Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Developpement

Désenclavement de la Casamance : La voie de contournement de la Gambie exigée au plus vite

Single Post
Désenclavement de la Casamance : La voie de contournement de la Gambie exigée au plus vite

En conférence de presse hier à Dakar, la Convergence pour le désenclavement et le développement de la Casamance exige la voie de contournement de la Gambie… Texte liminaire…

Du 19 au 25 février 2015, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a effectué une tournée économique en Casamance. Un an après le lancement du Projet Pôle de Développement de la Casamance. Pendant cette tournée économique, plusieurs infrastructures ont été réceptionnées ou inaugurées et des mesures, visant à désenclaver et à développer la Casamance, ont été également prises :


-Réception des navires « Aguène » et « Diambone »

-Réduction de 50% du tarif de la classe économique de la desserte maritime Dakar-Ziguinchor.

-Début du renouvellement du parc automobile de Ziguinchor avec une remise de 32 minibus aux transporteurs sur les 87 promis.

-Inauguration du pont Abdoul Diallo réalisé dans le cadre du Millenium Challenge Account (Mca)

-Inauguration de la centrale 2X5 Mw de Boutoute

-Inauguration de l’hôpital de la Paix et rééquipement de l’hôpital régional en scanner et matériels de dialyse


La Convergence pour le Désenclavement et le Développement de la Casamance salue à sa juste valeur toutes ces importantes réalisations qui vont, sans nul doute, améliorer sensiblement le quotidien des Casamançaises et Casamançais. La CDDC félicite et remercie le chef pour l’intérêt porté aux trois régions administratives de la Casamance que sont : Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.


Par ailleurs, la CDDC rappelle que lors de la tournée économique de février 2015, une kyrielle de promesses a été faite à la Casamance, notamment :


-La réalisation d’une voie de contournement de la Gambie

-Le prolongement du chemin de fer de Tambacounda à Ziguinchor en passant par Kolda et Sédhiou

-L’érection d’un pont à Farafégny en Gambie

-Le dragage du fleuve Casamance

-La construction de 456km de piste de production

-La reconstruction des ponts de Diouloulou, Baïla et Tobor

-Le bitumage de la Boucle du Boudhié sur 130km et de la route du Kabada

-La construction des ponts de Marsassoum et de Diopcounda

-La construction d’un nouvel hôpital à Sédhiou, d’une Gouvernance, d’un commissariat de police et d’un Palais de justice

-Une enveloppe de 200 milliards de FCfa, axée sur l’eau, l’énergie, l’agriculture, les infrastructures, a été annoncée pour développer Sédhiou, une région qui manque presque de tout où les besoins ont été estimés à 856 milliards par l’Agence Régionale de Développement (Ard).


Les populations casamançaises avaient accueilli avec beaucoup de joie et d’espoir ces promesses du chef de l’État qui ne constituent en réalité que de vieilles doléances de la Casamance. Promettre c’est bien, mais joindre l’acte à la parole est encore mieux. La CDDC constate avec regret qu’aucun jalon significatif n’est posé par le gouvernement du Sénégal pour la concrétisation de ces promesses.


Cinquante cinq années après l’indépendance du Sénégal, le pays n’a pas encore assuré sa continuité territoriale. Les voyageurs qui empruntent la « transgambienne » pour se rendre en Casamance ou qui quittent le Sud du pays pour se rendre au Nord souffrent le martyr au niveau du bac de Farafégny. Ils subissent les pires pratiques anormales en Gambie, pourtant considérée comme une République sœur.


La « transgambienne » est un véritable calvaire. Cet axe est physiquement éprouvant, économiquement négatif et socialement dégradant. Il est inconcevable qu’au 21ème siècle, un État continue de prendre en otage des voyageurs en confiant leurs vies à de frêles bacs semblables à des cercueils navigants.


Et l’État du Sénégal semble accorder peu de souci à l’axe Dakar-Ziguinchor malgré toutes les difficultés rencontrées quotidiennement. D’autres zones géographiques du pays, dénuées de tout obstacle naturel et n’ayant en frontière avec aucun pays, sont privilégiés en matière de réalisation d’infrastructures routières de qualité. Une autoroute par exemple. Entre Thiès et Touba, communément appelée « Ila Touba ». La CDDC pense humblement que si l’État peut le plus, il doit logiquement être dans la mesure de pouvoir réaliser le moins. C’est quoi le moins ? C’est « Ila Casamance ». La réalisation d’une Voie de Contournement terrestre de la Gambie (VCG), c’est l’unique « voie de salut » pour abréger la souffrance des Sénégalais qui empruntent régulièrement la « transgambienne ».


