ,CET FOIS CI ,SOULEYMANE !!:"il appartient a la famille.......li..tteraire"!!.............GASTON MBENGUE MO MEUYE BINDAAL MEUNE !!.(MEU DIKO MASSEUL) !!............."NEKETTE YO KOU NEK AK "SEU DIGOU DOOMOU",.....KON BAKH NEU !!..............NIX DIOP SOU MAGUEE DJITEE NIOU,INCHA ALLAH !!.................ROYALEEMENT!!...........WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!.
    Auteur

    Feug

    En Mai, 2012 (21:26 PM)
    Dakar comme St louis existaient bien avant Senghor . Dakar à partir de 1957 est devenu la capitale de l 'AOF , pour ceux qui savent ce que cela veut dire. toutes les avenues & rues portaient le nom de président français ( Carnot , Thiers,Jules Ferry ) ou des gouverneurs généraux d 'AOF ( Roume ,Albert Sarrault, Blanchot , William Ponty etc) ou de villes françaises , lieu de batailles de 2nde guerre ( Denain, Valmy, Reims , Dardanelles ) avenue Maginot devenu Lamine Gueye était la fameuse ligne Maginot de l 'est de la France . c 'est de l 'histoire

    Qu'on l'aime ou ne l 'aime pas , on doit à Pa Poète l 'aura du Sénégal à l 'extérieur , au sein des grandes instances internationales & dans le monde . cet aura que notre Gorgui National nous a fait perdre .Comme disait Bokassa ,en Afrique , il y a 2 présidents Senghor & Houphouet , le reste on se débrouille .
    Auteur

    Thiakka2

    En Mai, 2012 (21:37 PM)
    RAPPORT SUR LE COMBAT DE DÉKHÉLÉ



    Conformément aux instructions contenues dans la lettre n° 395 de M. le Gouverneur du Sénégal, la division de spahis placée sous mes ordres, montant à cheval dans la nuit du 25 au 26 octobre 1886 pour se porter de Ndande sur Diadié. Lat Dior, à la tête de ses contingents devait se trouver en ce dernier point. Avec ma division, marchaient des cavaliers et des fantassins volontaires, sous les ordres des chefs indigènes Demba War, Ibra Fatim Sarr et Samba Laobé Boury.



    Arrivé à Souguère, j'appris par les habitants que Lat Dior et ses partisans avaient quitté Diadié le 26 pour se rendre à Dékhélé, résidence habituelle de ce chef. Ces renseignements me furent confirmés à Diadié où j'arrivais le 26 à 9 heures du matin. Le 27 à 2 heures du matin, la division montait à cheval pour se porter vers Dékhélé, précédée par les cavaliers et fantassins volontaires ainsi que par des spahis envoyés en éclaireurs. À mon arrivée à Thilmakha, j'appris avec étonnement que Lat Dior n'était plus à Dékhélé, qu'il en était parti dans la nuit et se retirait dans la direction du Baol. Ces renseignements étaient erronés ou plutôt donnés de mauvaise foi par les habitants de Thilmakha car, à la sortie de ce village, un espion de Lat Dior, qui fut fusillé avant que je l'eusse interrogé moi-même, avait avoué que son maître se dirigeait vers l'Ouest, dans la direction de Ndande car ce mouvement de Lat Dior se plaçait entre nous et la ligne ferrée.



    À 10 heures du matin, je fis occuper le village de Dékhélé par les volontaires et pousser des reconnaissances dans les directions de Thirouguène, Afia et Diouki. A 11 heures, toutes ces reconnaissances étaient rentrées sans avoir rencontré de parties ennemies. Je pris alors position auprès du puits qui se trouve à 2 kilomètres environ de Dékhélé. Les abords de ce puits, sur un rayon de 30 mètres seulement sont sablonneux et complètement dénudés, tandis que les environs, aussi loin que la vue peut s'étendre, sont couverts de broussailles et de hautes herbes, dépassant de beaucoup la tête d'un cavalier à cheval.



