Dimanche 29 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

UCAD : Vers une pénurie de professeurs de rang A

Single Post
UCAD : Vers une pénurie de professeurs de rang A
À l’image de certaines structures de formation, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) fait face, selon Le Soleil, à un phénomène qui mérite une attention particulière : le dépeuplement de ses effectifs d’encadrement dû au départ à la retraite des enseignants de rang A.

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) connaît, depuis une décennie, l’institution une vague de retraites qui clouent à domicile des agents qui jouent un rôle majeur dans l’encadrement pédagogique. Cela conduit des professeurs titulaires de chaire, à tirer la sonnette d’alarme. Le phénomène, comme le souligne dans un entretien, le professeur Aboubacry Moussa Lam, égyptologue, est beaucoup plus visible aujourd’hui, dans des facultés comme celle des Sciences humaines. Un phénomène qui risque de s’étendre dans toutes les facultés de cette institution de renommée mondiale (48e dans le dernier classement africain). Au département d’Histoire ou en Langue ancienne, la retraite des professeurs de rang A a fini de semer la hantise.

«La situation est devenue même préoccupante», déclare le professeur Lam. «On risque même d’aller vers une régression dans le système d’encadrement à l’Ucad, et ce sont les étudiants qui vont en pâtir», avertit l’égyptologue. Ce dernier craint même la disparition de l’Ecole de Cheikh Anta Diop (Egyptologie), à cause du manque de renouvellement du corps des professeurs de rang A. Dans cette section d’histoire ancienne, des professeurs comme Babacar Sall et Aboubacry Moussa Lam lui-même, sont partis à la retraite depuis 2018. «C’est aussi le cas au niveau des Lettres et Langues anciennes, où les professeurs Babacar Diop, Mame Sow et Pierre Sarr ont fini de faire valoir leurs droits à une pension de retraite», renseigne le Pr Lam.

L’éméritat, une piste de solution

Pour faire face à la situation, Macky Sall avait préconisé, depuis deux ans, la prolongation, sous forme de contrats, des professeurs de chaire qui partent à la retraite. Cependant, le Pr Lam propose une alternative qui, selon lui, semble beaucoup plus crédible que les contrats. Il s’agit de l’éméritat. «Le titre de professeur émérite constitue une très haute distinction et il est purement honorifique. Ce sont des professeurs qui, au cours de leur carrière, se sont distingués tant sur le plan de l’enseignement, de la recherche et de leur participation au développement ou au rayonnement de l’Université que par leurs qualités professionnelles et leurs réalisations», explique-t-il.

Pour lui, le Sénégal peut copier sur les autres universités du monde, qui gardent leurs professeurs de façon éternelle. «Dans la plupart des pays du monde, on laisse les professeurs continuer, moyennant des aménagements, selon un certain nombre de conventions. Avec ce système, les professeurs de rang A enseignent tant qu’ils le souhaitent. L’éméritat existe dans toutes les grandes universités du monde. Cela se fait aux Usa, en Allemagne et dans certains pays africains comme le Bénin ou encore au Mali», affirme Pr Lam. A son avis, une telle mesure n’influerait pas beaucoup sur le budget de l’Université car, d’après lui, le professeur, déjà parti à la retraite, ne garde que la moitié de son salaire avec ces contrats. L’éméritat permet aussi de magnifier la carrière d’un enseignant-chercheur, justifie-t-il.


38 Commentaires

  1. Auteur

    Allou

    En Octobre, 2020 (13:30 PM)
    Apparemment les divers ministres de l'enseignement supérieur et les recteurs qui se sont succédé n'ont pas une bonne vue sur les réalités du monde actuel. L'éméritat est en vogue depuis longtemps dans plusieurs universités et instituts de recherche dans le monde. Les USA parviennent ainsi à récupérer d'éminents professeurs et directeurs de recherche partis à la retraite dans les pays qui laissent partir leurs plus grands cerveaux. Un réflexion s'impose pour une solution urgente à ce problème.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (13:59 PM)
      où sont les étudiants qu'ils étaient sensés pour la relève?.vu sur ce plan ces profs ont échoué. ils peuvent aller se reposer. les jeunes enseignants se doivent de repenser leurs enseignements qui sont obsolètes
    • Auteur

      Massamba_mademba

      En Octobre, 2020 (14:12 PM)
      en occident, ça existante dans toutes les universités publiques.