Par souci de souveraineté territoriale, la CDDC demande à l’État du Sénégal d’accélérer la construction de la Voie de Contournement de la Gambie (VCG). Cette route stratégique dissipera les nuages d’isolement qui surplombent le ciel casamançais depuis plusieurs décennies. La Casamance a trop souffert, socialement et économiquement, de cette discontinuité territoriale. Cette voie de contournement sera un lien économique dense et prospère entre le Nord et le Sud du Sénégal. Quand les échanges commerciaux nord-sud seront intensifiés, des emplois seront créés et la richesse partagée. La croissance économique du Sénégal se portera comme un charme et l’émergence pourra être atteinte avant 2035.


Mais, nous, CDDC, pensons que cette Voie de Contournement de la Gambie, synonyme d’Émergence, trouvera tout son dynamisme lorsqu’elle sera soutenue par un désenclavement interne de la région. La réalisation de 456km de pistes de production, annoncée lors de la tournée économique de février 2015 en Casamance, s’inscrit dans cette dynamique. Cependant, nous attirons votre attention sur l’importance stratégique des boucles routières (Blouf, Kalounayes et Boudhié). Le bitumage intégral de ces boucles facilitera la circulation des populations et des biens vivriers et commerciaux dans toute la Casamance et vers la partie Nord du pays. Eu égard aux fortes pluies enregistrées en hivernage en Casamance, beaucoup de routes bicouches ou tri-couches cèdent. Il est aujourd’hui nécessaire de revêtir les chaussées de la Casamance en enrobé dense pour assurer leur durabilité. La première phase de la Boucle du Blouf (Tendième-Thionk Essyl) longue de 42km a cédé moins de 3 ans après sa construction. La seconde phase (Thionk Essyl-Diégoune) n’est toujours pas réhabilitée.


Après l’annonce de la réhabilitation des ponts de Tobor, Diouloulou, Baïla, Niambalang, Katakalousse et Diakène et la construction de ceux de Marsassoum et Diopcounda, la CDDC rappelle que des zones très enclavées comme Sandiniéri, Témento, Diattacounda attendent impatiemment leur pont.


Le désenclavement de la Casamance par le chemin de fer est une idée qui a été longtemps agitée. Toujours promis, jamais réalisé. Le jour où le train sifflera en Casamance, l’espoir renaîtra et l’économie se portera mieux. La concrétisation de l’axe ferroviaire Tamba-Ziguinchor sera un remède économique et social aux maux dont souffre la Casamance depuis plusieurs décennies : l’enclavement et le chômage des jeunes. Ce projet de chemin de fer, innovant et prometteur, fera de la Casamance la locomotive de l’économie nationale voire sous-régionale avec un prolongement vers la Guinée-Bissau. La CDDC pense qu’il urge de réaliser l’axe ferroviaire Tambacounda-Ziguinchor et exhorte l’État sénégalais à mener dans les plus brefs délais sa mise en œuvre effective.


Toujours à propos du volet du désenclavement, il est annoncé le démarrage imminent du dragage du fleuve Casamance afin de faciliter la navigabilité. Nous notons que les marigots du fleuve, principale source de revenus des populations riveraines (pêche, transformation des produits halieutiques, etc.), sont obstrués par l’ensablement. Ce qui menace sérieusement les voies de communication inter-villageoises et les activités économiques locales. La CDDC milite pour une extension du programme Orio dans les différents marigots de la Casamance (Bignona, Diacounda, Tenghory, Sédhiou, etc.) pour faciliter la circulation des insulaires et l’expansion des activités génératrices de revenus.


