Samedi 06 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

ABOU THIOUBALO, ARTISTE REVELATION DE L’ANNEE : “ Mon nom a été révélé à ma mère dans un rêve”

Single Post
ABOU THIOUBALO, ARTISTE REVELATION DE L’ANNEE : “ Mon nom a été révélé à ma mère dans un rêve”

Rencontré lors de la tournée de promotion de son nouvel album «Solution», le 26 décembre dernier dans la capitale de la Petite Côte, le jeune artiste de la banlieue de Dakar, Abou Thioubalo nous a accordé un entretien exclusif. Au menu : sa jeunesse, son avenir musical. Le natif de Thilogne n'a pas  manqué,  malgré son réticence, de livrer son avis sur la situation politique nationale.

Abou Thioubalo est- il votre vrai nom ?

D'abord permettez-moi de vous remercier pour m'avoir donné l'opportunité de pouvoir m'exprimer à travers  vos colonnes. Je remercie tous les Mbourois qui m'ont découvert,  lors de mon concert dans le département, avec mon groupe, composé de jeunes  ambitieux et  travailleurs. Je viens de boucler une tournée dans le département, organisée en collaboration avec le label “Delgas production”, une structure basé a Mbour,  rien que pour la promotion des artistes et de la culture. Je les remercie au  passage.

Pour répondre à votre question, mon vrai nom est Seydina Aboubakrine Sadikh Sy. C'est le nom qui m’a été donné à la naissance. Il a été révélé à ma  mère dans un rêve, par la grâce de Dieu, alors que je n’étais pas encore né.

Donc Abou Thioubalo est votre nom d'artiste ?

(Rire)  Vous savez, j'étais un excellent footballeur,  on organisait des matchs entre jeunes dans le quartier. Quand  il m'arrivait de marquer  un but, je me tapais la poitrine, en criant haut et fort que "je suis un vrai Thioubalo". Ceci pour se glorifier et se gargariser de mon ethnie. Finalement, un de mes amis, taquin, m’a donné le nom d’Abou “Thioubalo” et voilà ce surnom me suit jusqu’à présent.  

Vous êtes un “Thioubalo” comme Baba Maal alors? 

Exact ! Je suis un lébou hal pulaar qui a ses origines au Fouta. D’ailleurs, je suis très heureux de voir à Soumbédioune, comme  ici même à Mbour, des pirogues porter mon nom, en signe de soutien à ce que je fais. Vous savez  mes parents  lébous sont très solidaires.

Vous êtes jeune et vous venez de mettre votre premier album sur le marché avez-vous une idole dans la  musique ?

Oui je suis jeune, mais il faut savoir  que j'ai toujours chanté et beaucoup chanté  "Woy Rek " (rien que la chanson). Parce que j'aime chanter, c’est mon métier préféré. Mais, je tiens à préciser et je persiste, je n’ai  pas d'idole. Seul le travail paye  et je travaille dur pour être au sommet. Que Dieu m’en donne la force! Je suis passé la où il fallait, “incha Allah”, avec le temps, ça va venir et pour ça, je remercie mes parents, surtout ma mère.

Justement  le nom de votre mère apparaît souvent, dans vos chansons. Pourquoi?

Qu’est-ce qu'on a de plus cher dans la vie si ce n’est sa  maman. Je ne connais que ma mère, mon père est mort, alors que j'étais encore trés jeune. Ma mère s'est battue, toute seule, pour nous mettre dans des  conditions de vie acceptables  et veiller sur notre éducation. Que voulez vous ? Je continuerai toujours à la remercier  "merci maman". C’est pourquoi, je lui aie dédié un tube dans mon premier album, c'est une brave et exemplaire mère. 

Comment appréciez-vous la politique du président de la République, Me Abdoulaye Wade, en tant que jeune de la banlieue de Dakar  ?

(Un des membres de son staff  coupe la conversation) Laissez-moi lui répondre ! Le président Abdoulaye Wade est le président de tout les sénégalais, c’est tout. Malgré que je sois apolitique, en tant que sénégalais, j'ai quand même mon point de vue. Vous  savez, la vie est trés dure actuellement, il faut qu’il aide la jeunesse et trouve des solutions, car nous sommes l’avenir de ce pays. Son gouvernement doit aussi redoubler d'efforts pour secourir les populations. J'ai  intitulé mon premier album "Solution". C'est vrai que c’est une chanson d’amour,  mais ça résume  tout. Les mélomanes peuvent l'interpréter de diverses manières et ça peut toujours servir. Je précise encore qu'il est le président de tout les sénégalais, puisqu'il est élu démocratiquement. Il a le devoir et l’obligation de satisfaire son peuple.  

La rumeur affirme que votre 4 / 4 vous a était offerte par un grand musicien ?

Mais c'est un véhicule, rien que du fer et du caoutchouc.

Comment trouvez-vous Mbour ?

J’y étais déjà venu chanter, il y a quelques années, invité par “Bombardier”, lors de son gala d'anniversaire, et c’était dans ce même stade. Si on me disait, en ces temps, que je viendrais, un jour, jouer un concert avec autant de monde venu répondre présent... Mais Dieu est grand et je trouve l’accueil des populations trés chaleureux.

Donc “Bombardier” est un ami ?

Lors de son combat contre Tyson, je faisais partie des chanteurs retenus pour cet évènement et j'ai chanté.

Ton dernier mot ?

Je remercie tous les sénégalais qui ne cessent de  soutenir ma modeste personne et je leur tends les mains pour recueillir leurs prières. Je remercie également les Mbourois pour la confiance qu'ils m’ont accordée. Je salue Cheikh Niang, lutteur et fils du regretté Boy Niang de Thiès. Mbour, c'est la ville de Serigne Saliou Mbacké "ci kaw ci kanam" et merci à vous aussi de La Voix Plus.       

Article paru dans La Voix Plus                 

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email