Samedi 04 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

Année blanche ou année invalide : Voici la position du ministère de l'Education

Single Post
Mouhamadou Moustapha Diagne, Ministère de l'Education
Malgré la reprise ratée des cours pour les classes d’examen, le 2 juin dernier, l’Etat du Sénégal campe sur sa position de sauver l'année scolaire. Le directeur de la Formation et de la Communication du ministère de l’Education, Mouhamadou Moustapha Diagne, l’a confirmé ce vendredi sur les ondes de la Rfm.    

‘’Le président de la République a toujours demandé au ministre en charge de l’Education de travailler sur une proposition de reprise. Malheureusement, on a tous constaté ce qui s'est passé le 2 juin. Mais comme je l'ai indiqué, le pays ne peut pas envisager une année blanche ou une année invalide’’, confie-t-il.  

Selon lui, avec les mesures d'assouplissement prises par l’Etat Sénégal, rien ne s'oppose plus à la réouverture des écoles. ‘’Aujourd’hui qu’on permet aux 16 millions de Sénégalais de vaquer à leurs occupations, d'entrer dans les voitures de transport en commun, avec tous les risques que cela comporte (…), celui qui peut le plus, peut le moins. Il est clair que la problématique de la reprise des cours ne se pose plus’’, informe-t-il.  


liiiiiiiaffaire_de_malade

27 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2020 (13:54 PM)
    Il faut que l état fasse tout pour éviter une année blanche un pays pauvre ne peut pas se permettre une année blanche qui serait synonyme de perte inestimable en terme d argent les pays les plus touchés par le Corona font tout pour sauver l année scolaire
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (14:05 PM)
      un pays pauvre ne peut pas se permettre une année blanche justement pour sortir de la pauvreté il faut arrêter de tricher et refaire cette année scolaire perdue.le quantum horaire n’est pas atteint et même les parents refusent de remettre leurs enfants dans ces moments crises sanitaires. les africains ,c’est pas pour rien que vous êtes les derniers de ce monde .
    • Auteur

      Fatima

      En Juin, 2020 (15:20 PM)
      c'est le niveau des enseignants qu'il faut d'abord revoir. les ministres et directeurs doivent arrêter d'être des abonnés des médias et réseaux sociaux à faire des déclarations qu'ils ne respectent jamais et se mettre sérieusement au travail. nul doute que y'a une volonté certaine d'un lobby qui veut coûte que coûte une année blanche et certains fonctionnaires du ministère sont dans ces lobbies et font du sabotage autant qu'ils peuvent pour atteindre leurs objectifs. maintenant on voit certains font une liste des enseignants positifs au covid19. pourtant depuis le début de la pandémie des enseignants de la même manière que tous les autres sénégalais étaient positifs au covid19 et ça n'a jamais intéressé qui que se soit de parler de la profession des malades, maintenant on veut utiliser cette liste d'enseignants positifs pour ne pas ouvrir les écoles. pourtant des sapeurs-pompiers sont positifs et c'est pas pour autant qu'on a fermé les brigades des sapeurs-pompiers, des personnels de santé sont positifs et c'est pas pour autant qu'on a fermé les hôpitaux et les postes de santé. le président n'a qu'à prendre ses responsabilités s'il veut sauver l'année scolaire, ses ministres et ses directeurs ne sont complètement que devant les micros et chacun veut faire la star, aucun pragmatisme aucun réalisme, que des déclarations jamais mises en application
    • Auteur

      Admim

      En Juin, 2020 (16:36 PM)
      quel est le background de l’actuel ministre de l’éducation ?
      c’est quoi sa formation de base ( s’il en a une) ?
      il faisait quoi avant que d’avoir été bombardé ministre par boubou ?
    • Auteur

      Où Est Son Ministre ?

