Mardi 15 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

La Banque mondiale approuve un crédit de plus de 45 milliards FCFA pour l'électricité au Sénégal

Single Post
La Banque mondiale approuve un crédit de plus de 45 milliards FCFA pour l'électricité au Sénégal

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé jeudi un crédit de 85 millions de dollars (environ 45, 560 milliards FCFA pour appuyer la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC) a annoncé un communiqué de cette institution financière internationale parvenu vendredi à APA.

 

« Le financement sera utilisé sur une période de cinq ans pour améliorer et moderniser le réseau de transport et de distribution de l'électricité » note le communiqué. 

 

Il est question aussi de renforcer la transparence et la responsabilisation dans le secteur de l'énergie et de développer une stratégie à moyen et à long terme pour le secteur de l'énergie au Sénégal. 

 

Le crédit de la Banque mondiale permettra d’autre part d’améliorer les systèmes de facturation de la SENELEC en vue de réduire les coûts de collecte et les pertes liés à la fraude.

 

"Le développement de l'infrastructure énergétique est une composante clé de la stratégie de la Banque mondiale pour soutenir le développement économique au Sénégal et à travers le continent africain", a déclaré Jamal Saghir, Directeur de la Banque mondiale pour le développement durable, de la Région Afrique, cité par le communiqué. 

 

Il a ajouté que le financement aidera la SENELEC à fournir un approvisionnement fiable en électricité pour la croissance économique et l’amélioration du bien-être des populations.

 

Grâce au financement de la Banque, la performance commerciale de la SENELEC sera renforcée par l'installation de compteurs modulaires pour le prépaiement et de compteurs électroniques intelligents qui peuvent être lues à distance. Il s’agit d’un équipement répondant aux normes internationales pour réduire la fraude.

 

L’appui de la Banque inclut également l'introduction de lampes à basse consommation ainsi que des incitations par les prix pour que les clients réduisent leur consommation d’énergie.

 

"L'objectif du projet est d'accroître l'efficacité du secteur de l'énergie et la reddition de comptes», a déclaré Vera Songwe, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal.

 

Le coût total du projet qui est de 93,5 millions de dollars est financé pour 85 millions de dollars par l'Association internationale de développement (IDA) et le reste (8,5 millions de dollars) par le gouvernement sénégalais.


Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Franckly

    En Juillet, 2012 (21:58 PM)
    ENTRE LE MONUMENT DES FRANC-MAÇONS ....L' ANOSI . ..FESMAN ..ET LES VOYAGES UNUTILS DE WADE ONT VALU 10 FOIS 45 MILLIARDS

    LE SPECTRE FAISAIT DU GASPILLAGE UNUTIL ,KAN ILS Y AVAIENT BOCOU DE CHOZ A FAIRE TELKE LE PROBLEM DE SENELEC
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2012 (11:23 AM)
      sans la suppression du décret sur la taxation des appels entrants, le sénégal n'aurait pas besoin de prêt de la bm pour supporter les coût de son électricité. en fait ce que nos perdons de nos biens, ils nous le remettent sous forme de prêt. triste destin. et ce sont nos fils qui le font et applaudis par les moutons.
  2. Auteur

    Packou

    En Juillet, 2012 (23:26 PM)
    QUAND je m'imagine que des SENEGALAIS qui jeunent en ce moment ,sont capables de detourner cet pret de la banque mondiale,le mettre dans des paradis fiscaux et regarder le peuple patauger dans la boue. et DIEU sait que nous sommes nombreux a en etre capables. il nous faut des hommes et des femmes forts dans ce pays pour nous tirer d;affaire. LE SENEGAL peut rattraper beaucoup de pays emergents mais avec des dirigeants comme SEKOU TOURE, BOURGUIBA OU AUTRE SUKARNO qui peuvent mettre tout le monde au pas. MOUSTAPHA NIASS ET AMINATA TALL SONT DE BONS DEPART vers cet objectif.
    Auteur

    [email protected]

    En Juillet, 2012 (01:36 AM)
    Banque bienfaitrice , cela n'existe pas . Encore moins la Mondiale .
    Auteur

    Mk

    En Juillet, 2012 (02:23 AM)
    Parfait!

    Cependant y'a un problème avec les compteurs Intelligents

    www ledevoir .com

    Ces compteurs non seulement vont provoquer des coupure d'emploi les releveurs vont perdre leur emploi.

    mais aussi seraient nocif pour la santé



    Voici l'article:



    Selon un chercheur de réputation mondiale, les compteurs-émetteurs de radiofréquences proposés par Hydro-Québec pourraient constituer un risque sérieux à la santé.

    Dans un mémoire déposé la semaine dernière dans le dossier des compteurs intelligents, le Dr David Carpenter, une sommité internationale en matière d’impacts de champs électromagnétiques, affirme que « l’état de la recherche scientifique établit de façon suffisante qu’il est fort probable que les compteurs-émetteurs de radiofréquences (RF) proposés dans le programme d’Hydro-Québec puissent constituer un risque sérieux et engendrer des dommages irréversibles pour la santé, notamment des séquelles biologiques autres que celles résultant d’un effet thermique ».



    Le Dr Carpenter, qui témoignera devant la Régie de l’énergie le 17 ou le 18 mai prochain, a fait ses études médicales à l’Université de Harvard. Il dirige aujourd’hui l’Institut de santé environnementale de l’Université d’Albany, dans l’État de New York en même temps qu’il enseigne à l’École de santé publique du même État. Auteur de deux livres sur les champs électromagnétiques et d’environ 350 articles scientifiques, il est aussi coauteur du rapport Bioinitiative, qui synthétise les effets biologiques des RF, démontrés par 2000 études scientifiques. Ce rapport a notamment servi de base au Conseil de l’Europe et à ses conseillers scientifiques pour qu’il recommande aux 25 d’appliquer le principe de précaution en matière d’électromagnétisme et de radiofréquences.



    Le mémoire du Dr Carpenter démolit les affirmations du Dr Michel Plante, le médecin consultant d’Hydro-Québec qui a soutenu notamment que les compteurs choisis par la société d’État sont sans danger, même pour ceux qui disent souffrir d’électrosensibilité, une maladie qui n’existe pas à son avis.



    Dans le chapitre qui traite de la querelle scientifique sur les effets des RF, le Dr Carpenter indique que les milieux scientifiques ont commencé à s’interroger publiquement sur la présence de médecins associés aux industriels dans les organes étatiques ou internationaux qui établissent les normes réglementaires sur les RF, comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ou encore dans les comités de révisions scientifiques des grandes revues. Un des auteurs à l’origine de ce questionnement a nommément visé dans un article le « Dr Michel Plante d’Hydro-Québec comme étant un de ces participants problématiques qui a des liens avec l’industrie ».



    ALORS CES COMPTEURS ON N'en veut pas non plus jusqu'à preuve du contraire



    Merci



    Auteur

    Mk

    En Juillet, 2012 (03:29 AM)
    ces compteurs intelligents sont nocifs pour la santé

    google vous en dira plus

    Auteur

    Mk

    En Juillet, 2012 (03:30 AM)
    ces compteurs intelligents coupent des milliers d'emploi chez le releveurs
    Auteur

    Mk

    En Juillet, 2012 (03:35 AM)
    Les compteurs intelligents sont radio actifs et donc mauvais pour la santé

    On va déplacer le problème des finances d'électricité aux finances de la santé

    Ouvrez les yeux bande d'ignorants

    Auteur

    Africain221

    En Juillet, 2012 (10:53 AM)
    les criminels economiques investissent le domaine de l'electricite et l'eau aussi bientot.Cette somme ira plustot a bien verouiller le systemme de facture c'est a dire le collecte et nullement l'amelioration du reseau de distribution,disons encore un pret fantoche qui ira a des entreprises fantoches occidentales de cooperant pour mettre sur ieds un systeme de facturaction inadpté a la europeenne qui dasns 3 mois sera mis aux poubelles et viendra s'ajouter sur le dos du peuple senegalais un autre pret pour hypothequer encore un peu plus la vie des generations a venir.Maudit et bete est l'africain et le restera.
    Auteur

    Mensonges

    En Juillet, 2012 (11:29 AM)
    en tt cas mr le président et mr aly gouille ndiaye utilisez cet argent à bon escient!!! les coupures intempestives ont repris de plus belle en cette période de ramadan et de grande chaleur... Karim ns en avait débarrassé malgré tt ce qu'on disait de lui je me rends compte que c'était un bosseur! donc mettez vs aussi au boulot depuis que vous avez été élu rien ne bouge, rien ne fonctionne, et aucune action concrète n'a étét prise! AU BOULOT!
    Auteur

    Diamé

    En Juillet, 2012 (11:57 AM)
    En dehors du désir d'amélioration de la facturation,où sont les projets d'investissement en matériel performant permettant au peuple sénégalais d'oublier rapidement les coupures de courant chroniques??????Qu'en est-il des centrales de production avec leur état de vétusté indigne d'un pays civilisé???? :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Bouli

    En Juillet, 2012 (15:02 PM)
    Sont-ils devenus fous à la banque mondiale? Un crédit de 45 milliards pour le sénégal et "sa" senelec? C'est une très grosse bêtise de la part de la banque mondiale. Comment peut-on être bête au point de faire confiance à des sénégalais UA
    • Auteur

      Buju Banton

      En Juillet, 2012 (19:01 PM)
      assurer la reussite du plan de lucifer n'a pas de prix pour ces gens la.

      d'autant plus que les 45 milliards dont tu parles sont uniquement des billets de monopoly cree a partir de rien et a volonte. ou pire ce sont peut etre juste une petite sequence de chiffres electroniques crees informatiquement pour ensuite etre transfere dans les banques centrales puis ensuite dans les comptes de la senelec.

      il ne s'agit pas d'une richesse perdue par la bm ou d'un risque qu'il prenne. il s'agit juste d'une illusion inventee pour le controle des etats, des institutions, et qui s'appelle systeme monaitaire. et ce systeme leur appartient donc quoi de plus facile pour eux ?

      que n'acheterais-tu pas si tu avais chez toi une machine officielle d'impression de billets de banques ???

      salam
    Auteur

    Bouli

    En Juillet, 2012 (15:10 PM)
    oups! une erreur...- Je continue: comment peut-on faire confiance à des sénégalais quand il s'agit d'argent? Je suis sûr à 100% que dans quelques années, les gouvernants viendront pleurnicher et demander une nouvelle fois l'annulation des dettes du pays! Pour des étrangers qui connaissent le sénégal pour y vivre, le principe de base est: "" ne jamais faire confiance aux sénégalais dans leur ensemble quand il s'agit d'argent""! Le jour du remboursement ils viendront tous avec les mêmes excuses plus ridicules les unes que les autres . La littérature sénégalais est bien fournie en "catalogue des excuses" pour "rouler" les etrangers! Un bon conseil pour les etrangers vivant au sénégal ou déirant y vivre ou s'y rendre: ""ATTENTION! ACHTUNG" Vous êtes en danger quand il s'agit d'argent "" MEFIANCE...MEFIANCE...MEFIANCE... :sn:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :sn: 
    • Auteur

      Escrocs???

      En Juillet, 2012 (16:47 PM)
      amis italianos: attenzione!vous être en danger au sénégal: un escroc à chaque coin de rue ou dans chaque virage......surtout pas croire les beaux parleurs: ce sont des voleurs et escrocs. activité très répandue dans tout le sénégal.......
    Auteur

    Manroots

    En Juillet, 2012 (16:07 PM)
    @poste num5,raye ngua ma sa waye,lolou ngua waax nonou laffa teudè ?
    Auteur

    Senegalhaker

    En Juillet, 2012 (17:03 PM)
    Il n y’a pratiquement rien de nouveau dans la nouvelle politique énergétique lancée par Macky Sall, comme on le prétend. Seul, l’engagement d’aller jusqu’au bout peut faire la différence. En réalité, cette nouvelle politique est bien contenue dans le Plan Takkal, lancé par l’ancien régime. En atteste ce financement que vient d’accorder la Banque mondiale, en soutien à la nouvelle politique énergétique. En effet, cet engagement avait été obtenu et signé par Karim Wade, l’ancien ministre de l’Energie, depuis Avril 2011.







    Dans un communiqué du lundi 11 avril 2011, la Banque mondiale (BM) avait décidé d’intervenir dans la mise en œuvre du Plan Takkal, en développant un programme de plus de 100 millions de dollars, destinés, notamment, au financement des volets distribution et transport de l’électricité, ainsi qu’à l’acquisition des compteurs prépayés. Le communiqué poursuit que cette décision a été annoncée lors des Assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et de la BM, tenues samedi (9) et dimanche (10 avril), à Washington, en présence des ministres d’Etat sénégalais Abdoulaye Diop (Economie et Finances) et Karim Wade (Energie).





    En effet, les institutions de Bretton Woods avaient accepté, ayant jugé que le Plan Takkal avait une démarche « originale et innovante », appliquée par le Sénégal, et qui a permis, dans un délai de 4 mois, de réaliser un diagnostic approfondi du secteur de l’énergie, d’identifier toutes les difficultés et problèmes et d’élaborer un plan d’urgence de relance et de restructuration du secteur de l’énergie. En clair, les institutions financières avait été qualifiées par les responsables de la BM et du FMI de ‘’clair, précis et partagé avec tous les acteurs du secteur et les partenaires au développement’’. C’est à cette occasion d’ailleurs, que cet appui financier, même si le montant n’a pas été précisé, a été également apporté au Secrétariat permanent de l’énergie qui est chargé d’assurer le suivi de l’exécution de la mise en œuvre du Plan Takkal. D’ailleurs, en marge des Assemblées annuelles, le ministre d’Etat Karim Wade avait pris part à un atelier de la Banque mondiale sur le thème : ‘‘Whatit would take to transform Africa’s energy sector’’.







    Et avait, à cette occasion, insisté sur l’importance, pour la Banque mondiale, de tirer toutes les leçons des privatisations des secteurs de l’énergie dans les pays africains, dans la perspective de l’élaboration d’une vision 2020 du secteur de l’énergie en Afrique. Dans son communiqué d’hier, la Banque mondiale a annoncé la disposition de 160 000 nouveaux compteurs qui seront installés, pour réduire la fraude. L’acquisition de ces compteurs prépayés et intelligents (smart meters) qui contribueront à restaurer la crédibilité de la SENELEC, auprès de ses clients, et qui constitue un des cinq volets qui composent le plan d’urgence du secteur de l’énergie, initiée par Karim Wade. A dire que la nouvelle politique énergétique est déjà contenue dans le plan Takkal que les nouvelles autorités veulent enterrer, il n’ya qu’un pas.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR