Mardi 18 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Linguère : Le Conseil départemental réparti plus de 6 millions FCFA en don de livres aux collèges et lycées

Single Post
Don Livre Linguere

Le Conseil départemental de Linguère a réparti une enveloppe de 6.246.000 FCFA aux lycées et collèges d’Enseignements moyens que compte le département de Linguère. La cérémonie de remise de don de livres, a été présidée ce vendredi 27 novembre par le préfet, Amadou Bamba Kone, le président du conseil départemental, Me Amadou Ka, les autorités locales et les chefs de service départementaux dans la salle de conférence du conseil départemental.

Le proviseur du lycée Alboury Ndiaye de Linguère, Moustapha Sène a saisi cette occasion pour demander au conseil départemental de faire plus et mieux. « Certes, le conseil départemental a fait des efforts en dotant de livres les Cem et lycées mais la demande est très vaste.

 Il y a des établissements qui n’ont pas de gardien, d’autres ont besoin des salles physiques de classe, à cause des effectifs pléthoriques ».

« C’est un immense plaisir pour moi de vous recevoir dans les locaux du conseil départemental pour la cérémonie de distribution gratuite de manuels scolaires aux collèges et lycées du département de Linguère », a souligné le président du conseil départemental, Amadou Ka qui a soutenu qu’un élève de Téssékéré, comme un jeune de Dakar s’il dispose du matériel approprié, peut recueillir des informations et augmenter ses connaissances. Selon lui, « nous sommes dans l’ère de la mondialisation. Le livre a toute sa place dans le grand bouleversement qui voit s’effacer toutes les frontières culturelles. 

C’est pourquoi d’ailleurs, le conseil départemental a offert 1302 livres pour une valeur d’environ de 6.246.000 de nos francs ».

L’autorité administrative, Amadou Bamba Kone relevé pour sa part que : « cette cérémonie est très sobre mais très significative. Elle traduit l’option du conseil départemental de mettre l’accent sur les questions éducatives. L’option que vous avez faite en insistant sur les livres en mathématiques, est une option défendable. Pendant longtemps Cheikh Anta Diop demandait de se battre pour relever le défi ; et aujourd’hui, on parle d’émergence ».

Et a profité de l’occasion pour lancer un cri du cœur par rapport à l’état civil. « La plupart de nos enfants n’ont pas d’extrait de naissance. Ils sont confrontés à d’énormes problèmes pour le dépôt des dossiers en classe d’examen », a-t-il plaidé.

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email