Mercredi 12 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Crise de la Covid-19 : Amadou Hott plaide pour «une mobilisation massive» de ressources additionnelles

Single Post
Crise de la Covid-19 : Amadou Hott plaide pour «une mobilisation massive» de ressources additionnelles
Ce mercredi 8 juillet, le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a participé à une conférence ministérielle virtuelle de haut niveau, organisée par le Forum de Paris et la présidence saoudienne du G20 sur le thème: «Surmonter la crise liée à la Covid-19 – Rétablir des flux de capitaux soutenables et des niveaux de financement adaptés pour le développement», rapporte un communiqué parvenu à Seneweb.

Le ministre a participé à la session intitulée «Un financement durable pour le développement de l’Afrique», modérée par M. Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, des Finances et de la relance. Il a partagé ce panel avec M. Tidjane Thiam, envoyé spécial de l’Union africaine, Mme Nadia Calvino, Premier ministre adjoint d’Espagne, Mme Zou Jiayi, Vice-ministre des Finances de Chine, M. Paolo Gentiloni, Commissaire pour l’e?conomie de la Commission europe?enne, et M. Berat Albayrak, ministre du Tre?sor et des Finances de la Turquie.

Le texte signale que les discussions ont porté sur l’initiative de moratoire sur la dette bilatérale officielle du G20, sur la soutenabilité de la dette des pays en voie de développement, et sur un soutien du FMI et d’autres institutions financières internationales à l’Afrique. Et Amadou Hott, dans son intervention, a notamment plaidé en faveur d’une mobilisation massive de ressources additionnelles à hauteur de 300 Mds de dollars pour l’Afrique pour les trois prochaines années afin d’accélérer son développement.

«L’urgence d’une mobilisation accrue de ressources» au profit de l’Afrique

En outre, le ministre de l’Économie sénégalais a indiqué que le FMI pourrait mobiliser les 150 Mds de dollars, notamment à travers une allocation générale de droits de tirage spéciaux (DTS) en faveur des pays africains, comme le FMI avait déjà eu à le faire, lors de la crise financière de 2008 pour les pays avancés et émergents. Le reste pourrait être mobilisé auprès des autres partenaires au développement et permettrait de soutenir la relance des économies africaines. Cette proposition a été également soutenue par Mme Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique, et Tidjane Thiam, envoyé spécial pour l’Union africaine.

Certains pays du G20 et des institutions financières internationales comme le FMI ont aussi insisté sur l’urgence d’une mobilisation accrue de ressources au profit de l’Afrique et d’un soutien ciblé aux PME africaines.

La conférence a réuni environ 35 pays, et a vu la participation des ministres en charge des finances, de la coopération internationale et gouverneurs des banques centrales de pays membres et non-membres du G20, les dirigeants d’institutions financières internationales et d’institutions financières privées ainsi que des représentants de Think tanks clés et du monde universitaire. Et les résultats de la conférence alimenteront la réflexion collective internationale en cours et en particulier la réunion du 18 juillet 2020 des ministres des finances et gouverneurs de banques centrales des pays membres du G20, précise le communiqué.

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Awa

    En Juillet, 2020 (12:10 PM)
    Futur Président
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (16:06 PM)
      il n'a pas l'étoffe déjà avec les 1000 milliards dépensés que l'on peut quantifier ainsi: 1000 familles chacune 1000 000 cfa dans 1000 quartiers et villages au sénégal et ce monsieur demande encore plus sans publier la liste de répartition de ce qu'on a fait du premier budget. "dit moi ce que tu fréquentes je te dirais qui tu es". on ne peut pas dire que l'acceptation ou la tolérance de la corruption dans son sphère de travail ne compromet pas notre intégrité donc dans ce gouvernement où la corruption est utilisée comme une mode de gestion vouloir singulariser quelqu'un est peine perdue, ils sont tous pareils des gens dont il faut se débarrasser le plus vite possible
  2. Auteur

