Jeudi 13 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Franc Cfa: Bassirou Diomaye Faye a-t-il revu ses plans ?

Single Post
Franc Cfa: Bassirou Diomaye Faye a-t-il revu ses plans ?
Dans sa feuille de route imprimée sous le sceau idéologique du « pragmatisme politique » pour asseoir les termes du « patriotisme ouvert » mais aussi « souverainiste », le parti Pastef a inscrit la question relative à la sortie du franc Cfa, parmi les points saillants de son « Projet ». En janvier 2023 déjà, Ousmane Sonko, farouche opposant au régime d’alors, avait annoncé les couleurs en ces termes : « Nous devons de manière autonome nous approprier notre monnaie, avoir nos propres institutions, la garantir par nous-mêmes ». 

Ça paraît alors logique si le président Bassirou Diomaye Faye a affirmé, lors de la campagne électorale, sa préférence pour une réforme monétaire qui permettrait au Sénégal d'intégrer une monnaie unique pour l'ensemble des pays de la Cedeao ou de battre sa propre monnaie si les conditions ne sont pas réunies.

Mieux, le chef de l’Etat, qui partage avec son actuel Premier ministre les mêmes aspirations et visions souverainistes, prône une rupture totale avec le système actuel. « Il n’y a pas de véritable souveraineté s’il n’y a pas de souveraineté monétaire », disait-il lors d’une conférence de presse au lendemain de leur sortie de prison.

« Le franc CFA tel qu’il est conçu entrave le développement économique de la région et il est nécessaire d’envisager d’autres options. Nous essaierons d’abord de mettre en œuvre une réforme monétaire au niveau sous-régional. Si nous n’arrivons pas à impulser les réformes au niveau communautaire, alors nous prendrons la responsabilité de doter le Sénégal de sa propre monnaie », a ainsi appuyé M. Sonko, le même jour.

La position de Pastef semblait donc claire sur cette « monnaie coloniale », même si quelques précisions ont été émises, quelques jours plus tard, après que cette sortie a suscité une vive polémique au Sénégal. Dans un entretien avec le journal « Le Monde », en pleine campagne, Faye clarifie que pour sortir du franc CFA, « l’idéal serait de le faire dans le cadre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avec l’Eco », le projet de monnaie unique ouest-africaine qui tarde à aboutir. « Nous pourrions avoir soit une monnaie nationale arrimée à une monnaie communautaire, soit une monnaie commune », explique-t-il. Et si le projet n’aboutit pas, « nous devrons envisager de prendre seuls notre souveraineté ».

Dès son installation, le nouveau chef d’État a réaffirmé son engagement de marquer la fin de « l’ère post-coloniale », souhaitant retrouver une souveraineté nationale, qu’il considère comme affaiblie par des ingérences étrangères.

C'est pourquoi à l'annonce de la visite d’amitié du chef de l’Etat à Abidjan, des langues commençaient à délier. Certains souverainistes espéraient voir un petit coin du voile levé autour de cette question avec le président ivoirien, qui incarne un pan important de l’histoire actuelle de l’intégration dans l’espace ouest-africain.   

Mais le sujet, complexe sur le plan technique, selon des économistes, n’a finalement pas été évoqué avec Alassane Ouattara, selon le communiqué conjoint. Le président Faye a seulement évoqué « des réformes nécessaires » à entreprendre au sein « des espaces régionaux que nous partageons », comprenant l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

L'autre fait qui pourrait justifier que les nouvelles autorités ont décidé finalement d'y aller avec prudence, c'est la nomination d’Ahmadou Al Aminou Lô, au secrétariat du gouvernement. Cet ancien haut cadre de la Bceao est connu pour ses positions tranchées sur le Franc Cfa, monnaie qu’il a toujours défendue. « Le franc Cfa est une monnaie stable qui répond à toutes les fonctions de la monnaie, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de monnaies vers lesquelles on nous pousse (…) Une monnaie avec un équilibre externe solide contrairement à ce que les gens disent. Le franc Cfa n’est pas surévalué. La parité fixe est un danger quand vous êtes surévalués », avait-il déclaré, dans l’émission Jury du Dimanche sur la Rfm.

« Ceux qui disent que c’est un billet colonial, les nouveaux billets de 10 000 F Cfa contiennent deux signatures comme tous les billets : la signature du gouverneur de la Bceao et la signature du président des conseils des ministres. Le président du Conseil des ministres de l’union est actuellement le ministre de l'Économie et des Finances du Sénégal, Monsieur Amadou Bâ. C’est le ministre Amadou Bâ qui a signé ces billets », avait-il encore dit.