      mais en plus de l’éméritat, il faudrait deux autres solutions additionnelles :
      - d'une part augmenter les recrutements en général, les salaires et les sources de financement de la recherche. cela aidera les enseignants a très vite évoluer dans leur carrière, mais aussi a ne pas être tentés d'aller voir ailleurs,
      - mettre en place des recrutements directes aux postes de professeurs de la hiérarchie a pour des gens avec la bonne expérience et le bon dossier, sans passer des années a ramer a travers toutes les étapes (je sais que vous allez me parler du cames. ca peut se contourner sans frustrer nos partenaires et pairs africains). cela permettra de recruter directement beaucoup de personnes qui ont deja le niveau de professeurs dans d'autres universités, notamment dans les grandes universités d’occident, d'orient et même d'afrique. il y a actuellement beaucoup de professeurs et d'enseignants chercheurs sénégalais de très haut niveau dans toutes les grandes universités du monde qui pourraient être recrutés au sénégal, mais qui n'aimeraient venir reprendre a zéro et perdre tout ce qu'ils ont construit jusqu'ici. vous imaginez un enseignant de harvard, mit , sorbonne, ou même l’université de johannesburg ou l’université d'alexandrie... a qui on demande de se faire recruter comme maîtres de conférence a l’université cheikh anta diop, après plus de 15 ans d’expérience au plus haut niveau ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (15:30 PM)
      egyptologie oui , mais langues anciennes, si c'est le grec ou le romain non merci, on 'a pas besoin de renouvellement.
    • Auteur

      Cambridge Man

      En Octobre, 2020 (15:35 PM)
      a qui la faute ce management cahotique de l'enseignement supérieur. tout est en lambeaux dans nos universités. ailleurs, c'est la continuation des élites de brillants professeurs, encore prix nobel d'économie, physiques etc...et des étudiants toujours fiers d'être diplômés dans telle université de prestige.
    • Auteur

      Uadien

      En Octobre, 2020 (17:18 PM)
      je sais pas , si ces professeurs de rang a comme ils disent seraient de rang a si on devait les mettre dans un classemen...le probleme du senegal, le regime socialiste nous afait perdre enormement de temps, des proffessurs qui n'ont rien apporté a ce pays...dites moi ce qu'ils ont decouvert, ou ces quoi leurs ecrits...

      ils ont snobé les jeunes qui se mettent a jour et qui sont beaucopu plus intelligents qu'eux.....


      des professeurs archaiques qui nous apportent que misere...
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (18:43 PM)
      l'université sénégalaise n'arrive même pas à absorber les jeunes titulaires de doctorat et on parle maintenant d'éméritat. encadrez les jeunes, offrez leur des postes (supprimez la vacation) et si nécessaire gardez les professeurs titualires qui veulent continuer à servir.
    • Auteur

      Halte

      En Octobre, 2020 (20:50 PM)
      il faut arrêter de prendre les sénégalais pour des demeurés. cette histoire de emeritat ne colle pas à nos réalités universitaires. ces professeurs ont sciemment cherché cette situation en ne travaillant pas pour la relève comme leur prédécesseurs l'ont fait pour eux. ils doivent rendre compte pour ça car leur rôle c'est d'encadrer et former pour assurer la relève dont la leur. il y a énormément de jeunes (devenus vieux) doctorats qu'on a maintenus dans des situations précaires et qu'on aurait dû aider pour qu'ils gravissent les échelons. les retraités doivent partir à la retraite ou aller monnayer leur talent ou expertise ici ou ailleurs s'ils en ont toujours la force mais en laissant le leadership aux jeunes. les autorités politiques et universitaires doivent prendre leur responsabilités en promouvant les jeunes. halte à la manipulation.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (06:19 AM)
      l'avènement de l'internet à réduit l'importance des professeurs de lettres modernes et des professeurs de langues et histoire les wikipedia mooc (university online) etc s'y ajoutent les nouvelles sciences et technologies de l'information et de la communication on détourné beaucoup de jeunes vers ces filières. la solution pour les universités c'est de se connecter avec une large bande passante au réseau web enfin de permettre les apprenant d'avoir accès à une plus large source de contenus dans leurs domaines de connaissances. partout les études et l'école en général à été transposer sur le net online school à cause du covid-19 l'occasion pour nous de saisir l'opportunité de résoudre temporairement un problème urgent en attendant que des réflexions sur des réformes des nos besoins en filière formation
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (06:19 AM)
      l'avènement de l'internet à réduit l'importance des professeurs de lettres modernes et des professeurs de langues et histoire les wikipedia mooc (university online) etc s'y ajoutent les nouvelles sciences et technologies de l'information et de la communication on détourné beaucoup de jeunes vers ces filières. la solution pour les universités c'est de se connecter avec une large bande passante au réseau web enfin de permettre les apprenant d'avoir accès à une plus large source de contenus dans leurs domaines de connaissances. partout les études et l'école en général à été transposer sur le net online school à cause du covid-19 l'occasion pour nous de saisir l'opportunité de résoudre temporairement un problème urgent en attendant que des réflexions sur des réformes des nos besoins en filière formation
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (06:50 AM)
      sauf qu'actuellement beaucoup d'enseignants du supérieur ne le sont que de nom. il y a bcp de copinage dans les recrutements, chacun pousse "sa boy". il n'y a plus de foudre de guerre dans les universités. sans compter que les profs malhonnêtes, tout le temps qu'ils devraient consacrer à la recherche le passent à enseigner dans le privé. l'université a été privatisée avec des formations privées à n'en plus finir. pour moi la vraie solution c"'est de gérer l'université comme des entreprises ou institutions internationales, avec des contrats qui obligent ceux qui y sont de produire de la recherche obligatoirement à un cycle déterminé. ils ne peuvent pas, ils partent. les profs d'aujourd'hui sont très nuls. et ce n'est pas moi mais eux qui se disent entre eux que bcp ont des articles yobaléma
    • Auteur

      Badji_coly

      En Octobre, 2020 (14:35 PM)
      l’université n'a pas vocation d'absorber ses docteurs. toutes les universités du monde recrutent sur des appels a candidatures ouverts au monde entier. on choisit les meilleurs, qu'ils viennent de chine, d'afghanistan, de france, du congo, etc. voila, il ne faut pas tout mélanger
  2. Auteur

    Ndokh

    En Octobre, 2020 (13:44 PM)
    "La prolongation par voie de contrat" Sauf votre respect Monsieur Lam vous prêchez pour votre propre chapelle là ! Vous avez été prof pendant près de 40 ans pour certains, c'était pas suffisant pour préparer la relève ? Pourtant les étudiants ne manquent pas et forcément pendant votre longue carrière vous en avez rencontrés qui pouvaient, s'ils étaient bien encadrés, assurer proprement la relève. Mais à force de fermer les vannes aux brillants étudiants qui cherchaient à aller au sommet vous vous êtes retrouvés dans cette situation. Ou bien vous avez mis l'université dans cette situation. À la place de Monsieur le Président de la République je refuserais catégoriquement de prolonger des retraites par voie de contrats. C'est contre les lois naturelles, les individus naissent, étudient, deviennent professeurs et partent à la retraite. Cela vous obligerait à préparer la relève et à savoir que NUL N'EST ÉTERNEL ET INDISPENSABLE.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (15:25 PM)
      entierement d'accord avec vous: il faut faire la promotion des jeunes et laisser les retraités á la retraite.
      si on ne donne pas du travail aux jeunes ils vont tous se retrouver dans les pirogues, direction barça ou barsax.
    • Auteur

      Aigri

      En Octobre, 2020 (17:16 PM)
      tu es un menteur, aboubacry moussa lam a actuellement 3 jeunes collègues et bientôt un 4eme. il a forme tous les 4. il a encadré des thèses au cameroun et un peu partout en afrique. ce sont les autres professeurs sénégalais ou enseignants qui n'ont jamais été au cames qui tiennent ce discours. le président de la république doit savoir qu'il y a beaucoup d'enseignants a l'ucad, par paresse, n'ont jamais été au cames. ce sont ces aigris qui combattent l'éméritat.

      je connais 4 enseignants de l'ucad formés par aboubacry moussa lam. au cameroun il a encadré apisay eveline ayafor, la dame enseigne aujourd'hui l'égyptologie a l'université de yaoundé. il y a moins de 10 égyptologues en afrique, le professeur lam en a formé 5.

      si tous les professeurs de rang a étaient comme lam, il y aurait moins de problèmes.

      je sens le commentaire de nos vieux assistants, 40 ans a l'ucad et toujours assistants. quelle honte
    • Auteur

      Prolongez Mon Contrat

      En Octobre, 2020 (17:40 PM)
      pareil, moi j'ai vu dans ce papier un plaidoyer pour leur propre corporation !

      s'il n'y a plus de professeur de rang a c'est de la faute même de ces gens-là qui semblent "crier au secours" : où sont passés les dizaines d'étudiants qu'ils ont eu à former ? si aucun des anciens alumnis n'a voulu devenir enseignant ça devient même très risqué de prolonger les contrats de professeurs qui n'ont jamais été capables de provoquer l'émulation chez leurs étudiants !!! disons-nous la vérité waay !

