Jeudi 08 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

La faillite du système éducatif plaide pour la promotion des langues nationales (Boris Diop)

Single Post
La faillite du système éducatif plaide pour la promotion des langues nationales (Boris Diop)

La faillite du système éducatif en langue française plaide en faveur de la perpétuation du combat mené par Cheikh Anta Diop en faveur de la promotion des langues nationales sénégalaises, soutient l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, diagnostiquant au Sénégal un "semilinguisme" qui devrait amener à long terme le pays à changer résolument de cap sur cette question.

"Le combat pour les langues nationales sénégalaises est étroitement associé au nom du grand Cheikh Anta Diop", le savant et homme politique sénégalais (29 décembre 1923- 7 février 1986), parrain de l'université publique dakaroise, a-t-il déclaré dans une interview parue dans l'édition du week-end du quotidien national Le Soleil.

"Nous avons tous ce que nous lui devons. Il nous a appris à faire face, sereinement, sur la durée aussi, à des gens beaucoup plus puissant que nous", a-t-il au sujet du célèbre historien et égyptologue sénégalais, connu pour son panafricanisme et ses thèses relatives à l'apport de l'Afrique noire à la culture et à la civilisation mondiales.

Selon Boubacar Boris Diop, "l'effondrement du système éducatif en langue française plaide plus que jamais en faveur (du combat de Cheikh Anta Diop), il oblige notre société à cesser de se compliquer la vie".

"Il est vrai que pour nos pays sous influence étrangère plus ou moins ou moins discrète, la question linguistique est sensible mais tôt ou tard il nous faudra trancher le nœud gordien", a analysé l'auteur de "Doomi Golo", un roman en langue national wolof dont la version audio est diffusée de manière concertée, depuis le 4 août dernier, par cinq radios communautaires de la région de Dakar.

A raison de trente minutes chaque lundi, à 21 heures, avec possibilité de rediffusion, les stations Ndef-Leng-FM (93.4), Oxy-Jeunes (103.4), Afia-FM (93.0), Jokkoo-FM (87.7) et Rail-bi-FM (101.3) participent à ce programme de la plateforme EBook-Africa.

Dans ce roman paru en 2003, Boubacar Boris Diop offre une profonde réflexion sur l'identité, l'histoire et la transmission entre les générations. Il y rapporte les états d'âme de Ngiraan Fay, un vieillard qui, sentant sa fin proche, tente d'entrer en relation avec son petit-fils Badou émigré dans un pays étranger.

"On nous dit +francophones+ mais c'est tout en surface. Il est plus juste de parler dans notre cas de semilinguisme dans la mesure où faute de pouvoir nous décider entre le français et les langues nationales, nous perdons, hélas, sur les deux tableaux", a indiqué l'écrivain.

Le semilinguisme est défini généralement chez l'enfant comme une incapacité à assimiler totalement une langue étrangère, alors que parallèlement, la connaissance de sa langue maternelle est en dégénérescence. 

"Cependant, a poursuivi Boubacar Boris Diop, même si la situation est de plus en plus intenable, on peut aussi dire que les conditions sont réunies pour un changement résolu de cap. Seule manque un courage politique qui, à mon avis, ne saurait tarder".

BK


affaire_de_malade

67 Commentaires

  1. Auteur

    Ano

    En Août, 2014 (12:51 PM)
    Il suffit de donner aux acteurs ( enseignants, professeur , etc.,..) les moyens et que la population mange mange a leur fain et le reste suivra.

    Pas besoin d'aller loin.

    Après tu pourras bosser toutes les langues que tu voudras car on est dans un monde interconnecte.
    Top Banner
  2. Auteur

    Sidki Diouf

    En Août, 2014 (13:12 PM)
    La promotion de nos langues nationales est biaisé chez nous et par nous d'abord car par pure ethnocentrisme , la langue wolof est favorisée au détriment de toutes les autres . c'est incompréhensible et injuste .Même à l'assemblée nationale seule le wolof est tolérée.Donc il faut d'abord regler ce problmee avant de s'attaquer au français.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sdf

    En Août, 2014 (13:15 PM)
    foutaises maou léne wakh béne lakou rew mi té nasarane bocou ci  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Gogogo

    En Août, 2014 (13:30 PM)
    @ Sidki diouf. La langue wolof n est favorisee nulle part, elle s est imposee de facon naturelle. Il faut prendre le wolof, le peul et le manding comme langue officielles.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fans

    En Août, 2014 (13:31 PM)
    oui bouba b diop ,, voua avez plus que raison ,, notre pays n a pas les dirigeants qu il merite ,, nos gouvernants ont peur parcequ il ne sont pas a l origie du pays .. ces gens ont rejoint la troupe apres le combat ,, ils ne savent de quelle epaule mettre le fusil .. cheikh anta comme birago ,, comme david .. comme ousmane soce ont tous plaide le changement de cap .. mais ils s adressaient a des sourds , des gens intellectuellement handicapes .. depuis le debut du monde on n a jamais vu ou entendu un pays qui s est developpe a travers une langue etrangere ,, adam et eve se parlaient par des signes .. mais chez nous c est le complexe .. car c est la faute u peuple ,, qu est ce que l on constate des livres en francais .. des tribunaux avec des lois consues pour la france et pour les francais que nos juges avocats apprennent pour venir les appliquer sur nous .. on voit un abdou diouf a qui le senegal a tout donne ,, qui a vole nos deniers publics corrompre les francais pour qu on le nomme secretaire general de la fraconphonie .. lui du ndiambour qui defend la langue des autres .. il ne faut pas se voiler la face le senegal a la chance d avoir une langue parlee par 99% de la population .. le wolof qui est meme parle par nos voisins gambie ,, guinee bisau ,, cap verde ,, mali ,, mauritanie ect .. donc c est une langue unificatrice ,, de quoi a besoin un pays a sv
    Top Banner
    Auteur

    Fans

    En Août, 2014 (13:43 PM)
    au lieu d imposer cette langue francaise a nos enfants qui usent beaucoup de leur intelligencve pour la comprendre il faut les eduquer dans une langue qui tot ou tard seront obliges de parler pour etre compris ,, touba a raison pour refuser l implantation de cette langue coloniale ,, quand hitler avait conquis la france il avait commence a imposer la langue allemande ayu peuple francais , mais quand la france a retouve sa liberte grace a la coalition des nations du monde elle repris son francais qui n est autre qu un concensus , des differentes region de la france , on sait comment cette langue s est imposee au peuple francais ,, mais a voir la carte du monde les peuples qui parlent francais representent 37e dans le monde .. sur 5000000000 de population dans le monde il n y a que 180000000 qui s expriment en francais ,, dans les ppays les plus sous developpes les pays franconphones gardent lantenne rouge .. donc pour construire un pays developpe il faut une langue nationale forte et nous l avons abdou diouf un dechet fafricain boycotons la franconphonie
    {comment_ads}
    Auteur

