Vendredi 17 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Energie

Eclairer l' Afrique, doit-on y croire?

Single Post
Eclairer l' Afrique, doit-on y croire?

Pour impulser l’économie, il est nécessaire d’avoir une certaine maîtrise de la question énergétique. Mais au vu des délestages assez fréquents dont souffrent les sénégalais, on se rend compte qu’aucune solution durable n’a encore été trouvée. Cette énergie est indispensable dans tous les secteurs d’activité. Elle stimule même une bonne partie de l’économie, surtout dans les zones rurales où le taux d’électrification reste encore faible.

C’est pourquoi le projet «éclairer l’Afrique» AKON LIGHTING AFRICA de Akon, le rappeur sénégalo-américain qui ambitionne de fournir à 600 millions d’africains de l’électricité est en soi à saluer. En effet “Akon Lighting Africa souhaite apporter une réponse concrète à la crise énergétique du continent et construire le futur du continent africain. Cette initiative, lancée en février 2014 par l’artiste international Akon, le leader Thione Niang et l’entrepreneur Samba Bathily, poursuit un objectif clair : électrifier les villages africains par une solution solaire innovante, propre et accessible.” Ce projet va également agir dans 14 pays africains et très prochainement dans 30 autres.

Je ne voudrais certes freiner l’enthousiasme de quelques-uns, mais à côté de cette euphorie la prudence voudrait que je me pose un certain nombre de questions. L’énergie solaire a en effet été pendant longtemps désignée pour mener à bien une transition énergétique, offrant beaucoup plus d’indépendance. La question première que je me suis posée, c’est alors si tant que cette énergie est dite salvatrice, pourquoi a-t-on attendu tout ce temps pour mettre en œuvre ce genre de projets ? Et ce ne sont pas des ONG ou des structures de toutes sortes intervenant dans ce domaine qui nous manquent. Il serait assez facile de convoquer chaque fois l’argument des investissements lourds. Je crois plutôt qu’il est question ici d’un réel manque de volonté politique.

Dans le même temps, tout ce qu’on a pu former comme expertise dans le domaine des énergies renouvelables est allée rejoindre les universités occidentales faute de matière à exploiter. Avec 3000h d’ensoleillement par année, le potentiel du Sénégal reste encore non exploité. Cet avantage devrait pourtant sortir notre pays de la dépendance aux énergies combustibles avec un marché de prix souffrant d’une forte instabilité. Pourtant, ce ne sont pas des financements qui ont manqué dans le secteur énergétique. On se souvient encore du plan “Takkal” qui était désigné comme devant régler tous nos soucis d’électricité. Qu’est-ce que ce plan, financé à hauteur de plusieurs milliards, a amélioré dans l’accès aux services énergétiques ? La vérité est qu’en matière de projet de développement, on ne s’occupe que très peu de l’évaluation. Ou encore lorsque la transparence n’y est pas, un semblant d’évaluation sera fait, le tout rédigé dans un beau rapport qui sera fièrement exposé pour les bailleurs. Au final, ce sont les populations qu’on sollicitera davantage par des taxes et impôts quand bien même elles n’auront pas tout à fait leur mot à dire dans la gestion de ces projets censés améliorer leurs conditions de vie.

En Afrique en général, et au Sénégal en particulier, je suis convaincu qu’on connait tous la recette pour notre développement mais j’ai presque l’impression qu’on s’attend toujours à ce que les autres le fassent à notre place. L’Afrique doit pouvoir produire des idées sur son devenir ; se questionner, conduire sa quête de réponse, assumer ses limites et exploiter au mieux ses forces.

Il y a encore certes du chemin à faire dans la transition vers les énergies renouvelables, aussi bien sur le plan des financements de tels projets que sur le plan juridique. Cependant, à mon avis, le véritable point d’achoppement reste le manque de volonté et de vision de nos gouvernants. Sinon comment comprendre qu’Akon puisse développer un projet d’une telle envergure alors que depuis plusieurs décennies nos Etats, malgré la connaissance du fort potentiel des énergies renouvelables, tardent encore à les exploiter au mieux.


