Lundi 21 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Faits-Divers

Traite de personnes, proxénétisme, prostitution : Un réseau démantelé à Saly

Single Post
Traite de personnes, proxénétisme, prostitution : Un réseau démantelé à Saly
Adam's Lawal, 35 ans et Julius Grégory Nana, 46 ans ont été interpellés et mis en garde à vue par le commissariat de Saly pour traite de personnes, proxénétisme et prostitution.

Ils développaient à eux deux un réseau de proxénétisme qui exploitait au moins onze femmes. Ils faisaient office de protecteurs pour tirer profit des femmes nigérianes dont une partie vivait dans un appartement à Saly Station et l'autre à Saly Niakhniakhal.

Happy Lovelty Sunfay (29 ans), Blessing Sunday (38 ans), Ijeoma Egboluche (48 ans), Loveth Ginikanma Nwadiezi (32 ans), Blessing Amaka Nevoh (27 ans), Dago Eniola Sodipe (37 ans), Goulinan Marina Seri (32 ans), Aicha Lawal (29 ans), Isaac Mercy (25 ans), Thomsen Ejori (32 ans), Osarah Mercy (29 ans), étaient toutes à la merci de Adam's Lawal et Julius Grégory Nana.

C'est suite à des informations reçues, faisant état de l'existence d'un réseau de traite de personnes, de proxénétisme et de prostitution impliquant des personnes de nationalité nigériane, que les mis en cause ont été interpellés le mardi 30 juin à 19h45, par les enquêteurs de Saly. Les membres du réseau après avoir recruté les femmes les introduisaient au Sénégal.

Ils retiraient leurs passeports et astreignaient leurs victimes au remboursement de leurs frais de voyages, s'arrogeant également un droit de regard sur le produit de leurs prestations.

Plusieurs matériels appartenant aux proxénètes ont été retrouvés dans deux appartements différents. La perquisition effectuée chez le nommé Adam's Lawal, cerveau de la bande, a permis la saisie de cartes nationales d'identité de femmes nigérianes, d'un passeport, une photocopie d'un passeport, trois photocopies de CNI nigérianes, huit reçus de transferts d'argent, sept téléphones portables, un ordinateur portable, trois carnets d'inscription au fichier sanitaire, 34 préservatifs et 60 Dalassis.

Chez Julius Nana, qui se fait passer pour un pasteur, les éléments du Commissaire Mbodj saisiront deux ordinateurs portables MacBook, un IPAD, deux disques durs, une tablette, huit téléphones portables, deux cahiers portant inscriptions de noms et de sommes d'argent, huit reçus de transferts d'argent, sept cartes GAB, trois montres plaquées or.

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Les Affaires Reprennent..

    En Juillet, 2020 (08:35 AM)
    L'etat d'urgence et couvre feu levés, bientôt les touristes. Macky donne le depart du gros business.
  2. Auteur

    Toi

    En Juillet, 2020 (08:37 AM)
    Et la Prostitution dans les paillotes derrière Magic Land ou eux ils sont en règle avec les agents de l'ETAT
    Auteur

    Au Nom De La Cdeao

    En Juillet, 2020 (08:57 AM)
    En Inde, en Chine, en Suède, en Europe, ce sont des milliers de nigérianes qui sont réduites en bêtes de sexe par des proxénètes véreux Nigérians sans pitié ! On dirait que pour beaucoup de Nigérians, proxénétisme est un métier comme tout autre et ce depuis ces quarante dernières années à nos jours. Il suffit de connaître des Nigériens de ce milieux, de voir des vidéos montrant leurs méfaits dans le monde pour mieux apprécier l'homosénégalensis, qui, malgré tout a un coeur trop tendre pour faire certaines choses à des femmes, surtout pour les entrainer à se prostituer par organisation de malfaiteurs . Non, les Sénégalais ne sont dans aucun trafic de filles destinées à la prostitution dans quelque pays que ce soit. Les Nigéria établis au Sénégal sont à 90% dans des choses pas du tout catholique et au non de la CDEAO chacun des citoyens de cet espace est libre d'aller s'installer dans le pays de son choix.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (09:06 AM)
    Et le mbarane des sénégalaises on en parle pas? C’est de la prostitution aussi
    Auteur

    En Juillet, 2020 (10:24 AM)
    Seneweb merci pour la précision nom prénom âge..et pour des sénégalaises c'est toujours des initiales .
    Auteur

    Nkhson

    En Juillet, 2020 (10:27 AM)
    Sénégal, pays aux frontières poreuses, on y entre et y sort comme le vent. Notre tradition bien ancrée de "pays de la téranga" ne doit pas servir de laisser passer à toute sorte de personnes, au risque d'être un pays refuge de malfrats et criminels de tout acabit. Je ne cherche pas à stigmatiser qui que ce soit, loin de moi toute idée de chauvinisme, mais j'estime sincèrement que les entrées surtout des citoyens des pays de la sous région, doivent être mieux contrôlées. Le banditisme transfrontalier est bien connu, des individus recherchés pour crimes et délits dans leurs pays peuvent migrer aisément dans des contrées ou ils sont inconnus. Une fois dans ce nouveau pays d'accueil, ils continuent de plus belle leurs activités délictuelles sans coup férir. Dans ces conditions l'on ne doit point s'étonner de la progression des crimes et délits dans nos états.

    Pour remédier à ces problèmes l'état devrait renforcer la surveillance de ses frontières, et établir une coopération entre les services de police des frontières et renseignements généraux des différents états, surtout au niveau de la CEDEAO. Ainsi les échanges d'informations entre ces services peuvent s'avérer utiles, dans le cadre des traques de grands bandits et délinquants en fuite, recherchés.

    Nos autorités sont invités à prendre en haute considération la question sécuritaire, afin de lutter efficacement contre les fléaux tels que les trafiques de drogues de personnes et autres crimes du genre, qui sévissent dans les milieux de perversion.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (10:51 AM)
    les nigérians ne croient pas au "travail pour gagner dignement sa vie".



    pour eux, c'est être millionnaire par tout moyen possible ou finir en prison.



    affaire de gorgorlou comme le fait le sénégalais, noooooooooooooooon...connaît pas!!!
    Auteur

    En Juillet, 2020 (11:01 AM)
    c'est bien de citer les noms, mais ca ne se fait pas toujours dans les médias

    Images et noms à l'appui aiderait les eleveurs et les habitants de dakar didentifier les voleurs et agresseurs.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (12:43 PM)
    Arrêtez de stigmatiser un peuple en généralisant. Le Nigéria ce n'est pas que cela.

    Et le sénégalais n'est pas mieux que quiconque et il y en a qui font pire à l'étranger.

    L' "homosénégalensis", vous me faites rire. Enlevez la m. sur vos yeux et regardez autour de vous

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email