Samedi 31 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Une candidate de la série G déférée au parquet pour fraude

Single Post
Une candidate de la série G déférée au parquet pour fraude

A.Traoré candidate au baccalauréat 2013 au centre du lycée Seydina Limamoulaye de Guédiawaye a été déférée au parquet pour fraude. Les solutions des épreuves de Mathématiques lui ont été envoyées sur son téléphone portable.

 

Apparemment, les mises en garde du directeur de l’Office du Bac, Babou Diakham, contre les potentiels fraudeurs de cette édition 2013 du baccalauréat n'ont pas été prises au sérieux par la candidate A. Traoré. Elle a été déférée au parquet depuis hier pour le délit de fraude aux examens. Mariée et élève dans un établissement scolaire de la banlieue, elle devait passer les épreuves de la série G, au lycée d’excellence Limamoulaye de Guédiawaye. Au moment de passer les épreuves de  Mathématiques, elle a été découverte en possession d'un téléphone portable sur lequel elle venait de recevoir les solutions d'un des énoncés de l'épreuve.

 

Dans la matinée de mercredi dernier, ce sont les nombreuses sorties de A. Traoré qui ont soulevé les soupçons des surveillants de sa classe d'examen. C'est ainsi qu'une surveillante se chargea de la suivre dans les toilettes pour en avoir le cœur net. À sa sortie, elle lui demanda de lui remettre le téléphone portable qui affichait un message. La nouvelle parvint au président de jury qui prit connaissance du contenu du message, avant d'en informer ses supérieurs et de demander que la candidate soit conduite à la police.

 

''Mon intention n’était pas de frauder (…) Je regrette mon geste''

 

Devant les enquêteurs du commissariat central de Guédiawaye, A. Traoré a tenté de se dédouaner en déclarant qu'elle avait sur elle son portable, non pas pour passer une communication téléphonique, mais pour lire un message. ''Au cours de l’épreuve de Mathématiques, raconte-t-elle, je suis sortie une première fois de la salle pour me rendre aux toilettes faire mes besoins. Au cours de la deuxième sortie, j’ai pris mon portable et suis allée me soulager, étant donné que j’avais des maux de ventre’’, a expliqué A. Traoré.  C’est une fois dans les toilettes, dira-t-elle qu'elle a fait usage de son téléphone ''pour regarder l’heure'', a-t-elle précisé. Ensuite, c'est ''en regagnant la salle, qu'elle a été interpellée par la surveillante. ''Elle m’a demandé de lui remettre mon portable. Ce que j'ai fait. Elle a pris connaissance du contenu du message affiché, avant de m'emmener auprès du président du jury pour le tenir informé''. Selon ses aveux, le message contenait la réponse à une question de l’épreuve, et que le chef du centre l’a informée qu’il était dans l’obligation de la conduire à la police.

 

''Mon intention n’était pas de frauder, pour la simple raison que malgré le fait que je détenais le téléphone portable, je n’ai pas lu le contenu du message. Le message était visible sur l’écran. Je sais que le fait de détenir et ou d’introduire un téléphone portable dans un centre d’examen ou dans une salle n'est pas toléré, et que des communiqués ont été faits dans ce sens. Je regrette mon geste'', a plaidé la jeune fille. Quant à l'auteur du sms, elle a avancé que c’est un ami membre du groupe de travail, avec lequel elle révisait au lycée des Parcelles Assainies. Ce complice est resté introuvable, malgré les recherches des éléments de la brigade de recherches du commissariat central de Guédiawaye. Âgée de 22 ans, A. Traoré a été déférée au parquet pour fraude aux examens.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email