Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Résumé de l’actualité économique internationale du vendredi 23 janvier 2015

Single Post
Résumé de l’actualité économique internationale du vendredi 23 janvier 2015

-LONDRES- Les cours de l'or ont poursuivi leur hausse cette semaine à la suite des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), la perspective d'un afflux de liquidités sur le marché profitant au métal précieux, qui consolide son statut de valeur refuge.
L'or a dépassé mercredi les 1300 dollars l'once pour la première fois depuis la mi-août, pour atteindre jeudi 1307,98 dollars l'once, son niveau le plus élevé depuis le 15 août dernier.
"Alors que l'actualité est dominée par les banques centrales, les investisseurs ont une nouvelle fois opté pour la valeur refuge" par excellence que représente le métal jaune à leurs yeux, a commenté Chris Beauchamp, analyste de marché chez IG.

Cette semaine, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi de nouvelles mesures, très attendues, qui auront pour effet d'injecter dans les marchés des liquidités. Le marché de l'or, qui connaissait déjà un regain de faveur, pourrait bénéficier de ces afflux à l'avenir.
La BCE va racheter jusqu'à 60 mrd EUR de dette publique et privée par mois entre mars 2015 et au moins septembre 2016, a indiqué son président Mario Draghi.


-NEW YORK- Les cours du pétrole ont chuté jusqu'à un niveau inédit depuis presque six ans vendredi, victimes d'un dollar en plein essor qui rendait le brut moins attractif, alors que les craintes sur la transition politique en Arabie saoudite s'estompaient.

Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars a perdu 72 cents, à 45,59 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), finissant à un plus bas en clôture depuis le 11 mars 2009, quand il avait clôturé à 42,33 dollars.  A l'inverse, à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance à fini en petite hausse, de 27 cents, à 48,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).
En baisse dès l'ouverture, les prix de l'or noir ont creusé leurs pertes en deuxième partie de séance new-yorkaise, effaçant le rebond enregistré dans la nuit à l'annonce de la disparition jeudi soir du roi d'Arabie saoudite, le premier pays exportateur de brut au monde.  Il est très vite devenu clair ce matin qu'il n'y aurait pas de changement dans la politique énergétique de l'Arabie saoudite et que la situation de surabondance dans lequel se trouve le marché n'allait pas être modifiée, a remarqué Andy Lipow, de Lipow Oil Advisors.


-LONDRES- L'euro restait en nette baisse face au dollar vendredi, enchaînant les plus bas en plus de 11 ans, toujours lesté par l'annonce la veille par la Banque centrale européenne (BCE) d'une vaste offensive monétaire pour stimuler la reprise économique en zone euro.

Vers 17H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,1279 dollar, contre 1,1359 dollar jeudi vers 22H00 GMT. La monnaie unique a même chuté vers 12H15 GMT à 1,1115 dollar, à son niveau le plus bas depuis le 9 septembre 2003.
La devise européenne dégringolait également face à la monnaie nippone, à 132,86 yens - atteignant même vers 12H15 GMT 130,92 yens, son niveau le plus faible depuis début septembre 2013 - contre 134,63 yens. Le dollar aussi reculait face à la devise japonaise, à 117,79 yens contre 118,52 yens la veille.
L'euro, qui évoluait encore autour de 1,1630 dollar jeudi après le maintien sans surprise du principal taux directeur de la BCE à 0,05%, son plus bas historique, a commencé à chuter dès les annonces du président de l'institution, Mario Draghi, qui a détaillé les mesures d'assouplissement monétaire sur le point d'être mises en œuvre. Déterminée à contrer le risque de déflation et à stimuler l'économie de la zone euro, la BCE a décidé de lancer un vaste programme de rachats de dette, qui s'élèveront au moins à 1.140 milliards d'euros. Ces derniers seront échelonnés à raison de 60 milliards d'euros par mois à partir de mars 2015.



-ABIDJAN-La BRVM a clôturé sa séance du vendredi 23 janvier 2015 en hausse par rapport à la séance précédente. L’indice BRVM 10 est passé de 257,71 à 258,59 points, soit une progression de 0,34%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a gagné 0,05% à 249,86 points contre 249,73 précédemment.

La valeur des transactions s’est établie à 386,72 millions de FCFA contre 389,63 millions de FCFA, hier jeudi. La capitalisation boursière du marché des actions se chiffre à 6118,59 milliards de FCFA. Celle du marché obligataire s’élève à 1 137,44 milliards de FCFA. Le titre le plus actif en volume est Ecobank Transnational Incorporated TG avec 212 151 actions échangées. Le titre le plus actif en valeur est SGB CI avec 207,46 millions de FCFA de transactions.



-LILONGWE-La Financial discount house (FDH), l'une des banques commerciales du Malawi, a déclaré vendredi qu'elle avait annulé 20 millions de dollars de prêts attribués en 2014, en raison de la faible culture du crédit chez les Malawiens.


Le directeur exécutif de la FDH, Thom Mpinganjira, a expliqué que sa banque avait une politique délibérée visant à aider les petites et moyennes entreprises qui rencontrent des difficultés d'accès aux aides financières auprès d'autres banques.
‘'Certaines de ces PME n'ont pas remboursé leurs prêts à la banque. Il est très important que les Malawiens développent une culture du crédit parce que la plupart d'entre eux n'accèdent pas aux prêts en raison de leur faible culture du crédit'', a t-il expliqué.
Mpinganjira a ajouté que les Malawiens continueraient de rencontrer des difficultés à accéder aux prêts auprès des banques, si leur culture du crédit n'était pas améliorée.



-LONDRES- Les prix du cuivre échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont fini la semaine en baisse, plombés par des craintes sur la Chine, après avoir tenté un rebond, tandis que les autres métaux ont connu une semaine plus calme tout en restant ternes.
Les prix du cuivre pour livraison dans trois mois sont tombé vendredi à 5528 USD la tonne, leur plus bas niveau depuis le 14 janvier lorsque les cours du métal rouge étaient tombés à leurs minimum depuis le 22 juillet 2009 (5353,25 USD).
Le cuivre a souffert vendredi d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en janvier en Chine. L'indice PMI calculé par HSBC - encore provisoire, le mois de janvier n'étant pas achevé - s'établit à 49,8, contre 49,6 en décembre. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.



-NEW YORK- Wall Street a fini en ordre dispersé vendredi, au lendemain de l'annonce de mesures de relance par la Banque centrale européenne et avant un scrutin législatif en Grèce: le Dow Jones a perdu 0,79%, mais le Nasdaq a pris 0,16%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a abandonné 141,38 points, à 17.672,60 points, alors que le Nasdaq, poussé par une avancée du secteur des technologies, a avancé de 7,48 points à 4.757,88 points.
Entre les deux, l'indice élargi S&P 500, favorisé par les investisseurs professionnels a reculé de 0,55%, soit 11,33 points, à 2.051,82 points.
Les marchés sont encore dominés par le plan de plus de 1.000 milliards d'euros de rachats d'actifs, annoncé jeudi par la BCE, avant l'ouverture de Wall Street. Lors de la séance qui a suivi, le Dow Jones a pris près de 1,5%.
On a un peu la gueule de bois après la fête d'hier, a jugé Sam Stovall, de Standard and Poor's Capital IQ. Certains investisseurs ont décidé de récupérer une partie des bénéfices enregistrés.



-NEW-YORK- Les cours du coton achevaient une semaine de baisse vendredi à New York, de bonnes exportations ne suffisant pas à relancer un marché pénalisé par la force du dollar et la baisse persistante des prix du pétrole.

"Le marché du coton reste dominé par la situation macroéconomique et la spéculation ", a résumé Sharon Johnson, agent de courtage chez KCG Futures. "Le pétrole brut tire vers le bas l'ensemble des matières premières, et les prix du coton peinent à rebondir dans ce déclin général", a-t-elle souligné.
A New York, le cours du baril de brut, qui a baissé de plus de moitié depuis juin, a perdu près de trois dollars depuis le début de la semaine et reculait encore vendredi à la mi-séance, sous les 46 dollars.


De plus, le marché du coton souffre du renforcement du dollar, qui rend plus coûteuses les matières premières américaines et est donc de mauvais augure pour les exportateurs.
"L'amélioration de l'économie américaine profite au dollar (et) ce mouvement a été exacerbé par l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE) de 60 milliards d'euros de rachats d'actifs chaque mois", jeudi, ont souligné les experts de Plexus Cotton.



-CHICAGO- Les prix du soja ont baissé cette semaine à Chicago, affectés par des exportations américaines décevantes et la perspective de bonnes récoltes en Amérique du Sud, tandis que ceux du maïs et du blé ont peu évolué.

A l'issue d'une semaine peu animée et raccourcie d'une séance, la journée de lundi ayant été fériée aux Etats-Unis, le ministère américain de l'Agriculture a publié ses chiffres sur les exportations hebdomadaires.
Or, "les chiffres étaient mauvais pour le soja, bien inférieurs aux attentes, en raison d'annulations (de commandes) probablement venues de Chine", a expliqué Dax Wedermeyer, de US Commodities. Les ventes se sont écroulées à moins de 15'000 tonnes, le plus bas de la campagne commerciale, alors que les estimations des analystes tablaient sur au moins 400'000 tonnes.
De plus, "la plupart des observateurs attend toujours de nouveaux records pour la production de soja au Brésil en 2014/2015, même si on a récemment annoncé un temps plus sec que la normale", a souligné Bennett Meier de Morgan Stanley.


-DAKAR-L’indice du chiffre d’affaires des services au Sénégal a connu une hausse de 3,2% durant les 11 premiers mois de l’année 2014 comparé à la même période de l’année 2013, a indiqué vendredi la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) basée à Dakar.

L'indice d'ensemble s'est établi à 120,1 points contre 116,4 points en 2013.
La progression de cet indice a été boostée par le secteur des banques et assurances (plus 10,8%) à 128,2 points et les autres services (plus 9,4%) à 129,2 points.
La branche Services sanitaires (plus 6,7%) a également contribué à la progression de l'indice du chiffre d'affaires des services. L'évolution de l'indice a été cependant atténuée par la branche Services immobiliers (moins 30,1%) à 82,8 points contre 118,4 points durant les 11 premiers mois de l'année 2013.




affaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Préoccupant

    En Janvier, 2015 (23:38 PM)
    a voir cette article et ces commentaires qui en découle , je ne me demande plus vraiment pourquoi l'afrique et ceux qui y vivent on du mal a ce faire une place dans ce monde qui bouge à grande vitesse ..Si l'article avais pour sujet "comment faire jouir son époux ou épouse en 3 points" il y aurais eu 8500 à 15000 visite.. De la même façon qu'une vidéo montrant une scène d'adultère ou de maraboutage en direct etc.. etc.. aahh lala pauvre afrique ..(..)
    Top Banner
  2. Auteur

    T

    En Janvier, 2015 (10:21 AM)
     :sn:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email