Mardi 15 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Désengorgement de l'Ucad : Le Saes ébauche une batterie de solutions

Single Post
Désengorgement de l'Ucad : Le Saes ébauche une batterie de solutions

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) a organisé ce lundi 29 septembre une rencontre, dont le khalife général de la famille omarienne, Thierno Madani Tall, était l'invité,  pour parler des conditions difficiles dans lesquelles l’enseignement se fait dans ce temple du savoir. Yankhoba Seydi, maître assistant à la Faculté des Lettres à l’Ucad, par ailleurs porte-parole du Saes, a relevé après une projection de film, que le nombre d’amphithéâtres, de salles de cours, de Travaux dirigés (Td) et de Travaux pratiques (Tp) à l’Ucad est de 217 pour une capacité totale en nombre de places physiques de 23 423, soit 370 étudiants par salles pour un effectif total de 80 500 étudiants en 2012-2013. Ce qui fait un déficit de 57 077 places.

Yankhoba Seydi a aussi renseigné que l’Ucad comptait en 2013, 1 329 enseignants, soit 1 enseignant pour 61 étudiants alors que les normes de l’Unesco sont 1 enseignant pour 27 étudiants. En ce sens, le maître assistant a déclaré que ces difficiles conditions ont fait que le Saes a perdu, en moins de 3 ans, 61 enseignants à l’Ucad.  

Pour améliorer les conditions d’étude et d’enseignement au niveau de cette université, le Saes estime qu’il faut augmenter la capacité d’accueil des universités, augmenter le ratio personnel/étudiant, doter les universités de budgets conséquents, respecter l’autonomie des universités, instituer une politique volontariste de financements, respecter les standards dans la gestion des effectifs, équiper les laboratoires, réhabiliter les infrastructures existants, désengorger l’Ucad en faisant monter en puissance les autres universités. L’Etat, dit-il, doit aussi respecter ses engagements.

Article_similaires

19 Commentaires

  1. Auteur

    Lom

    En Septembre, 2014 (07:32 AM)
    L'état ne peut pas tout financer. Soyons réalistes. Je l'ai toujours dit, dans les grand pays, les université s'auto-finance une bonne partie de leur budget grâce à un partenariat public-privé par le biais de la recherche. En d'autre terme, des chercheurs vendent de leur savoir faire à des industrielles pour financer l'équipement de leur laboratoire, des salles de classes,....



    Qu'est ce qu'on a au Sénégal?

    --- Des universités qui attendent tut de l'état et des bailleurs sans pour autant créer de la richesse et faire bénéficier leurs nombreuses compétences aux entreprises.



    ---Des entreprises qui font leurs R&D à l'étranger et ne payant pas de taxes d’apprentissages. En effet, les étudiants sont formés pour les entreprises, il faut que ces dernières payent des taxes d'apprentissages pour que l'état puisse continuer à leur fournir des cadres de qualités. Cela se passe comme ça dans beaucoup de pays.



    ---Des étudiants qui préfèrent avoir leur bourse que d'aller se former pour pouvoir s'offrir un travail dans 5 ans. L'étudiant sénégalais ne se gênent pas à rester 3 ou 4 ans de plus à l'université par peur de ne pas trouver de travail à la fin.





    ---Un état qui planifient très mal. Heureusement que Wade a eu la brillante idée de construire des université même si il n'a pas eu le temps de les équiper toutes.





    ---Des professeurs qui réclament plus tout le temps tout en continuant d'assurer le fonctionnement des écoles privées pour leur propre compte. Comment peut-on imaginer un titulaire de l'état qui se permet d'aller se faire de l'argent ailleurs tout en continuant à mettre des bâtons entre les roues de son employeur?