    Marx

    En Août, 2014 (13:51 PM)
    Dans le fond Boris a raison, après tant d'autres, de revenir sur l'urgence qu'il y a à développer nos langues nationales et d'en faire des langues scientifiques. Aucune langue n'est a priori plus ou moins apte à dire le Bien et à traduire les concepts scientifiques. Il a donné l'exemple en écrivant son roman en wolof avant de le traduire en français. Il est donc temps que l'on arrête les incantation et que l'on fasse le saut qui consiste à traduire du Shakespeare, du Molière ou du Platon en wolof, diola sérére ou pular, et ne plus tout attendre des autorités. Mais je ne pense pas qu'il faille opposer les langues nationales au français que l'on incrimine injustement. Ce n'est pas parce que nous enseignons en français que notre système éducatif a fait faillite mais plutôt parce que l'Etat a décidé de ne plus investir dans l'école. Comment voulez avoir un système performant quand les enseignants ne sont pas formés du tout, sont mal payés et n'en savent pas plus que leurs élèves ? Nos dirigeants ne le disent pas, mais au fond d'eux-mêmes ils sont persuadés que l'école ne sert strictement à rien. D'ailleurs dans l'état actuel des choses, même si on faisait les choses en wolof ou en socé, la situation ne ferait qu'empirer.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol

    En Août, 2014 (13:52 PM)
    Voilà pourquoi l'AFRIQUE surtout le sahel sera la derniere region du continent : Il y a trop d INTELECTUELS BOKO HARAM qui combattent l'occident à tout moment ,meme à travers les langues officielles qui vehiculent la culture europeenne.......Ils se baricadent derriere un faux nationalisme mal placè pour mener leur minable combat.

    Si le systeme a failli on se demande en quoi la langue francaise doit etre abaandonnèe au profit d'un dialect de cent mots........Qui peut me dire comment s'appelle en wolof l'ensemble des personnes qui parlent le wolof ? (Le mot n'existe pas encore ,vous vous rendez compte combien ce dialect est incomplet ).

    Boris diop est un vaniteux,un faux type ,un ignorant ,un ennemi de l'Afrique comme pas mal de faux intello du continent.

    LE SYSTEME A FAILLI ON CHANGE DE LANGUE ! EST CE RAISONABLE VRAIMENT ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Weuzeba

    En Août, 2014 (13:53 PM)
    il faut temperer le debat et etre pragmatique,pas d 'hysterisation:la langue wolof s 'est imposé naturellement au senegal,comme le bambara l'est au mali,à partir de ce postulat essayons de reflechir à une regionalisation de l 'enseignement des langues nationales en partant du fait que le wolof sera la langue nationale et subsidiairement les autres langues seront enseignees comme 2eme langue en fonction de leur degré d'enracinement regional,je prends l 'exemple du fouta,il sera difficile d'imposer le wolof comme unique langue dans la mesure ou le pulaar y est parlé majoritairement.quid de la casamance? cette region est traversee de revendications secessionistes et identitaires comment y menager les susceptibilites ethniques vaste programme!, c'est un debat et il a le merite d'etre posé,je propose meme un debat au-dela,avec une approche sous-regionale,sachant que l 'afrique est une veritable tour de babbel,pourquoi ne pas choisir une langue commune de communication,en afrique equatoriale le swali s est impose de fait! alias ouzin ba "tristes tropiques"
    Top Banner
    Auteur

    Mldfjz

    En Août, 2014 (14:14 PM)
    En vue de cette promotion des langues nationales, le bon schéma, dont l'application sera étalée sur des décennies (20-30 ans), pourrait être :

    -le primaire avec la langue maternelle (avec possibilité pour les parents de choisir entre les 6 langues nationales officielles)

    - le secondaire et le supérieur: français dans un premier temps qui sera progressivement remplacé par l'anglais (une seule "langue d'ouverture" suffira amplement)

    Il urge de préparer cela dès maintenant pour ne pas être davantage largué. Une bonne maitrise d'une langue est primordiale pour être au top (ou en tout cas être dans la course) de la connaissance et de l'innovation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Août, 2014 (14:14 PM)
    BBD commet une erreur majeure. Ce n'est pas l'enseignement du français ou d'une autre langue étrangère INTERNATIONALE qui est la cause de la faillite du système éducatif mais de nombreuses causes dont D'ABORD la corruption, le népotisme et autre arrangements entre amis. Pour ce qu'il en est des langues d'eneignement choisies , une des causes PRINCIPALES de la faillite du système éducatif, c'est l'influence de ce type de discours purement idéologique "indépendantiste et culturaliste", OBSOLETE, qui a laissé et laisse croire, qu'apprendre le français ou l'arabe, ou l'anglais, ou toute autre langue imposée par la colonisation, ce serait nocif pour le peuple et le pays puisque ça nous mettrait éternellement à la botte des anciens colons. Or, nous devrions affirmer haut et fort que les peuples africains, dont ceux du Sénégal, ont payé assez cher, par la colonisation et les luttes de l'indépendance, le droit d'user et d'abuser du français ( ou de toute autre langue coloniale) pour former leur jeunesse aux savoirs techniques, scientifiques, philosophiques, culturels universels. Car ce n'est que dans une langue internationale et certainement pas en Peul, Wolof, Bambara, Soninké ect .que ces savoirs indispensables à tout développement économique et culturel sont disponibles. C'est d'ailleurs ce type de discours revanchard borné qui a contribué et continue de contribuer ,au nom de la défense d'une pseudo pure "Africanité"et de nos traditions", à laisser notre jeunesse dans le culte du moindre effort, isolée dans l'ignorance de l'écriture ( surtout en brousse), soit enfermée dans le carcan abrutissant et malsain de daahra sans contrôle de l'état et tenues pour la plupart d'entre elles par des ignorants, et/ou des superstiteux , autrement dit par des pseudos maîtres coraniques auto - proclammés . Affirmer cela ne signifie pas qu'il faille renoncer à valoriser nos langues africaines ancestrâles .Bien au contraire ,! Ainsi en parallèle avec l'apprentissage et la maîtrise du français parlé et écrit, il faut continuer à les valoriser, mais en exigeant aussi et d'abord pour cela, que chaque enfant puisse maîtriser la forme écrite de la langue de "son origine" . Ainsi l'histoire des peuples qui ont formé le Sénégal, les savoirs et la sagesse que véhiculent spécifiquement ces langues vernaculaires ne seront pas perdues et continueront à se nourrir de l'inventivité de ses pratiquants . Ainsi , progressivement, sans jamais compromettre l'acquisition des savoirs universels (conditions de notre développement), nous rendrons possible l'apprentissage des savoirs universels dans nos langues "africaine" et pourront traduire et faire connaitre au monde la richesse qu'elles contiennent. Par ailleurs observons que nos intellectuels qui prônent l'abandon du français, sont ceux qui, parmi nous le maîtrisent le mieux et grâce auquel ils ont obtenu la promotion sociale qui est légitimement la leur. Alors à l'heure où tous loes sytèmes éducatifs dans le monde font face à des difficultés, ne choisisons pas, de nous tirer de nouvelles balles dans les pieds et dans le coeur et prenons garde aussi à ce que contrinue d'apporter de barbarie chez nos voisins, le fait de privilégier une langue ou un peuple, une ethnie par rapport à une autre, ce dont le français comme langue officielle commune nous a jusiqu'ici préservé. Nous habitons la langue du groupe familial où nous naissons, mais nous avons à venir prendre place aussi dans celle du pays où nous vivons et celle qui nous ménage une place dans le monde et là le français au XXI ème siècle peut nous y aider. Remarquons enfin que les français, qui forment ce peuple réputé "né-colonial et indépendant", font apprendre à leurs enfants, l'anglais, de plus en tôt ( maternelle), et que les chinois qui sonhabitent un pays qui est devenue la deuxième puissance économique et militaire au monde font de même et pourtant la Chine est faite de peuples et de langues différentes et constitue un ensemble politique et économique "indépendant" depuis des millénaires.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mop

    En Août, 2014 (14:14 PM)
    Enfin un sujet interessant!

    Tous ceux qui parlent francais sont les moins avances economiquement en Afrique.

    Une langue qui ne sert qu'au romantisme, la litterature ou a parler de politique est totalement useless.

    Elle est utile qu'a leur vrai proprietaire,les francais/ belges et Canada



    Les english speaking ne parlent que de business contrairement aux francophones (politique 24/7). Je me demande souvent d'ailleurs pourquoi une telle difference et je trouve que la langue (ou culture) comme explication

    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (14:15 PM)
    Ce n'est pas le système éducatif du Sénégal qui est en faillite. Mais certains-es Sénégalais-es qui sont inaptes de CHANGER. Il faudrait plutôt dire que, vue l'ampleur des désastres économiques-sociaux-culturels-spirituels qui enfoncent le Sénégal dans les abysses de malheurs-horreurs-terreurs-déshonneurs-misères-drames-HONTES, et cela depuis le premier janvier mille cents soixante trois (01.01.1963), il est temps d'appliquer à la lettre la Constitution de la République, à commencer par son article premier. Il ne s'agit pas de tout chambouler, de retourner aux sources. IMPOSSIBLE! Mais de se référer aux sources pures, pour vivre mieux au présent afin de tracer-baliser les boulevards d'un futur radieux pour les futures générations. Le Français est la langue officielle de la République. Six langues sénégalaises sont codifiées nationales. Art. 1er de la Constitution! Appliquons à la lettre cet article! Les culture-nature-éducation-langue-us-coutume-modes-manières-façons subrepticement imposés dans le pays, depuis le 01.01.1963, sont les causes des horreurs-déshonneurs-HONTES-drames-misères-malheurs-terreurs qui minent le Sénégal, l'exposent à sa première sanguinaire guerre civile généralisée. DES CHANGEMENTS RADICAUX DANS LES ESPRITS S'IMPOSENT À TOUS, EN PARTICULIER À CERTAINS-ES. PEULS.
    Top Banner
    Auteur

    Nite Faye

    En Août, 2014 (14:15 PM)
    mr boris diop a raison; aucun pays(anciennement colonise) au monde ne s est developpe sans l enseignement de la langue maternelle;au senegal le wolof , le diola , le pular le serere ... toutes ces langues doivent etre enseignees progressivement a l elementaire, au primaire; au secondaire et enfin a l universite.bien sur cela necessite une remise en cause profonde; et le Français et l anglais seraient des langues d option.

    quand cette majorite de senegalais(60% de senegalais de 30 ans) font leurs reves(ou leurs cauchemars) en langue nationale et expriment leur colere en langue nationale alors il est utopique de penser developper ce pays en faisdant de la langue francaise notre langue officielle et d adopter le franc CFA comme notre devise monetaire nationale.

    Cheikh Anta Diop l a dit il ya 60 ans.60 ans apres ayons le courage de reconnaitre la justesse de sa vision; mieux de son avis scientifique, sans retomber sur le vieux debat de pro ou anti cheikh anta ou de pro ou anti Senghor.

    il faut désormais etre realiste et dire ¨ l education nationale est mal partie¨ pour paraphraser l autre. Qu aucun educateur ne vienne nous dire qu elle est partie quand meme.

    ayant vu l inde; la chine et la coree. je me dis alors le senegal est puni.

    {comment_ads}
    Auteur

    Ja

    En Août, 2014 (14:19 PM)
    Vous avez raison il faut parler la local et rester au pays car en France on parle le Francais en Italie ont parlent l'Italien en Belgique le Flamand et le Francais en Engleterre l Anglais et au Senegal le Peule le Diola le Manding le Wolof le Mandjac le Créole et bien bonjour personne en Europe va vous comprendre

    Le wolof n'est même pas un langue complète non il faut bien rémunérer nos enseignants  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Faye

    En Août, 2014 (14:25 PM)
    comment comprendre quelqu'un qui refuse une langue de son pays qu'il comprend déjà, et préfére une langue étrangère si sa propre langue naturelle n'est pas choisie. Une jalousie irréfléchie qui défie tout entendement logique. En tous les cas, moi je ne renierais jamais ma fierté sérère, mais je n'ai aucun problème à ce qu'on utilise le wolof dans le cas du senegal où la majorité le parle. De toute façon le wolof est comme ma langue maternelle aussi, puisque je l'ai parlé depuis ma naissance. En France ils avaient les mêmes problèmes avec les autres langues comme le basque, le breton...mais aujourd'hui la France est ce qu' elle est parceque ont préféré parler le français aulieu de se cantonner dans des considérations purement accidentelles.
    {comment_ads}
    Auteur

    ???

    En Août, 2014 (14:28 PM)
    j'imagine dans la biblio en arrière plan du Molière, Rabelais, Chataubriand, ...etc.
    Top Banner
    Auteur

    Maunu Chao

    En Août, 2014 (14:43 PM)
    Je ne constate qu une chose. Depuis quelques années, cette experience de la multitude boostée par internet dans le monde des medias et de l information, la concurrence qui prevaut dans le secteur a amené de facon toute naturelle les differents acteurs à rertourner à ce qui va de soi: que, quand on est entre soi, membres d une même communauté historique, l on se parle dans la langue de la communauté. Mais, comme nous pensons qu en general, dans l espace que nous partageons ensemble denommé senegal, nous sommes sommes plusieurs communautés, les unes les autres, et que le cheminement qui devrait nous amener à former une seule grande communauté n est pas à sa fin, introduire de facon abrupte une langue nationale juste par reflexe nationaliste, sans tenir compte de toute cette redistibution identitaire, pourrait notamment avoir une action negative quant à nos desseins superieurs qui consistent à federer, toujours un peu plus.

