Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Faits-Divers

Louga : Alassane Aly Sow condamné à 10 ans de travaux forcés pour fratricide

Single Post
Louga : Alassane Aly Sow condamné à 10 ans de travaux forcés pour fratricide

La cour d’assises de Saint-Louis, siégeant à Louga (Nord), a condamné jeudi à dix ans de travaux forcés Alassane Aly Sow, reconnu coupable du meurtre de son frère consanguin, a constaté le correspondant de l'APS.

Le jeune berger de 27 ans avait été inculpé du meurtre de son frère de même père, âgé d’une trentaine d’années au moment des faits. Alassane Ay Sow a notamment reconnu, au cours de l‘instruction comme lors du procès, avoir tiré un coup de feu sur la victime à l’aide d’un pistolet artisanal.

L’accusé, en garde à vue depuis près de 17 mois, a ainsi confirmé la version qu’il a toujours soutenue et selon laquelle il avait tiré sur son frère en état de légitime de défense. Selon lui, la victime s’était ruée sur lui avec un coupe-coupe lors de la bagarre qui les aurait opposés.

Les faits remontent à décembre 2011. L’affaire s’enclenche quand la gendarmerie de Dahra reçoit un appel téléphonique. La descente rapide des gendarmes permet de découvrir le corps sans vie d’un homme allongé sur le dos, selon le dossier d’accusation.

Le médecin-chef du district sanitaire de Dahra, réquisitionné à cet effet, fait état, dans le certificat de genre de mort, d’une éventration avec issue des intestins, d’une hémorragie extériorisée et d’impacts de balle visibles sur la paroi abdominale. 

La nuit des faits, l’accusé et sa victime avaient pris le diner chez un de leurs grands frères et étaient repartis ensemble. Ils s’étaient ensuite rendus au domicile de la victime où des problèmes auraient commencé à surgir.

L’accusé a prétendu avoir reçu une invitation à boire de l’alcool ensemble de son frère. Ce qu’il aurait refusé et qui aurait mis son frère consanguin en colère au point de le suivre avec un coupe-coupe pour en découdre avec lui. 

Alassane Aly Sow avance ainsi avoir vainement tenté de se battre. Il finira néanmoins par tirer sur lui aux environ de quatre heures, dans la nuit du 18 au 19 décembre 2011.

Une version qui n’a pas convaincu le ministère public, qui estime que la provocation, l’usage d’un coupe-coupe et l’ivresse de la victime n’ont pas été prouvés.

‘’Contrairement aux déclarations du mis en cause, la victime n’a pas reçu un coup de pistolet à bout portant mais à bout touchant’’, a souligné l’avocat général, estimant que le mis en cause n’a laissé aucune chance de survie à la victime.

Il a ainsi qualifié les faits de ‘’très grave’’, commis sur un jeune père de famille qui a laissé derrière lui trois orphelins, avant de requérir une peine de 20 ans de travaux forcés.

‘’La victime et l’accusé sont des proches parents. Dans ce dossier, c’est l’alcool qui explique tout. Mon client n’avait jamais fait usage d’une arme à feu avant. On ne peut pas écarter la légitime défense dans cette affaire. C’était mon frère ou la victime’’, a pour sa part dit l’avocat de a défense.

Le président de la cour et ses assesseurs se sont, au terme d’une heure de délibération, accordés sur un verdict condamnant Alassane Aly Sow à 10 ans de travaux forcés.


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Sluep

    En Avril, 2013 (06:35 AM)
    Macky et bande et viol et vol et vache et lait et nauséabond et viscéral et abyssale. Pauvre et triste Sénégal. SLUEP

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email