      En Juin, 2020 (16:47 PM)
      très regrettable de constater qu'être politicien au sénégal, malgré son respectable statut de directeur , vous donne le droit de parler au nom d'un ministère sur un dossier hautement stratégique pour la nation entière. le ministre talla a échoué et c'est lui de " reprendre " ses responsabilités. mr diagne, en espérant que c'est pas lui qui s'épanche sans l'autorisation de son patron. en attendant que le président de la république fasse partir son ministre, puisque ça ne démissionne pas au sénégal.
  2. Auteur

    Malick

    En Juin, 2020 (14:01 PM)
    la pandémie touche tous les pays du monde et nulle part dans le monde on ne parle d'année blanche ou invalide sauf au Sénégal. Sans ouvrir les écoles on peut utiliser le mouvement navétane national bien structuré. Les associations sportives et culturelles (ASC) sont présentes dans tous les quartiers et souvent dirigées par des enseignants, étudiants, vacataires ou volontaires de l’éducation. Il est peu probable qu’il va y avoir des matchs de navétanes cette année, le volet culturel des ASC peut être utilisé d’autant que certaines ont l’expérience d’organiser des cours de vacances ou de révision dans leurs quartiers. Le ministère de l’éducation n’a qu’à produire des trousses pédagogiques (notes de cours, activités et exercices) pour tous les niveaux et avec l’aide de l’ONCAV organiser de petits groupes dans tous les quartiers afin que les connaissances et compétences soient dispensées. Le personnel enseignant étant toujours payé par l’État pourra et devra encadrer et épauler les ASC dans les communautés où il réside. La présence de petit groupe un jour sur deux et en rotation dans les locaux des écoles de quartier pour éviter des rassemblements permettra à chaque niveau de faire ses apprentissages d’ici le 31 juillet ou la mi-août. Et puisque tout se passe dans les quartiers, cela occupera les jeunes et il n’y a aucun déplacement par transport en commun, ce qui aidera à briser la chaîne de transmission du virus. Si par bonheur, on arrive à maitriser la pandémie à la fin de l’hivernage, il sera possible de rouvrir les écoles en octobre pour que ce mois serve de consolidation des apprentissages pour préparer les évaluations et les examens du CM2, BFEM et BAC en novembre avant le début de l’année scolaire 2020-2021.

    A TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE, RIPOSTE COMMUNAUTAIRE

    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (14:14 PM)
      les pays qui travaillent, ont atteint le quantum horaire et ont validé leurs années par des contrôles continus sans tricher, peut être que cette crise permettra aux africains et surtout sénégalais de revoir leurs systèmes et y’a des pays qui dès fois ne valident pas leurs années et ça pose aucun problème au niveau économique par contre ça renforce les ressources humaines de demain
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (14:18 PM)
      quel menteur, les etats unis ont ferme leurs écoles depuis belle lurette . ils ont interrompu l'année scolaire, ce n'est pas une année blanche ça? pourquoi mettre en péril la vie de nos enfants juste par orgueil.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (14:28 PM)
      toi tu es manipulateur ou tu es vraiment inculte renseignes toi dans combien de pays , ils ont fermé leurs écoles et invalidité cette année ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (15:24 PM)
      il ne faut pas vanter ce mouvement qui n'a pas le temps de s'occuper de cours de vacances. le matin ce sont les matchs de petite catégories et l'après midi ou même la nuit ce sont les séniors. tout ce qui était prévu dans les premières années (culture et éducation) est t complètement dévoyé.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (15:24 PM)
      il ne faut pas vanter ce mouvement qui n'a pas le temps de s'occuper de cours de vacances. le matin ce sont les matchs de petite catégories et l'après midi ou même la nuit ce sont les séniors. tout ce qui était prévu dans les premières années (culture et éducation) est t complètement dévoyé.
    Auteur

    Diop

    En Juin, 2020 (14:04 PM)
    Tous les niveaux peuvent reprendre avec les mêmes effectifs
    Auteur

    Ibou

    En Juin, 2020 (14:14 PM)
    si les véhicules de transport en commun, les marchés, les lieux de culte, la salle de réunion, les restaurants, les salles de sport etc... peuvent reprendre leurs activités avec les mêmes effectifs, alors qu'est ce qui empêcherait les élèves de retourner en classe avec les mêmes effectifs.

    Moi je milite pour le retour de tous les élèves à l'école dés la semaine prochaine.

