Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Actualité économique internationale du mardi 12 mai 2015

Single Post
Actualité économique internationale du mardi 12 mai 2015

-KARACHI- La Banque asiatique de développement (BAD) a accordé mardi un prêt de 6 milliards de dollars au Pakistan afin d'aider le pays a développer son réseau d'électricité délabré, mais aussi à construire d'autres infrastructures essentielles, a annoncé Islamabad. 

La BAD a accordé au Pakistan un prêt de 6 milliards de dollars pour les cinq prochaines années, selon un communiqué du ministère des Affaires économiques, ajoutant que ces fonds permettront au pays de lutter contre des problèmes d'électricité persistant depuis de longues années. 
Parmi les projets qui seront financés par la Banque asiatique de développement il y a notamment une centrale électrique au charbon de 660 mégawatts dans le sud du Pakistan. 
Les fonds seront également utilisés pour plusieurs barrages hydroélectriques qui génèreront chacun entre 100 et 300 mégawatts, mais aussi pour des projets liés à la santé, l'éducation et la construction de routes. Le Pakistan s'attend à voir une accélération de sa croissance économique dans les années à venir, le Fonds monétaire international (FMI) tablant sur une croissance de 4,1% pour l'année fiscale se terminant au 30 juin et de 4,5% l'année suivante. 


-NEW YORK-La Bourse de New York a terminé mardi en légère baisse une séance volatile. Elle a atténué ses pertes en cours de séance grâce à un retournement à la hausse du marché obligataire et un vif rebond des cours du pétrole.

Longtemps orienté nettement à la baisse, l'indice Dow Jones n'a finalement cédé que 0,2% (36,94 points) à 18'068,23 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 0,29% à 2099,12 et le Nasdaq Composite a fléchi de 0,35% à 4976,19 points.
Sur le marché des Treasuries, le rendement de l'emprunt de référence à 10 ans a atteint un pic de six mois de 2,37% en séance avant de s'orienter à la baisse. Malgré leur apaisement en cours de séance, l'envolée des rendements obligataires de part et d'autre de l'Atlantique continue de préoccuper les investisseurs, inquiets d'une hausse des coûts d'emprunt pour les entreprises. Autre motif d'inquiétude: la Grèce. Athènes a annoncé lundi avoir honoré une échéance cruciale de 750 millions d'euros du Fonds monétaire international (FMI) mais les ministres des Finances de la zone euro, tout en reconnaissant les progrès réalisés, ont maintenu la pression pour accélérer les discussions sur les réformes.


-WASHINGTON-La Réserve fédérale américaine (FED) a prononcé une interdiction de pratiquer contre cinq anciens banquiers suisses de Credit Suisse. Ils auraient aidé des clients américains à échapper au fisc.
L'interdiction prononcée est liée au dossier de l'assistance à l'évasion fiscale aux Etats-Unis. La seconde banque helvétique avait plaidé coupable et accepté de verser 2,6 milliards de dollars au total en amendes et compensations. La FED a pris sa décision sur le fait que la poursuite des activités professionnelles de ces cinq banquiers nuit à la confiance du public, a indiqué la banque centrale américaine dans un communiqué publié lundi. Cette interdiction d'exercer est valable tant que les poursuites contre eux n'ont pas été abandonnées.


-NEW YORK-Les cours du pétrole ont rebondi mardi à New York pour terminer la séance en nette hausse, portés par un reflux du dollar à la veille de nouveaux chiffres sur l'état des stocks américains.

Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a gagné 1,50 dollar à 60,75 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).
Le dollar est en baisse et c'est un facteur essentiel de soutien des cours, a souligné Jason Schenker, chez Prestige Economics.
D'autres matières premières dont les échanges sont libellés en devise américaine voyaient également leurs cours orientés à la hausse, car les acheteurs munis d'autres devises voient leur pouvoir d'achat augmenté.
John Kilduff, chez Again Capital, a pour sa part estimé que les investisseurs jouent la sécurité en achetant des actifs tangibles face à la baisse des marchés obligataires et boursiers, et se réfugient dans les matières premières et l'or. Le rendement des bons du Trésor américain à 30 ans est installé depuis lundi au dessus de 3%, pour la première fois depuis décembre.