    Les six premiers chevaux buvaient. Tout à coup, une fusillade épouvantable éclate sur notre droite. Trois chevaux tombent, foudroyés; six hommes sont mis hors de combat. Je rallie aussitôt la moitié des spahis autour de moi pour riposter. Les partisans de Lat Dior au nombre de 250 à 300, divisés en deux groupes, avaient gagné les abords du puits par une marche extrêmement rapide à travers les hautes herbes. Ils nous livraient un combat acharné. Pendant un quart d'heure on se fusillait de si près que beaucoup d'ennemis eurent leurs vêtements brûlés par la poudre. À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. Je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant. L'ennemi était complètement battu. Son chef Lat Dior restait sur le champ de bataille avec ses deux fils et soixante-dix-huit de ses guerriers les plus renommés. Pendant ce combat si court, les spahis avaient fait des pertes énormes : un tiers de l'effectif en hommes et chevaux avait été mis hors de combat. Tous d'ailleurs avaient rivalisé de bravoure et donnèrent les preuves du plus admirable sang-froid. Parmi eux je tiens à distinguer :



    Le trompettiste Samba Assa, atteint de quatre blessures, a continué le feu en tirant à genou. Le spahi Mamadou Sy, ayant eu le bras cassé par une balle, a continué le combat jusqu'à la fin avec son revolver. Le spahi Aliou Bâ n'a cessé de combattre qu'à la troisième blessure. Enfin le spahi Samba N'Diaye, vieux soldat médaillé dont l'éloge n'est plus à faire, atteint de deux blessures, a défendu à ses camarades de le relever avant la fin du combat.



    Tous ces intrépides soldats se sont montrés si admirables que je me permets de soumettre à la haute bienveillance de M. le Gouverneur un état de propositions de récompenses qu'ils ont si noblement méritées.



    Dékhélé, le 27 octobre 1886

    Le Capitaine Commandant la division : Valois

    (Archives du Sénégal - Fonds A.O.F I-D-48)

    • Auteur

      Thiakka2

      En Mai, 2012 (21:39 PM)
      ndande car ce mouvement de lat dior se plaçait entre nous et la ligne ferrée.

      À 10 heures du matin, je fis occuper le village de dékhélé par les volontaires et pousser des reconnaissances dans les directions de thirouguène, afia et diouki. a 11 heures, toutes ces reconnaissances étaient rentrées sans avoir rencontré de parties ennemies. je pris alors position auprès du puits qui se trouve à 2 kilomètres environ de dékhélé. les abords de ce puits, sur un rayon de 30 mètres seulement sont sablonneux et complètement dénudés, tandis que les environs, aussi loin que la vue peut s'étendre, sont couverts de broussailles et de hautes herbes, dépassant de beaucoup la tête d'un cavalier à cheval.

      les six premiers chevaux buvaient. tout à coup, une fusillade épouvantable éclate sur notre droite. trois chevaux tombent, foudroyés; six hommes sont mis hors de combat. je rallie aussitôt la moitié des spahis autour de moi pour riposter. les partisans de lat dior au nombre de 250 à 300, divisés en deux groupes, avaient gagné les abords du puits par une marche extrêmement rapide à travers les hautes herbes. ils nous livraient un combat acharné. pendant un quart d'heure on se fusillait de si près que beaucoup d'ennemis eurent leurs vêtements brûlés par la poudre. À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant. l'ennemi était complètement battu. son chef lat dior restait sur le champ de bataille avec ses deux fils et soixante-dix-huit de ses guerriers les plus renommés. pendant ce combat si court, les spahis avaient fait des pertes énormes : un tiers de l'effectif en hommes et chevaux avait été mis hors de combat. tous d'ailleurs avaient rivalisé de bravoure et donnèrent les preuves du plus admirable sang-froid. parmi eux je tiens à distinguer :

      le trompettiste samba assa, atteint de quatre blessures, a continué le feu en tirant à genou. le spahi mamadou sy, ayant eu le bras cassé par une balle, a continué le combat jusqu'à la fin avec son revolver. le spahi aliou bâ n'a cessé de combattre qu'à la troisième blessure. enfin le spahi samba n'diaye, vieux soldat médaillé dont l'éloge n'est plus à faire, atteint de deux blessures, a défendu à ses camarades de le relever avant la fin du combat.

