Mardi 23 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Selon un rapport de l’assemblée nationale : Le taux de croissance devrait atteindre 6,8 % en 2015

Single Post
Selon un rapport de l’assemblée nationale : Le taux de croissance devrait atteindre 6,8 % en 2015
La croissance du Produit intérieur brut (Pib) réel du Sénégal devrait atteindre 6,8 % en 2015, selon le rapport de la commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique de l’Assemblée nationale qui a examiné le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2015-2017. Les parlementaires se réunissaient, hier, lors du Débat d’orientation budgétaire (Dob), en présence du ministre de l’Economie et des Finances.

Les projections sur la situation économique du Sénégal sont jugées « encourageantes », indique la commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique de l’Assemblée nationale. Elle précise que le Pib réel du Sénégal, attendu à 4,9 % en 2014, devra connaître une croissance de 6,8 % en 2015 et à moyen terme, tandis que l’inflation resterait en dessous du seuil communautaire fixé à 3 %. Les commissaires, examinant le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2015-2017, soulignent que l’élargissement de l’assiette fiscale, dans une croissance soutenue, devrait générer davantage de ressources budgétaires. Pour les dépenses, la stratégie de rationalisation sera maintenue. Sur le moyen terme, la croissance économique devrait s’accélérer sensiblement, en liaison avec la mise en œuvre des politiques sectorielles déclinées dans le Plan Sénégal émergent (Pse).
En effet, le présent Dpbep 2015-2017, qui sert d’introduction au Débat d’orientation budgétaire (Dob) pour l’année 2015, s’articule autour de trois grandes parties : les orientations stratégiques et budgétaires pour 2015 et sur le moyen terme ; les perspectives économiques pour 2015 et sur le moyen terme ; la situation financière des organismes publics.  S’agissant des orientations budgétaires pour 2015, les parlementaires de la commission économique ont indiqué que le Pse suppose un fort accroissement de l’investissement public et de son efficacité. 


Cela requiert un effort substantiel  de mobilisation des recettes, de rationalisation des dépenses de fonctionnement et d’amélioration de la qualité de la dépense publique, soutiennent-t-ils dans leur rapport. Sur le plan des dépenses, ils estiment que la mise en œuvre du Pse doit être effectuée à travers une réduction notable du train de vie de l’Etat dans différents secteurs (fournitures diverses, factures téléphoniques, logements de fonction).
Pour ce qui est de la situation financière des organismes publics, les commissaires estiment qu’elle doit être envisagée sous la forme d’une présentation de l’évolution de l’ensemble des ressources, des charges et de la dette des catégories d’organismes publics (collectivités locales, établissements publics à caractère administratif…).

AMADOU BA, MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES : « Nous avons décidé d’accepter le compromis proposé par Arcelor Mittal »
« Le tribunal nous avait donné raison. Arcelor Mittal est venu nous dire qu’il veut trouver un compromis en proposant de payer 150 millions de dollars plus des études évaluées à 50 millions de dollars qui vont être la propriété de l’Etat du Sénégal. Nous avons ainsi pris la décision d’accepter cette offre », a déclaré Amadou Ba, ministre de l’Economie et des Finances.
Selon lui, les recettes globales versées par les entreprises minières à l’Etat du Sénégal sont respectivement de 109 millions de FCfa en 2006, 102 millions en 2007 ; 351 millions de FCfa  en 2008. Et en 2009, le montant est estimé à 14,300  milliards de FCfa dont 14,167 milliards de Arcelor Mittal. « Ce sont ces 14,167 milliards qui ont été comptabilisés au ministère de l’Economie et des Finances », précise le ministre. Il rappelle, à cet effet, que le Sénégal avait engagé une procédure judiciaire contre cette entreprise qui avait, « unilatéralement » rompu le contrat.

L’Ipres en « bonne santé financière »
L’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) a enregistré une bonne performance dans l’évolution des produits techniques, a fait remarquer la commission de l’économie générale de l’Assemblée nationale. Les cotisations sont passées de 40,4 milliards de FCfa en 2006 à 72 milliards en 2013 et devraient atteindre 75,6 milliards en 2014. Concernant les charges, les allocations versées sont passées de 32,8 milliards de FCfa en 2006 à 60,3 milliards en 2013. L’Ipres, selon le rapport, accuse aujourd’hui « une bonne santé financière ». Toutefois, certaines entreprises publiques sont très « endettées », la Senelec, la Sones, le Port autonome de Dakar (Pad), la Sicap et la Société des infrastructures de réparation navale (Sirn) concentrant l’essentiel de cet endettement. Ainsi, l’Etat s’est fixé comme objectif un meilleur suivi des entreprises du secteur parapublic combiné à la poursuite de la politique de désengagement, ne conservant, dans son portefeuille, que les entreprises économiquement viables. Il s’agit, pour l’Etat, d’impliquer davantage le secteur privé dans la gestion de l’économie, par le transfert progressif du secteur marchand qu’il détenait.                                    

Ics et Suneor « proches du dépôt de bilan »
Evoquant la situation « préoccupante » du secteur industriel, les commissaires estiment que de grandes entreprises comme les Industries chimiques du Sénégal (Ics) et la Suneor sont « proches du dépôt de bilan », avec à la clé une importante perte d’emplois et un endettement très lourd. Ils ont, en outre, relevé les difficultés des secteurs du tourisme et de l’hôtellerie. Ces secteurs connaissent un « marasme » consécutif à la baisse du trafic touristique, selon les membres de la commission de l’économie générale, qui expliquent cette situation par une application de la taxe sur les billets d’avion. Dans ses réponses à ces interpellations, le ministre de l’Economie et des Finances a réitéré l’engagement de l’Etat à discuter avec tout repreneur, et ce, dans le respect de la nature juridique de l’entreprise. A ce propos, il a affirmé que des contacts ont été déjà noués dans ce sens, en particulier pour les Ics. Pour ce qui est du tourisme, M. Bâ a déclaré que la taxe aéroportuaire, quoiqu’elle impacte négativement sur le tourisme, ne saurait être supprimée, du fait qu’elle sert à l’amortissement de l’emprunt ayant permis la réalisation de l’aéroport international Blaise Diagne.    



18 Commentaires

  1. Auteur

    Vengeance

    En Juin, 2014 (12:05 PM)
    N.B Cisse LO sera vengè d'ici 24 heures si les esclaves violent, sauvages et leurs maitres ne seront pas arretès ça on l'a jurè et pret à reagir.
    Top Banner
  2. Auteur

    Le Gardien

    En Juin, 2014 (12:06 PM)
    les tonneaux vides vont se calmer. un président qui travaille face des sénégalais qui ne veulent pas travailler et

    qui veulent l'argent facile.
    {comment_ads}
    Auteur

    Blabatere

    En Juin, 2014 (12:06 PM)
    Amadou BLAblatere a encore BAvarde.

    Amadou Ba est un hableur.

    Manaam fennkatt.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Gambia

    En Juin, 2014 (12:30 PM)
    LE SENEGAL BIENTOT DERRIÈRE LA GAMBIE.LA GAMBIE , UN PAYS EMERGENT :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Pilon

    En Juin, 2014 (12:36 PM)
    La croissance ne se decrete pas.
    Top Banner
    Auteur

    Mores

    En Juin, 2014 (12:46 PM)
    Une prévision reste une prévision. Prévoir un taux de croissance de 6,8% en 2015 ne permet dans ce pays de gagner la confiance des investisseurs encore moins celui des consommateurs sénégalais car l'on sait bien que dans ce pays les prévisions ont toujours une connotation politique loin des prévisions basées sur des études scientifiques.
    {comment_ads}
    Auteur

    Corsese

    En Juin, 2014 (12:56 PM)
    Les députés sénégalais sont de véritables novices dans des questions économiques et sociales par conséquent ce rapport produit par l'assemblée nationale n'a aucune valeur et ne peut constituer un document crédible sur lequel peuvent travailler le gouvernement et les investisseurs.

    C'est un document qui a été produit à des fins électoralistes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tromperie

    En Juin, 2014 (13:07 PM)
    Que le taux de croissance soit en augmentation ou non, le problème n'est pas là. Le véritable problème c'est de voir un pays, le SENEGAL, pays les plus aidé par les gouvernements étrangers, les ONG, des investisseurs, qui régresse d'année en année... On pourra toujours accuser WADE, son fils Karim et d'autres hommes politiques du passé, la responsabilité est partagée par l'ensemble de la population: les hommes politiques et décideurs pensent davantage à leur fortune et bien-être . Quant au reste de la population, qui a sérieusement envie de se lever le matin pour aller travailler? Tout le monde veut s'enrichir rapidement en faisant le moins d'efforts possibles. Ajoutez à cela tous ces hypocrites religieux, les marabouts qui se croient au-dessus des lois pour , eux aussi se remplir les poches, RESULTAT: le Sé négal fait partie des pays les plus pauvres de la planète et cela durera encore longtemps. (je m'excuse auprès des quelques rares Sénégalais qui travaillent honnêtement!) :haha:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Pharoah

    En Juin, 2014 (13:11 PM)
    Une croissance de 6,8% -- 3% d'inflation il ne reste plus que 3,8% ; il n'y a pas de quoi pavoiser !
    Top Banner
    Auteur

    Sounkouroubig

    En Juin, 2014 (13:38 PM)
    L' ASSAMBLEE NE PEUT PEUT PAS DETERMINER OU DECRETER UN TAUX DE CROISSANCE. LAISSER LES INSTITUTIONS FINANCIAIRE NETRES NOUS DONNER LE TAUX DE CROISSANCE. DE PLUS ON NE MANGE PAS LE TAUX DE CROISSANCE. TOUT LE MONDE SAIT QUE LE PAYS VA MAL. ARRETER DE MANIPULER LES SENEGALAIS PAR CES OPERATIONS DE COMMUNICATIONS. IL FAUT TRAVAILLER A AMELIORER LES CONDITIONS DE VIE DES POPULATIONS
    {comment_ads}
    Auteur

    Maïmoune

    En Juin, 2014 (14:13 PM)
    Dans quel pays démocratique et moderne les Députés évaluent-ils des prévisions économiques ? Que font nos fonctionnaires qui travaillent dans les services concernés ? Qu'on ne prenne pas les Sénégalais comme des idiots ! Ca suffit way !
    {comment_ads}
    Auteur

    Ay Doul Kééséé

    En Juin, 2014 (16:07 PM)
    croissance homophobie haanaa
    {comment_ads}
    Auteur

    Pipo

    En Juin, 2014 (16:13 PM)
    PIPO... FEN REK !!! LA CROISSANCE N'EST NI UN ARRETE, NI UN DECRET... LA CROISSANCE = LIGUEY... DOU POLITIQUE KOUDI AK BEUTHIEUK !
    Top Banner
    Auteur

    Bla Bla De Politicien

    En Juin, 2014 (17:18 PM)
    avec un environment des affaires aussi morose c est vraiment du bla bla ;c est bla bla de politicien baratineur  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mil

    En Juin, 2014 (20:46 PM)
    Vraiment le Senegal de Macky , Niasse , Tanor fait pitie. Ds quel pays c les deputes qui donnent les statitiques et previsions economiques? Quand les poumons flanchent quelle economie peut être performante? Production arachidiere , Suneor , ICS, SAR, TOURISME, Chemin de fer etc etc......... Gouverner un etat c du serieux BASTA
    {comment_ads}
    Auteur

    Bago

    En Juin, 2014 (22:01 PM)
    personnelle je connais très bien abdou fatah ce un homosexuelle il est couché avec moi j'ai refusé je ne connais très bien
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegal Rek

    En Juin, 2014 (22:20 PM)
    Il ne faut pas nous prendre pour des demeurés. Wa SALAM

    Top Banner
    Auteur

    Indignees

    En Juin, 2014 (11:53 AM)
    Il faudrait deposer le bilan de ces deux industries qui ne servent pas au Sénégal. L'un est le plus grand importateur de ce qui est produit au Sénégal et l'autre est le plus grand exportateur de ce qui est demandé au Sénégal.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email