Lundi 30 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Diplomatie

Conseil de sécurité de l’Onu : Le Sénégal liste ses réalisations

Single Post
Conseil de Sécurité de l'Onu

Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a organisé, ce mardi 16 janvier 2018, une grande rencontre consacrée au «Bilan du 3emandat du Sénégal (2016-2017) au Conseil de sécurité des Nations-Unies (Onu), en qualité de membre non-permanent». Une rencontre qui a noté la participation de ministres, d’ambassadeurs accrédités au Sénégal, de hauts responsables d’institutions nationales, sous régionales, régionales et internationales et autres.

Dans sa présentation dudit bilan, l’ancien Ambassadeur, Fodé Seck, a noté qu’au cours de ce 3e mandat, le Conseil de Sécurité de l’Onu a adopté 138 résolutions, 46 déclarations présidentielles, 198 communiqués de presse et 23 notes du Président, à l’issue de 552 séances officielles et 306 consultations privées. Et le Sénégal y aura contribué, au-delà d’une présidence remarquable du Conseil, en tant que «penholder» (porte-plume) sur certaines questions d’ordre sous-régional comme la situation en Guinée Bissau.

Il ajoute que la participation du Sénégal fut également remarquée à travers sa présidence du Groupe de travail sur les opérations de maintien de la paix (Omp) et du Comité de sanctions sur le Soudan du Sud, mais aussi par la vulgarisation de son initiative portant sur l’agenda «Eau, Paix et Sécurité». Selon Fodé Seck, le Sénégal a été le seul membre non-permanent à avoir assumé son choix au moins sur trois questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil, à savoir, la Guinée Bissau, le Bureau régional des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), ainsi que pour la situation en Gambie.

Et conscient de l’importance de cette charge, qui est le porte-plume, il a œuvré, dans la concertation et la recherche constante du consensus, à l’inscription des priorités africaines, notamment sous-régionales, au cœur de l’agenda du Conseil. Ainsi, soutient l’ancien diplomate, sur la Guinée-Bissau, dans une approche préventive à toute résurgence de la crise sécuritaire qui l’a secouée dans le passé, le Sénégal s’est efforcé de donner «plus de visibilité» à la situation de ce pays frère et voisin, de maintenir l’attention du Conseil sur sa précarité, de faciliter l’endossement des décisions de la Cedeao dans le processus de stabilisation, et de mettre en exergue le leadership du Président Macky Sall, particulièrement lors de sa présidence de l’organisation sous-régionale.

Ce faisant, dans le cadre du suivi des activités du Bureau Intégré des Nations-Unies pour la consolidation de la paix en Guinée Bissau (BINUGBIS) et à l’effet de juguler la crise institutionnelle qui sévit dans ce pays depuis plus de deux ans et demi sur le choix du Premier ministre, le Sénégal a fait adopter par le Conseil de sécurité deux (2) résolutions, une déclaration présidentielle et quatre (4) déclarations à la presse. Sur le cas de l’UNOWAS, issu de la fusion des deux bureaux éponymes, Fodé Seck renseigne que le Sénégal s’est évertué à accentuer les efforts en vue d’une mise en œuvre plus efficace, parce que plus coordonnée et efficiente, de la stratégie intégrée des Nations-Unies pour le Sahel, tout en appuyant le processus de consolidation de la démocratie et de pacification de l’espace sous-régional entrepris par la Cedeao à travers, respectivement, la tenue d’élections démocratiques, libres, transparentes et apaisées, ainsi que le renforcement des outils de prévention des conflits. Et c’est en ce sens que trois déclarations présidentielles ont été adoptées à l’initiative et sous la conduite du Sénégal. Intervention lors de la crise gambienne Toujours dans le cadre du bilan du 3emandat du Sénégal au Conseil de sécurité de l’Onu, l’ancien Ambassadeur souligne que cette même approche préventive a été adoptée lors de l’introduction de la question gambienne dans l’agenda du Conseil de sécurité à la faveur de la crise électorale qui a frappé ce pays entre décembre 2016 et janvier 2017.

Une question qui a fait l’objet d’une déclaration à la presse, d’une déclaration présidentielle et de la résolution 2337 du 19 janvier 2017. Des déclarations qui, selon lui, ont contribué à la mobilisation de la communauté internationale en soutien aux actions entreprises par les leaders de la Cedeao aux fins de faire respecter la volonté du peuple gambien et la reconnaissance de Monsieur Adama Barrow comme Président élu de la Gambie. Présidence sénégalaise du Conseil de sécurité La présidence du Conseil de sécurité par le Sénégal en novembre 2016 fut, selon Fodé Seck, «l’un des moments forts de sa participation aux travaux» de cet auguste organe.

Car, la délégation sénégalaise l’a assumée dans «l’esprit et l’objectif essentiels de mettre en exergue les principes fondamentaux de la diplomatie sénégalaise». Sous la présidence du Sénégal, Fodé Seck note que le Conseil de sécurité de l’Onu a tenu 24 séances formelles et 15 consultations privées, une quarantaine de rencontres au total, ayant conduit à l’adoption de sept (7) résolutions et de trois (3) déclarations présidentielles, faisant d’elle l’une des présidences les plus florissantes de ces dernières années.