-DAKAR-Le gain de compétitivité de l’économie sénégalaise, entamé depuis le mois de février 2015, s’est poursuivi durant le mois de mars 2015 avec une amélioration de 2,6%, a appris APA, mardi, auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« Cette situation est imputable à une dépréciation du franc CFA par rapport à la monnaie des partenaires commerciaux (moins 1,3%) conjuguée avec un différentiel d'inflation favorable (moins 1,3%) », explique la DPEE.
Vis-à-vis des pays partenaires membres de l'UEMOA, le différentiel d'inflation favorable a induit des gains de compétitivité-prix de 1% en variation mensuelle.
Par rapport aux principaux pays partenaires membres de la zone Euro, relève la DPEE, le différentiel d'inflation favorable s'est traduit par des gains de compétitivité de 1,7% au mois de mars 2015, comparativement au mois précédent.


-WASHINGTON- Un responsable de la Réserve fédérale (Fed) a estimé mardi que les fondamentaux de l'économie des Etats-Unis étaient "bons" et qu'il fallait prendre garde à ne pas se retrouver "face-à-face à l'inflation ce qui nécessiterait un coup de frein brutal" du côté des taux d'intérêt.

Dans un discours à New York mardi, le président de l'antenne régionale de la Fed de San Francisco John Williams s'est dit "convaincu" que l'économie américaine est sur "des bases solides", malgré le ralentissement hivernal.
"Le climat a certainement joué le rôle du méchant" cette année, a commenté M. Williams, rappelant aussi qu'au cours des quatre dernières années, la croissance du PIB au 1er trimestre a été inférieure de 2 points de pourcentage sur le reste de l'année.
M. Williams a estimé que malgré une inflation basse du fait de la faiblesse des prix de l'énergie et de l'économie à l'étranger, les perspectives économiques américaines sont "positives". Le taux de chômage est de 5,4% sur un an en avril contre 10% au pire de la récession en 2009. M. Williams évalue le taux "naturel" de chômage à 5,2%.


-PARIS- Les Bourses européennes ont toutes terminé la séance de mardi dans le rouge, alors que la situation toujours incertaine de la Grèce mais également la remontée des taux d'emprunt sur le marché obligataire inquiètent les investisseurs.

La Grèce, qui est à court d'argent, a engagé la procédure de remboursement de 750 millions d'euros dus mardi au FMI en puisant, sur proposition de la Banque de Grèce (BdG), dans un "fonds d'urgence" de l'institution dédié "aux besoins extraordinaires" mais des questions subsistent concernant les prochaines échéances.
"Le fait que les taux obligataires ont tendance à remonter inquiète les investisseurs, cela met en lumière la fragilité du marché et montre que les valorisations peuvent paraître élevées dans un contexte où l'euro, le pétrole et les taux d'intérêt remontent", selon Guillaume Garabédian, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.


-MAPUTO-Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé une croissance économique de l’ordre de 7% du Mozambique en 2015 tout en mettant en garde contre l'impact des risques posés par la baisse des prix des produits de base.


«La croissance économique du Mozambique atteindra 7 pour cent cette année et l'inflation devrait accélérer à 5,5 pour cent en fin d'année » a déclaré le FMI dans un communiqué publié à l'issue d'une visite d'une délégation de l'institution financière mardi.
Le Mozambique qui a l'une des économies les plus dynamiques de l'Afrique mais aussi l'un des pays plus pauvres du continent, attire présentement beaucoup d'investisseurs miniers comme les compagnies brésilienne Vale et anglo-australienne Rio Tinto désireux de développer certains des plus grands mines de charbon et de gaz à travers le monde.
Dans une déclaration faite le mois dernier, le gouvernement mozambicain a annoncé qu'il prévoyait une augmentation du produit intérieur brut de l'ordre de 7,5 pour cent en 2015.




affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email