Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Environnement

Macky Sall appelle à plus de transparence dans la comptabilité des ressources récoltées

Single Post
Macky Sall appelle à plus de transparence dans la comptabilité des ressources récoltées
Le président Macky Sall est pour une transparence dans la comptabilité des ressources récoltées pour financer l’adaptation et l’atténuation des pays en développement. Cela ressort de l’allocution d’ouverture de Macky Sall, président de la République du Sénégal, président de la conférence des chefs d’Etat de la Cedeao, lue, par Abdoulaye Baldé, ministre en charge de l’Environnement et du Développement durable. Ce, devant les parties prenantes de la cérémonie d’ouverture de «la réunion de concertation des ministres en charge de l’Environnement des Etats membres de la Cedeao, du Cilss et de l’Uemoa pour la préparation de la 21e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques».
 
Au cours de cette rencontre internationale organisée à Dakar, pour permettre l’harmonisation des positions des Etats membres pour la 21e Conférence des parties (Cop21) sur les changements climatiques prévue à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, le président Macky Sall, à travers son ministre, Abdoulaye Baldé est revenu sur une information émanant de l’Ocde (Organisation de coopération et de développement économiques), faisant état de 62 milliards de dollars (qui) ont été récoltés pour 2015 dans l’optique de financer l’adaptation et l’atténuation des pays en développement. Un fait qui l’a poussé à plaider pour la transparence dans la gestion des fonds récoltés pour l’atténuation et l’adaptation des pays en développement. «La comptabilité de ces ressources mérite d’avoir plus de transparence. Actuellement, la disponibilité des ressources dites climatiques s’impose. Ces ressources doivent être nouvelles, additionnelles et accessibles. De telles questions méritent d’être considérer dans cet accord qui se veut ‘’durable’’», a indiqué le président Sall.
 

Ce dernier de souligner que «les pays africains, en outre de l’atténuation avec le leadership des pays développés, militent pour que l’adaptation ainsi que son financement soient mieux pris en compte dans cet accord, que la notion de ‘’pertes et dommages’’ soit inclue dans les négociations mais également que les moyens de mise en œuvre à savoir le transfert de savoir-faire et technologie écologiquement rationnels, le renforcement de capacités et les financements soient accessibles et prévisibles».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email