Cette logique de prudence est encore beaucoup plus visible si l’on sait que, de l’autre côté, le département de l’économie sénégalaise à un fervent partisan d’une réforme du franc CFA à l’occurrence, le Dr Abdourahmane Sarr.

« La critique du franc CFA est aussi ancienne que le franc CFA. La chose la plus naturelle pour un pays indépendant et pour un ensemble de pays indépendants, c’est bien qu’ils aient tous les éléments de leur souveraineté, y compris la monnaie », écrivait Martial Ze Belinga, économiste et sociologue, auteur de « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire - A qui profite le franc CFA?? »

« Il est plus facile de parler de rupture que d’en être l’artisan. Il faudra examiner, secteur par secteur, ce qui changera effectivement », considère, pour sa part, Moubarack Lô, patron du Bureau de prospective économique du Sénégal.

Alors le tandem Diomaye-Sonko est-il toujours dans la logique de se débarrasser de cette devise ?

Rappelons, en tout cas, que pour l'option communautaire, un premier pas avait été franchi en 2019 avec la disparition annoncée du franc CFA dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

« Je suis heureux d’annoncer qu’en accord avec les autres chefs d’Etat de l’Uemoa, nous avons décidé de faire une réforme du franc CFA », déclarait le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara. « L'Eco, cette monnaie verra le jour en 2020 », précisait Emmanuel Macron, son homologue français. Mais cinq ans plus tard, l’implantation de cette monnaie est au point mort. La cause ? Ces derniers accusent principalement la crise de la Covid-19 !




34 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (10:34 AM)
    Un discours au moins raisonnable.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (10:49 AM)
      Jusqu'à la fin de son mandat, le Sénégal restera dans le franc CFA. On ne change pas une monnaie par des discours.
      Le Sénégal ne se limite pas a l'inspection des impôts.
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Karim-usa

      En Mai, 2024 (11:17 AM)
      Si on ne change pas de monnaie, Karim-USA, ex Karim$ vous promet de faire campagne contre un deuxième mandat ! Tous les pays arabes ont leur propre monnaie, parce qu'ils ne sont esclaves de personne et ne comptent que sur le bon Dieu ! Seuls les Africains utilisent encore une monnaie coloniale fabriquée dans un zutre pays ! C'est la peur qui crée l'esclavage. Peur de perdre, peur de se battre, peur d'étudier, peur de travailler, peur du risque ! Avec la peur, on ne va nulle part, on reste esclave ! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:41 PM)
      Ce qui est sûr à 100% c'est qu'une monnaie Cedeao avec le Nigeria, qui exigera fatalement de la gérer puisqu'elle est de loin la 1ere économie de la zone, sera pire que l'explosion d'un avion en plein vol. Ils feront jouer la planche à billets à fond pour venir racheter tout ce qui se vend dans notre pays. Et cette monnaie finira par être pire qu'une monnaie de singe. Pitié pas ça!!!
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (13:47 PM)
      Il y'a un abus de pouvoir à la mairie de Malicounda il faut surveiller les activités du président domanial 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:21 PM)
      Il faut quitter le Franc CFA pour adopter l'éco.
      Maintenant le problème s'appelle le Nigeria. Le Nigeria n'en veut pas il faut le dire. Le Nigeria sera une puissance à lui seul. Le Nigeria est déjà une Fédération, c'est déjà un état fédéral. 
      En plus Ouattara est justement allé trop vite et s'est fait recadrer. Il voulait autonomiser complètement le Franc CFA (le seul point sur lequel il a réussi), cesser le taux fixe avec l'euro pour un taux de change correspondant à nos échanges respectifs avec l'ensemble des pays du monde, et renommer la monnaie en éco. En résumé il voulait faire adopter l'éco à UEMOA avant le reste de la Cédéao car ça tardait trop. Résultat : Une levée de boucliers de la part des pays hors UEMOA et en premier lieu le Nigeria. Par la suite il y a effectivement eu le COVID-19 mais surtout les coups d'état chez nos voisins qui empêchent de trouver un consensus.
      Pourtant Ouattara avait entièrement raison. Je pense qu'il faut faire une Fédération d'Afrique de l'Ouest à l'ouest du Nigeria dans un premier temps. Sans le Nigeria dans un premier temps. Commencer par réformer radicalement le franc CFA pour le transformer en éco (ou un autre nom temporairement pour faire plaisir au Nigeria, on s'en fout du nom) et faire adhérer la Guinée, le Sierra Leone, le Ghana, la Gambie et le Libéria à l'UEMOA réformé. Reste le problème des boulets de l'AES... Mais on peut leur laisser le Franc CFA s'ils ne veulent pas de la nouvelle monnaie et faire gérer 2 monnaies différentes par la BCEAO. La Banque de France le fait bien avec l'Euro et le Franc Pacifique. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (19:06 PM)
      KArim USA ou Karim RUssie ? 
      Et si Bassirou avait l'inteligence du pragmatisme ? 
    {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (10:36 AM)
    Pas de nouvelle monnaie tant que la corruption ne sera pas éradiquée à 100% sinon bonjour la monnaie de singe 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:25 PM)
      C'est pour ça qu'il faut absolument une monnaie commune et en aucun cas une monnaie nationale. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:38 AM)
    On veut notre propre monnaie, pas ECO
    {comment_ads}
    Auteur