    Le problème de l'université se trouve entre le trio Etat-Etudiant-Enseignant.
    • Auteur

      Emti

      En Septembre, 2014 (08:46 AM)
      jërejëf lom, tu as tout dit. l'etat, les enseignants, les étudiants (et oui), le secteur privé, chacun a son rôle à jouer.
      diarama
    • Auteur

      Pyramide

      En Septembre, 2014 (10:20 AM)
      lom tu a raison et pour ajouter. nos enseignant ne font pas de la recherche. ils se limitent aux enseignements dans les amphithéâtres.
    • Auteur

      Un Passant

      En Septembre, 2014 (13:03 PM)
      l'etat finance ses priorités, pourquoi faire de nouvelles universités à 120 milliards au moment où les universités existantes manques de tout : professeurs, infrastructures, budget. c'est ajouter de nouveaux paramètres au problème. a la place de ses nouvelles créations sauf diamniadio purement politique (comme wade était un bâtisseur je vais être un apprenti bâtisseur) le renforcement du capacités d'accueil de ugb thies uadb ziguinchor, le renforcement des budgets et le recrutement massif d'enseignant à la place des vacataires qu'on exploite avec parfois deux ans arriérés de paiements après service fait...
    • Auteur

      Butane-2

      En Octobre, 2014 (17:01 PM)
      lom franchement tu n'as rien compris. tu ne peux pas tout de meme comparer le sénégal à des pays comme les etats unis, le danemark qui ont adopté ce système de financement. les entreprises sénégalaises peinent à décoller, le tissu industriel est complètement dégarni. dans ce centexte morose, tes solutions ne sont pas envisageables.
      si tu avais fait le meme parcours que ces enseignants du supérieur (qui ont sacrifié toute leur jeunesse pour chercher du savoir), tu serais le premier à te plaindre des conditions de rémunération. leurs revendications ne sont que légitimes. tu ne sais probablement pas résoudre une équation différentielle et tu t'attaques à ceux qui forment tes frères et sœurs, tes enfants, bref la creme de ce pays.
      un conseil: parle de choses dont tu maitrises les contenus!
    • Auteur

      Thierou

      En Octobre, 2014 (10:28 AM)
      @lom
      le problème du financement des universités est un véritable problème. en effet, si l'on sait que l'etat ne peut pas tout faire, les partenaires ne contribuent que pour un certain temps et le secteur privé ne peut pas investir là où le retour d'investissement n'est pas assuré, là où il n'y a rien. la question essentielle est donc de savoir quel segment prioritaire financer à un niveau significatif pour que les effets puissent attirer d'autres types de financement. car les priorités sont nombreuses (ressources humaines, équipements, environnement juridique adéquat pour une bonne protection des brevets, etc.). il faut aussi préciser que la formation d'équipes de recherche performantes peut nécessiter beaucoup de temps et de ressources. mais, surtout, une vision à long terme. ce qui fait défaut.
      wa salaam.
    • Auteur

      Thierou

      En Octobre, 2014 (10:32 AM)
      @lom
      le problème du financement des universités est un véritable problème. en effet, si l'on sait que l'etat ne peut pas tout faire, les partenaires ne contribuent que pour un certain temps et le secteur privé ne peut pas investir là où le retour d'investissement n'est pas assuré, là où il n'y a rien. la question essentielle est donc de savoir quel segment prioritaire financer à un niveau significatif pour que les effets puissent attirer d'autres types de financement. car les priorités sont nombreuses (ressources humaines, équipements, environnement juridique adéquat pour une bonne protection des brevets, etc.). il faut aussi préciser que la formation d'équipes de recherche performantes peut nécessiter beaucoup de temps et de ressources. mais, surtout, une vision à long terme. ce qui fait défaut.
      wa salaam.
  2. Auteur

    Ndeysann

    En Septembre, 2014 (08:49 AM)
    Bilaay malenn yeureum... Bilaye malenn YERIM
    Auteur