Présidence d’organes subsidiaires Parallèlement à la responsabilité de porte-plume et à sa présidence du Conseil de sécurité, le Sénégal s’est également vu confier la présidence de deux importants organes subsidiaires, à savoir : le Groupe de travail sur les OMP et le Comité de sanctions 2206 sur le Soudan du Sud. Et les travaux dudit comité, sous l’impulsion du Sénégal, ont permis l’évaluation de l’efficacité des mesures de gel des avoirs et de l’interdiction de voyager infligées à six (6) individus pour renforcer le processus de paix issu de l’accord d’août 2015 entre le Président Salva Kiir et son Vice-Président d’alors Riek Machar.

De l’avis de Fodé Seck, l’élection du Sénégal au Conseil de sécurité de l’Onu est intervenue dans un contexte de «grandes mutations», nécessitant une certaine innovation. Et c’est dans ce cadre qu’il a initié l’agenda «Eau, Paix et Sécurité». Ce, pour répondre aux menaces sécuritaires résultant des difficultés d’accès aux ressources en eau. Financement des opérations de paix de l’Ua La problématique du financement durable et prévisible des opérations de soutien à la paix de l'Union africaine (Ua) autorisées par le Conseil de sécurité de l'Onu, selon Fodé Diop, est «sans doute» la question qui a le plus mobilisé l'attention de la délégation sénégalaise dans ses efforts de promotion du renforcement de la coopération entre l'Onu et l’Ua, au cours de son mandat comme membre non permanent du Conseil de sécurité.

Des efforts qui ont permis l'adoption de la résolution 2320 du 18 novembre 2016, initiée conjointement par le Sénégal et les Etats-Unis d’Amérique. Le Sénégal a aussi participé à d’autres initiatives lors de ce mandat au Conseil de sécurité. Enfin, Fodé Seck a fait savoir que la contribution du Sénégal aux travaux du Conseil de sécurité s’est également traduite par l’initiative et la conduite de délégations de cet organe international, à l’occasion de trois (3) visites sur le terrain, à savoir : au Mali, en Guinée Bissau et au Sénégal, conjointement avec la France et l’Angola ; au Soudan du Sud et en Ethiopie, et enfin, dans le Bassin du Lac Tchad, principalement au Nigéria, au Cameroun, au Niger et au Tchad, conjointement avec le Royaume Uni et la France.

En outre, le Sénégal a contribué aux efforts de règlement de la crise qui a secoué le Myanmar et entrainé le départ de milliers de personnes dont la plupart appartenant à la minorité musulmane, Rohingyas. Et ces efforts ont mené à l’adoption d’une déclaration présidentielle en date du 6 novembre 2017. Pour rappel, le Sénégal a été élu pour la 3ème fois au Conseil de sécurité de l’Onu avec 187 voix sur 191, à l’issue du vote du 15 octobre 2015, de l’Assemblée générale des Nations-Unies, devant les quatre (4) autres membres élus, en l’occurrence le Japon, l’Egypte, l’Ukraine et l’Uruguay. Ce, 27 ans après son mandat en 1968-1969, précédé par celui de 1988-1989.



5 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (12:46 PM)
    Encore une brassée de fleurs d'un grand griot du Sénégal qui veut absolument nous faire croire que sans le Sénégal, la Terre arrêterait de tourner sur elle-même.



    Malgré les "hauts faits" relatés, nous sommes toujours empêtrés dans le cas de la Casamance, celui des milliers d'africains de l'Afrique de l'Ouest qui meurent en mer Méditerranée en tentant de se rendre en Europe pour y chercher du travail que les gouvernants africains ne sont pas capables de leur fournir !





    BLABLABLA pour commencer avec 1 année d'avance le soutien de la campagne présidentielle de Macky Sall.



    les sénégalais ne sont pas dupes et si par miracles TOUTES LES CARTES D'ELECTEUR SONT DISTRIBUEES SELON LA LOI DEMOCRATIQUE , ils s'en serviront ....



     :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Scott

    En Janvier, 2018 (13:21 PM)
    La diplomatie sénégalaise a connue son apogée avec l'arrivée du président Sall donc il ya de quoi être fiers de notre président qui est une fierté bien sénégalaise :smile:  :smile:  :smile: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:25 PM)
     :sunugaal:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Khatior-bi

    En Janvier, 2018 (14:01 PM)
    Cela n'a rien a voir avec un deuxieme mandat. La demande sociale c'est au senegal pas ailleurs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (20:56 PM)
    Et pourtant, au moment ou lui et son equipe se tuaient sur le terrain pour arriver a des resultats aussi satisfaisants, ils vivaient des difficultes inimaginables sur les plans financiers, assurance et tout. Cela a ete insoutenable et le ministre qui etait la ne s'en soucier guere. Et mieux il s'en plaisait. Il aimait boire le sang de ses collaborateurs. Je me demande meme s'il n'est pas vampire.

    Felicitations Ambassadeur, Felicitations a toute l'equipe de Repsen.

    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email