      tous ces intrépides soldats se sont montrés si admirables que je me permets de soumettre à la haute bienveillance de m. le gouverneur un état de propositions de récompenses qu'ils ont si noblement méritées.

      dékhélé, le 27 octobre 1886
      le capitaine commandant la division : valois
      (archives du sénégal - fonds a.o.f i-d-48)
    Auteur

    Repugnant

    En Mai, 2012 (21:45 PM)
    "ON SAIT TOUT "!!.........................MANE AK GASTON MBENGUE "SAMEU DIGOU DOOMOU BI "NIO AYETTI !!,.........LE RESTE C'EST PA IMPORTANT !!.....................ROYALEEMENT!!...............WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Nhui

    En Mai, 2012 (21:48 PM)
    No disrespect mais lat dior, c'est le père du marathon. DAW REK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    • Auteur

      Tax

      En Mai, 2012 (22:39 PM)
      on a pas de heros au senegal qu ont ils .laisse.? .pas de routes ,pas d eccles rien moi mon heros est steve jobs ,,ibm,gates ,senghor et wade peut être aussi un jour macky .autant pour moi serigne touba est un hero no doubt about .tous ces autres etaient des ivrognes .qui nous ont laisse des griots qui ne font que mentir
      des rois avec des cases comme palais....allez a versailles,en chine ,en inde en egypte meme en ethiopie pour voir les vestiges .ces histories ont laisse des traces ,le pont faidherbe ,les forts constuits par le blanc meme le palais presidentiel.le senegalais comme les autres africans doivent s orienter vers l education c est tout .parler ,manipuler,mentir,voila en quoi ils sont passes maitre .leur salut viendra de l abolition de la polygamie ,les femmes aussi gagneraient a mieux se respecter et cesser de se depigmenter s,ils ne veulent plus du blanc pourquoi depensent ielles(ils) de l argent pour s eclaircir la peau et porter des cheuveux qui ne sont pas les leurs
    • Auteur

      Baamba

      En Mai, 2012 (23:54 PM)
      @thiey ! ce débile mental m a trop fait rire ,histoire de pas pleurer cas..... désespéré kom konbou makk niii !!! seul point positif...oui la fin de son crachat débilissime ...abolition de la corruption ,xéssal ,gagné l estime et respect de soit !!! mais pitaineg kel koooon ,ce taxe ! anti_polygame ,bon pour l avenir du pays !
    Auteur

    Gueer Bu Goree

    En Mai, 2012 (22:20 PM)
    Il faut être sadique pour vider son pistolet-mitrailleur sur la tombe de l'ancien président de son pays. Que fais-tu en France au lieu de venir servir ton pays?

    Tu es issu de la race la plus paresseuse dont les hommes ne font que bavarder sous les arbres au moment ou les femmes courbent l'échine sous le soleil.
    Auteur

    Afro

    En Mai, 2012 (23:07 PM)
    la faut est d une regime socialiste qui nous a diminuer et retarder avec les democrates qu on penser serai mieu on a vue le resultats wade et compagnis mes freres regardes l exemple de thomas sankara au moin de quelque annee il a puis reussit sur l autosifisence alimentaire mai si vous voiller ces ministres avectous des costime mes ou est l incarnation de la cultur africain cosomo senegalais et africain unpresident qui a7 compt et des maison 35 voiture mai aussi les maison au senegal mai aussi un 1 ministre qui a des problemes de justice ou va le senegal :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: les voitures mai ca me fait rire nous on ne fabrique pa de voiture on a pa des routes parfaite ha si la route des almadis dison des riche est gratuite si est est l autoroute a payages ca me fait rire :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    Auteur

    DËggg7

    En Mai, 2012 (23:23 PM)
    les noms des rues et avenues que ce monsieur cite ont été donnés par les colons. Avec SENGHOR il y avait au moins l'ordre et la discipline, l'organisation et la méthode. L'école marchait bien, la santé idem, l'armée était choyée.