Source : VoiceOfYouth


Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (18:56 PM)
    cE aKON NE FAIT QUE DE L'AUTOPROMOTION. vOUS N'AVEZ RIEN COMPRIS. iL S'EN FICHE DE PRODUIRE L'ELECTRICITE. pOURQUOI NE PAS RESOUDRE CE PROBLEME AVEC LE SENEGAL POUR COMMENCER? QUI TROP EMBRASSE MAL ETREINT. iL SAIT QUE S'IL NE PARLAIT QUE DU SENEGAL; L'OCCIDENT N'EN PARLERAIT PAS. IL VEULENT JUSTE AMASSER LES FONDS D'AIDE DANS CE DOMAINE QUI PEUVENT ICI AU eTATS-UNIS. IL VA VOUS MIROITER CE PROJET STRUPIDE PENDANT 10 ANS ET VOUS NE VERREZ MEME PAS 1% DES REALISATIONS QU'IL A PROMIS ET SA BANDE DE CE CRETIN DE THIONE NIANG. CE SONT DES JEUX POUR IMPRESSIONNER LES LOBBIES PD, LES FRANCMACONS AMERICAINS ETC... POURQUOI LES PRESIDENTS AMERICAINS LE BOUDENT? ILS ONT COMPRIS SON JEU. C'EST DU CINEMA ET IL NE SE GENE PAS POUR MOBILISER 100 CAMERAS A CHAQUE FAIT ET GESTE SUR CE PROJET. COMBIEN CROYEZ VOUS QUE SEUL BILL GATES LUI A DONNE. CE JOB C'EST CELUI DES ETATS, ET NOS CHEFS D'ETATS DORMENT COMME TOUJOURS. :joyy: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (19:02 PM)
    combien va couter un tel équipement par ménage?
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (21:27 PM)
    Relisez le discours de Sarkosy à Dakar et vous comprendrez pourquoi rien n'avance ! ce pays a vécu dans l'immobilisme pendant des siècles sans rien créer , du temps de la colonisation c'est le colon qui prenait toutes les décision et depuis les indépendances les pseudo-élites gouvernementales sont incapables de rien gérer ou d'avoir la moindre idée novatrice.....toujours de beaux discours mais rien de concret ! depuis longtemps les rues sénégalaises devraient etre éclairées avec des lampadaires solaires , toute les ordures de Dakar devraient fournir du méthane pour almimenter une centrale , de St-Louis à) Kayar on devrait avoir un parc d'éolienne et plusieures centrales solaires dans le Fouta ....cela n'a rien d'utopique mais dans ce pays opn est abruti par la religion : "Dieu est grand" et on attend.....
    Auteur

    London1

    En Juin, 2015 (21:58 PM)
    I think a on lighting Africa is something we have to salute.l saw a documentary about it I need Guinea it seems the life of people did change from that project. I don't mind people looking into it but I need some encouragement. I listened to Avon , he is clear about the project that he going for business and the same time changing the life of people.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (22:57 PM)
    Auteur

    N'goné Latyr

    En Juin, 2015 (08:37 AM)
    Bonjour,

    Là où l'occident a mis 100 ans pour ce développer, l'Afrique pourra mettre que 50 ans voir moins pour y arriver. Car on pourra bénéficier des nouvelles technologies pour rattraper ce retard si on travaille autrement. Les énergies renouvelables sont une réponse à ce défi majeur vu le taux d'ensoleillement de notre pays qui est de 5 ou 6 kWh/m²/jour.

    Merci,
    Auteur

    Dd

    En Juin, 2015 (11:27 AM)
    Bonjour,

    As-t-on le droit de mettre des panneaux solaires chez soi en plein ville? il y a t-il des fournisseurs de panneaux solaires à DAKAR (Adresse SVP) ?

    Merci mes frères de vos réponses.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email