Jeudi 12 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Mboro: « La nouvelle centrale électrique assurera l’autonomie des Ics»

Single Post
Mboro: « La nouvelle centrale électrique assurera l’autonomie des Ics»

La nouvelle centrale électrique des Industries chimiques du Sénégal (Ics) a été inaugurée ce vendredi. De 20 Mw, elle a été conçue pour 22 milliards de francs Cfa par Indorama, le repreneur des Ics, dans l’optique de rendre leur usine totalement autonome sur le plan énergétique. Mais, l’entreprise qui n’aura pas besoin de la totalité des 20 Mw pour sa consommation personnelle, injectera une partie de la production de la centrale dans le réseau de la Senelec, avec qui elle a signé un contrat de cession.

Présidant la cérémonie d’inauguration de ladite centrale, à Darou Khoudoss, le Président Macky Sall n’a pas manqué de décliner ses ambitions pour les Ics. «L’inauguration de cette centrale témoigne de la justesse de mon option de faire de Ics un des champions du développement industriel inclusif et durable, objectif phare du Pse», a indiqué le chef de l’Etat Macky Sall.

Listant les bienfaits que procurera cette centrale aux Ics, le président de la République déclare qu’elle «assurera l’autonomie des Ics avec des économies de charge substantielles tout en dégageant un surplus  susceptible d’être fourni à la Senelec et jouera un rôle essentiel dans la consolidation de la société». «Aujourd’hui, notre pays peut engager avec beaucoup plus de sérénité la mise en place du plan d’affaires qui prévoit la réalisation d’une deuxième usine d’engrais de 250 000 tonnes, dont l’objectif est le doublement  des capacités de production et la délocalisation de Senchim, fermé depuis 2011 pour des raisons de sécurité», a ajouté le chef de l’Etat.

Le Président de la République a invité les responsables de la société, à poursuivre les efforts en faveur des populations de Darou Khousoss et des localités environnantes dans la fourniture d’eau, dans l’accompagnement pour le maraîchage et surtout pour l’emploi des jeunes résidant dans les localités environnantes.


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (16:26 PM)
    Macky korr Mareme Faye moo ko yorr
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (12:40 PM)
      le gouvernement francais n'as pas d'amis mais il protege ses interets.



      macky sall est le candidat de l’étranger et de la france ».



      ibrahima sène, parti de l’indépendance et du travail



      « les allégations de ibrahima sène selon lesquelles je serais le candidat de l’étranger et de la france sont fantaisistes et relèvent de l’affabulation ».



      macky sall, coalition macky 2012



      « en réponse, je voudrais dire à macky sall d’expliquer pourquoi, en pré-campagne électorale, il a été le seul, parmi les 14 candidats, à être reçu par les présidents du gabon, du togo et de la côte d’ivoire, qui ont été installés au pouvoir par sarkozy, et par celui du burkina… et comment explique-t-il qu’il ait été le seul candidat à bénéficier du soutien public du parti de sarkozy, l’ump, le jour de son congrès d’investiture à dakar ? ses connexions publiques avec les représentants de la françafrique et le soutien du parti qui gouverne la france ne peuvent pas être des choses anodines…il faut juste avoir le courage politique de le reconnaître et d’en tirer toutes les conséquences… »



      ibrahima sène, parti de l’indépendance et du travail



      macky sall travaille pour la france mais pas les senegalais et je vous assure que tot ou tard macky donnera la france des parts dans notre petrole et le gaz. le ter est la parfaite illustration 568 milliards au benefice des compagnies francaise.



      macky sall est un traitre et un voleur. il devrait suivre les pas du president paul kagame du rwanda. s'il pense que les etrangers vont developer notre pays, il fout le doit dans l'oeil.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (23:34 PM)
      c'est du délire, la france n'est plus dans cette approche vis à vis d'aucun pays africain sauf peut-être le niger pour la fourniture d'uranium bien qu'elle vienne de signer un nouveau contrat avec la mongolie pour un gisement très riche.
  2. Auteur

    Snoopy125

    En Décembre, 2016 (16:31 PM)
    C'est le fruit du travail de Karim son fameux Plan Takkal.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (17:22 PM)
      je pense que ils ne doivent pas parler au nom des casamançais, des rebelles qui parlent au nom de la casamance, où il y a toutes les ethnies du sénégal dont la majorité ne veulent pas cette absurde idée d'indépendance, utopique et malsaine. un petit groupe d'une petite partie du sud du pays à pris notre région en otage, pour quelle raison? l a réponse est facile, pour leurs propres intérêts. jusqu'à l'extinction du soleil cette utopie ne passera pas. je suis casamançais et quand je vois un petit groupe oui un petit groupe nous pénaliser ça fait trop mal au cœur. dites à yaya diémé toi mamina diémé de quitter le pouvoir. yaya diéme nous a tjrs causé préjudices nous fils de casamance par son ingérence la rébellion et ses décision sur le pont. dites le de quitter le pouvoir au lieu de lancer des appelles à la cdeao. sachez que la casamance ne vous appartient
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (17:22 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (19:53 PM)
    quelle est la part de l'état dans les ICS? 10%? :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (21:21 PM)
    Et pourtant,ces dirigeants actuels avaient rejete l'idee quand Karim Wade avait fait la proposition.Thieye Senegal!Ils sont entrain de manger tout ce qu'ils avaient vomis.Tout ce qui etait combatu pour Wade est aujoudhui acclamme.Pauvre Afrique!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (23:24 PM)
    c pour le TGV!
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (10:23 AM)
    sama deuk la le mboro ndiaye nekhna

