Samedi 11 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

plateforme revendicative : Le Sudes/Esr pose ses conditions

Single Post
plateforme revendicative : Le Sudes/Esr pose ses conditions
Le syndicat unitaire des enseignants du Sénégal (Sudes/Enseignement Supérieur et Recherche) a déposé un préavis de grève qui prend effet le 1er octobre 2019. Sur une plateforme revendicative parvenue à Seneweb, le syndicat exige le recrutement d’au moins 500 enseignants-chercheurs et chercheurs par an pendant 10 ans. 

Le syndicat veut le rééquilibrage de la distribution des postes d’enseignants-chercheurs en faveur des établissements et des universités aux ratios catastrophiques (FLSH et FASEG de l’UCAD, URF de santé de l’UASZ, etc.). Les Camarades du Dr Oumar Dia exige la fin de l'utilisation de l'Université virtuelle du Sénégal dans l'enseignement initial. Ils veulent que l’UVS soit transformée en Institut national de la formation continue. De même, le Sudes réclame la fin de l'orientation des bacheliers dans le privé.

Parmi les griefs, il y a aussi le financement et équipement des laboratoires de recherche des universités, mais également la renégociation de l’accord sur les retraités qui n’a jamais été signé par le SUDES/ESR. 

Ci-dessous : Tous les 5 points de la Plateforme.

 

Plateforme revendicative du syndicat

I.                    Sur la gouvernance :

1.       Abrogation ou modification substantielle de la loi 2015-26 relative aux universités publiques ;

2.       Elaboration et adoption de la loi d’orientation de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie ;

3.       Respect strict de la hiérarchie et de l’orthodoxie universitaires ;

4.       Exécution immédiate par le Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de l’arrêt de la cour suprême relatif au recrutement de deux (a02) enseignants-chercheurs à l’Institut des droits de l’Homme et de la Paix (IDHP).

II.                  Sur l’enseignement :

1.       Plan Marshall de recrutement d’au moins cinq cent (500) enseignants-chercheurs et chercheurs par an pendant dix (10) ans ;

2.       Rééquilibrage de la distribution des postes d’enseignants-chercheurs en faveur des établissements et des universités aux ratio catastrophiques (FLSH et FASEG de l’UCAD, URF de santé de l’UASZ, etc.) ;

3.       Recrutement de personnel de support compétent et en nombre suffisant dans toutes les universités et particulièrement à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD ;

4.       Statut de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) :

a.       Arrêt de l’orientation des bacheliers dans cette institution pédagogique inadéquate pour la formation initiale ;

b.      Transformation de l’UVS en Institut National de la Formation Continue ;

c.       Mise de l’UVS sous la tutelle scientifique de l’UCAD ;

5.       Arrêt de l’orientation des bacheliers dans le privé ;

6.       Financement de la Formation à distance (FAD) de la FASTEF de l’UCAD.

III.                Sur la recherche :

1.       Développement d’une politique de recherche volontariste ;

2.       Financement et équipement des laboratoires de recherche des universités ;

3.       Mise aux normes de la prime de recherche ;

4.       Pour les voyages d’études :

a.       Respect de la loi pour les nouveaux recrutés : deux années de service – possibilité de voyage d’étude dès la deuxième année de service

b.      Ordre de mission avec un per diem statutaire pour les deux mois de voyage d’étude.

IV.                Sur les infrastructures :

1.       Achèvement des chantiers des universités Amadou Makhtar Mbow (UAM) de Diamniadio et El Hadji Ibrahima Niasse du Sine Saloum (USSEIN) ;

2.       Achèvement des chantiers de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) à Ziguinchor et de ses centres délocalisés à Sédhiou et à Kolda ;

3.       Achèvement des chantiers des centres délocalisés de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis à Guéoul et à Matam ;

4.       Construction de l’Université du Sénégal oriental ;

5.       Construction d’un Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) dans chaque région du Sénégal ;

V.                  Sur la prise en charge sociale et la motivation des P.E.R :

1.       Redéfinition du solde indiciaire et des indices affectés aux enseignants du supérieur ;

2.       Unification des traitements accordés dans les différentes universités ;

3.       Renégociation de l’accord sur les retraités qui n’a jamais été signé par le SUDES/ESR ;

4.       Meilleure organisation de la période transitoire menant à la retraite

5.       Prise en charge médicale effective avec remboursement des médicaments et des lunettes ;

6.       Facilitation de l’accès à la propriété privée des enseignants près de leurs lieux de travail ;

liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (17:23 PM)
    Quelle plateforme!

    C'est ce qu'on appelle "déterrer la hache de guerre".
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (17:30 PM)
    Ces profs d'université sont payés aussi cher qu'en France , font construire des maisons R+1 , roule en 4°4 , ne font pas de recherche , ne publient pratiquement pas , aucun respect pour leurs étudiants et donnent le maximums de cours à gauche à droite pour ramasser le maximum de fric .....et ils osent demander le remboursement des médicaments et des lunettes ; quelle racaille !
    Auteur

    Ou Sont Vos Publications

    En Octobre, 2019 (17:56 PM)
    chercheurs mes couilles oui y'a qu'au Sénégal ou tu vois des chercheurs avec zéro publication des profs inconnus dans leur domaine et qui se tapent des voyages d'études chaque session

    ils ont un salaire de dingue sans obligation de publication alors qu'en Amérique du nord tu as un quota de publication à faire.

    des profs qui rabâchent le même vieux cours que les papas de ces étudiants ont suivi
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (18:09 PM)
      on peut leur reprocher beaucoup mais il est impossible de devenir prof sans publications. cela se passe par le cames qui est supra national. la carrière des universitaires progresse uniquement par la recherche.
    Auteur

    Le Passant

    En Octobre, 2019 (19:22 PM)
    SUDES/ESR un syndicat cabine téléphonique. Une plateforme qui ne sert à rien.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (20:12 PM)
      cette plateforme tourne autour des problèmes structurels de l'enseignement supérieur. une véritable vision. ces syndicalistes ne demandent pas de l'argent à mettre dans leur poche mais la construction d'infrastructures en quantité et en qualité suffisante, le recrutement de personnels, etc.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (21:48 PM)
      faux!
      ou alors il va falloir me convaincre que ces points ne sont pas pour améliorer leurs traitements:

      iii. sur la recherche :

      b. ordre de mission avec un per diem statutaire pour les deux mois de voyage d’étude.

      v. sur la prise en charge sociale et la motivation des p.e.r :

      1. redéfinition du solde indiciaire et des indices affectés aux enseignants du supérieur ;

      2. unification des traitements accordés dans les différentes universités ;

      3. renégociation de l’accord sur les retraités qui n’a jamais été signé par le sudes/esr ;

      5. prise en charge médicale effective avec remboursement des médicaments et des lunettes ;
    Auteur

    N'a Leer

    En Octobre, 2019 (00:57 AM)
    Et les occupations irrégulières des logements de fonctions

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email