Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Aly Ngouille Ndiaye annonce un accord avec Nouakchott pour l’achat d’électricité à partir de 2015

Single Post
Aly Ngouille Ndiaye annonce un accord avec Nouakchott pour l’achat d’électricité à partir de 2015

Le gouvernement sénégalais a signé avec les autorités mauritaniennes pour l’achat, à partir de 2015, entre 80 et 100 mégawatts pour une bonne fourniture d’électricité, a révélé le ministre de l’Energie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, dans le nouveau magazine Gouvernance, paru lundi à Dakar.

 

''Nous avons déjà signé un protocole d’accord avec la partie mauritanienne pour qu’au début de l’an 2015, on puisse, sur la base de la ligne OMVS (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal), acheter entre 80 et 100 mégawatts sur la base d’une centrale que la partie mauritanienne est en train de réaliser’’, a-t-il notamment dit.

 

 

Selon lui, ''les autorités sénégalaises ont exprimé une première alternative et que les mauritaniens ont donné un accord ‘’ à savoir pouvoir acheter du gaz naturel, l’acheminer au Sénégal et réaliser une centrale dans le nord du Sénégal’’.

 

‘’ La deuxième c’est de produire de l’électricité avec du gaz acheté en Mauritanie. La troisième alternative, c’est l’extension de la centrale sur laquelle la partie mauritanienne a pratiquement mis en place le projet’’, a souligné Aly Ngouille Ndiaye.

 

Il a par ailleurs indiqué que cette alternative nécessitera qu’on mette une nouvelle ligne de transport.

 

''Les 100 mégawatts, c’est déjà un objectif et nous envisageons de produire au Sénégal autour de 250 mégawatts dans le nord du pays, si on achète le gaz mauritanien. Si cette option n’est pas retenue, c’est la même quantité qui sera produite chez notre voisin du nord pour être acheminée au Sénégal’’, a ajouté le ministre de l’Energie et des Mines.

 

Gouvernance a consacré un dossier au secteur de l’énergie, comprenant notamment une interview du ministre sénégalais de l’Energie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, qui y développe la politique énergétique et minière du gouvernement, en place depuis avril dernier. 

 


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Sene

    En Octobre, 2012 (05:57 AM)
    encore du wade
  2. Auteur

    11

    En Octobre, 2012 (09:32 AM)
    on ne peut rien faire avec les nars vous allez voir le minimum des couac ils coupent tout vaut mieux exploiter le peu de gaz qu'on a il est quasiment impossible de commercer avec un pays qui fait l'objet d'une instabilité politique émaillé par des poutch militaires gouverner c'est prévoir
    Auteur

    Gueye Ndioro

    En Octobre, 2012 (13:03 PM)
    Incroyable mai vrai! Le Sénégal dépendre de la Mauritanie pour comber son déficit énérgétique! jusqu'ou ira l'abarration de nos hommes politiques? Comment peut-on dépendre d'un pays qui , hiers était prêt à nous attaquer et qui change d'attitude comme le caméléon change de couleure. Si on réveillait Senghor ou Mamadou Dia ils tomberaient à la renverse. Oh Sénégal ou va -tu?
    Auteur

    Bag

    En Octobre, 2012 (22:08 PM)
    bonjour, je suis moi même mauritanien et si j’étais a la place de votre gouvernement je ne signerais jamais cet accord...
    Auteur

    Lepay Baah

    En Octobre, 2012 (18:43 PM)
    Le gouvernement du senegal cherche depuis son installation  des voies et moyens  pour trouver des solutions aux difficultés énergétiques. Le ministère de l'énergie fait tout son possible pour’assurer la qualité de la fourniture d’électricité tout en limitant les subventions qui pèsent lourd sur les finances publiques et entravent le financement d’autres actions prioritaires.



      une accélération de la réhabilitation des centrales est entrain d'être  faite, de même que l’installation de capacités intermédiaires de 200 mégawatts, afin de renforcer les 536 mégawatts de la Senelec. 



    Actuellement , l'accent est mis sur la diversification des sources et une politique de mix énergétique associant, d’une part les énergies traditionnelles telles que le charbon, les hydrocarbures gazeux et liquides, l’énergie hydraulique et d’autre part, les énergies renouvelables, notamment le solaire, l’éolienne et la biomasse. 



    Sachez que , comme l'a si bien dit le Premier Ministre et confirmer par le ministre de l'énergie Aly Ngouille Ndiaye , le renforcement de la coopération énergétique sous-régionale  permettra au Sénégal d'ici 2 ou 3 ans de bénéficier de la mise en service des centrales hydroélectriques réalisées dans le cadre de l’Omvs. 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email