Cependant, après le désenclavement de la Casamance, il serait illusoire de parler de développement sans Paix. Or, la paix est un critère important pour attirer et motiver des investissements massifs. Et nul n’ignore que cette région méridionale a vécu une situation conflictuelle de trois décennies. Depuis la fin d’année 2012, une relative accalmie est notée. Ce qui suscite un espoir immense pour les populations et surtout pour les investisseurs désireux de s’installer en Casamance. Toutefois, la CDDC pense qu’il est urgent de mener de négociations sérieuses et inclusives avec les acteurs concernés pour une paix définitive et durable.


Avant de terminer, permettez-nous de remercier le Collectif des Cadres Casamançais qui a mis à notre disposition cette salle pour l’organisation de cette conférence de presse.


La Convergence pour le Désenclavement et le Développement de la Casamance (CDDC) remercie également la presse pour sa disponibilité et son professionnalisme et reste à son entière disposition pour des informations complémentaires.

Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (18:06 PM)
    vous perdez du temps et de l'argent en CASAMANCE car elle sera independante.developpons notre senegal est une idee sage.
    • Auteur

      Pepito Selva

      En Novembre, 2015 (22:43 PM)
      et oui au nom de dieu et des ancêtres la casamance sera totalement indépendante. comme ses palmiers la casamance invicta felix fleurira.
  2. Auteur

    Jef Jel

    En Novembre, 2015 (18:32 PM)
    Je suis d'avis qu'il faut faut construire la voie de contournement de la Gambie. Je ne soutiens pas le pont de Farfégné.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (18:44 PM)
      ce pont et celui de la mauritanie verront difficlement le jour
      surtout celui de gambie, c'est lié à la personne qui n'est pas trés trés chaud pour ce pont et qui traine les pieds depuis des years
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (19:14 PM)
    Si Touba, Tivaoune se trouvent en Casamance le problème est déjà réglé depuis le début des indépendances.

    Il est temps de se poser la question : est ce que nos chefs( Senghor, Diouf, Wade, Sall) de l'Etat ne touchent une part de la recette du bague de Gambie.

    Bateau le Joala se reproduit en Gambie, L'Etat du Sénégal seras responsable des victimes.
    • Auteur

      Solution

      En Novembre, 2015 (11:08 AM)
      les solutions sont identifiés, il ne reste que la pression.
      nous devons organiser un rassemblement de tous les fils de la casamances naturelle créer un grand mouvement de protestation;organiser des manifestation coordonnées barrer la route aux politiciens
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (19:35 PM)
    CHERS CASAMANCAIS PRENEZ VOTRE DESTIN EN MAIN L'ÉTAT SÉNÉGALAIS NE FERA RIEN POUR VOUS,SEULES LEURS INTÉRÊTS LEURS INTERESSENT ET CEUX CI NE SE TROUVENT PAS EN CASAMANCE.POUR PREUVE VOUS N'AVEZ PAS DE MINISTRES DANS LE GOUVERNEMENT.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (09:31 AM)
      parfois cela nous inquiete on comprend meme lhatitude de l etat senegalaise
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (19:43 PM)
    des rebelles on en veux pa comme ministre :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Pepito Selva

      En Novembre, 2015 (23:22 PM)
      plus trolls que les sénégalais même président on n'en veux pas, dans votre sénégal pourrit de satanistes, de voleurs et de menteurs. le sénégal un bateau en plein tempête les sénégalais appellent un de leur cuistot du genre robert baraka abama casamanqués en fond de cale depuis 1960 pour tenir la bar.
    Auteur

    Atypico

    En Novembre, 2015 (20:55 PM)
    Pour tenter d'acheter le vote mouride et obtenir la neutralité et même le soutien des marabouts de Touba les politicards ont tous étaient d'accord pour financer ce putain d'autoroute vers Touba ce qui ne va rien résoudre au plan éconoique mais va renforcer l'influence des religieux dans la société et sur les "élus" tandis que les problèmes de la camsamance vont perdurer etcontinuer à freiner encore l'unité et la progression de la siuation matérielle de l'immense majorité des sénégalais ! Ce système politciomaraboutiquier est une calamité !
    Auteur

    Ibra

    En Novembre, 2015 (00:45 AM)
    j'invite à toutes mes soeurs et tous mes frères casamançais à se réveiller. ce sénégal ne nous considére pas. il faut trouver d'autres voies de dénonciation de notre calvaire, peut-être que le reste de la population va au moins saisir, voir le vrai visage de notre situation; à nous d'innover
    Auteur

    Alpha De Paname

    En Novembre, 2015 (06:57 AM)
    Je ne comprends pas toujours pourquoi passer par la gambie pour aller en Casamance.