    Narcos

    En Mai, 2024 (10:38 AM)
    Super ne parlez pas de politique,  de lutte, ou de football, que de l'opportunité de sortir ou pas du franc CFA
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:39 AM)
    Diomaye risque de se dédire sur tous ses engagements de campagne qui ont poussé les gens à voter pour lui. Il a apparemment peur de la pression des lobbies. Qu'il sache que ces lobbies ne l'ont pas élu et s'il trahi le peuple il va passer des années très durs d'ici la fin de son mandat. 

    A peine il a commencé à arrêter les constructions sur la corniche et les délinquants fonciers comme Madiambal et consort ont fait des sorties dans les médias,  Diomaye a mis la pédale douce et a même enclenché la marche arrière. 

    Il a nommé des directions pour des sociétés et agences nationales,  plus de deux semaines maintenant,  ils ne peuvent pas encore prendre fonction. 

    Certains opposants l'ont attaqué sur les nominations sous prétexte que ya pas appel d'offre ou dépôt de candidature, il semble abandonné les nominations car hier en conseil des ministres,  aucune nomination n'est annoncée. 

    Il faut avoir le courage de ses idées tant qu'elles sont conformes à la lois, et  à l'intérêt des populations .
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (10:52 AM)
      Les constructions sont toujours arrete...Madiambal est un gros menteur. Diomaye deroule comme prevu... Certain DG feront des appel de candidures pas tous.
      Diomaye va faire ses nominations selon son plan, pas votre.
      Continuer de critiquer... Les 54% qui ont vote pour Diomaye sont content de ce qui se passe... 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:49 AM)
    l faut lire le Project. La monnaie est un project de longue duree... Il faut d'abord unir la CEDEAO puis essayer d'avoir une monnaie commune... Si ca ne marche pas, on develope le Senegal avant d'avoir notre propre monnaie.

    Le Project n'a JAMAIS dit que la monnaie vient pendant le premier mandat... C'est un project de longue duree donc soyez patient...

    LAverite est que tous ceux qui critiquent sont des opposants de Pastef... Les 54% qui ont vote pour Diomaye n'ont aucun probleme et tres content de ce qui se passe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Pms

    En Mai, 2024 (11:01 AM)
    Vouloir une monnaie communautaire dans ces conditions de déséquilibres économique et politique, c'est jouer avec la vie des gens. Que les souverainistes aillent chercher  le jeu de Monopoly s'ils veulent se rappeler aux bons souvenirs de leur enfance. Quant à vouloir nous mettre leur monnaie de singe et thésauriser en devises étrangères, ça relève d'un crime pire qu'un enrichissement illicite. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (11:30 AM)
      Vous voyez le danger partout et c'est cette peur qui vous empêche d'avancer.  La plupart des pays du monde entier ont leur propre monnaie y compris la Gambie et la Mauritanie voisines. Si vous avez peur d'avoir votre propre monnaie,  c'est que vous êtes bons pour rester esclaves à vie.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:27 PM)
      Il faut une monnaie commune autonome comme l'euro en Europe et en aucun cas une monnaie nationale. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:17 AM)
    Il n'y a jamais de plan ...