    Par contre, ce que je ne comprends toujours pas; comment ce se fait que, jusqu ici, personne se soit vraiment approffondi sur la question et faire les etudes, proposer des aménagements de tout genre et commencer les travaux de pre adaptation des langues aux sciences modernes, enfin toute la viabilité d un tel projet.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol

    En Août, 2014 (15:10 PM)
    En tout cas le systeme va tres bien ailleurs .........Ecouter la Radio OKAPI de la rèpublique democratique du congo et comparer la avec celles des Faubourgs de Bruxelles .........Aucune difference ! c'est cela une bonne et valeureuse ressource humaine .....on n'a pas ete allè faire des etudes en europe et revenir enfariner les senegalais avec des idoties en a plus finir .........LE SENEGAL A TJRS PARLE ,APPRENDRE LE WOLOF DEPUIS LA NUIT DES TEMPS BIEN AVANT L'ARRIVEE DES EUROPEENS CELA NE NOUS A PAS PERMIS D'AMORCER AUCUN DEVELOPPEMENT NULLE PART SINON DE LA POESIE RELIGIEUSE .....Quand meme si le systeme a failli ceux sont les petits sorciers d'antan comme IBA DER THIAM le faux nationaliste ,qu'il faut demander de rendre des comptes.................Le systeme a failli reprennez l'ancien systeme et le probleme est definitivement resolu ..........C'est pas des francais qu'on doit apprendre comment enseigner le francais à d'autres peuples ......Introduire de nouveau tous les anciens manuels et ecarter les manuels concus par de bonne volontès africaines mais malheureusement qui n'apporetent pas les avantages attendus ......."tenir compte des realitès de notre pays " tout cela ne sont que des alibis et des idèes que l'on repete comme des peroquets........sans rien y comprendre ..........Si on apprend le francais ce n'est pas seulement les mots de notre environnement que l'on doit s'interesser mais à la reflexion à la culture que vehicule la langue francaise .........LE SYSTEME A FAIILI RAMENEZ L'ANCIEN ...Si vous etes de bonne volontè denudè d'esprit BOKO HARAM RACIAL ET RELIGIEUX.
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (15:24 PM)
    À cause de l'idée jetée là par le prof. Boris Diop à l'intention des peuples divers-différents à jamais du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT (il parle des langues nationales), NOUS avons feuilleté les ouvrages de la Juriste-Journaliste française d'origine sénégalaise Rokhaya Diallo, "À NOUS LA FRANCE", Editions Michel Lafon, avril 2012, du Sociologue Paul HOEUEE "Le développement local au défi de la mondialisation", L'Harmattan, 2001. La langue véhicule des culture-nature-éducation-us-coutume-modes-manières-façons du peuple à laquelle elle appartient. IRREFUTABLE. Si donc au Sénégal, les déchéances-débauches morales-mœurs légères, génitrices d'une indigne-abjecte-crétinisante mentalité, se sont installées partout, avec la complicité des presses, causant des horreurs-déshonneurs-malheurs-HONTES partout, il faut appeler CHAT-CHAT: Ces culture-nature-éducation-us-coutume-modes-manières-façons, véhiculées par cette langue là, sont les causes uniques des régressions-faillites-retards-décrépitudes-souillures infectes qui ravagent la société sénégalaise . UN CHANGEMENT S'IMPOSE. Les langues sénégalaises codifiées nationales doivent être diffusées-écrites-parlées partout, tous les jours, toutes les nuits, à toutes les heures. Il faut que les Sénégalais-es puissent être dans les conditions de CHOISIR! Que certains-es cessent de tourner autour de leurs pots d'aisance. PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fans

    En Août, 2014 (15:34 PM)
    VOUS etes parmi LES RATES Du senegal .. IL N Y A PAS DES DISPROPORTIONALISME ,, il faut reconnaitre la realite moi suis serere je parle le wolof et mes enfants de meme car sinon ils seront hors de la societe dans laquelle ils seront appeles a vivre c est une chance d avoir une langue parlee par 99% de la population et c est heuerux aucune autre langue n a cette montee,, essayer de creer une radio ou ne parlera pas le wolf ,, c est sur qu elle n aura aucun auditeur ,, le wolof s est impose tout seul et partout dans les bureaux ,, mosquees ,, assemblee c est le wolof c est une realite , donc n essayer pas de mettre le ciel a la place de la terre et visa versa ,, moi qui vous parle je peux m exprimer en wolof serere pular arabe ,, anglais ,, espanol ,, portugais et chinois pas ne suis a l aise que dans le wolof et poutant suis serere que je parle a la maison il n y a que les complexes qui ne sont des senegalais de la derniere generation qui braient
    Top Banner
    Auteur

    Non

    En Août, 2014 (15:41 PM)
    Si le Sénégal se wolofise, le Fouta et la Casamance demanderont leur indépendance. Je suis peul et je suis contre cette domination wolof. Au Fouta l'usage du wolof est rare.
    {comment_ads}
    Auteur

    Marx

    En Août, 2014 (15:43 PM)
    A mon avis il faut dissocier la question des langues nationales de celle de l'apprentissage à l'école. L'idée que l'école ne marche parce que l'enseignement se fait en français est un peu courte. Sinon comment expliquer que jusqu'à la fin des années 80 nous avions un bon système éducatif ? Pourquoi les élèves de cette époque et ceux d'avant- dont Boris lui-même - avaient un très bon niveau malgré le fait qu'ils étaient alphabétisés en français ? Ce n'est pas parce que nous enseignons dans nos langues que tout deviendra subitement clair pour nos élèves. En France les élèves ont à peu prés les mêmes problèmes que les élèves sénégalais pour ce qui est de la maîtrise des matières scientifiques, alors que l'enseignement est pourtant dispensé dans leur langue maternelle...Si vous ne comprenez pas le théorème de Pythagore, ce n'est pas parce qu'on vous l'a enseigné en français. Les concepts dont il y est question ne sont d'aucune langue, justement parce que ce sont des concepts ! Le français en est une traduction tout comme le wolof, le diola ou le socé peuvent en être d'autres. L'idée que les maths seront plus faciles en langue nationale est donc un leurre. C'est le même effort intellectuel qui est requis quelle que soit la langue utilisée.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tierno63