    On ne peut pas créer une route par Tamba ou même un chemin de fer.

    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:40 AM)
    opton pour la paix maky tien ta promesse  :angle: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:44 AM)
    la casamance n est pas le probleme de maky

    cest Touba qui l intéresse
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:45 AM)
    dialoguon et pa la :emoshoot: cé pa  :nono: le :sunugaal: apartien prion pour un zig prospére :fbhear: 
    Auteur

    Adad

    En Novembre, 2015 (09:03 AM)
    je suis pour la voix de contournement, les pont, mais je ne suis pas pour le dragage du fleuve. zig est d'acord la capitale de la casa mais on peut creer un port digne de ce nom à KAFOUNTINE au lieu de dépenser des milliards chaque décenie pour draguer le fleuve. en plus on parle tjrs pas de l'impact de c projet de dragage; des iles vont disparaitre.

    des zone sont oubliés dans vos priorités.

    pour bouster le tourisme penser à la reouverture de l'aerodrome de ABENE qui de demande pas plus. cela vas epeuler cap en concurencer la Gambie dans le secteur.

    Ajouter les iles karone dans le processus de désenclavement.

    la zone du NARANG ouest est out pour le reseau; c'est plus facile d'avoir du reseau gambien laba alors qu'une entenne ORANGE est a DOMBONDIR depuis plus de 5ans et tjrs pas activé.

    POUR DECIDER DU FUTURE DE LA CASA IL FAUT ETRE PROCHE DES POPULATIONS. MAIS C PAS A DAKAR CAR RARES SONT LES CASAMANCAIS QUI MAITRISENT TOUTE LA CASAMANCE.

    FOR WORNED FOR ARMED///// :looney:  :looney:  :looney:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (09:33 AM)
    cher politicien arrété de nous bernez en nous disant ke le scaner de l'hopital marche cessez de nou prendre pour dé  :roadrunner: dite la vérité au gens le contournement de zig et nécessaire pour la casamance ke pour les autre région, le présiden na ka tenir ses promesse le peuple de casamance est fatigué et de graçe ne chambré pas les gens de la casamance qui s'il voyage font 2 jours pour se rendre au sénégal
    • Auteur

      Sedh

      En Novembre, 2015 (10:48 AM)
      les solutions sont identifiés, il ne reste que la pression.
      nous devons organiser un rassemblement de tous les fils de la casamances naturelle créer un grand mouvement de protestation;organiser des manifestation coordonnées barrer la route aux politiciens
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (13:41 PM)
      a prévoir pour février prochain. travaillons dans ce sens. ceux qui sont décidés peuvent contacter la cddc via la page faceb.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (09:42 AM)
    CETTE VOIE EXISTE AVEC LA ROUTE KOLDA ZIGUINCHOR ET KOLDA VELINGARA PAR LE MCA sur cet axe il ne reste que la partie située ente kounkande et velingara.. C'est aux transporteurs de jouer leur partition
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (12:34 PM)
    non violence attendon les politicien s'il revienne pour nous mentir nou fils de casamance dison non parce que le  :sunugaal: apartien a tout le monde méme nos député mentent il fau qu'ont se fasse respecter nou fils du sud on ne peut pas etre au soleil ce battre lors des meeting pour eux et ils ne font rien pour nous il fau ke ça cesse vous frére de la casamance que ça soit parti au pouvoir ou opposition ces tous des :taz-smile: pire  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (12:45 PM)
    De grace gouvernants, guides, et tout autre responsable, respectons notre chére casamance le titre de grenier du sénégal n'est pas "un conte de legendes" mais une réalité. On ne scie pas la branche sur laquelle on garde son éliquibre aérien. Paul KENNNY disait " LE PLUS BEAU DON QUE DIEU AIT FAIT AUX HOMMES, C'EST L'IGNORANCE DE L'AVENIR".
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (15:12 PM)
    de grace aidez la casamance a se déveloper vous ne voyez pas ses belles cotes de cap à kafoutine  :brawoo: faite un petit effort et le tour est joué :thumbsup: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR