Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Diplomatie

Après ses attaques contre Macky Sall et Hollande : Les services de Mankeur Ndiaye démontent Jean Claude de l' Estrac

Single Post
Après ses attaques contre Macky Sall et Hollande : Les services de Mankeur Ndiaye démontent Jean Claude de l' Estrac
Monsieur Jean Claude de l'Estrac, un des quatre candidats africains au poste de Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a cru devoir dénoncer l'élection de Madame Michaëlle Jean du Canada comme un procédé  qui "n’a été ni ouvert, ni transparent, ni démocratique. Et ni méritocratique".

M. de L'Estrac parle,pêle-mêle de « trahison », allant même jusqu’à évoquer une entente diplomatique franco-sénégalaise pour imposer l’Honorable Michaëlle Jean. Il affirme péremptoirement que «si des élections en bonne et due forme avaient été tenues, le résultat aurait été tout autre."

Le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur tient à réfuter catégoriquement de telles allégations sans fondement et sans raison. Cette réaction épidermique de M. de L’Estrac est inélégante à l’égard du pays hôte du XV è Sommet qui lui a offert son hospitalité, méprisante à l’égard des autres candidats jugés inférieurs à lui, discourtoise à l’égard des Chefs d’Etat et de Gouvernement dont le sien propre, et surprenante pour un diplomate de son rang et un Secrétaire général en activité d’une organisation internationale respectable comme la Commission de l’Océan Indien (COI). Il s’agit en effet, au vrai, de propos d’un mauvais perdant aux ambitions démesurées qui se voyait, déjà, confortablement installé dans le fauteuil du Président Abdou Diouf. Personne ne lui dénie ses compétences. Personne ne remet en cause le fait qu’il ait le profil de l’emploi et cela est également valable pour les autres candidats.

Si M. de L'Estrac avait été élu au poste convoité, il nous aurait certainement épargné de tels écarts. Au demeurant, le vote étant à bulletin secret, on peut se poser la question de savoir d'où M. de L'Estrac tient son assurance.  

 

Il faut rappeler la vérité des faits: l'élection au poste de Secrétaire général de l'OIF s'est toujours faite par consensus, suivant une pratique avérée. C'est le même procédé qui a été suivi durant de longs mois, bien avant la tenue du Sommet de Dakar, pour encourager une candidature africaine unique qui aurait sans doute été validée par le Sommet. Ce qui supposait le désistement de trois des quatre candidats africains. Le Président Macky Sall, avec d’autres chefs d’Etat, a travaillé depuis de longs mois pour obtenir l’élection d’un Secrétaire général de consensus. Il a pris des initiatives et participé à nombre de consultations diplomatiques à cet effet. Le Président Macky Sall a reçu tous les cinq candidats dont M. Jean de L’Estrac lui-même qui s’est rendu au Sénégal à deux reprises, reçu par M. le Premier Ministre (en l’absence du Chef de l’Etat) et par le Chef de l’Etat au début du mois de novembre 2014.

Durant le huis clos total, l’absence de consensus a été notée. C’est ainsi que la décision a été prise de mener des consultations restreintes, sous l’égide du président du Sommet et avec la participation du Chef d’Etat du pays du siège : le Président du Sénégal, le Président de la République française, le Président de Maurice, le Président du Burundi, le Premier Ministre du Canada, le Ministre des Affaires étrangères de Guinée équatoriale représentant son Président. Constat a été fait de l’absencede consensus africain. C’est ainsi que pour éviter un vote qui aurait eu des conséquences fâcheuses sur l’organisation, les pays africains comme Maurice ont, tour à tour, souverainement, décidé de retirer leur candidature, permettant ainsi de former un consensus autour de la seule candidature restante, celle de Mme Michaëlle Jean. 

Il est édifiant, à ce sujet, de noter que de l'aveu même de M. de L'Estrac, ses "propos n’engagent que (lui), et ne peuvent, en aucune manière, être imputés à l’État mauricien"  dont le Président, après consultation avec son Premier Ministre resté au pays, il faut le dire, s’est joint au consensus. Ce qui clôt définitivement toute supputation sur la régularité du retrait de sa candidature par son propre pays. 

Il convient, enfin, de préciser que conformément aux usages, le Sénégal, en tant que pays hôte du Sommet, et de surcroît, n'ayant pas de candidat, s'est limité strictement à son rôle de Président de séance, ne pouvant ni imposer un consensus, ni imposer un candidat au détriment des autres. Pour son prochain livre déjà annoncé, il serait indiqué de suggérer à M. Jean Claude de L’Estrac le titre provisoire suivant : « L’ambition démesurée d’un homme, le paradoxe de L’Estrac et l’erreur de Jean Claude ». 

Fait à Dakar, le 7 décembre 2014

Service de l’Information, de la Communication et des Relations publiques

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Tout Gaté

    En Décembre, 2014 (00:11 AM)
    Vous avez bien marlé dans l'article mais avez tout gaté a la dernière phrase. Cette phrase discourtoise ne fait pas sérieux.
    • Auteur

      @toutgaté

      En Décembre, 2014 (12:15 PM)
      cette réponse devait se limiter à préciser les conditions du vote et démontrer sa transparence. mais il est désolant pour un ministre d'utiliser un langage si ordurier et basique. on a l'impression que c'est une querelle de borne fontaine. quelle honte ! un diplomate sans diplomatie n'est que ruine des relations.
    • Auteur

      Classezero

      En Décembre, 2014 (12:58 PM)
      la dernière phrase à tout gater.

      une institution de la republique ne parle pas comme un journaliste de walf-grandplace.
  2. Auteur

    Resid

    En Décembre, 2014 (04:28 AM)
    site web d’annonces spécialisé dans la location et la vente immobilières au Sénégal

    Visiter cliclogemen t.com pour vendre, Louer ou acheter vos logements terrains etc…! Partout au Sénégal……..

    Visiter cliclogemen t.com pour vendre, Louer ou acheter vos logements terrains etc…! Partout au Sénégal……..

    Visiter cliclogemen t.com pour vendre, Louer ou acheter vos logements terrains etc…! Partout au Sénégal……..

    Visiter cliclogemen t.com pour vendre, Louer ou acheter vos logements terrains etc…! Partout au Sénégal……..

    Visiter cliclogemen t.com pour vendre, Louer ou acheter vos logements terrains etc…! Partout au Sénégal……..
    Auteur

    Diplomate

    En Décembre, 2014 (06:13 AM)
    J'espere vraiment que ce communique n'emane pas du MAE. Il est tout simplement irreverencieux, discourtois et vindicatif. Qui plus est venant d'un ministere qui est cense etre la vitrine du pays. Ca ne reflete pas nos valeurs de Kerssa et de Soutoura. C'est tout simplement descendre aussi bas que des polemiques de menageres pour ne pas dire de la diplomatie de Caniveaux. Vraiment je suis decu la diplomatie senegalaise n'est plus ce qu'elle a ete a l'epoque. Ou a t-on deja vu des diplomates reagir de la sorte comme des soldats prets a en decoudre par tout les moyens? Ou sont passe le tact, le dialogue et la negociation silencieuse. Macky Sall devrait revoir l'etat de la diplomatie et y affecte de vrais diplomate de carriere.
    Auteur

    Zag

    En Décembre, 2014 (07:16 AM)
    Tout cela denote l'activisme débordant de M. Mankeur Ndiaye qui,pour faire plaisir au ptince a besoin d 'exhiber quelques talents de polimiste qui malheureusement jurent d'avec une diplomatie respectable
    Auteur

    Xyz

    En Décembre, 2014 (07:52 AM)
    E.n vérité Monsieur Jean-Claude de l'Estrac n'a pas tout à fait tord même si on peut lui reprocher d'avoir manqué de retenue.En effet la procédure normale  n'avait pas été respectée puisque visiblement il n'y avait pas eu de consensus autour de la candidature de Madame Michaelle Jean même si il faut le reconnaître elle était fort méritante. Il avait de toute évidence fallu forcer la main aux autres chefs d'Etat africains pour les amener à retirer leur candidats et éviter de passer au vote comme il se devait en pareil cas.

    Du reste ce n'était pas la seule entorse puisque c'est une règle non écrite que le poste de secrétaire général doit revenir a un pays du Sud est-ce que le d'Administrateur à un pays du Nord.



    C'est ainsi que Monsieur Clément Duhaime, ancien délégué général du Québec en France, a été nommé administrateur de l’OIF par Abdou Diouf, le 2 décembre 2005. Il exerce ses fonctions depuis janvier 2006. Il a été reconduit une première fois en 2009 pour une période de quatre ans, puis une seconde en 2013.



    Nommé pour quatre ans par le Secrétaire général de la Francophonie, l’Administrateur de l’OIF a pour principales missions d’exécuter, d’animer et de gérer la coopération intergouvernementale multilatérale, ainsi que d’assurer, sous l’autorité du Secrétaire général, la gestion des affaires administratives et financières. C'est donc un poste important que Madame Michaelle aurait pu occuper.

    c'est d'ailleurs ce qui se passe en Nations-Unies où le poste de secrétaire général il ne revient jamais à un des pays membres permanent du Conseil de sécurité.par contre la présidence les institutions de Bretton Woodsleur est réservée.

    • Auteur

      Ciss

      En Janvier, 2015 (23:08 PM)
      mankeur ton nom le dit c'est que le president guineene a dit les chefs d'état ne doive pas venir au pouvoir creer de negativeter entre les pays.il sont la pour qu'elque temp seulement et il vont quitez le pouvoir.et je te conseil de ne pas etre arrogant. pardon.le senegal et la guinee sont inseparable i ne faut pas mener une politique de division. on dit en proverb diakanke que en presence des gens tu tient le barber de to oncle croyent que c'est celle de to grand pere. si les gens s'envons c'est toi qui conaitra coment la lesser.
      mereci bon conseil
    Auteur

    Erreur Diplo

    En Décembre, 2014 (08:35 AM)
    En fait ce communiqué n est pas diplomatique. C un style peu borne fontaine. À la place du ministre j aurais reconsidéré ce département com, a moins qu il ait une mission de querelle diplomatique. Par ailleurs l argument de procédé traditionnel de consensus me paraît démocratiquement léger. Je crois que ce poste doit être l objet d un vote démocratique pour conférer au tenant une certaine légitimité, a moins que OIF ne soit pas ouverte à la démocratie. Je ne pense pas non plus que cette histoire de pays africains et de candidature unique africain soit logique. OIF ne doit pas être une affaire de africains et de non africains. À la longue ca affecte sa crédibilité. Ça doit être une affaire d états souverains. Il est même dangereux pour l organisation de théoriser une candidature africaine unique au risque d africaniser éternellement ce poste.
    Auteur

    Max

    En Décembre, 2014 (20:08 PM)
    Apres avoir écouté la réaction de Mohamed Boune, premier ministre, et celle aujourd'hui de Makeur Ndiaye, on a de la peine pour Macky. Ces 2 personnages sont d'une telle grossiereté qu'on a du mal à croire qu'ils sont ministres. Dans les 2 cas, on a a l'impression d'avoir des écoliers à la barre. Pourquoi dire à un journaliste qu'il n a pas d'ambition et que s'il en avait il aurait fait les grandes écoles ..françaises. C'est tout le mépris que M. Boune a pour les sénégalais qui ne sont pas premier minsitre et qui osent le questionner. C'est tellement bas et méchant que ça vous coupe le souffle. Quand à Makeur Ndiaye, on se met à regretter Madické Niang quand on lit ce texte. C'est vous dire !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email