    Le populisme est un art bien maîtrisé par les pastefiens 

    🤠
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:19 AM)
    porozet...prozé ?
    Top Banner
    Auteur

    Patriote

    En Mai, 2024 (11:33 AM)
    Ceux qui n'ont jamais allé au delà des frontières du Sénégal peuvent critiquer le cfa et vouloir le changer un monnaie de singe 🐵. 

    Faites la demande aux Mauritaniens ou aux Gambiens, c'est pour rien qu'ils s'arrachent le cfa à la première vue. Posez vous la question à savoir pourquoi ils nous envient. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ablaye Diop

    En Mai, 2024 (11:44 AM)
    Très bon texte. Le sujet est intéressant. 

    Il faut qu'on sorte du F cfa
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:43 PM)
      Il faut dire comment et quelles seront les conséquences. Je rappelle que nos principaux partenaires sont dans l'uemoa.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    En Mai, 2024 (11:45 AM)
    Le plus marrant dans les délires de certains c qu'ils ne sont pas conséquents avec eux-mêmes.  Quelle couleur à colonisé les noirs? La couleur blanche. Alors qu'elle est la différence entre le blanc de Russie,de France ou d Amérique ? Plus paradoxale  ,tous c gens qui crient la plus part d entre sont entrain de nettoyer les toilettes des toubabs. D'autres qui parlent d'autonomie ne savent même coudre un pantalon déchiré 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (11:56 AM)
      Diomay trouve sympathie auprès des gens.  Par contre, c'est son âme damnée, sonko, qui ne trouvera plus jamais de suicidaires pour ses objectifs. 
      Jamais plus !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouf

    En Mai, 2024 (12:06 PM)
     

    On ne peut pas tout faire en cinq ans ! Donc les priorités pour moi :

     

    - Lors du premier mandat de cinq ans

     

    1/ Faire tout le nécessaire pour capter toute la manne financière avec un gestion transparence et rigoureuse à tous les niveaux en luttant drastiquement contre la corruption, la fraude, les détournements (impôt, domaine, douane, port, agence, direction, emplois fictifs, distribution semence, engrais  ... etc). 

     

    2/ Arrêter tous les criminels financiers, fonciers et de sang des hommes et femmes impliquées de l'ex-régime. Les juger ! Recupérer tout l'argent et le foncier volés ! Les condamnés tous à des travaux forcés, travaux publics d'intérêt général.

     

    3/ Réintégre toutes les victimes civils et fds radiés injustement. Indemniser toutes les victimes en plus d'un accompagnement social et spycologiques pour certains (aveugle, amputés .. etc). Débaptiser toutes les rues, monuments ou boulevards et autres donnés à au nom de macky ou à sa famille. Eriger un monument des martyrs dédiés à tous ceux qui sont tombés sous les balles de macky sall. Comme l'ont fait le Mali, le Burkina et le Niger, de négocier le départ des bases française avant fin 2026. 

     

    4/ Travailler progressivement sur les bases d'une industrialisation de notre économie pour la transformation ultérieure et intégrale de certaines matières premières comme l'arachide en huile, le riz en produit fini, les fruits en jus de fruits ... etc. Cette coopération d'industrialisation avec toute puissance succeptible de nous y aider (Corée, Brésil, Afrique du Sud, Inde, ... etc). Cibler sur ce premier mandat une auto suffusance en riz, huile et poissons (suspension des accords de pêches pour un temps). 

     

    Si le gouverment de Diomaye pose ses premiers actes dans son premier mandat quelqu'en soit la situaton, il aura probablement un second mandat. 

     

    - Lors du second mandat :

     

    Industrialiser le pays ! Stabiliser l'économie, l'agriculture, le pêche et l'élevage ! Lancer les négociations avec la France pour la mise en place d'une monnaie nationale. S'inspirer des méthodes et stratégie du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie qui ont tous su négocier avec la France dans un plan bien élaboré jusqu'à l'obtention d'une banque centrale et d'une monnaie nationale. 

     

    Voilà je donne mon humble avis de citoyen ordinaire. Si Diomaye et Sonko veulent réussir, il faut d'une part qu'ils corrigent les injustices de l'ancien régime, il faut qu'ils imposent à l'administration fiscale, à sa famille politique et autres une gestion transparentes et rigoureuses des ressources publiques, il faut qu'il élabore un plan à moyen et long termes avec la France qui n'est pas pour moi un ennemi mais plutôt un partenaire pour rééquilibrer nos échanges et pour organiser le départ de leurs troupes et la sortie du FCFA.

