Lundi 17 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Sauvetage de la Cncas : L'État casque 50 milliards Cfa !

Single Post
Caisse nationale de crédit agricole (Cncas)

En lieu et place des 80 milliards de provisions recommandées par la Banque centrale des États de l'Afrique de l'ouest (Bceao) pour sauver la Caisse nationale de crédit agricole (Cncas), qui était proche du dépôt de bilan, l'État a injecté 50 milliards de FCfa pour sauver l'institution financière.

Ce, suite à une signature de créances entre la Cncas et l'État du Sénégal. Seulement, note le quotidien L'Observateur, après avoir épongé les créances en souffrance de la Banque dirigée par Malick Ndiaye, l'État, à travers la société nationale de recouvrement, éprouve d'énormes problèmes pour percevoir les sommes prêtées. Si l'on sait que les créanciers sont partis avec des centaines de millions ou milliards de francs de l'institution sans aucune garantie, précise le journal.

A titre d'exemple, une société dénommée Da Tong entreprise projet Devel Agri, a contracté un prêt de 2 063 221 252 Cfa sans aucune garantie à la Cncas, la Société sénégalaise de marchandise céréale, 1 649 191 152 Cfa sans aucune garantie, Energy service company Ltd, 1 055 229 420 Cfa sans aucune garantie, Sotiba Simpafric 85 617 796 Cfa, Action (2000) un prêt de 72 199 906, entre autres…


liiiiiiiaffaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:04 AM)
    Nous Les peuvres on nous demande toutes sortes de garanties
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (12:29 PM)
      djeul khalissou senegalais yi teumbeul rek pour se faire reelir bien que cncas dina kouler
  2. Auteur

    Sene Louga

    En Avril, 2017 (12:17 PM)
    Attention à l'amalgame. L'Etat ne fait que rembourser à la CNCAS la dette qu'il lui doit provenant du financement des campagnes agricoles de ces dernières années. C'est cela la réalité.

    Et même si e n'était pas le cas l'Etat doit appuyer la CNCAS pour tout le rôle que cette Institution joue dans le financement des secteurs stratégiques comme l'agriculture et l'élevage et j'en passe.

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:28 PM)
    cette banque me parait bien bizarre, on dirait une oeuvre de bienfaisance; elle ne recouvre jamais l'essentiel des créances accordées, j'ai souvent entendu dans le passé qu'elle a épongé les dettes dues par les paysans,maintenant on nous dit que l'Etat vient encore une fois de plus à son secours ,le paysanat senegalais est tjours soit endétté insolvable,soit en periode de soudure ou de famine ou de malnutrition soit victime de feu de brousse si ce n 'est d'une pluviometrie insuffisante, Est ce qu'il n'est pas temps de concevoir une autre politique agricole parce à mon avis jusqu'ici c'est l'Etat qui supporte les paysans et non l'inverse.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (13:26 PM)
      c est juste que le pouvoir nomme les dirigeants de cette banque sur la base de projection politique politicienne et jamais de competences. c est ca l afrique
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (14:23 PM)
    N'importe quoi!!! Faut pas prendre les sénégalais pour des ignares ou illettrés.

    Comment une institution financière peut-elle prêter des milliards sans garantie. C'est leurrer les internautes. Vous les journalistes on se rend compte de votre nullité sans précédent sur des sujets qui vous dépassent. Il faut vérifier vos informations avant de les balancer sur le net à défaut retourner à l'école de journalisme. :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (15:46 PM)
    Comment des milliards peuvent être prétés sans garanties? à qui? Ne nous prenez pas pour des idiots! Allez fouillez et mettez la bonne info. Soit ces banquiers sont des nullards soit ils recoivent des ordres d'en haut et dans tous les deux cas, c'est une malversation.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (15:55 PM)
      Çeux sont les créances dues operateurs privés semenciers par l'etat du senegal. vous comprenez maintenant que l'etat n'a pas payé ces operateurs depuis la campagne agricole écoulée et les pauvres sont obligés de supporter les agios et les intérêts. et ds tt cela on les traite de tous les noms d'oiseaux. c'est pas juste.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (15:53 PM)
    Auteur

    Kawtef

    En Avril, 2017 (16:23 PM)
    Il faut auditer l'actuelle DG. Tout ça est l'oeuvre de Malick Ndiaye qui était alors le Directeur du Crédit très tortueux. Le client Tawanais vit actuellement au Burkina Faso. son dossier a été rejeté dans premier temps l'Agence de Kaolack mais avec la complexité des agents de Dakar, le crédit a été mis en place malgré les observations émises par le Chef de zone Centre. C’était un programme agricole Sésame, les fameux programmes agricoles de Wade. Manioc; Sésame etc..

    L'Etat ne doit utiliser l'argent du contribuable pour effacer les erreurs de gestion de bon à rien.

    L'Etat doit exiger la bonne gouvernance et décapiter les têtes des fautifs. Ce sont eux à l'origine de cette situation.

    Certains agents sont immensément fortunés des millionnaires alors que leur revenu ne le justifie pas.



     :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (16:58 PM)
    Macky Sall a parlé au cours du seminaire benno bok yakkar passé des astuces utilisées par certains hommes d'Etat (on devine à qui il fait allusion) qui consistent à monter des marchés fictifs pour capter les reglements à son profit ,s'agit t il de ces cas? je pose la question?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (17:41 PM)
    Le numéro 7 tout ce que tu as dit est faux et archi faux c'est pas parce que tu as été licencié que tu te permets d'accuser le DG qui est la fierté et une pure produit de la banque.

    Malick NDIAYE est un redresseur un visionnaire quelqu'un de très juste qui ne triche pas donc mon ami ressaisis toi

    la CNCAS est notre fierté une banque qui œuvre pour le développement économique du Sénégal. ce n'est pas demain que vous verrez les carcasses de la CNCAS car c'est une banque qui va en avant
    Auteur

    Diomina

    En Avril, 2017 (18:58 PM)
    Bel exemple de l'incapacité technique et administrative mais aussi du manque d' honnêteté des sénégalais, dirigeants et personne lamda confondus. Triste réalité!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (21:00 PM)
    numero 9 comment un redresseur et visionnaire peut mener une banque au depot de bilan?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (22:15 PM)
    ttes les banques nationales vont connaitre ce même sort : trop de clientèlisme - CNCAS - BHS - BNDE - FONGIP à l'image de l'ex USB - BNDS et autres

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email