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (22:13 PM)
    Plutôt que de verser le surplus de production d'énergie dans le réseau de la Sénélec, les ICS auraient mieux fait d'éclairer au moins toutes les rues de Darou Khoudos, de Taïba N'diaye et de M'boro, contrées si obscures !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (11:22 AM)
      feuille de route pour la relance effective des ics :
      - consolider l’expertise sénégalaise dans le domaine des mines, de la chimie minérale et des fertilisants en responsabilisant davantage les cadres sénégalais dans toutes les stuctures de décision
      - favoriser l’octroi de marchés aux entreprises sénégalaises regroupées au niveau de la bourse de sous-traitance pour la maintenance, le gardiennage, la restauration et les prestations de service
      - sauvegarder de l’environnement en éliminant toute forme de rejet dans la nature
      - développer la responsabilité sociétale auprès des collectivités locales ayant un voisinage immédiat avec les ics (constructions d’infrastructures de santé, d’écoles, forage, routes et pistes de production)
      - développer une mégalopole industrielle avec des infrastructures de dernière génération pour l’émergence du département de tivaouane
      - développer la formation l’apprentissage et l’encadrement des jeunes en provenance des grandes écoles de formation technique et professionnelle
      - développer le mécénat en soutenant le sport et la culture
      - exiger la transparence et l’équité dans le management quotidien des ics
      - développer un complexe industriel et un plan industriel en cascade qui vont impacter directement sur l’économie du pays de l’extraction du phosphate au phosphoacid à la production d’engrais aux pesticides
      - développer des activités industrielles issues des produits dérivés comme le gypse, le silex, les schlamms, le dsp, la ferraille…
      - impacter sur les couts d’acquisition des intrants comme le soufre l’ammoniac le potasse l’urée pour optimiser les prix de revient
      - développer une synergie et stratégie pour importation des produits pétroliers tels le diesoil le talloil le gasoil et l’essence
      - optimiser le cout de et la facture énergétique par l’acquisition de petites centrales soft et light pur réduire le déficit de production énergétique
      - faire bénéficier aux banques et assurances sénégalaises et établissements financiers des cycles de production des différents produits des ics (phosphate, acide phosphorique, engrais, pesticides, le dsp, le phosphogypse, les schlamms …)
      - faire en sorte que les intérêts immédiats de l’État du sénégal soient préservés en maintenant et consolidant les emplois permanents et en créant des milliers de nouveaux emplois pour la jeunesse issue du marché de travail
      - offrir une plateforme de sous-traitance aux entreprises pme et pmi
      - utiliser exclusivement la main d’œuvre locale
      - mettre en place une taxe redevance minière pour le phosphate (une des principales ressources minières du pays)
      - alimenter un fond de solidarité nationale à partir des produits dérivés
      - favoriser la vente et l’export des produits marchands sur le marché international en dehors du marché indien pour l’acide phosphorique et le dsp
      - développer le reporting fiable des informations financières techniques de l’entreprise auprès de l’état puissance publique et auprès des actionnaires, des bailleurs de fonds, du pool bancaire, aux parties intéressées travailleurs collectivités …
      - développer une chaine de valeur ajoutée porteuse de croissance autour du complexe industriel des ics (phosphate acides engrais pesticides transport logistiques transit shipping)
      - revoir les avantages consentis (fiscal douanier et tarifs préférentiels accordes) par des revues de résultats et impacts sur l’économie du pays au bout d’une période décennale
      - exiger du top management une gouvernance d’entreprise participative inclusive
      - développer des activités industrielles porteuses de croissance durable autour des ics en créant de nouveaux projets industriels structurants (usine de plâtres à partir du gypse, usine d’engrais, cimenterie, centrale électrique, transformation des schlamms en engrais biologiques, fonderie à partir de la ferraille, port industriel à mboro…)
      - créer des centres de recherche et développement intégrant l’agriculture moderne et l’agrobusiness avec l’utilisation des engrais chimiques et engrais biologiques
      - développer un portefeuille d’actions en diversifiant les ressources financières du complexe industriel du groupe ics

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email