    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (08:40 AM)
      moustapha diagne arrête tes posts sur seneweb. on reconnaît son style de nullard
    Auteur

    En Juin, 2020 (14:16 PM)
    Arrêter de nous fatiguer avec cette tricherie avec ça vous vous demandez pour on ne se développe pas. Quand une année est perdue comme c'est le cas cette année, il faut le reconnaître et se préparer sérieusement pour l'année prochaine. On doit arrêter et profiter pour régler les problèmes dans le secteur de l'éducation de sorte que l'année prochaine tout marche ssns problème. Au Sénégal on aime trop bricoler ensuite on revient pour se plaindre du faible niveau des apprenants.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2020 (14:21 PM)
      vraiment c’est une honte de les voir essayer de rafistoler cette année en sachant que les élèves n’ont pas le niveau.
    Auteur

    En Juin, 2020 (14:17 PM)
    Comment voulez vous validé une année pas faites vraiment vous êtes des tricheurs comme l’a dit un commentaire une honte ce ministre et son équipe
    Auteur

    Nini

    En Juin, 2020 (14:19 PM)
    Tout sauf une année blanche ou invalide !!!!
    Auteur

    En Juin, 2020 (14:25 PM)
    Pourquoi le couvre feu alors? Vous êtes en contradiction permanente Monsieur le gouvernement.
    Auteur

    Sadekh

    En Juin, 2020 (14:27 PM)
    Lela plupart des élèves n’ont pas révisé depuis l’anticipation des fêtes alors attendez-vous à une faible niveau dans les années prochaines
    Auteur

    En Juin, 2020 (14:30 PM)
    bande de nullard.

    ils ont tellement passé leurs temps à copié le jeune macron, voilà que macron s'en est sortie du covide19 notre général en lido se trouve bloqué.

    c'est comme un enfant habitué à : "maman je faits quoi?, maman je faits quoi?, maman je faits quoi?" le jours où maman n'est pas là hop on se trouve bloqué , incapable de réfléchir une seconde.
    Auteur

    En Juin, 2020 (14:32 PM)
    Le pays est l'otage du business syndical...Il y a trop de syndicats qui profite du laxisme du gouvernement.

    Dans bcp de pays des évaluations vont être faites sur la base des notes de classes pour exclure de facto ine année blanche. C'est le cas au Québec en France....apres plus de 2 mois d'arrêt mais ces pays commencent l'année très tot . ...début septembre.
    Auteur

    En Juin, 2020 (15:33 PM)
    Surtout pas le ne année blanche. Les élèves n ont qu à faire cours en juillet août et passer les examens en septembre. Teouverure des classes mi octobre
    Auteur

    Khalat

    En Juin, 2020 (15:51 PM)
    Personnellement sans le comité du covid .aucun résultat ne sortira face à des incapables .
    Auteur

    En Juin, 2020 (16:12 PM)
    On dit : année invalidée et non : année invalide ( qui n'a pas de sens ).
    Auteur

    En Juin, 2020 (16:33 PM)
    De toutes façons, le niveau scolaire est très bas au Sénégal



    les rentrées scolaires et universitaires ne se font jamais aux dates du calendrier, toujours du retard pour diverses raisons.

    on y ajoute les fêtes ttes religions confondues ( ça arrange les musulmans) les cérémonies, les vacances, l'absentéisme , les grèves des enseignants, la fainéantise des élèves ...il reste quoi de sérieux ?



    Je pense qu'une année blanche ferait table rase de tous les problèmes : retard des cours, Covid-19



    les responsables de l'Education ne veulent pas d'année invalidée, ils ont trop peur de ne pouvoir se servir perso dans les finances du budget !
    Auteur

    En Juin, 2020 (16:40 PM)
    Selon lui, avec les mesures d'assouplissement prises par l’Etat Sénégal, rien ne s'oppose plus à la réouverture des écoles. ‘’Aujourd’hui qu’on permet aux 16 millions de Sénégalais de vaquer à leurs occupations, d'entrer dans les voitures de transport en commun, avec tous les risques que cela comporte (…), celui qui peut le plus, peut le moins. La question que je lui pose est a quand l'ouverture des stades avec supporters? La salle de classe est comme un tribune. Les esleves vont s'emprunter de grès ou de force les outils de travail.

    Le professeur ne peut etre comparé a un sapeur ou in infirmier testé positif. N'importe quel senegalais valide et éduqué peut prendre la place du sapeur. Pour l'infirmier c'est encore plus facile: un autre infirmier peut donner des directives a distance et suivre les malades. Et ces derniers vous savez comment il traitaient nos malades, ils viennent au boulot a quelle heure? Apprenons a respecter les enseignants. Aujourd'hui ils sont stigmatisés partout ou ils sont (ceux qui viennent de dakar). Mais aussi ce que personne ne veut prononcer est que les enseignants étaient en greve quand la crise a débuté. Y a t-il eu solution a leur probleme? Ou ils attendent pour reprendre revendications a un autre moment. Je crois que si il faut regler les problemes de l'école et non des candidats. soyons sincères, nous les senegalais et parlons-en une fois pour toute.
    Auteur

    En Juin, 2020 (17:11 PM)
    Tout ça je vous l'avais dit. Toutes ces mesures de restrictions ne sont pas des mesures pertinentes pour lutter contre covid. Seules les mesures barrieres sont scientifiquement prouvées. Tout le reste (confinement, fermeture aéroport, suspension des cours....) n'ont pas empêcher la maladie de se propager. Top toubab yi rek louniou def nguene def ko. La preuve ces mesures de restrictions n'ont pas été bien respecté au Sénégal et pourtant on a moins de cas et moins de décès qu'eux qui étaient dans un confinement total.
    Auteur

    En Juin, 2020 (17:25 PM)
    incompétence. pilotage à vue.
    Auteur

    Fallou Dabo

    En Juin, 2020 (18:05 PM)
    Prenez votre temps monsieur le Président et trouver nous des solutions concrètes
    Auteur

    En Juin, 2020 (19:04 PM)
    Ca va être difficile de réouvrir les classes . Il faut faire une année blanche , augmenter 2 ans sur l’age de la retraite des enseignants, fonctionnaires et privés et préparer l’année 2020-2021
    Auteur

    En Juin, 2020 (19:05 PM)
    On peut porter la retraite a 65 ans pour les cadres et 62 ans pour les autres
    Auteur

    En Juin, 2020 (20:10 PM)
    Voilà encore la nième erreur que l’état est en train de commettre. A mon avis on devait attendre ne serait ce que 2 semaines après l’assouplissement pris ces jours pour en voir les effets avant de prendre une décision. C’est vrai que les cours doivent reprendre mais il n’y a pas urgence à ce point....
    Auteur

    2dfec

    En Juin, 2020 (23:49 PM)
    Je ne dirais pas qu'une année blanche ou invalide est inévitable avec notre système éducatif de bricolage mais si jamais on la bricole, ce serait "une violation a égalité de chance aux apprenants". Les facteurs climatiques sont différents d'un lieu à un autre, est ce que le seuil du programme a été réellement atteint ?

    les cours se seront ils possible sous des abris provisoire avec la pluie ? Il y'a tant de questions à se poser.....

    Ne comparons pas notre réalité à celle d'autrui, seul le corps professoral qui est sur le terrain que cette décision leur revienne.

    Auteur

    En Juin, 2020 (10:10 AM)
    Que l’année soit blanche ou noir c’est pas notre problème.l’essentiel est que l’état prenne ses responsabilités pour ne pas mettre en péril la vie de milliers de personnes.la réouverture des écoles n’est pas une priorité.le nombre de cas et le nombre de décès qui augmentent au jour le jour.des pères de famille qui n’arrivent plus à trouver de quoi mettre sous la dent à cause de la pandémie toutes les activités sont bloquées c’est là que l’état devait mettre le focus et profiter de la situation pour revoir beaucoup de choses sur plusieurs domaines à savoir l’économie l’éducation la santé...et être conscient que le Sénégal est loin d’être émergent et de laisser ce discours politique politicien.
    Auteur

    Khadim Bamba Souare

    En Juin, 2020 (21:45 PM)
    Bon j’en ai marre du système éducatif du Sénégal trop de nullard qui possède le pouvoir sans aucun nouveau professionnel
    Auteur

    Khamoul

    En Juin, 2020 (14:44 PM)
    Ce Mouhammadou Moustapha Diagne (Ministère de l'Education) fait partie des cadres APR très nuls, qui n'a pas beaucoup de connaissances dans l'Education nationale . Il fait partie de ces jeunes promus de Macky Sall !
    Auteur

    Dabbakh

    En Juin, 2020 (15:18 PM)
    Moi je voudrais avec les sénégalais parents d’élèves pousser à une réflexion objective, au lieu de camper sur des positions parfois partisanes ou crypto personnelles.

    A qui va profiter une année blanche ?



    En tout cas pas les parents d’élèves qui vont perdre tout ce qu’ils avaient déjà investi pour l’année en cours pour les fournitures, les droits d’inscriptions, les tenues et autres. Ceux qui ont des enfants dans le privé ont déjà payé les droits d’inscriptions, toutes les mensualités, d’octobre à mars plus le mois de juillet (payé à l’avance). Il ne leur reste que les mois d’avril, mai et juin à payer et ils vont tout perdre. Ceux qui ont des enfants à inscrire l’année prochaine au CI vont perdre un an car si tout le monde redouble il n’y aura pas de place au CI pour (2020/2021) et l’année d’après (2021/2022) il y’aura deux cohortes de CI à résorber..



    Ce n’est pas non plus les élèves qui vont tous perdre un an dans leur cursus scolaire, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur le critère d’age aux examens et concours, à l’orientation scolaire et au recrutement dans la fonction publique mais aussi pour les ambitions personnelles et légitimes de chacun d’entre eux. Ne faut-il pas penser aux candidats à des examens qui ont déjà terminé un semestre, fait leur composition et entamé un second semestre, il ne leur restait que avril, mai et une moitié de juin à apprendre, ils devront maintenant patienter, avec l’angoisse du candidat, pendant une année de plus.



    Ce n’est pas non plus ces étudiants d’écoles de formations dont les parents ont jetés leur va tout en se disant que puisqu’il ne restait que peut être deux ans payer très cher des études pour avoir un diplôme professionnel qui permettrait d’obtenir un emploi et soutenir la famille, il va falloir encore serrer la ceinture pour un an de plus.



    C’est encore moins pour ces enseignants des écoles privées, surtout ceux qui étaient payés selon les heures effectuées. Ils ne sont pas rémunérés depuis mars 2020. Ceux là sont des pères de famille ou des étudiants qui enseignent pour payer leurs études. Ceux là, il faut le signaler surtout à l’endroit des autorités académiques, devront être pris en compte si l’Etat devait venir en aide aux établissements privés. Je sais, pour avoir été à leur place, les déclarants responsables ou leurs directeurs délégués refuseront de leur reverser des heures qu’ils n’ont pas émargées. Il faudra se baser sur leur emploi du temps officiel et considérer les heures comme effectuées.



    L’Etat aussi va perdre plus de 500 milliards de budget pour une année blanche. Cela n’empêchera pas au ministre, à son porte parole, à ses directeurs, aux enseignants de la fonction publique de percevoir jusqu’au dernier centime leurs salaires et indemnités. Le grand perdant c’est le contribuable sénégalais dont les impôts supporteront toutes ces charges.



    Les syndicalistes sont dans leur rôle, voilà des enseignants qui ne touchent plus la craie, ils sont détachés, ils roulent en 4/4 climatisé, ils ont des indemnités payées par les retenues à la source des enseignants syndiqués. Ils sont invités à tous les séminaires et activités du ministère. Ils doivent donc s’agiter et parler encore pour mériter la confiance de leurs mandants sinon ils seront encore obligés de faire sécession et créer une autre frange se disant authentique ou originelle pour garder leurs privilèges. On en est aujourd’hui à des G10, G20, G50 ? Ceux là peut-être, dérangés par une année blanche ?



    Je me demande aussi où sont les élèves qui, les années passées manifestaient avec le slogan « dama beuga diangg » ? Je leur demande « xana beuga toulèna diangg ? am danguèna paré ndiangg ? » Excusez moi pour la transcription. Où bien on vous avait utilisés pour faire pression sur le gouvernement et l’obliger à s’asseoir à la table de négociation ? J’entends votre gouvernement scolaire se déclarer défavorable à la reprise des cours. C’est à votre détriment. Ne vous laissez pas manipuler.



    Parlons maintenant de confinement, de mesures barrières, de COVID 19 et autres. Qui est maintenant confiné ?

    Les dahras ont défié l’Etat et n’ont jamais arrêté de fonctionner et ce qui est bizarre est que ces sénégalais qui crient au danger de rouvrir les écoles n’ont jamais dénoncé cela. Pourtant dans ce contexte pandémique le talibé est plus vecteur de transmission que l’élève et qu’on ne m’accuse pas de parler d’hygiène individuelle, je parle de mobilité. L’élève c’est la maison, l’école et peut être le transport en commun et je signale que même s’ils ne vont pas à l’école ils se déplacent. Prenons le cas du talibé (que j’ai été dans mon enfance) il se déplace dans les marché, les garages et les maisons combien de personnes rencontre t-il par jour ? Quelles sont les probabilités pour cet enfant de chopper le virus ou d’en contaminer d’autres surtout qu’à leur âge même s’ils sont porteurs, ils sont le plus souvent asymptomatiques. Je n’ai jamais entendu les médecins du comité de gestion de la pandémie pointer cela du doigt et pourtant ils le savent mieux que moi. On les laisse toujours fonctionner sans leur poser les mêmes conditionnalités que les écoles (lave mains gel ou distances barrières). Au Sénégal on a peur de dire quelque petite remarque que ce soit tant que cela peut heurter des religieux.

    Les transports, même si certains d’entre eux ont défié le couvre feu et on disséminé la maladie à Sedhiou, Fatick, Matam et Kaffrine qui sont les derniers bastions à tomber face au Cvid19, ils ne sont plus confinés.

    Les marchés n’ont été fermés que peu de temps et à force de pressions on les a laissé ouvrir (sans conditions de lave mains gel ou distances barrières). C’est le même scénario pour les mosquées.

    On parle d’enseignants testés positifs mai où est le problème ? Est-ce une condition pour ce métier d’être naturellement immunisés et blindé contre toutes maladies ? Qu’au niveau des académies on fasse faire des tests et ceux qui sont atteints on les soigne et d’autres les remplacent en attendant. Dans combien de services : administration, banques, mairies et autres des individus ont été testés positifs ? Alors ont-ils été fermés définitivement ? Nooon !

    Enfin ces élèves et étudiants à qui on empêche d’aller à l’école sont-ils confinés chez eux ? Non pas du tout ils sont hors des maisons et selon leur âge, entrain de jouer ou de vaquer à d’autres besoins. Là où ils vont, ne peuvent-ils pas chopper ou transmettre le virus. Tous ces secteurs autorisés à reprendre leurs activités sont-ils plus importants que l’éducation et la formation ?



    Je suis persuadé que certains, au premières lignes se sont arrêtés de lire en se disant que celui là il soutient le Ministre de l’Education, il est avec Macky. Tant pis pour ces esprits totalitaires et défaitistes. Je ne roule pour aucun régime et je vais vous dire et ceux qui me connaissent peuvent en témoigner je réprouve avec autant de mépris et de dégoût, comme l’inspecteur Mody NIANG que je salue au passage, toutes les mal gouvernances du Sénégal depuis Senghor, Diouf puis Wade et ses héritiers aujourd’hui au pouvoir ou dehors entrain de chercher à revenir. Je suis un professeur à la retraite.

    Je veux de ce texte, une contribution objective d’un citoyen lambda et c’est pourquoi ne voulant pas que des mal intentionnés disent que je fais un clin d’œil à qui que ce soit je préfère garder l’anonymat.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email