    Création de grandes écoles sous SENGHOR: Santé militaire, Ecole polytechnique, Véto, Cesti, Ebad, Eau etc. Infrastructures: hôpitaux à Diourbel, Ourossogui,Ndioum, Ziguinchor.
    Auteur

    Mooomooo

    En Mai, 2012 (23:23 PM)
    Moi perso j'ai jamais aimé Senghor .Cette haine m'est arrivé en fait un soir d'Avril,lorsque j'ai lu le livre de mon grand frère oû Senghor disait "La colonisation est un mal necessaire" Je pense que ce Monsieur nous a trop désservis au détriment des toubabs.Et aujourd'hui nous continuons de payer ses erreurs !
    Auteur

    Fayrouz

    En Mai, 2012 (23:32 PM)
    La différence entre l'amnésie et l'Alzheimer, c'est que l'une offre des espoirs de guérison, tandis que l'autre, au moins en l'état actuel de la science, est une marche irréversible vers la destruction du cerveau.Mais elles ont quelque chose en commun: aucune d'elles ne se limite à la sphère biologique.Hélas, elles peuvent aussi frapper les peuples! Et comme la Nature et l'Histoire ont horreur du vide, plus on efface, renie et revisite, plus on ouvre la porte à toutes sortes d'invasions et néo-colonialisations. Dans la série "puisque vous avez tout effacé,voici de quoi reblanchir votre tableau." Bonjour, les Arabes, "Ni khao!" les chinois! A l'aventure éternelle, au défrichement de vos terres toujours vierges! Shanghaï, ,par exemple, et Canton n'ont pas détruit leurs splendides quartiers européens, hérités du temps des comptoirs.Encore moins ont-elles changé les noms de leurs prestigieux immeubles au style colonial. Non! On a, intelligemment, construit autour, à côté, au-dessus, au-dessous, et partout autour desdits vestiges, histoire de démontrer que les ex-colonisés aussi ont la capacité de construire, innover, inventer, laisser quelque chose à la postérité. En Inde, toutes les grandes gares qui s'appelaient Victoria, s'appellent toujours ainsi.En Russie, on eut vite fait de revenir des fantaisies soviétiques, du genre Leningrad, Stalingrad etc...Saint-Petersburg, Volgograd et d'autres furent rétablies dans leur dignité de témoins de la grande Histoire de l'Eternelle Russie. A force de vouloir oublier, on finit par ne plus pouvoir se souvenir de quoi que ce soitRegardez vos femmes avec leurs rajouts de cheveux d'indiennes et chinoises, souvent mortes! Au lieu d'apprendre à soigner leurs toisons naturelles et les rendre plus dociles et souples... A bon entendeur...
    Auteur

    Sarma

    En Mai, 2012 (23:43 PM)
    doul, waye foutaise et foutaise que tout ceci article de con et certains commentaires de cons au carre
    Auteur

    Serigne Toubab

    En Mai, 2012 (23:46 PM)




    Voila pourquoi certain on dit : LES AFRICAINS NE SONT PAS RENTRES DANS L'HISTOIRE !!!!!
    Auteur

    Fayrouz

    En Mai, 2012 (00:11 AM)
    Bravo, Serigne Toubab! Vous m'avez bien comprise.
    Auteur

    Pénible

    En Mai, 2012 (01:00 AM)
    Il faut cesser de dénigre ce grand homme, le meilleur président que le pays ait connu. c'est facile de tremper sa plume dans du fiel pour raconter des âneries.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down: 
    Auteur

