Jeudi 05 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Production d’énergie propre : En décembre le Sénégal au niveau des pays développés

Single Post
Production d’énergie propre : En décembre le Sénégal au niveau des pays développés

La capacité de production d’électricité de la Senelec va être de 755,5 Mw d’ici la fin de l’année. Dans ce chiffre, 155Mw soit 20,58% seront en énergies renouvelables, grâce aux centrales solaires et photovoltaïques qui commencent à entrer en service à travers le pays. Ce qui a permis au Dg de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé, de faire dire par un de ses agents, que «le mix énergétique passera à 29,64 % en 2018» grâce aux projets en cours de réalisation.

A la fin de cette année le réseau la Senelec aura une capacité de 755,5 Mw dont 155 Mw en énergies renouvelables, hors location et turbines à gaz, mais incluant les extensions de Contour Global et Tobène Power en duale. Cela correspond à un taux de  20,58 % d’énergies renouvelables dans la capacité de production de Senelec, et l’objectif d’avoir 20% d’énergies renouvelables sera donc atteint en fin 2017. L’assurance en avait été faite dans le discours du Directeur général de la Senelec lu au cours de l’inauguration de la nouvelle centrale photovoltaïque de Malicounda (Mbour) qui aurait déjà depuis un mois, injecté 10 Mw dans le réseau. Ce qui aura un impact écologique important. Et à quelques jours de la Cop 22, ce résultat place le Sénégal au rang des pays les moins polluants, ce qui n’est pas négligeable, si l’on songe que ce résultat est obtenu en dépit de la volonté des dirigeants politiques d’ouvrir deux centrales à charbon à Sendou. Or, tout le monde le sait, en matière d’énergie fossile, il n’y a pas plus polluant que le charbon.

Pour en revenir à ces mesures d’atténuation, le Dg a affirmé dans son discours, que le mix énergétique qui prend forme, permettra à sa compagnie d’épargner au pays une production de pas moins de 175 000 tonnes de CO2 par an pour les années à venir, avec la contribution des projets et réalisations de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) et de l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner). «Le Sénégal peut être fier des perspectives à présenter à la 22ème Conférence des Parties de Marrakech», la Cop 22, a assuré Mouhamadou Makhtar Cissé dans son discours lu par un de ses proches collaborateurs. Le Directeur de la Senelec ira encore plus loin, en annonçant que «le taux des énergies renouvelables dans le mix énergétique passera alors à 29,64 % en 2018». Car les capacités de production attendues sont les 125 Mw charbon de Sendou, les 100 Mw solaires du programme Scaling Solar et la première tranche de 50 Mw du parc éolien, de 150 Mw de Taïba Ndiaye. D’après M. Cissé, d’autres centrales verront bientôt le jour. Il s’agit de Santhiou Mékhé à Méouane pour 29,5 Mw en mars ; Energy Ressources à Kahone pour 20 Mw en mai ; TenMérina à Mérina Dakhar pour 29 Mw  en juillet ; Eds-Eximag à Sakal pour 20 Mw en octobre 2017 et Dias, fruit de la coopération allemande, pour 15 Mw en décembre.

Toutes ces réalisations qui se succèdent deviennent encore plus notables si l’on réfléchit que la Senelec, et avec elle le pays tout entier, n’a pas avancé dans la production d’énergie solaire depuis plus de 40 ans. Comme l’a bien rappelé Mouhamadou Makhtar Cissé dans son discours de Mali­counda, en dehors de la centrale solaire de Diakhao réalisée dans les années 1970 ainsi que celles des Iles du Saloum, de Diaoulé et Ndiébel une décennie plus tard, la compagnie d’électricité Senelec ne s’est plus engagée dans la production des énergies renouvelables durant des longues années. 


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (17:11 PM)
    C faux ne prener pas les senegalais comme des nourrissons arrete vos conories et travaller c mieux
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (17:11 PM)
    ouais bah en attendant faites quelque chose pour que les senegalais arrêtent de balancer tout le plastique et toute la merde dans la mer et sur les plages car a ce niveau c'est une reelle catastrophe !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (17:23 PM)
    A quand des centrales solaires et photovoltaïques dans le Fouta et le Ferlo .
    Auteur

    Deug

    En Novembre, 2016 (18:09 PM)
    VRAIMENT , QUI PEUT FAIRE MIEUX ? on ne s'oppose pas avec des denigrements , des insultes, des mensonges sur n'importe qui, mais plutot avec des alternatives utiles et credibles. ET ablaye wade apelle les senegalais a la rebellion, a l'insurection , a la resistance poubelle . MAIS resistance a quoi ? comment peut on appeler a resister au progres, a la construction du pays ? et nous dire que , oui parce que je vous aime. sacre wade et wadaillons maudits.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (18:43 PM)
    Bonne continuation mais il y'a encore du boulot á faire. Depuis tout ce temps on a meme pas atteint 1.000 MW (1GW) de capacité de production ...Ici on a une capacité de production d’électricité de 200.000 MW dont 98.000 MW á partir des énergie renouvelables.
    • Auteur

      Goor

      En Novembre, 2016 (16:12 PM)
      en matière d'énergie, on ne pourra jamais dire que tel pays produit 200 000 mw et que les autres doivent faire autant. l'énergie, ce n'est pas comme des sacs de riz qu'on garde dans un magasin. il faut produire juste ce qui est necessaire. si le pays dont tu parles produit 200 000mw, c'est parce qu'il en a besoin et peut l'absorber. tu peux critiquer le senegal pour une production en deça de ses besoins mais pas parce qu'il ne produit pas 200 000 mw. un pays peut produire 1000 fois plus que le senegal mais si cette production n'est pas suffisante pour alimenter les besoins de ce pays, ce n'est pas la peine. la quantité produite n'a de sens que losqu'elle satisfait ou couvre les besoins du pays concerné.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (19:40 PM)
    Le futur président du senegal
    Auteur

    Lougatois

    En Novembre, 2016 (20:22 PM)
    SEULE LA DIMINUTION DU PRIX DE L'ELECTRICITE NOUS INTERESSE ,NOUS LE BAS PEUPLE
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (12:30 PM)
    Cet homme makhtar cisse est doit diriger le pays.

    Il a fait ces preuves partout
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:40 PM)
    Les inspecteur d'état peuvent pas être président interdit par la lois
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:44 PM)
    M M C président
    Auteur

    Goor

    En Novembre, 2016 (16:04 PM)
    Du courage¡¡Travaillez maintenant sur le réseau. Il est bon de produire en quantité suffisante mais c'est à cause du réseau qui n'est pas de meilleurs que nous avons des coupures,.Bonne continuation.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email