Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Actualité économique internationale du mercredi 3 juin 2015

Single Post
Actualité économique internationale du mercredi 3 juin 2015

-DAKAR-Le comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a recommandé mercredi à Dakar, à l’issue de sa deuxième réunion ordinaire de l’année 2015, aux pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) de procéder à un rééquilibrage de leurs finances publiques à moyen terme.

« Le comité a noté, en examinant la situation des finances publiques de la zone, le maintien des déficits publics à des niveaux élevés, en liaison avec l'importance des investissements dans les infrastructures en cours dans la plupart des Etats », souligne M. Tiémoko Meyliet Koné gouverneur de la BCEAO, par ailleurs président du CPM. 
A ses yeux, ce rééquilibrage doit être en conformité avec les dispositions du pacte de convergence, de stabilité et de croissance adopté dans l'UEMOA en janvier 2015.
Concernant la situation économique de l'Union, le gouverneur a relevé la progression du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre 2015 à un rythme de 6,2% soutenu notamment par la vigueur du secteur tertiaire. 
A cet égard, les perspectives sont prometteuses car M. Koné projette un taux de croissance du PIB de l'UEMOA à 6,7% pour l'année 2015 contre 6,5% en 2014 à la faveur d'une bonne tenue de l'activité dans le secteur industriel et dans les services marchands.

-LONDRES- L'euro repartait en nette hausse face au dollar mercredi, porté dans le sillage des taux de rendements obligataires de la zone euro par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi tandis que le dollar souffrait de nouveaux indicateurs américains mitigés.

Vers 16H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,1275 dollar - grimpant même vers 15H05 GMT à 1,1278 dollar, un sommet en deux semaines - contre 1,1152 dollar mardi vers 21H00 GMT. L'euro valait 1,0924 dollar lundi soir.
La devise européenne progressait également face à la monnaie nippone, à 139,94 yens - atteignant même vers 15H25 GMT 140,07 yens, son niveau le plus élevé depuis mi-janvier - contre 138,39 yens mardi soir. Le dollar se stabilisait face à la devise japonaise, à 124,13 yens contre 124,09 yens la veille. Mardi en début d'échanges asiatiques, le billet vert était monté à 125,05 yens, se hissant ainsi au-dessus du seuil de 125 yens pour la première fois en 12 ans et demi.
"La conférence de presse de Mario Draghi était l'évènement fondamental le plus attendu de cette séance du mercredi 3 juin, son impact est fort sur les marchés financiers avec une Banque centrale européenne (BCE) qui s'est montrée optimiste sur les perspectives des conditions économiques générales au sein de la zone euro", commentait Vincent Ganne, analyste chez FXCM.

-PARIS- Le président français François Hollande a estimé mercredi que les jours qui viennent seront décisifs pour la Grèce, plaidant pour un compromis équilibré dans le bras de fer entre Athènes, au bord du gouffre financier, et ses créanciers internationaux.

Nous sommes conscients que les jours qui viennent sont décisifs, qu'en ce moment même il y a des discussions qui sont engagées, a déclaré M. Hollande, peu avant une réunion à Bruxelles entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Il y a un document qui a été présenté par la Commission, il y a des propositions qui sont venues de la Grèce et maintenant, nous devons aller vers le règlement (...) dans l'intérêt de tous, car nous voulons que la Grèce reste dans la zone euro, a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat français s'exprimait à l'issue d'une rencontre à l'Elysée avec le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. 

-LIBREVILLE-La cimenterie que le groupe marocain ADDOHA est en train de construire à Libreville depuis début 2014, est appelée à constituer un des fleurons du partenariat économique entre le royaume du Maroc et le Gabon.

Cette cimenterie dénommée Ciment de l'Afrique (CIMAF Gabon) aura une capacité de production de 500 000 tonnes par an, extensible à un million de tonnes. Elle créera 200 emplois directs et plus 1000 emplois indirects, pour un investissement qui s'élève à 30 millions d'euros.

Il y a deux semaines CIMAF Gabon a recruté des nombreux jeunes cadres gabonais avant de les envoyer à Marrakech pour y subir une formation d'un mois dans différents métiers, liés la production du ciment. CIMAF Gabon a racheté CIM Gabon, l'unique cimenterie du pays dont la majorité des actions appartenaient une entreprise norvégienne.

Le groupe marocain ADDOHA négocie avec les autorités gabonaises une convention pour la construction de logements sociaux. Le Gabon accuse un déficit de 200 000 logements, indique-t-on.

 -NEW YORK-La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi dans l'espoir que la Grèce échappe au défaut de paiement. Des indicateurs ont également montré montrant que l'économie américaine tend à retrouver son dynamisme après le coup d'arrêt du premier trimestre.

Le Dow Jones a pris 64,33 points, soit 0,36%, à 18'076,27 points. L'indice S&P-500, plus large, a gagné 4,47 points, soit 0,21%, à 2114,07 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 22,71 points (+0,45%) à 5099,23 points. Les créanciers de la Grèce devaient présenter dans la soirée à la Grèce un projet d'accord sur sa dette, censé mettre fin aux spéculations autour d'une sortie d'Athènes de la zone euro et éloigner le spectre d'un défaut.

-NEW YORK-Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi, abattus par l'annonce d'une production américaine toujours élevée sans que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fournisse plus d'éléments rassurants, à l'approche d'une réunion à Vienne.

Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a cédé 1,62 dollar à 59,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se repliant après avoir terminé la veille au plus haut niveau de l'année pour un contrat de référence.

