Lundi 25 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Enfin une baisse des prix des produits agricoles de base ?

Single Post
Enfin une baisse des prix des produits agricoles de base ?

La récente période de prix élevés des produits agricoles de base touche probablement à sa fin, estiment l’Organisation de coopération et de développement (OCDE) et le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans la dernière édition de leurs Perspectives à dix ans.

Les deux organisations recommandent toutefois la vigilance, expliquant que ‘’la probabilité d’une forte fluctuation des prix reste importante’’.

Les Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2016-2025, publiées ce lundi, prévoient que ‘’les prix corrigés de l’inflation des produits agricoles de base demeureront relativement stables au cours de la décennie qui vient’’.

Elles estiment que les prix des produits animaux devraient connaître une augmentation ‘’par rapport à ceux des produits végétaux’’.Le document cite la hausse des revenus, notamment dans les économies émergentes, comme un facteur de nature à favoriser une hausse sensible de la demande de viande et de produits halieutiques et aquacoles.

‘’Cela entraînera un accroissement de la demande d’aliments pour animaux, en particulier de céréales secondaires et de tourteaux protéiques, dont le prix montera comparativement à celui des produits destinés à la consommation humaine, comme le blé et le riz’’, prédisent encore les Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO.

Elles se montrent rassurantes quant à la capacité à faire face à la demande.

’’Globalement, le surcroît de demande d’aliments pour nourrir une population plus nombreuse et plus aisée devrait être satisfait en majeure partie grâce à des gains de productivité. Il est ainsi prévu que l’amélioration des rendements imputable à la productivité représente environ 80% de la hausse de la production végétale’’, souligne le document.

‘’Dans un scénario de statu quo, où la productivité agricole progresserait au rythme tendanciel actuel et où aucune action majeure ne serait entreprise pour réduire la faim, la croissance projetée des disponibilités alimentaires ferait passer le nombre de personnes sous alimentées dans le monde de près de 800 millions aujourd’hui à moins de 650 millions en 2025’’, ajoute-t-il.

Le rapport prévoit que le taux de sous alimentation en Afrique subsaharienne pourrait reculer de 23% à 19%. Toutefois, du fait d’une croissance démographique rapide, ‘’la région représenterait une proportion plus grande de la population souffrant de la faim dans le monde’’.

‘’Cela signifie que sans des actions décisives pour sortir du scénario où rien n’est fait pour changer le cours des choses, la faim ne sera pas éradiquée d’ici 2030 - l’objectif mondial adopté récemment par la communauté internationale. Il faut faire davantage.’’

ASG/OID



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email