    Repugnant

    En Mai, 2012 (01:38 AM)
    "jusqu'a l'extinction du soleil ,ils ne trouveront pas que j'appartient a la famille liberale"???.....................BO BEU MANE+ GASTON MBENGUE "SAMEU DIGOU DOOMOU BI,BOROM LAMDJ"!!,DANIOU NEKOUL THI DEUK BI ,KHANA !!..................DANIOUNI !!:kenbegoul diaw gueye,DAFA SIGUINATE,"AIDA MBODJ BAYE",MATNEU YAYE !!!...................."KOU NEK AK SA DIGOU DOOMOU" !!!!!!!!!!!!..........NOTE IMPORTANTE !!:"GUEWEL MO MEGNE ,MO DIOUR BAYOU GUER AK GUEWEL ,KEUR BAYE"!!.......tandis que !!!: "TEUG,MO MEGNE ,MO DIOUR BAYOU OUDE AK TEUG,KEUR BAYE"!!!!.......................NIXX DIOP SOU MAGUEE DJITEE NIOU ,INCHA ALLAH!!..............ROYALEEMENT!!................WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Repugnant

    En Mai, 2012 (01:49 AM)
    il se croit interessant BAAAYE BAGNE LIMOU DONNN,MELNI KOHAMNEEE SA KHETTT NEKOUGNI THI REWMI ???=FI KAN MOI MEUNEU REEER ????............DANIO FOKNEE KI WEROUL !!!.................."GASTON MBENGUE DIGOU DOOMOU MBOUP "!!.................."SECK SIGUNATE DIGOU DOOOMOU MBODJIENE LEU "!!!.............LAMDJ "WA MBOUBENE KEUR BAAYE" !!NIOKOY TEUGEU !!................NIXX DIOP SOU MAGUEE DJITEE NIOU ,INCHA ALLAH!!...............ROYALEEMENT!!............WOLFEEEEMENT!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMNT!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Aveuglé

    En Mai, 2012 (03:05 AM)
    La vérité est la suivante : il n'aime pas Senghor pour deux raisons: son talent fou de poète vèritable mais peut être et surtout parce qu'il était chrétien
    Auteur

    Diop

    En Mai, 2012 (03:17 AM)
    Racisme violent des libanais

    Regardez sur youtube

    "Liban esclavagisme: une Ethiopienne se fait battre par son maitre libanais"
    Auteur

    Gaou*

    En Mai, 2012 (08:52 AM)
    ALORS QUE DIRE DE WADE ET SA BANDE D IGNARES QUI EN 12 ANS NOUS ONT PLONGES DANS UN CHAOS DONT LE SÉNÉGAL AURA DU MAL A SE RELEVER

    REBAPTISER LES RUES SE FAIT EN UNE JOURNÉE PAR UN SIMPLE DÉCRET .

    IL Y A TANT A DIRE SUR LA SOCIOLOGIE DE NOTRE SOCIÉTÉ..

    MESSIEURS LES INTELLECTUELS PENCHEZ VOUS SUR CES TARES QUI GRANGRENENT LE SN
    Auteur

    Lamane

    En Mai, 2012 (09:34 AM)
    faut pas comparer un traitre et un résistant!
    Auteur

    Ngor

    En Mai, 2012 (10:04 AM)
    lat dior n'était rien face aux rois séréres socé et hal pular. un peureux vendeur d'esclaves
    Auteur

    Secrétaire De Direction

    En Mai, 2012 (10:24 AM)
    Il faut relancer le projet éducatif, rebâtir l'édifice du savoir, saper les superstitions. Pour l'homme reste debout, il a besoin des moyens de l'esprit pour recouvrer sa dignité. Mais un homme, qui vit la main tendue et à qui l'indigence intellectuelle impose de vivre, la main tendue, l'échine toujours courbe, des journées, des mois, des années de frustrations, entre des inventaires a Sandaga ou des rédactions revues et corrigées de courrier, n'a d'autres choix que de chercher à venger la précarité d'une place subalterne. Ce sont ces amertumes qui peuplent Seneweb, quand la main s'epuise à force de se tendre et l'échine à force de se courber. Il faut doter les hommes de l'instruction nécessaire à leur dignité.
    Auteur