     
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (12:32 PM)
    "Quand vous venez à Dakar vous quittez chez vous et vous venez chez vous ": un président qui s'exprime comme ça, vous vous attendez à quoi de sa part ?

    Ces gens là n'ont même pas le niveau pour diriger un quartier et vous leur confiez notre pays. Ce sera 5 ans de galère avant qu'on ne les dégage. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:25 PM)
      Ça signifie que le Sénégal est le pays de la étrange oú tous les africains se sentent chez eux. Pour avoir voyagé un peu partout en Afrique, je peux vous dire que le Sénégal est le seul pays où l'union africaine est une réalité. Partout ailleurs en Afrique, vous marchez sur les œufs lorsque vous êtes étranger. Et puis être dirigé par des "nullards" c'est mieux que d'être dirigé par des voleurs et des assassins qui ont été vomis par leur population. Un parti au pouvoir battu au 1er tour d'une élection présidentielle, c'est une première mondiale.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (12:51 PM)
    Dans son allocution  Ouattara à été clair, il y a des milliers d'ivoiriens au Sénégal notamment à la BCEAO. En clair, le Sénégal profite du siège de la banque, ces employés et la banque injectent par leur consommation des liquidités importantes dans l'économie sénégalaise. En tout cas, il faut bien peser tous les pours et les contres.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:10 PM)
    On a meme pas d economie et on veut avoir notre propre monaie il faut faire les choses ensemble avec la cote d ivoire le mali le nigeria ...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:20 PM)
    Depuis les accords de coopération monetaire de 2019 le compte d'opérations a été fermé et les réserves ont été rapatriées à la BCEAO. La France n'a plus de représentants dans les instances de décision de la BCEAO. La politique monétaire est pleinement exercée par la BCEAO.
    Top Banner
    Auteur

    Honorable

    En Mai, 2024 (13:23 PM)
    BOUGAZELLI..........à l'imprimante !!.................................un authentique 221
    {comment_ads}
    Auteur

    Observateur

    En Mai, 2024 (13:35 PM)
    La monnaie c'est la garantie , plus la garantie est bonne , plus la monnaie est bonne  !!!

    Y'a rien de mieux que de garantir la monnaie avec de l'or  !!!

    Chaque  pays membres UEMOA /CEDEAO cotisera un quota de participation , exemple +/-150 Tonnes d'or (selon sa taille démographique du pays) et une cotisation annuelle de +/- 50 Tonnes par an pour consolider la monnaie  !!,

    Notons bien exemple  : 1 Tonne d'or égal (33 Millards prix du marché actuel ) X 150 Tonnes =4950 Millards X 15 pays UEMOA = 74. 250 Millards  rien pour le quota de participation. .

    50 Tonnes annuelle x 15 pays = 75 Tonnes  annuelle ×33 Millards = 24.750 Millards 

    NB: chaque pays doit avoir une minerais d'or en exploitation ou une autre mineraie  equivalente
    {comment_ads}
    Auteur

    Vwrite

    En Mai, 2024 (13:35 PM)
    Ces pays ont leur propre monnaie certe qu'en est il de leur stabilite des guerres sous regionales interminables. L'utilite d'une mon aie commune c d'abord en terme securitaire. Les pays qui partagent une monnaie commune ne se battent pas C'est un message au soit disant grand economiste ..le jour ou le senegal aura sa propre monnaie des conflits .en afrique de l'ouest apparaitront...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:52 PM)
    La priorité doit être la réduction des denrées de première nécessité ensuite corriger les.Comment pays comme le Sénégal peut il laisser tout le commerce entre des gens qui ne sont pas patriotes à savoir français,libanais et ndring.Ces communautés se sont partagées le Sénégal les libanais et les européens le plateau et la corniche les ndring la banlieue.Des étrangers empêchant des sénégalais d'avoir accès à la mer en y construisant des immeubles.Le malheur est que ces mafia sont protégées  par des sénégalais corrompus qui les favorisent.Ils ont leurs hommes dans la mafia maraboutique,dans la gendarmerie,la police,les hauts magistrats,à l'inscription du travail dans la haute administration.Si Diomaye et Sonko veulent réussir il doivent obligatoirement mettre au frigo ces pseudos fonctionnaires soi disant expérimentés et bardés de diplômes ils sont corrompus et sont à la solde de l'oligarchie alors que les sénégalais ont voté contre cette système a toujours privilégié les plus riches 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:30 PM)
    J'ai arrete le lecture lorkque j'ai vu ....les billets sont par Amadou Ba....pour justifier que la monnaie est bien africaine et non francaise.....incroyable, des gens qui raisonnent  ainsi nous dirigent!