    Fuck

    En Septembre, 2014 (09:08 AM)
    qu'est ce qu'un khalife fait dans une rencontre concernant l'enseignement supérieur? Je ne crois pas qu"il soit compétent pour ça au sénégal on a tendance a tout mélanger laisser les marabouts s'occuper de ce qui concerne la religion et laissez les gens concernés par ce qui se passe à l'ucad s'en occuper. on avancera jamais avec ces marabouts qui considèrent l'état comme une vache à lait sof nguén torop
    • Auteur

      Malade

      En Septembre, 2014 (13:36 PM)
      ce sont ces idioties qui nous empêchent d'avancer! je te rappelle que thierno madani est loin d etre un illetré puis que c est un erudit dans son domaine. il ont appris les valeurs qui font marcher une societé. arretez bon sang d etre complexé par les valeurs intellectuelles occidentales; elles ne sont pas les seuls à exister... vraiment nous devenons de plus en plus miserables!

      s il a une contribution positive, pourquoi, dit moi pourquoi il ne la partagerait pas avec son peuple??

      au moins lui il a compris que le probleme q'une partie de la population est le probleme de tout un peuple! ns sommes dans le mm bateau!

      toutefois, je retiens que ce sont les charlatants qui envahissent le paysage médiatique qui te fait dire cela...cependant, là, il s agit d un calife et Érudit.
    • Auteur

      @ Malade

      En Octobre, 2014 (12:42 PM)
      tu as bien fait de dire qu'il est un érudit dans son domaine dans ce cas qu'il s'occupe de son domaine. s'il était compétent il ne proposerait pas de fermer l'université pour 2 ans car ce n'est pas la bonne solution sinon on fait quoi des milliers d'étudiants qui y sont inscrits et des futurs bacheliers? tous a la rue pour aller voler et agresser parce qu'il n'auront rien d'autre à faire? il n'ya pas de complexe qui tienne je ne suis en aucun cas complexé mais on doit arrêter de tremper les marabouts à toutes les sauces ils ne sont compétent de maniere général qu'en matière de religion. au lieu de dilapider de l'argent à tout va le mieux c'est de construire une ou deux université (s) à rufisque ou diamnadio et sebi ce qui désengorgerait l'ucad. laissez les gens compétent trouver la bonne solution au lieu de nous balancer des idées farfelues venant de personnalités qui n'ont rien à voir avec l'enseignement supérieur
    Auteur

    Mouveron

    En Septembre, 2014 (09:18 AM)
    Ce qui manque à l'université sénégalaise c'est une formation professionnelle. Au lieu de former les étudiants de manière a ce qu'ils puissent intégrer le milieu professionnel on le forme pour lui inculquer des civilisation européennes. américaines...



    ... A quoi ça peut servir dans une économie, il faut orienter l'apprentissage dans les secteurs agricoles, industriels ... Trouver de bons formateurs..



    ... Mais aussi on attend toujours le terme Indemnités de Recherches mais c'est du n'importe quoi ceux la qui demandent ces indemnité peut on voir le fruits de leurs recherches Non. Peut être devrait til dire Indemnités se saturation des amphithéâtre.



    ... Aussi pour le problème des bourses nous savons tous que la totalité des étudiants n'on pu avoir leur bourses par ce qu' ils ne remplissant pas les critères de sélection .



    ..L'université Virtuel du Sunugal, cette appareille conçut uniquement pour désengorger l'UCAD n'est pas un opérationnelle dans la mesure ou depuis 2012 sont fonctionnement n'est toujours pas des meilleurs mais c'est une bonne idée il faut juste donner aux étudiants leur machines et leurs assurer de très bonnes conditions d’études.



    ... merci ...

    Auteur

    Aliou Dieng

    En Septembre, 2014 (09:28 AM)
    Les autorites ont leurs enfants a l etranger.les pauvres vont payer le prix.just look how to elect a president.











    Auteur

    Mbidou

    En Septembre, 2014 (10:03 AM)
    ThiernoMadani n'est pas le Khalif Général de la famille Omarienne.