    En Août, 2014 (15:58 PM)
    Comme le Professeur Sakhir Thiam l a demontre on peut enseigner les maths et les technologies en langue Wolof.... Je vis en Turquie depuis pres de 7 mois et tout...je dis bien tout est enseigne en langue Turque... et les Turcs on concu des ordinateurs 100% turc..... je suis un ancien 1er de la classe au senegal mais aussi 1er de la classe en FRance (aussi incroyable aue cela puisse vous paraitre)... Je me rends compte aujourd hui que tres peu de senegalais....( en dehors d une part infinitesimale ) maitrisent le francais ... Il n y aura jamais de developpement aussi .... amoul bennn doomou adama bou mayyy nonguou mou yilif ma koudoul nitto yalla kaaaamiiiilll... longtemps au on aura pas ''gnaff ndeyou franc cfa'' thia aleba ta ame sounou khalissou bopp..... ni gambie..... ''Gnaff ndeyou lakou toubabb thia aleba to diape thie sounou lakkk ....gueume sounou bopp ta doylooo yalla ... Dioub ta ligueeye.... ta yeeene gneup khame ngueeene Maky Sall ....ab yambar la thie kanamou toubabyi..... konnn nguirr yalla fall leene nittt ndiaaye wal nittt diop mou takhawalaat reeewmi..... mann naaakk maky sall boufiii doone indiii ay milliards ta tagualeaou niou akkk toubaab yiii ...beugouma ... alal djou andalakk ngorrr awoumathie sokhla. Sannttt naa yalla toubaab mousssoumaa yappp... ta yalaaa la non nguou mouyyy samaa boromm.... loolu moo takh... amena sssama ligueeyou bopp
    {comment_ads}
    Auteur

    Sgal

    En Août, 2014 (16:01 PM)
    Blaaaablaaa rek bou meeti! L'enseignement de langues n'a jamais développé un pays!

    Le principal frein de notre développement est la classe maroubitique et l'indisciple de nos peuples.

    Le culte de la facilité des adiyas du chantage l'absence d'une justice forte est c'est tout.

    Top Banner
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (16:13 PM)
    L'honorable Député, M. Diakhaté, a dit, sans mâcher ses mots, que les causes des décadences-agonies du Sénégal sont: les hommes politiques et les familles religieuses. L'honorable Diakhaté n'a pas mâché ses mots. Mais il a généralisé. NOUS avons apporté plus de précisions dans les paroles de l'honorable Député: "les déchéances-débauches morales-mœurs légères-pertes des valeurs fondatrices-malheurs-horreurs-terreurs-déshonneurs-drames-misères-HONTES qui ont abîmé-abîment le Sénégal dérivent des ignobles culture-nature-éducation-langue-us-coutumes-modes-manières-façons de certains-es & certainisés-es & archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluents. Les Familles religieuses du Nord-Est-Sénégal oriental-Casamance naturelle-Sine des Sérères pure Souche ne font pas partie des familles ciblées par le Député Diakhaté. La DIVERSITE culturelle-linguistique est une richesse qui renforce les peuples qui l'adoptent sincèrement-honnêtement. Les USA pays leader, le Canada pays à l'avant-garde, l'Inde, la Chine, l'Afrique du Sud (arc-en-ciel) pays émergents, en sont une illustration illustrative. La Constitution, les Institutions, les lois-règles-règlements sont là pour être observés-respectés strictement à la lettre partout-par tous-n' importe quand! PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sommet Usa Afric

    En Août, 2014 (16:31 PM)
    qu est que brother obama a dit à certains chefs d état africain ? l afrique pourra enfin se développée lorsque que vous césserez certaines de certaines nomination familliale ,cousin ,beau frere ,neveu ! hein ?? quel leçon en a tiré la dynastie faye sall ?? évidemment ils s en fiche ! c est à obama de conditionner cette aide ,,,,,,clarté sans tache ,,,,,comme thomas sankara ou zérroooo aide pour les républiques dynastique poulaar  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (16:33 PM)
    "Aux Etats-Unis, les Américains ont adopté des dénominations tenant compte de leurs origines: African-American, Latino-Américan, Asian-American, Irish-American..... ce sont les minorités qui, après des siècles d'assignation (negro, colored...), ont imposé leur choix. Ces Américains, que l'ont nomme "hyphenated American" (Américains à traits d'union), ne sont pas moins américains que les autres. Ils ne sont pas des demi-Américains, qui seraient par exemple à moitié irlandais et à moitié américain. Bien au contraire, ils revendiquent pleinement chacune de leurs appartenances qui, au lieu de se concurrencer ou de s'anéantir, se renforcent". Fin de citation. Nous avons déniché ces lignes de l'ouvrage cité plus haut de la Journaliste Rokhaya Diallo, pour fournir à certains-es & certainisés-es les arguments qu'il faut afin qu'ils en usent pour déblayer les infectes ordures qui déversées dans leurs crânes désertiques. Pourquoi devons-NOUS abandonner nos cultures-natures-éducations-langues-us-coutumes-modes-manières-façons combles de valeurs universelles, pour adopter des ignobles culture-nature-éducation-langue-us-coutume-modes-manières-façons causes des désastres-déchéances-débauches-mœurs légères qui dénaturent-déstabilisent-ruinent le Sénégal? Certains-es...? Minables "êtres"!

    PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Marx

    En Août, 2014 (17:49 PM)
    A @MARX. Si les chinois et autres indiens qui ne parlent pas français à la maison réussissent bien leurs études en France, c'est la preuve que le problème ce n'est pas le français. Le multilinguisme n'est pas une tare, bien au contraire. C'est une richesse. Nos problèmes sont ailleurs. Par exemple, pendant tout le temps que Kalidou Diallo a été ministre de l'éducation nationale, sous Wade, chaque année c'étaient des centaines d’analphabètes - sa clientèle politique - que ce gars recrutait comme enseignants : des mécaniciens, des coiffeuses, etc. Aujourd'hui ces gens-là sont majoritaires dans le système. Vous ne trouverez plus un lycée au Sénégal où les profs dûment formés à l'Ecole normale supérieure ne sont pas minoritaires. Dans certains établissements ils ne sont pas plus de trois. Comment voulez-vous avoir un système performant avec de ça ? J'aurais bien aimé avoir le point de vue de Boris sur ces questions. Mais c'est tellement plus commode d'aller le sens du mainstream...
    Top Banner
    Auteur

    Prof

    En Août, 2014 (17:56 PM)
    C'est une question de logique: un enfant apprendra très vite à lire dans une langue qu'il pratique très bien. Si le Français était parlé dans l'entourage des enfants au Sénégal, cela pourrait fonctionner en Français.

    Comme cela n'est plus le cas, c'est absurde d'apprendre à lire dans cette langue!

    Une fois que les enfants ont compris le fonctionnement de la lecture, ils apprendront très facilement à lire et écrire dans d'autres langues!

    Moi-même, je suis Allemande d'origine, j'ai appris le Français avec peu de difficultés car j'avais les bases pour y arriver!

    Pourquoi les enfants sénégalais doivent-ils peiner pendant des années sans comprendre la moitié de ce qu'ils sont sensés apprendre? Pourquoi doivent-ils se contenter d'apprentissages stéréotypés et minimalistes au lieu d'apprendre le monde?

    J'ai envie de pleurer quand je vois ce que mes neveux et nièces à Kaolack récitent pleins de bonne volonté. En comprenant la moitié si ça se passe bien...



    Il fut une époque où l'Allemand n'était pas jugé apte à l'enseignement , aux études et à la littérature, tout devait se faire en latin! Heureusement qu'il y eut quelques courageux pour m'épargner ça (j'étais nulle en latin...).

    Alors osez enfin!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Gido

    En Août, 2014 (18:17 PM)
    vive pulaar yoallah bamtu pulaar nuska usta agnbe ma
    {comment_ads}
    Auteur

    @hassan_al_basri

    En Août, 2014 (18:38 PM)
    Merci pour ta limpide contribution

    Tu as parfaitement raison , Boubacar Boris et C.A.D aussi , il faut enseigner dans les les langues locales et le francais devrait etre relegue au second plan.



    Soyez fiers de vous et de vos langues si riches Africains
    {comment_ads}
    Auteur

    Sonin28

    En Août, 2014 (18:44 PM)
    On ne peut pas promouvoir les langues nationale sans écriture national ...
    Top Banner
    Auteur

    Montréalais

    En Août, 2014 (19:06 PM)
    Le seul regret que j'ai est de ne pas pouvoir m'exprimer parfaitement dans ma langue nationale le Wolof(écrite et parlée) mais d'être en mesure de le faire en français et en anglais.Ainsi va la vie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ouaffff

    En Août, 2014 (19:09 PM)
    c ' est sur qu ' avec le wolof tu vas loin dans le monde .......je suis mddrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    {comment_ads}
    Auteur

    Poulo Djeri

    En Août, 2014 (19:41 PM)
    Niquez vos sale races avec le wolof qui n'est meme pas une langue vive le poulaarrr , parler depuis l'ethiopie et egype .....partt en afrique , le wolof n existe ka dakar ....
    {comment_ads}
    Auteur

    Ly

    En Août, 2014 (19:48 PM)
    Desoler ! mais le wolof est tres pauvre comme langue , ce n'est pas une langue donc ne vous fatiguez pas ce charabida , approns les vrais langues sans melanges , haoussa , swahili , arabes meme francais pk aussi ,ces langues me plaissent tres bien mais pas wolof virons cette langue hors du senegal si on veux notre pays se développe ..et Q'une langue ne developpe pas un pays , les ethiopiens , les somaliens , apprennent avec leurs propres langues national et reste l'une des pays les plus pauvres du monde ...
    Top Banner
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (19:53 PM)
    NOUS avons cité plus haut l'ouvrage de Rokhaya Diallo, une Française née en France, dont les parents sont originaires du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUIT. Elle mène un combat humain contre les injustices-discriminations-racismes d'une frange des Français, en général situés à la droite de la droite française, et leurs mesquins politiciens comme les sinistres Copé, Guéant, Hortefeux, le mesquin Sarkozy. Les victimes de ces fascistes du 21ème siècle sont les Nègres, les Arabes, les Musulmans, les Asiatiques, les Femmes. Rokhaya Diallo, Juriste, est une féministe, antiraciste et fondatrice de l'association "les Indivisibles". Tout ce qu'elle fait c'est aussi pour aider les Nègres, pas seulement. Comment certains-es, éternels adeptes de basses œuvres, en France comme partout dans le monde, bénéficiaires des retombées des combats humains de Rokhaya Diallo, sont au Sénégal des cruels tribalistes-ethnicistes-clanistes-confréristes-racistes-menteurs-falsificateurs-usurpateurs-tricheurs? PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiaganiao

    En Août, 2014 (20:19 PM)
    es trois moteurs en du développement Afrique sont la démocratie réelle au quotidien la formation et l'unité le président SALL n'est pas conscient de cela
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbour

    En Août, 2014 (20:21 PM)
    l'edacation est le palier et le pilier central du développement mais pas traqué ces adversaire politique

    {comment_ads}
    Auteur

    Guélor

    En Août, 2014 (20:28 PM)
    Macky est il est courant que l’incidence de la faim et de la pauvreté *est plus importante que dans n’importe quelle autre région en développement, tandis que la croissance de la population y est plus forte et que le nombre de pauvres s’accroît à un taux alarmant. La pauvreté rurale représente encore 90 pour cent de la pauvreté totale et quelque 80 pour cent des pauvres dépendent encore de l’agriculture ou du travail agricole pour leur subsistance.

    L’urgence c’est la traque des biens supposés mal acquis mais plutôt l’emploi des jeunes , la santé, l’éducation, l’energie, le transport et autres..

    Top Banner
    Auteur

    Molo Molo

    En Août, 2014 (20:33 PM)
    Komment dire perimettre et beaucoups d autres trucs en wolof ne nous fatiguer pas , on a des dialectes mais pas des langues ..Apprenre s les langues dans les ecoles , c vriament etrange ...Dieu nous a donner francais comme langue donc acceptons le , travailler seulement peut devellopper et rien d autre , les senegalais et les africains n'aiment pas travailler ..
    {comment_ads}
    Auteur

    Oùest Le Blèm?

    En Août, 2014 (21:18 PM)
    La difficulté n'est pas un problème de langues nationales. De l'indépendance au départ du président Senghor, le niveau de l'enseignement était excellent. C'est sous le règne de Abdou Diouf que l'école a "foutu le camp" (je m'excuse du terme). Suppression des écoles normales régionales d'instituteurs (recrutement sur un concours très sélectif); suppression des internats; abandon de la méthode syllabique à l'école élémentaire, de la mémorisation des règles grammaticales et d'orthographe d'usage et du zéro éliminatoire au concours d'entrée en 6e (qui devient un examen) et afin recrutement de "ailes de dindes". Des individus en rupture " banc d'école" depuis des lustres sont recrutés pour enseigner. Chacun des barons du Ps avait son quota "d'instituteurs". Au total voici les causes qui plombent actuellement l'enseignement PUBLIC de ce pays. Le PS en porte l'entière responsabilité! :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Houlaaaa

    En Août, 2014 (21:22 PM)
    seneweb dés que vos limites et contradictions vous mettent dans l embarras vous censurez

    mais cela ne change en rien sur la réalité tragique de certains és réformiste de pacotille ! inventeeez dabors l alphabet peulh wolof ,ndiago , pas avec l alphabet latin ,allez jusqu au bout de vos génie :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  pour ma part ,vos nationalisme mal placé je m en tape ! je m exprime mieux en français et vi en france ! le peu de wolof que je parle doyna lorque je suis de passage en vacance  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Soudais

    En Août, 2014 (21:34 PM)
    On a du mal meme a parler nos langues nationales , la langue peul y'a presk k des mots arabes , le wolof bcop de mot francais ; ndiango beaucoups de mots portugais ect , ces francais , portugais , arabes , ou autres parlent parfaitement leurs langues sans y mettre des mots D autres mots etranger ...Commencons dbrs a parler correctement nos langues .
    Top Banner
    Auteur

    Vu...

