Vendredi 13 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

VICTIME D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE ANARCHIQUE : Un jeune homme meurt électrocuté, en voulant allumer sa télévision

Single Post
VICTIME D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE ANARCHIQUE : Un jeune homme meurt électrocuté, en voulant allumer sa télévision

Vendeur de bois au «Parc Touba Darou Khoudoss» sis à Bene Tally, Sadikh Ndour a été perdu par les installations électriques anarchiques érigées dans leur menuiserie qui leur sert également de chambre à coucher. En voulant allumer le téléviseur, il a reçu une décharge électrique qui lui a été fatale.

En allant faire son sport matinal, Sadikh Ndour ignorait certainement que la grande faucheuse lui avait donné rendez vous le même jour. Revenu en pleine forme, le jeune homme qui vit avec ses parents dans une chambre en baraque entourée de stock de bois, s'était tout de suite précipité vers le poste téléviseur pour l'allumer. Mal lui en a pris, puisqu'il a, sur le champ, reçu une décharge électrique qui lui a été fatale. Selon son oncle Sahibou Faye, également vendeur de bois dans le même parc, le drame s'est perpétré dans leur chambre commune. Ce jour-là, raconte-t-il, son neveu, un féru de la Téle, s'était tout de suite dirigé vers le téléviseur, à son retour de sport. Il était environ 9H30mn. Seulement, tout de suite après, il a entendu ce dernier crier à haute voix : «Maas na ma» (j'ai été électrocuté). Et le temps qu'il le rejoigne dans la chambre, son neveu est sorti furtivement de la chambre en titubant, avant de s'affaler à l'entrée de la porte. Le voyant inanimé, Sadikh Ndour soutient qu'il a tenté par tous les moyens de le réanimer, allant même jusqu'à lui faire boire du lait, dans l'espoir que cela allait le sauver. Mais en vain. 

En effet, après avoir reçu la décharge électrique, Sadikh Ndour a rendu l'âme tout de suite après. Conduit au Centre de santé Gaspard Camara, le médecin chef du centre, qui a constaté le décès, n'a pas hésité à envoyer une demande de réquisition au commissariat du Point E, aux fins d'autopsie du corps sans vie de Sadikh Ndour qui a été transporté audit centre suite à une électrocution. Déportés sur les lieux du drame - notamment au Parc Touba Darou Khoudoss de Ben Tally - les hommes du commissaire Bopp ont constaté que tous les branchements installés dans cette chambre en baraquement entourée de stock de bois, étaient anarchiques. Ce qui témoigne de la clandestinité de l'installation électrique. Seulement, il faut dire que lorsque l'oncle de la victime a été entendu sur procès-verbal, il a pris le contre-pied des limiers, en soutenant qu'ils sont bien abonnés à la Senelec et qu'ils disposent d'un compteur en bonne et due forme. Selon lui, la télé en question était bien branchée sur une prise à rallonge. Et pour donner du crédit à ses propos, il a soutenu, que juste après les faits, un de leurs parents est allé directement couper l'électricité, en appuyant sur le disjoncteur. Quoi qu'il en soit, il faut souligner que le certificat de genre de mort établi par le Pr Gisèle Gaye, indique que Sadikh Ndour est mort «par électrocution avec brûlures au niveau des deux mains. Il présente, par ailleurs, une hypertrophie cardiaque ».


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Alerte

    En Janvier, 2013 (20:15 PM)
    Pour que cette mort ne soit pas vaine,, Senelec et la Rts devraient faire une émission a large diffusion sur le phénomène des branchements clandestins qui constitue un risque et un danger important pour les fautifs. C'est cela le rôle d'un télé publique: se saisir des sujets brulants pour informer largement et donner de bons conseils.
  2. Auteur

    Cffv

    En Janvier, 2013 (20:19 PM)
    "il a tenté de le ranimer, allant même jusqu'à lui faire boire du lait.."L'automédication tuera encore longtemps !Chaque fois que quelqu'un a des problème de santé, on lui fait boire du lait!alorrs que dans certains cas, boire du lait peut conduire directement à la mort!
    Auteur

    Issy

    En Janvier, 2013 (07:50 AM)
    Permettez moi de relever l'importance d'une prise en terre qui aurait permis d'absorber cette decharge et de le dissiper dans la terre. Importance aussi d'un disjoncteur differentiel qui aurait coupé automatiquement le courant en detectant cette anomalie dans le circuit electrique. la loi devait evoluer en le srendant obligatoires c n'est pas couteux du tout.

    Senelec n'est en rien responsable c un defaut sur le circuit domestique.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email