    Baamba

    En Mai, 2012 (11:35 AM)
     :haha:  :haha:  :haha: bolchéviques censeurs de seneweb ont karchérisé tous ce ki ne rentré pas dans la direction du poliburo senewebienne   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  tant k existera de tel conservatisme réactionnaire ,le pays ,l afrique sera jamais libéré de la prison de la pensée unique médiéval   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :haha:  :haha:  :haha:  hélaaaaas pseudo_forum sous les tropique ne saurez fonctionné autrement ,refléxe toujours d agent stasie ou bolchévique ivre d opium des chameaux du desert  :haha:  :haha:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Bay10jeri

    En Mai, 2012 (11:47 AM)
    ce que je crois c'est que dakar est un blanchiment en soi, pour construire le dakar d'ojourdui ils ont détruit le ndakaru d'antan, tous les villages traditionnels ont été balayés (et non pas relocalisés) pour construire le plateau de dakar , tout thior jander a été rasé

    le palais du gouverneur (du presi d'ojordui) est le plus grand symbole de cette periode d'arbitraire et d'injustice faite d'expropriation et de massacres, le palais est peut etre blanc mais il repose sur les corps de nos ancetres

    que la garde presidentielle est en tenue de spahi n'est pas une fierté, encore moins un clin d'oeil à lat dior, car les spahis était le corps expeditionnaire des colons, et c'etait les spahis qui se sont amusé à degrader la depouille de lat dior apres dekheulé, et c'est la baionette dun spahi qui a transpercé le corps de samba lawbe à la traitrise de tiwawan

    comme je l'ai tjrs dit on devrait pouvoir repenser notre identité culturelle de maniere plus decomplexee sans complaisance aucune

    nos nations en herbe ont été crées de ttes pieces par les colons, de meme que nos élites d'alors, soi disant pere de l'"independance"

    mais au fond nous n'admettons que ce qu'il nous laisse admettre, par exple il est admis de tous que nous sommes devenu independant en 1960

    ce qui revient à admettre que nous étions dépendants de la france jusqu'en 1960, date à laquelle nous avons arrêtés de leur etre dépendants

    je n'agrée pas vaiment à ces notions

    j'admet que nous ne pouvons pas parler de libération comme peuvent le prétendre les algériens, les cambodgiens, laotiens, dans une moindre mesure les malgaches, car, contrairement à nous, ces peuples se sont collectivement soulevés contre l'oppresseur, et reconquis leur liberté au prix de centaines de milliers de vies

    si independance il y a eu, c'est celle de la france vis à vis de nos ressources naturelles, meme si l'exploitation n'a que changé de forme, mais n'a jamais cessé
    Auteur

    Kon Jette Tous Les Vestiges

    En Mai, 2012 (12:12 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :haha:  :haha: kon jette alooooooorrrrrr tout ,tout les vestiges coloniaux d origines européénne et arabes sans selection   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :haha:  :haha:  :haha: on a ka tout jetté ,sans selection   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  tout ce ki est d origine extérrieure n a ka etre bruler en place publique ,vous vérez ce ki va resté ...... :haha:  :haha:  :haha: l histoire de l afrique et l europe sont ce kelles ont était   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  c est pas diabolisé se victimisé éternellement k certains de certains vont s en sortir ou réglé leur égreur   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   repensé l identité passe par l introspection ,pouvoir comprendre k ce ki est fait est fait ,rectifié ce ki est necéssaire ,gardé ce ki est bon et jetté ce ki nous retarde ,d origine arabes ou européen dieu sait kil y en a .....  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Un Passant

    En Mai, 2012 (12:19 PM)
    Le blog de l'auteur (El hadji Samba Khary Cissé)

    BLOG: Altérité et Dialogue alternatif
    Auteur

    K-c+

    En Mai, 2012 (12:56 PM)
    Quand on vit son passé au present on rate son futur.......pas besoin d'etre un bon entendeur
    Auteur

    Ami Diop

    En Mai, 2012 (11:23 AM)
    bou niangué ba niang na dirigeant nguentéwat rues yi

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email