    En Août, 2014 (21:36 PM)
    ... BLA BLA BLA.... ET POURTANT ...NOUS PRIONS DANS UNS LANGUE ETRANGERE......



    ..... S'IL FAUT CREUSER.... CREUSONS.....



    .......ON PRETEND COMPRENDRE ET BIEN PRATIQUER LA RELIGION..... ET APRES ON SE RETOURNE POUR DIRE..... MOLIERE NE VA PAS....



    .... SI TU AS BIEN CERNè TA ..COSMOVISION EN PASSANT PAR UNE LANGUE ETRANGERE...ALORS TOUT LE RESTE DOIT ETRE ...TRES TRES TRES YOMBE....



    ... CECI EXCLU CELA.... OU CELA EXPLIQUE CECI.....OU CELA EST INCLU DANS CECI.....



    ..... :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Fans

    En Août, 2014 (21:41 PM)
    ne perdons pas le temps avec ce gens qui sont intellectuellement malades .. ils refusent de parler le wolof c est leurs affaires mais s il parlent une autre langue que le wolof ils ne seront meme ecoutes .. le savant sakhir thiam a fait des livres de mathematiques en wolf de ci a l agregation livres que les japonais et americain lui commandent ,, cheikh anta pareil ,, mais le plus aveugle des aveugles n est il pas celui qui ne veut pas voir ? le sourd des sourds n est il pas celui qui ne veut rien entendre,, ? laissons les anes braire on nous avancons svp
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls Le Fachiste

    En Août, 2014 (21:48 PM)
    Ce con de PEULS ne voit que des noms de famille: Diallo, Ba , Diop ,Diakhoumpa...Je me demande si ce gars est senegalais. Il ne comprend rien de la sociologie de la societe senegalaise. Il a un vrai probleme avec les SOUCHES, NOBLES et HONORABLES. Il doit etre d un tre mauvais SANG ce cretin
    {comment_ads}
    Auteur

    Gido

    En Août, 2014 (21:51 PM)
    koumba .................je vais retourner et toi koumba tu sor d ou?
    Top Banner
    Auteur

    La Vérité

    En Août, 2014 (21:53 PM)
    Cessez de raconter vos bétises d'ignares ! Nous ne nous laisserons pas wolofiser , ce dialecte est un vrai désastre ! N'oubliez pas que des études sérieuses récentes démontres qu'en 2050 le Français sera la langue la plus parlée sur notre terre ! Voulez vous accentuer notre retard , trouvez vous qu'il n'est pas assez important ? Nous les anciens sommes outrés de constater le tas de sottises et mensonges que la plupart d'entre vous racontent ! Etudiez , informez vous avant de juger et vouloir refaire le pays , si toutefois nous en sommes un , l'Afrique de l'ouest était un grand pays , nous n'avons pas su le conserver , maintenant il n'y a plus que des confettis et vous voulez par vos idées débiles aggraver cette situation !
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2014 (22:52 PM)
    En circulant au Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT, écoutant nos Compatriotes, échangeant-partageant avec eux leurs joies-malheurs, NOUS mesurons l'ampleur du retard de notre cher Sénégal. Certains-es & certainisés-es & archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluents sont les seuls "êtres" au monde inaptes de s'arrêter un instant pour s'administrer de franches introspections, se regarder dans leurs miroirs, s'autocritiquer, changer de regards afin d'être à même de décrypter-cerner les réalités réelles de ce pays qu'ils ont usé-abusé-abimé-humilié 52 ans durant. Durant ces 52 ans, tout est détruit: les valeurs fondatrices de la République, le développement endogène, les dignités-bon sens-bonne moralité-éthique-équité-coexistence pacifique. Durant cette lugubre période les culture-nature-éducation-langue-us-coutume-modes-manières-façons de ces certains-es sont partout. Les désastres en cours sont les produits des culture-nature-éducation-langue-us-coutume-modes-manières-façons de certains-es. NOUS exigeons que la Constitution de la République soit immédiatement appliquée, que les Institutions soient respectées, que les lois-règles-règlements soient observés par tous, partout dans le pays. Afin que NOUS NOUS attelons rigoureusement à l'essentiel: développer économiquement-socialement-spirituellement-culturellement tout le Sénégal, en faveur de tous ses peuples divers-différents à jamais. PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rtfd

    En Août, 2014 (22:55 PM)
    On nous apprend à l'école que "la terre est une ronde boule qui tourne sur elle même 24h sur 24h" je peux vous assuré que plus 80% des enfants sénégalais ne comprennent pas le sens de cette petite phrase pourtant ils l'étudient des le 4eme primair et si on fesait une sondage il y a une forte probabilité que j'eusse raison.

    Nos élèves la plupart du temps apprennent leur leçon à mémoire sans cherché à comprendre le sens de ce qu'ils apprennent, comme ça quand le maitre les interogera ils pourront dire ceux qu'ils ont appris, c'est à dire les mots, même s'ils ne comprennent pas le sens, comme ça il ne les frappera pas.

    Pourtant on a une système éducatif qui est plus rigoureux que celle des pays occidentaux, quand tu voix comment ils etudient, le comparé au nôtre tu dirais que ses gens jouent, mais pourtant ils produisent plus de résultats positifs que nous, pourquoi ? Par ce qu'eux ils cultivent la logique chez l'élève et non l'étude des mots seulement sans comprendre le message qu'ils véhiculent ceux qui est le contraire à nous. Par exemple tu écris un problème à un enfants, mais il ne le sait pas résoudre par ce qu'il ne le comprend pas, c'est à dire il ne metrise pas la langue dans laquelle il est écrit, la plupart du temps, mais ici on a besoin de la logique, il suffit que le problème soit écrit dans une langue que l'enfant metrise, peut être en moins de 5 minutes il le résoudra, donc l'enfant savait résoudre le problème, mais il y avait une barrière entre lui et la quintessence du problème qui est la barrière linguistique. Le fait qu'il comprend la quintessence du problème ça le pousse de manière naturel à chercher à trouver la solution, à raisonner donc a utiliser sa logique et ça va lui permettre de développé des capacité qui vont lui serve dans la vie de tout les jour. Mais dans notre façon d'enseigner actuellement on donne pas beaucoup de valeur à l'utilisation de la logique, alors que on depense 40% de notre budget dans l'education, on valorise plus le littéraire, il faut changé.
    {comment_ads}
    Auteur

    @diversité

    En Août, 2014 (23:06 PM)


    Sourate 30, verset 22 (Ar-Rûm- Les Byzantins)

    Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants.

    La diversité culturelle est d'essence divine, vouloir le nier pour imposer une langue, c'est remettre en cause la PAROLE DIVINE. Dans tous les pays où des individus aveuglés par la prétendue "supériorité" de leur langue ont tenté de l'imposer aux autres, cela s'est terminé dans un bain de sang (exemple: ex-Yougoslavie). Il existe de nombreux exemples dans l'histoire ancienne et récente. La Suisse est un exemple. Autant de cantons que de langues. Sénégalais ouvrons les yeux, il se fait tard. :up:  :up:  :up: 
    Top Banner
    Auteur

    @[email protected]

    En Août, 2014 (00:19 AM)
    Le Pulaar a 24% de racines communes avec le Wolof et 37% avec le Serère.

    A vous de juger!!!!!!!!!

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngom

    En Août, 2014 (00:29 AM)
    LE POULAR EST LA LANGUE AFRIQUAINE KI SAPPROCHE A L ARABE QUE LES AUTRES

    FAUX PA OUBLIER AUSSI LES HALPOULAAR SONT DES ORIGINES ARABES



    PEUT ETRE A CAUSE DE CA ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Sarr

    En Août, 2014 (00:36 AM)
    Et le N'KO dans tout cela ,c'est l unique langue qu on doit apprendre....
    {comment_ads}
    Auteur

    Ftfg

    En Août, 2014 (08:38 AM)
    Tous les choses ingénieuses qu'on voit dans le monde, ce sont les ingénieurs qui y ont pensée, qui l'ont projeté et la base même de l'ingénierie c'est la logique et qui dit logique, dis mathématique, c'est la base même de la logique et elles vont de pair, donc cultivons la logique chez les enfants et même chez les adultes, c'est un problème de logique en premier plan.
    Top Banner
    Auteur

    Keur Gui

    En Août, 2014 (08:39 AM)
    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.









    Le pays qui marche le mieux en Afrique, a savoir le Rwanda, a abandonne le francais pour une langue nationale, le kiniarwanda. Alors tous les pays africains peuvent le faire. Le Kenya est entrain de suivre le Rwanda.

    Mais le problem avec le Senegal est que nous sommes toujours colonise et les politiciens sont des complexes.

























    {comment_ads}
    Auteur

    Jo

    En Août, 2014 (08:56 AM)
    C ironique, voire drôle que ce débat soit tenu en...Français. Janggi léen wolof déjà!
    {comment_ads}
    Auteur

    Joobajubba

    En Août, 2014 (10:46 AM)
    J'ai déjà vu une expérience très intéressante au Sénégal: l'expérience de la Télévision Scolaire du Sénégal où les deux premières années étaient consacrées entièrement à l'enseignement du wolof. Le wolof servait à l'apprentissage de la lecture, du calcul et de l'environnement et les élèves commençaient le français en troisième année ( niveau CE1)... Les résultats étaient impressionnants dans les dix classes expérimentales... Il faut préciser que l'enseignement se faisait par la TV et les maitres recevaient des cassettes une fois par semaine.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ibra

    En Août, 2014 (12:59 PM)
    les langues nationales, pour immigrer elles servent a quoi ? aux usa, italie, france,allemagne etc............!!!!!!!!! ils parlent le waloff ou toutes autres langues ? :sn: 
    Top Banner
    Auteur

    Haurissant1

    En Août, 2014 (14:06 PM)
    Je pense que nos pseudos intellos nuls et non reconnus sont débiles. Imposer le WOllof en remplacement d'une langue internationale (français qui sera parlé par 1,2 millions d'africains dans 18 ans). Culturellement il faut conserver ce wollof uniquement parlé par 80 % des sénégalais et inconnu ailleurs. Pour les études, les bases scientifiques, la communication ce sera une catastrophe et l'isolement de la génération ne parlant que cette langue. Il faut carrément être taré pour proposer au SN de s'isoler du monde extérieur. Pauvre intellos incompétents au nationalisme déplacé et à l’orgueil et la fierté dangereux pour le pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anta Poip

    En Août, 2014 (14:20 PM)
    Boubacar Boris Diop expliquez nous ce que vous avez fait pour le SN jusqu'à aujourd’hui pour faire évoluer la société ce qui est le rôle majeur de l'intellectuel hormis de transmettre la connaissace. Vos publications sont en quelle lague ? pourquoi ce débat sur sénéweb est uniquement en français ? Votre orgueil nationaliste déplacé fait des vos propositions un danger pour le SN qui serait dès lors isolé du monde par le wolof inconnu hors des frontières ! Je reste persuadué que vous ne répondrez pas à ces observations. Ce n'est pas la langue le PB c'est les enseignants et surtout les certainistes de votre acabit.
    {comment_ads}
    Auteur

    Vrai

    En Août, 2014 (17:31 PM)
    si c'est pour renforcer la domination nuisible du wooloof, ce n'est pas la peine; car le wooloof véhicule plus de contre valeur: injure de maman facile, discours facile sur la facilité et le laxisme, etc.

    {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Août, 2014 (20:21 PM)
    quelques questions de bon sens:

    les termes scientifiques et technologiques ont ils été fixés dans nos langues nationales? Dans quelle langue se tiendront les réunions techniques entre le sénégalais du Baol qui a appris le wolof, celui du Fouta qui a appris le Poular et celui de la Casamance qui a appris le Diola ? Les enseignants actuels maitrisent ils le vocabulaire scientifique en langue nationale pour enseigner dans ces langues? sera t il toujours possible d'affecter tout cadre sénégalais dans n'importe quelle région du pays ou les gens seront ils obligés de ne travailler que dans leur région d'origine? sera ton obligé de n'enseigner que dans une seule langue nationale, ce qui est le cas des pays où il y a une seule langue acceptée par tous comme la Langue Nationale (exemple: le Swahili en Tanzanie ou du français en France ou du portugais au Brésil ou de l'anglais en Grande Bretagne)

    Eclairez moi svp
    Top Banner
    Auteur

    Sita

    En Août, 2014 (21:24 PM)
    un senegalais doit parler senegalais si on essayait le wolof comme langue officielle ? le wolof c'est langue qui fèdère .
    {comment_ads}
    Auteur

    Joobajubba

    En Août, 2014 (14:01 PM)
    Les langues nationales ( wolof et toutes les autres) n'ouvrent pas l'enseignement supérieur ou spécialisé. Elles servent à enseigner aux enfants comment associer des voyelles et des consonnes pour en faire des mots qui ont un sens. Une fois cette compétence acquise, elle devient utile pour l'apprentissage d'autres langues et d'autres connaissances. Donc, dans un cursus, elles ne doivent pas durer plus de deux ans. Et ce n'est pas que pour le wolof. Dans les zones poularophones, chez les diolas, les mandingues, l'effet est le même.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email