    Le Khalif Général est Thierno Bassirou Tall.

    Une presse sans bagage.
    Auteur

    Paco

    En Septembre, 2014 (10:11 AM)
    Saes avec ces solutions vagues et sous entendre que la faute c'est l'état. C'est nous l'état, le peuple. Khar mat à volonté, enseignants gracieusement payés pour s' occuper de manière égoïste de leur poche. Peu s' occupe de l'université. Des gens de ce niveau qui demandent des choses avec une idée vague de leur utilisation. Je suis convaincu que si l'état donné tout son budget, on va lui demander d'ajouter encore et encore. Dans un espace ou on confond liberté et libertinage, il est difficile d'avoir les moyens de ces ambitions. La crème de ce pays comme le disent certains enseignants est en réalité une mousse occidentale. On peut aller de la masturbation intellectuelle aux caprices d'enfants par ceux qui se voient comme une créme. Que des idées obselètes non éprouvées pour la sauvegarde d'intérêt s perso. Faire cours et disparaitre de l'etablissement, faire de la recherche que pour avancer dans son grade et rien pour le pays qui te paye un gros salaire, c'est le vrai problème de l'université sénégalaise. Rien d'autre que d'attendre le plombier pour resoudre ces problèmes de fuite d'argent. Wa salam.
    Auteur

    Pyaramide

    En Septembre, 2014 (10:30 AM)
    savez vous combien perçoit un enseignant du supérieur

    assistant 750 000

    maître assistant entre 800 000 et 850 000

    maître conférence 900 000 et plus

    professeur titulaire plus de 1000 000

    sans compter les Xar mat: heure 5000 à 7000 dans les régions. 15 000 à 20 000 à DK. je vous laisse conclure par rapport aux revendications des enseignants
    Auteur

    Keldo

    En Septembre, 2014 (10:43 AM)
    Le SaES est le problème numéro 1 de L'UCAD: ses enseignants,mus uniquement par l'argent,encourageaient la pléthore des effectifs pour percevoir des heures complémentaires,revendre des billets de voyage pour la recherche,bouder les classes sous le premier prétexte...
    Auteur

    Zeus

    En Septembre, 2014 (11:11 AM)
    soleil derrière le soleil » et, par là même la vraie source d’énergie de notre soleil. Si la chaleur de notre soleil maintient le monde physique en vie, Sirius est considéré conserver le monde spirituel en vie. Il est la »vraie lumière » qui brille à l’est, la lumière spirituelle, alors que le soleil illumine le monde physique, considéré comme une grande illusion et LA FONDATION BRIGITTE BARDO CONTRE LES ANIMAUX elle a raison parce que tous LES ANIMEAUX EST la REANCARNATIONS DES ÂMES DISPARUS c est pour cela faut pas les tuers l évolutions de l humanités à commencer quand l humanités à commencer à vivres de AGRICULTURES nous avons évolués de consciences nos premiers hommes et femmes les plus évolués ils mangeaient de la nourritures saints ( les animaux sur terre est la REANCARNATIONS DES ÊTRES MORTS DE LA TERRE )AGRICULTURES et ne mangeaient pas ce qui est vivant DIEU Quand il a testé notre patriarche de l humanités sur sa foi ALLAH savaient que notre patriarche ABRAHAM ce qui a dans son cœur parce que ABRAHAM avait parler avec sa femme et son fils c est porter volontaire le soir très tard ALLAH a envoyer SON ANGE FIDÈLE DJIBRIL pour dire a ABRAHAM que il lui est FIDÈLE et voilà il y a jamais eux infusions de sang et ANGE DJIBRIL lui est dit que ALLAH j offrira a tous tes descendants L HUMANITÉS tous ensembles un repos éternel dans le paradis tous L HUMANITÉS AGES D'ORS POUR L HUMANITÉS AMEN ALLAH :love: 
    Auteur

    Zounrtoura

    En Septembre, 2014 (11:47 AM)
    faut faire comme la cote d ivoire fermer l université pendant un ou 2 ans en faisant des infrastructures à thies ou diourbel pour les acceuillir  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Guiss Guiss

    En Septembre, 2014 (11:51 AM)
    @ Lom. Bilay tu as raison L universit e a besoin d' une theratepie de choc. Un remede de cheval. En comme can't par les enseignants et leur syndicat. Tout marche a l'envers dans ce pays.
    Auteur

    Zeus

    En Septembre, 2014 (11:54 AM)
    La remise en application immédiate de la loi française et européenne exigeant l’étourdissement des animaux d’abattoir avant la saignée pour tous les animaux sans aucune dérogation pour les sacrifices rituels halal et casher qui contraignent et soumettent les animaux égorgés en toute conscience à des agonies lentes et extrêmement douloureuses,inadmissibles dans un pays « laïc » et évolué qui permetpar des moyens modernes de les rendre inconscients mais toujours vivants à l’instant du couteau. Ce qui leur évite non seulement une atroce et longue souffrance mais aussi un stress dû à l’effroi qui peut être préjudiciable pour la consommation. Déjà la Norvège, la Suède, l’Islande, la Suisse, la Grèce, le Luxembourg, l’Autriche, la Pologne et, cette année, le Danemark ont totalement aboli les dérogations halal et casher. Il est urgent que la France suive ces exemples nombreux.

    Voilà les deux évolutions indispensables à notre époque que je demande aux gouvernements successifs depuis 30 ans. Il serait juste de me les accorder après tant d‘années de suppliques et d’attente. Si je ne les obtiens pas, j’en conclurai que j’ai raté ma vie.

    Avec mon immense reconnaissance… anticipée !



    Brigitte Bardot par sa foi chrétienne elle dit la vérité que Dieu aide et accompagne sur ta missions VOUS AVEZ PAS RATÉ VOTRE VIE vous êtes sur la bonne voie
    Auteur

    Du Canada

    En Septembre, 2014 (12:22 PM)
    Et avec quel argent? Inscriptions gratuites, Bouf et Logements gratuits, Bourse pour tous, Enseignants logés, subventionnés... tous des rigolos dans ce pays, continuez vos palabres le réveil sera difficile
    Auteur

    Mastana

    En Septembre, 2014 (13:35 PM)
    que les autorités de ce pays prennent leurs responsabilités, l'éducation de la jeunesse, l'enseignement ne sont pas des jouets, que le khalif me pardonne mais ce qu'il dit n'est pas la bonne solution, fermer l'université une ou deux ans est une chose grave et dangereuse. Je le répète il appartient aux autorités de de notre pays de trouver les bonnes solutions.
    Auteur

    Sami

    En Septembre, 2014 (15:08 PM)
    Il est quand même dangereux de porter des jugements gratuits sur la prétendue grosse fortune des enseignants du supérieur. Que dîtes des heures de travail que les enseignants passent dans les bibliothèques, à la maison ou ailleurs? Savez-vous combien d'étudiants bénéficient d'un encadrement de la part des étudiants; lequel encadrement en mémoire ou en thèse n'est pas du tout rémunéré et c'est tout à fait normal. Seulement ce n'est pas rien puisque l'enseignant engage sa responsabilité scientifique. C'est dire que le travail doit être bien fait. L'enseignant du supérieur n'est ni un instituteur-pour qui j'ai beaucoup de respect- ni un fonctionnaire lambda. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire: on nous reproche de ne pas faire de la recherche et quand on en fait, c'est pour notre avancement personnel; il faut savoir où se placer. De plus comment se fait cet avancement? Avec beaucoup de sueur, d'énergie et d'argent sorti de la poche des enseignants.