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a baissé de 1,69 dollar à 63,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).
Déjà en baisse en début de journée, le marché pétrolier a ensuite creusé ses pertes, sous la pression de chiffres du gouvernement américain, qui montrent que la production des Etats-Unis a dépassé 9,5 millions de barils par jour pour la seconde semaine d'affilée, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

 -PARIS- Les taux d'emprunt des pays solides de la zone euro se sont tendus mercredi sur le marché obligataire, les investisseurs se détournant de ces dettes en raison d'avancées sur la Grèce et d'une meilleure conjoncture en zone euro.

"Le marché a dans l'idée que la conjoncture économique s'améliore en zone euro et est peut-être en train de saluer l'imminence d'un accord sur la Grèce", résume Jean-François Robin, stratégiste obligataire chez Natixis.
Ces facteurs ont poussé les investisseurs à prendre un peu plus de risques et à se détourner vers dettes les plus sûres. A 18H00, le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne a fortement progressé à 0,882% contre 0,714% mardi à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Dans la foulée, le taux de la France a grimpé à 1,172% (contre 1,024%).
De leur côté, les taux des pays du sud de la zone euro se sont tendus mais moins fortement. Le taux de l'Espagne a progressé à 2,136% (contre 2,088%), tout comme celui de l'Italie à 2,181% (contre 2,127%). En revanche, le taux de la Grèce a fortement reculé à 10,715% (contre 11,357%).

Plusieurs déclarations laissent penser qu'un accord entre la Grèce et ses créanciers est sur le point d'être conclu, afin de permettre au pays d'éviter le défaut de paiement et de rembourser près d'1,6 milliard d'euros au FMI en juin.

-LONDRES- L'euro repartait en nette hausse face au dollar mercredi, porté dans le sillage des taux de rendements obligataires de la zone euro par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi tandis que le dollar souffrait de nouveaux indicateurs américains mitigés.

Vers 16H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,1275 dollar - grimpant même vers 15H05 GMT à 1,1278 dollar, un sommet en deux semaines - contre 1,1152 dollar mardi vers 21H00 GMT. L'euro valait 1,0924 dollar lundi soir.

La devise européenne progressait également face à la monnaie nippone, à 139,94 yens - atteignant même vers 15H25 GMT 140,07 yens, son niveau le plus élevé depuis mi-janvier - contre 138,39 yens mardi soir. Le dollar se stabilisait face à la devise japonaise, à 124,13 yens contre 124,09 yens la veille. Mardi en début d'échanges asiatiques, le billet vert était monté à 125,05 yens, se hissant ainsi au-dessus du seuil de 125 yens pour la première fois en 12 ans et demi.

-WASHINGTON- Les Etats-Unis ont-ils fini de souffrir du dollar fort' Le déficit commercial américain s'est en tout cas nettement réduit en avril après avoir plombé l'économie du pays au début de l'année.

Une telle décrue n'avait pas été vue depuis plus de six ans. En un mois, le solde chroniquement déficitaire des échanges des Etats-Unis avec le reste du monde s'est établi à 40,9 milliards de dollars, fondant de près d'un cinquième par rapport à mars, selon les données publiées mercredi par le département du Commerce.

Bravant la force du billet vert, les exportations américaines de biens et de services ont repris des couleurs en avril en gagnant 1,0% en un mois après avoir encaissé un recul record en mars.
Les industriels américains ont notamment réussi à vendre à l'étranger beaucoup plus d'avions civils (+20%) et, dans une moindre mesure, plus de voitures (+1,6%) et d'ordinateurs, selon les données officielles.

Dans le même temps, les importations ont nettement reculé par rapport à mars (-3,3%), les consommateurs américains freinant leur appétit pour les téléphones portables ou les produits textiles fabriqués à l'étranger.

Cette embellie tombe à point nommé aux Etats-Unis. Au mois de mars, le déficit commercial avait atteint un pic sans précédent depuis près de sept ans, donnant des sueurs froides aux industriels américains pénalisés par la flambée du dollar qui rend leurs produits moins compétitifs et amputent leurs marges.


affaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Dard

    En Juin, 2015 (22:18 PM)
    Faites gaffe deh! Thione n'est pas encore parti et Aîda Ndiongue est libre....Ki dakoye Loukhouss....ki dakoye keuf!!!
    Top Banner
  2. Auteur

    Ma

    En Juin, 2015 (22:43 PM)
    xaliss bi liss na te neekh ci xol. Bon, yalnaci am te mou lew nakh ma meunko enjoy :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Tart

    En Juin, 2015 (06:34 AM)
    Xaliss...ibiliss

    Thione...thiono
    {comment_ads}
    Auteur

    Zaa

    En Juin, 2015 (07:08 AM)
    N'deyssane, j'ai longtemps travailler dans une société de comptage de billets de banque...pour le compte de la Banque de France....

    Mais vraiment fofou ngaye kham Faux billets vrai Akheu leu... Par exemple si un magasin Franpix, ED, leader price, momonprix etc...amène son versement, nous vérifions l'exactitude de la somme qui est dans l'eveloppe et celle mentionnée dessus....Si par malchance, il y a des faux billets, eh bien cela sera défalquée sur sa paie du fin mois....Imaginez une caissière qui touche à peine 950 euros, on lui enlève 50 à 100 euros......Alors pas de pitié pour les faussaires...
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (07:17 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (08:02 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email