    Je crois c le moment de creer un parti nationaliste!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:30 PM)
    .....les billets sont signes par Amadou Ba, 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:42 PM)
    ....pourquoi les francais continuent toujours a le supporter et l'imposer aux africains?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:54 PM)
    Les sénégalais ont voté pour un changement systémique en profondeur malheureusement les sénégalais commencent à penser que le lobbies sont en train de reprendre du poil de la bête.Les sénégalais ont sévèrement sanctionné Amadou Ba parce qu'il a été catégorisé comme candidat de la France et de l'oligarchie.Pour réussir Diomaye doit se départir de ces fonctionnaires véreux tapis dans l'ombre corrompus et qui travaillent pour l'oligarchie.Les marabouts,les hommes d'affaires,les voleurs les ndring tous étaient contre le Pastef à jeunesse s'était battue pour élire Diomaye.Donc il ne doit surtout pas décevoir en cédant aux pressions des lobbies ce serait trahir les nombreux morts.
    Top Banner
    • Auteur

      Naif

      En Mai, 2024 (17:00 PM)
      Saway nanal ndokh. Vos reves de purges, de massacres revanchards ne se realiseront jamais. C'est votre immaturité qui vous a fait croire que de petits fonctionnaires du MEF pouvaient etre des révolutionnaires. Ces gens, pour ceux qui ont une culture générale sénégalaise, sont les éléments les plus nocifs du systeme qu'on denonce depuis l'indépendance. Ils viennent de la corporation la plus corrompue du pays. Ils se sont accaparés d'une partie du foncier national, et en ont facilité la propriété a d'autres homme d'affaires véreux. Ils sont partie de l'oligarchie. Ils ont tous leurs marabouts (contraiment à ce que vous croyez) à qui ils accordent des privileges. Leur première mesure sur le foncier a pété comme un ballon de baudruche car ils ont eux memes les mains sales. Les gens ont commencé à exposer leurs faramineux patrimoine foncier acquis mafieusement. Ils ont mis pédale douce. Et ce sera comme ça pour toutes autres actions populistes qu'ils entreprendront. Les visés sortiront leurs dossiers puants et ils se tairont. Vos fonctionnaires milliardaires révolutionnaires de l'arnaque vont s'atteler pour leur unique mandat de 5 ans à camouffler leurs avoirs.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:57 PM)
    Ce n'est par hazard....toutes les races sur planete, seuls les noirs sont vendus, exploites, domines....c parce il y toujours eu des sales traitres infiltres, parmi eux, qui feront le boulot des autres!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:59 PM)
    Diomaye ne doit meme pas les ecouter...ils sont des specialistes en manipulations, ils font croire a Diomaye que ils travaillent pour l'interet du pays, alors que....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:15 PM)
    Dépêche toi je suis entrain d'économiser des €uro pour pouvoir faire l'échange plus tard...vous avez raison le CFA est nulle. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Heuch

    En Mai, 2024 (15:35 PM)
    raison de plus pour ne pas fermer l'aéroport Léopld Sedar Senghor
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:56 PM)
    Diomaye peut bien faire s'il se fait accompagner par des gens compétents même s'ils n'ont pas été des compagnons affichés dans la conquête du pouvoir. Des cadres beaucoup plus compétents que ceux qu'il a nommés ont voté pour lui et il suffit de se renseigner pour les identifier et les écouter. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:59 PM)
    On est dans un pays démocratique et d'aventuriers

    Le CFA est mal utilisé par les africains pour développer leur pays quant on voit les gaspillages astronomiques qui se font dans leurs pays

    Les africains ne voudront jamais se développer, les mentalités qui existent dans les pays sont tellement archaïques et racistes et criminelles

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Samba

    En Mai, 2024 (16:43 PM)
    Ce. Régime. N a.   Meme. Pas.  Fat. 3.mois. Et. Vous. Dites. Des. Betises
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:17 PM)
    Les Europeens ont cree leur monnaie, pourquoi pas les Africains?? Ohhh les complexes africains!!!
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (23:18 PM)
    Allez lire s'il vous plaît le livre :L'Arme invisible de la Françafrique :Une histoire du franc CFA...pour comprendre.(Ndongo Samba Sylla & Fanny Pigeaud)
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email