    Arrêtez de stigmatiser les enseignants du supérieur car beaucoup souffrent-je pense particulièrement aux vacataires- sans faire de bruit parce que conscients qu'ils ont choisi ce métier non par nécessité mais par amour.

    Prononcez-vous sur des sujets que vous maîtrisez.

    Quand on veut une éducation de qualité, il faut y mettre le prix. L' État fait des efforts, c'est louable certes, mais insuffisant.

    Combien d'enseignants ont préparé le concours d'agrégation avec leur propre argent? Savez-vous que lors du dernier concours d'agrégation les perdiems n'ont été payés au enseignants qu'à partir de leur jour de départ? Pour le salaire, rien n'avez été fait et nous étions le 8 du mois.

    S'il vous plaît, un peu de respect pour les enseignants!
    • Auteur

      Ancien Etudiant De La Fst

      En Septembre, 2014 (19:16 PM)
      tu racontes du n'importe quoi. quand j'étais étudiant en licence (2002), mon professeur monsieur le pr. beye est parti en voyage en plein année scolaire pendant plus deux moi. un vrai abandon de poste, à son retour même pas de rattrape, comme si rien ne s'était passé. il a dit qu'il nous pardonnait d'avoir exigé son remplacement, qu'on était manipulé par d'autres professeurs qui étaient ces rivaux. et on a eu droit à la fin de l'année à un examen le plus facile ... mais a l'époque je ne pouvait pas comprendre que c'était mon avenir qui était sacrifié.

      des anecdotes de ce genre, je peux en raconter jusqu'à demain.

      je me rappelle de christian sina diatta, son cours d'électromagnétisme était trop avancé pour notre niveau, je l'ai montré plus tard à mon prof. de mec. quantique au canada, il m'a demandé si c'était un cours pour étudiant gradué. c. s. diatta se contentait de finir le premier chapitre et d'entamer le second. et ces examens étaient très difficiles. je trouvais ca normale, le prof était trop fort et nous trop bête, j'avais de référentiel pour comparer avec ce qui se faisait ailleurs.

      j'ai eu quelques bons professeurs (souvent des assistants). je respecte monsieur tall et monsieur diatta décédé dans le diola (que dieu aie pitié de son ame).

      j'ai eu ma maitrise mon dea mention et major de ma promo et pourtant j'ai tres tres tres rarement terminé mes cours, n'ont à cause des grèves mais a cause des prof absents et des cours mal faits.

      sans compter, j'ai du faire plusieurs cours pour me remettre à niveau, des cours qu'on ne dispense pas à ucad : cours de physique du solide, cours de mathématique appliqué à la physique et de simulation numérique etc.

      je pense très sincèrement que les 6 ans passés à ucad ont été une perte de temps. des professeurs non professionnels et des étudiants coincés à l'âge d'ado.
    • Auteur

      Sami

      En Septembre, 2014 (20:05 PM)
      il faut arrêter d'infantiliser les étudiants. nous tous avons fait nos études au sénégal dans des conditions difficiles (programmes non terminés, cours mal faits, c'est vous qui le dîtes donc je vous en laisse l'entière responsabilité, grève). c'est dire que la remise à niveau est une exigence pour toute personne qui veut aller loin dans les études et l'enseignant ne peut tout donner à l'étudiant.
      en plus vous me parlez de voyage d'enseignants, ce qui est tout à fait normal sinon nous cessons d'être des enseignants du supérieur. demande plutôt à ton État de recruter le maximum d'enseignants pour suppléer le manque.
      enfin, il faut arrêter de leurrer les gens. quels sont parmi les étudiants ceux qui veulent enseigner? peu nombreux sont-ils et je sais de quoi je parle. tu devrais plutôt te poser la question de savoir pourquoi le métier d'enseignant n'attire pas les jeunes. a défaut de me donner la réponse, je te fais tenir ces réflexions qui sont loin d'être exhaustives:
      -pénibilité du travail des enseignants
      -conditions de vie précaire car pour arriver au sommet il faut bosser dur et puisque beaucoup sont pressés pour plusieurs raisons
      qui doit alors se sacrifier pour les autres? c'est là l'une des questions. le mal de l'université est beaucoup plus profond qu'il n'apparaît. arrêtons de jouer les génies quand on ne maîtrise pas un problème!
    • Auteur