      moi j'ai vu quelqu'un qui tire la couverture à lui et à ses collègues qui doivent aller à al retraite, rien d'autre ! il faudrait qu'un journaliste perspicace leur pose la question de savoir pourquoi après 40 ans d'enseignement ils n'ont pas suscité l’émulation chez les étudiants ! voilà le noeud du problème !
    Auteur

    En Octobre, 2020 (13:44 PM)
    C’est une honte dans une université qui porte le nom de Cheikh Anta Diop.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (13:49 PM)
    Oui l'emeritat cependant l'emeritat objectif, sinon des cancres loufoques vont tout faire pour durer dans les couloirs de l'universitè
    Auteur

    Volai414

    En Octobre, 2020 (13:52 PM)
    CAUSES ET CONSÉQUENCES

    Pour avoir des professeurs de rang A, il faut planifier leur formation ensuite leur recrutement.

    La notion d'anticipation-plannification étant une utopie au Sénégal, il ne faut pas s'étonner de la situation que nous déplorons mais que nous avons bien fabriquée. Orienter correctement et sérieusement le peu de bacheliers que nous produisons n'est même plus dans nos priorités. Comment former correctement dans pareilles conditions. Par ailleurs, ceux qui s'en sortent le mieux au Sénégal aujourd'hui ne sont pas les bac++ mais les médiocres qui ont compris que la politique, le mensonge et le vol du bien commun constitue le filon à exploiter. Finalement, faire des études peut s'apparenter à une forme d'idiotie dans ce pays qui avait tout pour être une terre des lumières en Afrique de l'ouest. Nous sommes en pleine saison des moissons et nous récoltons tout ce que nous avons semé depuis des lustres.
    Auteur

    Phd

    En Octobre, 2020 (13:56 PM)
    L'emeritat est pour lenseignant qui le mérite. Celui qui n'a pas encadré d'étudiants pour assurer sa relève n'a aucun mérite. C'est même quelqu'un qui n'a travaillé que pour soi. C'est une honte pour un enseignant de rang A de n'avoir pas assuré sa relève.

    • Auteur

      Volai414

      En Octobre, 2020 (14:08 PM)
      je vous trouve bien sévère dans vos propos. pour bien former ses étudiants, il faut le bon vivier, les bonnes conditions et l'envie chez les apprenants. ceux qui doivent mettre les moyens sur la tables envoient leurs propres enfants vers d'autres prairies plus vertes. payons nos professeurs-chercheurs comme nos inutiles députés et après on fera un bilan. dans notre pays, apparemment, nous pensons que l'éducation est chère et nous investissons dans l'ignorance et la médiocrité.
    • Auteur

      Haaj Bodock

      En Octobre, 2020 (14:44 PM)
      difficile de ne pas souscrire a votre analyse. les problemes de l'enseignement superieur et recherche au senegal peuvent se resumer ainsi:
      "pas de respect pour le savoir".
      il suffit d'aller a l'assemblee nationale pour s'en rendre compte. des deputes, honorables que de nom, touchent des millions a ne rien faire.
      pourquoi imposer la retraite a d'eminents professeurs d'universite pendant que mr. moustapha niasse, ancien directeur de cabinet du presi l.l.senghor (decede en 2001), touche encore des milions a plus de 80 ans?
      nos politiciens sont, dans une ecrasante majorite, des laches. il est inadmissible qu'un monsieur comme l'honorable" abdou mbow gagne quasiment l'equivalent du salaire de 2 professeurs d'universite.
      aux usa, il est tres frequent de voir des professeurs, ages de plus de 70 ans, superviser des phd.

      a la place du ministre de l'enseignement superieur et de la recherche, voila ce que je proposerais:

      1) augmenter les salaires du personnel enseignement
      2) allouer des indemnites a ceux qui encadrent des thesards.
      3) payer l'acces aux revues internationales afin de stimuler la recherche
      4)recruter selon les standards internationaux, afin d'attirer les universitaires de la diaspora
      5) exiger des publications chaque annee a tout enseignant-chercheur ayant atteint le rang de maitre de conference.

      resultat escompte: l'ucad deviendrait l'une des meilleures en afrique dans un tres proche avenir.

      le developpement de notre pauvre pays passera inevitablement par le respect du savoir.

      salam
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (23:31 PM)
      qui t'a dit toi que les professeurs de l'université ne sont pas bien payés? leur salaire ont été tellement rehaussé avec leur fameux "réforme des grades" qu'ils n'ont plus rien à envier aux professeurs de la côte d'ivoire et j'en passe. la vérité c'est qu'il y a des ces profs d'université qui sont de véritables poisons pour la recherche. ils n'encadrent pas, ne produisent pas et refusent de recruter plus brillant qu'eux.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (13:57 PM)
    ucad, de renommée mondiale?



    soyons sérieux quand même.



    il y a ucad, ugb, parce que manougnou gnakk c'est tout!!!
    Auteur

    Vrai

    En Octobre, 2020 (14:04 PM)
    Il fallait former des docteurs c'est tout! et les faire avancer.
    Auteur

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

    En Octobre, 2020 (14:31 PM)
    L'Etat du Sénégal doit valoriser le potentiel de la classe de jeune surtout des docteurs sortis de nos universités comme le cas de la Cote d'Ivoire. Chaque année, la Cote d'ivoire recrute pret de 200 docteurs. Au sénégal, les universités à travers les recteurs ne parviennent pas à recruter 03 docteurs par/an.

    Au début de l'année 2020, le Ministre de l'Enseignement Superieur a annoncé un recrutement de 200 docteurs. Jusque là, ce recrutement n'est pas effectif dans les universités? Pourquoi? Personne ne sait! d'autres diront le COVID-19...........................



    Oh recrutez les jeunes docteurs qui font la fierté de notre cher pays.
    Auteur

    Takou

    En Octobre, 2020 (14:45 PM)
    Ce qui est grave, c'est la violence avec laquelle, les universités se débarrassent de leurs honorables retraités. TU ES RADIÉ de la fonction publique.
    Auteur

    Ign

    En Octobre, 2020 (15:22 PM)
    Les professeurs on une grande part de responsabilité dans cet état de fait, ils n'ont pas formé la relève
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (17:15 PM)
      tu es un menteur, aboubacry moussa lam a actuellement 3 jeunes collègues et bientôt un 4eme. il a forme tous les 4. il a encadré des thèses au cameroun et un peu partout en afrique. ce sont les autres professeurs sénégalais ou enseignants qui n'ont jamais été au cames qui tiennent ce discours. le président de la république doit savoir qu'il y a beaucoup d'enseignants a l'ucad, par paresse, n'ont jamais été au cames. ce sont ces aigris qui combattent l'éméritat.

      je connais 4 enseignants de l'ucad formés par aboubacry moussa lam. au cameroun il a encadré apisay eveline ayafor, la dame enseigne aujourd'hui l'égyptologie a l'université de yaoundé. il y a moins de 10 égyptologues en afrique, le professeur lam en a formé 5.

      si tous les professeurs de rang a étaient comme lam, il y aurait moins de problèmes.

      je sens le commentaire de nos vieux assistants, 40 ans a l'ucad et toujours assistants. quelle honte
    Auteur

    En Octobre, 2020 (15:24 PM)
    Histoire ancienne, lettres et langues anciennes, egyptologie (on peut etre indulgent à cause du parrain), mais ce sont des filières qui n'attirent pas nécessairement les jeunes et dont l'utilité est douteuse.
    Auteur

    Contre Verite

    En Octobre, 2020 (16:22 PM)
    en lisant entre les lignes, on se rencontre que cet enseignant est entrain de ternir l'image de l'université. Comment se fait 'il que UCAD puisse manquer de professeur de rang A???? alorqu'on se targue d'être parmis les meilleurs. De deux choses, l'une. Soit le prof fait ce message pour rester à vie à l'université "dans ce cas, je ne suis pas étonné que des présidents veuillent faire plus de 2 mandats). Soit les enseignant de rang A de l'université ne sont pas compètent. Ils n'on jamais su assurer la releve!!!! Arreter cette hypocrisie, les vrais enseignants de rang A qui travaillent n'ont pas besoins d'un rallonge de contrat après la retraite. Il faut arrêter cette comédie de mauvais gout
    Auteur

    En Octobre, 2020 (16:45 PM)
    Les sciences humaines l'etat doit diviser le nombre d'étudiants par dix .et seuls 20 premiers doivent bénéficier d'une bourse.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (16:57 PM)
    Aboubacry Moussa Lam doit cesser de tromper Macky Sall. Il n'y a aucune pénurie.

    L'UCAD ne se réduit pas à l' égyptologie.

    C'est Aboubacry Moussa LAM qui n'a pas formé de relève dans sa spécialité.

    Halte à la manipulation !
    • Auteur

      Na Lay Leer

      En Octobre, 2020 (17:12 PM)
      tu es un menteur, aboubacry moussa lam a actuellement 3 jeunes collègues et bientôt un 4eme. il a forme tous les 4. il a encadré des thèses au cameroun et un peu partout en afrique. ce sont les autres professeurs sénégalais ou enseignants qui n'ont jamais été au cames qui tiennent ce discours. le président de la république doit savoir qu'il y a beaucoup d'enseignants a l'ucad, par paresse, n'ont jamais été au cames. ce sont ces aigris qui combattent l'éméritat.

      je connais 4 enseignants de l'ucad formés par aboubacry moussa lam. au cameroun il a encadré apisay eveline ayafor, la dame enseigne aujourd'hui l'égyptologie a l'université de yaoundé. il y a moins de 10 égyptologues en afrique, le professeur lam en a formé 5.

      si tous les professeurs de rang a étaient comme lam, il y aurait moins de problèmes.

      je sens le commentaire de nos vieux assistants, 40 ans a l'ucad et toujours assistants. quelle honte
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (17:53 PM)
      toi vraiment tu te fais l'avocat du diable ! c'est une honte pour un enseignant qui est à l'université depuis 40 ans de dire que la relève n'est pas assurée. cela signifie tout simplement que pendant 40 ans il n'a pas travaillé pour la postérité. la vérité est que le savoir n'est utile que s'il est transmis. Ça sert à quoi d'être agrégé de toutes les facultés et de ne pas préparé la relève si du jour au lendemain on arrêtait d'enseigner pour maladie, retraite ou décès. arrêtons d'être d'eternels égoïstes. pensons un peu à l'intérêt supérieur de la nation.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (17:11 PM)
    Ah bon avec tous les génies qui pullulent et polluent Seneweb, le Sénégal ne peut manquer de professeur ou même de super professeurs.
    Auteur

    Amadou Djiré

    En Octobre, 2020 (17:14 PM)
    La pension de retraite d'un professeur n'est elle pas suffisante pour se reposer ? Ou bien est-elle modeste, comme on le voit souvent chez beaucoup de fonctionnaires, au point de vouloir faire du XAR MATT ?
    Auteur

    En Octobre, 2020 (17:38 PM)
    La solution ne doit pas être de maintenir des retraités mais d'encadrer les étudiants et enseignants.

    Combien de professeurs n'ont encadré aucun doctorant ?

    Des professeurs qui n encadrent pas correctement les étudiants méritent ils un prolongement.
    Auteur

    Msm

    En Octobre, 2020 (18:24 PM)
    C'est très normal car ces enseignants ont échoué lamentablement. Cela s'ajoute aussi par le mauvais management de l'enseignement supérieur car les universités ne recrutent pas car il y a un remplacement de poste.

    Auteur

    Dr F

    En Octobre, 2020 (18:30 PM)
    Sil vous plait, comment postuler ? Je suis en docteur scientifique. Actuellement en France. Très envie de servir mon pays.

    Merci d'avance.
    Auteur

    Solution Trouvée

    En Octobre, 2020 (18:33 PM)
    Donner la chance aux professeurs sénégalais qui exercent dans les universités étrangères et qui sont très compétents et qualifiés de venir enseigner tous leurs cours en un semestre.

    Ils rentreront progressivement après quelques années et ce sera plus facile pour leur adaptation. Ceci permettra de résoudre ce problème et mettre leurs compétences au service de la nation.

    Réfléchissez un peu.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (18:47 PM)
      l'université sénégalaise n'arrive même pas à absorber les jeunes titulaires de doctorat et on parle maintenant d'éméritat. encadrez les jeunes, offrez leur des postes (supprimez la vacation) et si nécessaire gardez les professeurs titualires qui veulent continuer à servir.
    • Auteur

      Badji_coly

      En Octobre, 2020 (14:32 PM)
      l'universite n'a pas vocation d'absorber ses docteurs. toutes les universites du monde recrutent sur un appel a candidature ouvert au monde entier. on choisit les meilleurs, qu'ils viennent de chine, d'afghanistan, de france, du congo, etc. voila, il ne faut pas tout melanger
    Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2020 (19:26 PM)
    N insultez pas l'intelligence des jeunes diplômés. Pourquoi les gens ont leur d'aller à la retraite ? Foutez le camp d'autres vont venir!!! C'est votre fautes car au lieu de donner des notes aux étudiants pour qu'ils réussir, vous avez préféré donner des 05 . Vous allumez et le feu pour venir jouer aux sapeurs pompiers!!!
    • Auteur

      En Octobre, 2020 (20:55 PM)
      je ne suis jamais d'accord avec toi sauf aujourd'hui ! une grande première !!! les profs igniane qui ne veulent pas que leurs étudiants deviennent un jour leurs pairs cela fait tellement longtemps que j'étudie ce phénomène indécent !!!! des vieux croûtons qui ne supportent pas l'émergence d'une nouvelle génération ! des vieilles souches qui se glorifient d'être les seuls à avoir "tel niveau", ces gens-là ont un cœur mauvais, ils notent mal leurs étudiants pour les bloquer à un certain pallier ! boone rek ! après ils osent venir pleurnicher ici pour continuer à vivre sur le dos du trésor public ! lolo fi wara dièkh !
    Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2020 (19:26 PM)
    N insultez pas l'intelligence des jeunes diplômés. Pourquoi les gens ont leur d'aller à la retraite ? Foutez le camp d'autres vont venir!!! C'est votre fautes car au lieu de donner des notes aux étudiants pour qu'ils réussir, vous avez préféré donner des 05 . Vous allumez et le feu pour venir jouer aux sapeurs pompiers!!!
    Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2020 (19:26 PM)
    N insultez pas l'intelligence des jeunes diplômés. Pourquoi les gens ont leur d'aller à la retraite ? Foutez le camp d'autres vont venir!!! C'est votre fautes car au lieu de donner des notes aux étudiants pour qu'ils réussir, vous avez préféré donner des 05 . Vous allumez et le feu pour venir jouer aux sapeurs pompiers!!!
    Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2020 (19:26 PM)
    N insultez pas l'intelligence des jeunes diplômés. Pourquoi les gens ont leur d'aller à la retraite ? Foutez le camp d'autres vont venir!!! C'est votre fautes car au lieu de donner des notes aux étudiants pour qu'ils réussir, vous avez préféré donner des 05 . Vous allumez et le feu pour venir jouer aux sapeurs pompiers!!!
    Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2020 (19:26 PM)
    N insultez pas l'intelligence des jeunes diplômés. Pourquoi les gens ont leur d'aller à la retraite ? Foutez le camp d'autres vont venir!!! C'est votre fautes car au lieu de donner des notes aux étudiants pour qu'ils réussir, vous avez préféré donner des 05 . Vous allumez et le feu pour venir jouer aux sapeurs pompiers!!!
    Auteur

    En Octobre, 2020 (21:44 PM)
    Il ne sait pas de quoi il parle. A l'ugb en tout cas dans certaines ufr il ya plus de rang A que de rang B certaines ufr sont devenues de vraies armées mexicaines donc ce prof retraité de merde qui a toujours combattu la valorisation des jeunes doit arrêter un peu.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (21:49 PM)
    48eme en Afrique !
    Auteur

    En Octobre, 2020 (22:18 PM)
    Les professeurs ne peuvent recruter personne, même s'ils le voulaient. C'est l'Etat qui ne veut, ou ne peut, plus engager les centaines, sinon milliers, de jeunes doctorants réduit en simple vacataires (i.e. de simples ouvriers payés à l'heure).

    Il semblerait que plus de 60% des enseignants de l'UCAD sont des vacataires! Le budget du Sénégal supporte déjà trop de fonctionnaires dit le FMI pour donner une chance aux vacataires d’être professeurs (il faut créer un poste budgétaire pour chaque nouveau recrutement de professeur). Sans compter avec l’UEMOA qui veuille sur la masse salariale supportée par le budget national (critères de convergence !).

    Un autre problème à régler urgemment : Comment peut-on parler de « institution de renommée mondiale » tout en étant classée 48eme en Afrique ! On ne peut même pas parler d’une renommée africaine ! Quelle honte pour une université âgée de plus de 70 ans ! Et dire qu’elle est la 1ere université francophone dans ce classement dominé par les universités anglophones. Je suppose que c’est le prix à payer quand on s’en tête dans ce ghetto fermée de la francophonie à la sauce africaine avec ses institutions qui refusent d’adopter les normes internationales d’excellence! Même les universités françaises se sont mondialisées !

    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (08:42 AM)
      les universités françaises sont les dernières du monde regardez les clacements!!!!
    Auteur

    En Octobre, 2020 (23:31 PM)
    L'emiritage a l'ucad ne serait t-elle pas une maniere de retenir des vieux a leur poste? On a des historiens et des prof un peu partout dans le monde. Il faut les faire venir.
    Auteur

    Camou

    En Octobre, 2020 (23:32 PM)
    Oui a l'utilisation des anciens, mais non aux 3e mandats!!!
    Auteur

    La Réalité

    En Octobre, 2020 (00:50 AM)
    C'est ce Cames qui retarde les enseignants, un système qui ne valorise pas les vrais enseignants qui se soucient des étudiants. Le Cames ne note que la valorisation individuelle avec la course à la publication qui parfois n'a aucune importance pour la science,, la vulgarisation. Le Cames n'a aucune notation concernant les cours et les enseignements. Si tu as ton doctorat et recruté en Europe, vous êtes tout de suite maître de conférence alors qu'au senegal il faut attendre des années et le capes en plus sinon on t'appelle Assistant, ensuite Maitre Assistant puis qlq années plus tard seulement Maître de conférence....
    Auteur

    La Réalité

    En Octobre, 2020 (00:50 AM)
    C'est ce Cames qui retarde les enseignants, un système qui ne valorise pas les vrais enseignants qui se soucient des étudiants. Le Cames ne note que la valorisation individuelle avec la course à la publication qui parfois n'a aucune importance pour la science,, la vulgarisation. Le Cames n'a aucune notation concernant les cours et les enseignements. Si tu as ton doctorat et recruté en Europe, vous êtes tout de suite maître de conférence alors qu'au senegal il faut attendre des années et le capes en plus sinon on t'appelle Assistant, ensuite Maitre Assistant puis qlq années plus tard seulement Maître de conférence....
    Auteur

    La Réalité

    En Octobre, 2020 (00:50 AM)
    C'est ce Cames qui retarde les enseignants, un système qui ne valorise pas les vrais enseignants qui se soucient des étudiants. Le Cames ne note que la valorisation individuelle avec la course à la publication qui parfois n'a aucune importance pour la science,, la vulgarisation. Le Cames n'a aucune notation concernant les cours et les enseignements. Si tu as ton doctorat et recruté en Europe, vous êtes tout de suite maître de conférence alors qu'au senegal il faut attendre des années et le capes en plus sinon on t'appelle Assistant, ensuite Maitre Assistant puis qlq années plus tard seulement Maître de conférence....
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2020 (08:45 AM)
    Salut à tous

    Je pense que le professeur Lam évoque un fait de déficit de professeurs titulaires qu une ONG a eu à signaler depuis 5 à 7 ans. Ce corps de prof titulaire réduit très fortement le taux d encadrements. Sauf qu il n à pas donné les raisons qui nous fait arrivé à cette situation. Une bonne analyse devait être faite depuis par les autorités académiques et etatiques quand la situation se dessinait pour ensuite trouver des solutions pour ce corps de prof titulaire.

    La solution n est uniquement ce qu il préconise mais toute une batterie de mesures pour éviter d empirer la situation. Une université sans prof titulaires c est une université presque sans recherche de qualité. C est vrai que les jeunes doivent prendre la relève mais si vous demandez aux étudiants dans nos universités le niveau de connaissance et de compétences des jeunes vous serez déçus et ça découle de plusieurs raisons. Ils peinent à avancer et pourtant ceux qui les ont devancé ont vécu des situations pires avec des salaires de 120000 France en début des années 80 qui sont passer par m ancien régime doctorat 3ème cycle et doctorat d état. Ce sont ceux là prof Lam en fait parti qui ont fait rayonner l université après le départ de la coopération technique

    J invite les autorités à une réflexion plus Approfondie Non biaisée pour des solutions. Ceux qui réussissent au cames au grande de maîtres de conférence et prof titulaire se comptent au bout des doigts meme avec cette grande tricherie que nous connaissons tous: articles bidons recherches de faible niveau reforme des grades système LMD avec un doctorat unique qui ne vaut dans certains cas qu à une dissertation de master.

    Prof Lam a posé un fait et une solution mais devait en amont oser dire sa pensée Que tout le monde académique connaît
    Auteur

    En Octobre, 2020 (09:59 AM)
    Ce qui se passe à l'UCAD se passe partout ailleurs à savoir que ce sont les plus expérimentés, les plus âgés qui partent à la retraite

    c'est ainsi. Il ne faut pas revendiquer de nouveaux privilèges

    Laissons la places aux jeunes
    Auteur

    Docteur

    En Octobre, 2020 (12:09 PM)
    Beaucoup de ces Pr se comportent comme des mafieux en demandant de l'argent contre un sujet de master ou de thèse. Ils font faire des td ou tp à des jeunes doctorants pour ensuite encaisser l'argent.ces gens bloquent l'Université et participent au clientélisme dans les recrutements
    Auteur

    En Octobre, 2020 (13:33 PM)
    Egyptologie Moom lu muy def pour oe development du Sénégal ?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email