    Nkhson

    En Juillet, 2020 (12:29 PM)
    Arrêtez, de tromper et d'entretenir de faux espoirs aux sénégalais, le plus urgent c'est de réajuster les dépenses de l'état. La conjoncture mondiale actuelle exige à Macky de distinguer dans ses dépenses, ce qui relève des urgences et des priorités et de ce qui est prestigieux. Autrement, il doit réduire drastiquement le train de vie de l'état, comprimer de fait son gouvernement, réduire les dépenses de fonctionnement des ministères et autres services apparentés de l'état. Ils doit par ailleurs se débarrasser de bons nombres de ses conseillers personnels, supprimer tout simplement les institutions telles que le CESE et le HCCT, et surtout avant tout renoncer à ses fonds politiques. Bref, il doit compter dans son attelage des gens assez doués pour évaluer avec exactitude, la manne qu'un tel ajustement pourrait induire en terme économique. Il s'agira pour l'état de procéder à un budget d'austérité qui verra la réduction des dépenses de l'état occasionnée par une situation de crise qui sera ressentie mondialement. Il me semble dès lors opportun que le Président prenne déjà les devants, en vue d'anticiper sur cette future crise dont les experts n'arrivent pas à prédire justement les conséquences néfastes, surtout pour nos pays à faibles économies. Rien ne sera comme avant, il faudra que notre cher Président et sa famille politique le comprennent. Ils devront alors se départir de cette attitude, tendant à mettre le parti et ses intérêts au dessus de toute autre considération. L'urgence c'est de travailler sérieusement, pour relever le pays et le mettre effectivement sur les rampes d'une réelle émergence profitable pour tous.



    • Auteur

      Ioa

      En Juillet, 2020 (13:37 PM)
      saway ni ngay wakhe deug mo meti. tu as totally raison!!!. c'est clair limpide et irrefutable. pourtant comme disent les americains "it is not rocket science" mais au senegal on aime faire le contraire du bon sens
    Auteur

    Dakarois

    En Juillet, 2020 (13:15 PM)
    Quelle sur médiatisation de cette homme .

    On dirait qu’il a un agenda caché.

    Il est tout le temps dans les médias.

    Vas travailler et tes résultats parleront d eu x mêmes .

    Toujours rek dans les médias.

    Makhala personne ne te connaissait,.... raison de cette culte à la personne elle même .
    • Auteur

      Makhou Pobar

      En Juillet, 2020 (14:59 PM)
      franchement ton commentaire est nul. hott est l'un des rares competent de ce gouvernement de minables. partout dans le monde ceux qui ont en charge la marche de l'economie communiquent (fed president aux usa, secretaire aux tresors us, ecb president, gov boc au canada et j'en passe). l'economie au 21 siecle ce n'est pas se renfermer dans son bureau et concocter des plans fouareux le volet communication est tres important pour rassurer les agents economiques etc. à te lire on sent nettement que tu es tres limité. retourne à tes seances de danse rimbakh pakh pakh ton domaine de predilection.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (13:45 PM)
    Un bon ministre préoccupé par l économie du pays contrairement à ceux qui sont à l aisé sur le plan des invectives politiques et ne font aucun résultat. C est la temperatura du fraco ivoirien Thiam convoité même par la France. Sachons faire une utilisation judicieuse des cadres d origine africaines et élites des grandes écoles.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (14:28 PM)
    Combien vous reprenez le kilo de gazelle?



    Vas y larbin vire mon post.
    Auteur

    Stop

    En Juillet, 2020 (16:22 PM)
    Arrêtez de propulser des hommes à tout va.

    Prenons le temps de bien scruter leur parcours et bien connaître les valeurs qu’ils incarnent.

    Il faut apprendre des erreurs du passé.



    Auteur

    Le Pan Africain

    En Juillet, 2020 (17:36 PM)
    Même si et je dis bien si vous trouvez qu' il est homosexuel, en quoi cela nous regarde.? Savons nous ce que chacun de nous fait dans sa vie privée ? . Nous black people, surtout ceux qui sont dans les pays considérés comme "en voie de développement" , nous devons arrêter de nous couper mutulement l 'herbe soys les pays. Dans ces situations graves ou les compétences sont appréciées et doivent être Valorisées, tu nous parle de l homosexualité de quelques un qui a la lourde charge de définir les stratégies qui peuvent sauver notre économie et permettre à ces milliers de jeunes de rester au au pays en trouvant de l emploi !!!! Personnellement, je ne le connais pas, mais, ces sorties médiatiques sont remplies de sens. Accompagnez le a formaliser l informel; accompagnez le a trouver des financements alternatifs a notre économie. Qu'elle Diable vous anime, a vouloir coûte que coûte nihiliser les compétences de nos concitoyens, dont le seul tort, est d être parmi les décideurs ? Le covid doit vous enseigner que seul Dieu décidé du sort des individus et des nations. J'espère que Le Bon Dieu vous aidera à surmonter cette maladie qui se nomme Jalousie ou Méchanceté.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email