      Ancien Etudiant De La Fst

      En Septembre, 2014 (23:31 PM)
      l'université est malade et aucune personne sérieuse ne peut nier la responsabilité des professeurs. les politiciens aussi ont leur part de responsabilité, qu'ils arrêtent de manipuler les étudiants (chaque grand parti à ses étudiants sur le campus : le mess, le meel etc.). les étudiants doivent à leur tour doivent grandir et comprendre que c'est toujours eux qui finissent par payer les pots cassés.
      les politiciens comme les professeurs envoient leur enfants étudier ici au canada, en france ou su us donc qu'ils arrêtent de prendre le système en otage. et que les étudiants comprennent que personnes ne se battra pour eux, tous les gens qui s'agitent actuellement le font pour des intérêts personnels. qu'ils posent les bonnes questions: Évaluation des professeurs, équipements des labo, respect des plans de cours, modernisation des programmes.
    Auteur

    Uniprof

    En Septembre, 2014 (15:35 PM)
    le problème fondamental de l'enseignement supérieur c'est le SAES. Dans quel pays au monde les enseignants peuvent rester 5 mois en grève et maintenir leur salaires , tout en assurant leurs cours dans le privé. Dans quel pays au monde le logement constitue une revendication principale des enseignants de l'université; Dans quel pays au monde les Professeurs ont une vocation naturelle à etre ministre plutot que de se consacrer à la recherche ils aspirent à un fauteuil de ministre....SAES tels professeurs, tels étudiants ....Vous ne croyez pas à la promotion de l'enseignement supérieur, les étudiants ne croient à l'université ; Chacun parmi vous cherche à tirer le maximum de profit de l 'Etat au détriment des autres secteurs plus utiles.
    • Auteur

      @ Uniprof

      En Septembre, 2014 (18:41 PM)
      oui les syndicats sont devenus de vrais problèmes au sénégal. ils vont en grève et continue de percevoir leur salaire. il faut changer la loi. leurs salaires sont devenus des "riba".
    Auteur

    Sam

    En Septembre, 2014 (18:08 PM)
    Je trouve que c'est une bonne idée de fermer l'université CAD au moins pendant 2 ans, ne serait-ce que pour la rénover, refaire la peinture et les réparations nécessaires, je la trouve DÉGUEULASSE ! non seulement les amphithéâtres sont surpeuplés, mais elles sont très sales ! pourquoi ne pas passer le balai de temps en temps ? Si les toutes les Universités au Sénégal étaient privées, je pense que ça serait mieux. Il n'y aura plus de casse parce que la bouffe n'est pas bonne, ou bien les bourses sont pas payées à temps. Il faudra que la SAES fasse de la sensibilisation au prés des étudiants, pour leurs faire comprendre que l'Université n'est pas un Lycée, ni une école secondaire qu'on doit saccager pour un oui ou un non ! Certains étudiants ne se sont départi de leur mentalité d'adolescents, de casseurs ! Ils oublient que le Sénégal est encore un pays pauvre, qui n'a pas les moyens de payer les réparations des démolisseurs et ensuite payer les bourses en retard, C'EST L'UN OU L'AUTRE.
    • Auteur

      @ Sam

      En Septembre, 2014 (18:36 PM)
      oui pour la fermeture de l'ucad. on fonce dans un mur, on a le nez dedans. il faut s'arrêter un moment et prendre le temps de réfléchir.
    Auteur

    Justicier

    En Octobre, 2014 (01:21 AM)
    Délogez la fac des sciences et ses instituts ainsi que la fac de médecine de l UCAD.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR