Dimanche 20 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

Mbaba Ndiaye (1er conseiller de l’ambassadeur du Sénégal au Gabon) : ‘ Il nous faut appliquer la politique de la réciprocité avec le Gabon’

Single Post
Mbaba Ndiaye (1er conseiller de l’ambassadeur du Sénégal au Gabon) : ‘ Il nous faut appliquer la politique de la réciprocité avec le Gabon’

Plus de 20 mille Sénégalais sont en situation irrégulière au Gabon. C’est Mbaba Coura Ndiaye, premier conseiller de l’Ambassadeur du Sénégal au Gabon, qui donne cette information. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, à la chancellerie, à Libreville, ce diplomate de carrière explique les difficultés que les ressortissants sénégalais éprouvent dans le pays d’Ali Bongo Ondimba, président de la République du Gabon. Pour mettre fin à la situation difficile que vivent certains ressortissants sénégalais, Mbaba Ndiaye informe que l’Etat du Sénégal va soumettre un protocole d’accord afin qu’il y ait un traitement de réciprocité entre les deux pays. 

 

Wal Fadjri : Peut-on savoir le nombre de Sénégalais qui résident au Gabon ?

Mbada NDIAYE : Si on se réfère aux estimations faites par les autorités compétentes du Gabon, il y a 30 mille Sénégalais établis dans ce pays. Sur l’Afrique centrale, ils sont estimés pour un total de 100 mille Sénégalais.

 

Est-ce que tous ces ressortissants sénégalais vivent une situation régulière dans ce pays ?

 

Non. Parce que, si on se réfère aux dernières estimations qui nous sont parvenues du Centre de la documentation du Gabon, il y a neuf mille Sénégalais en situation régulière sur les 30 mille ressortissants. On considère alors qu’il y a, au Gabon, deux tiers de Sénégalais qui sont dans une situation irrégulière. Ce qui contraint les services de l’Ambassade à souvent descendre sur le terrain pour venir en aide aux compatriotes qui éprouvent un certain nombre de difficultés.

 

Peut-on connaître la nature des difficultés que les Sénégalais éprouvent, en général, au Gabon ?

 

N’étant pas dans une situation régulière, un certain nombre de nos compatriotes font souvent l’objet d’une arrestation, surtout pendant les contrôles. Il arrive aussi qu’on saisisse les marchandises des commerçants sénégalais qui ne sont pas en règle. Beaucoup de nos compatriotes sont arrivés ici dans la période où les autorités gabonaises avaient suspendu la délivrance des cartes de séjour.

 

A quand remonte cette mesure de suspension de cartes de séjour ?

 

C’était en 2010. Il y a juste deux ans. C’est vrai que les autorités gabonaises ont toujours réfuté cette thèse. Elles soutiennent mordicus qu’elles n’ont jamais arrêté la délivrance des cartes de séjour. Mais, dans les faits, toutes les demandes de nouvelles cartes de séjour ont été refusées à nos compatriotes. C’est ce qui explique, en partie, la situation irrégulière qu’ils vivent dans ce pays. En plus de ce refus, il y a aussi le prix à payer qui est assez exorbitant. Parce que, pour qu’un Sénégalais soit dans une situation régulière ici, il doit débourser 870 mille francs Cfa dont 420 mille francs Cfa de caution de rapatriement.

 

Après avoir obtenu la carte de séjour, l’on doit débourser 150 mille francs Cfa pour renouveler cette carte de séjour, tous les deux ans. Ce que nous trouvons très cher. Il est notamment difficile à tout père de famille de faire face à une telle exigence financière. Imaginer ce père de famille, qui a, en plus de sa femme, a plus de trois à cinq enfants chez lui. Comment ce dernier pourrait trouver autant d’argent pour mettre toute sa famille dans une situation régulière.

 

Que comptez-vous prendre comme mesures pour remédier à cette situation ?

 

La réflexion est déjà en cours. Le dossier est encore à l’étude au niveau du ministère des Affaires étrangères au Sénégal. Il sera, en principe, finalisé lors de la prochaine commission mixte qui va se tenir à Dakar, en décembre 2012. A cette occasion, nous comptons soumettre un protocole d’accord aux autorités gabonaises. Nous nous battrons à faire en sorte qu’il y ait un traitement réciproque entre les deux pays.

 

Pouvez-vous être un peu plus explicite en parlant d’un ‘traitement réciproque’ ?

 

Ce que nous trouvons paradoxal, c’est le fait que les ressortissants gabonais établis au Sénégal ne paye que 70 mille francs Cfa pour obtenir leurs cartes de séjour. En effet, un Gabonais, qui veut s’établir au Sénégal, paye juste une caution de 70 mille francs Cfa. En plus de ces 70 mille, il paye juste une carte fiscale de 10 mille francs Cfa. Une carte qu’il doit renouveler à la fin de chaque année. Il y a alors un paradoxe. C’est pour apporter un équilibre à ce paradoxe que nous avons mis en place une commission mixte qui a pour mission de trouver des mesures où on pourra appliquer un protocole d’accord qui sera propre aux deux pays.

 

Il faut surtout noter qu’il y a des milliers d’étudiants gabonais qui sont établis au Sénégal à qui l’Etat du Sénégal ne demande absolument rien. Il nous faut alors faire en sorte que nos compatriotes, qui sont ou qui viendront au Gabon, bénéficient du même traitement et des mêmes faveurs. Cette commission mixte, qui se réunira en décembre prochain, cherchera ainsi à proposer aux autorités gabonaises un protocole d’accord pour que nos compatriotes aient un traitement équivalent aux ressortissants gabonais établis au Sénégal.

 

Aujourd’hui, ne craignez-vous pas qu’après la Can, il y aura d’autres rafles pour évacuer du Gabon tous les étrangers qui ne seront pas en règle ?

 

Il n’est pas exclu. C’est même sûr qu’à la fin de la Can, ils vont procéder à un contrôle. Mais, comme d’habitude, l’ambassade n’hésitera pas à descendre sur le terrain pour venir en aide ou faire libérer tous les compatriotes sénégalais qui ont maille à partir avec la police ou la justice gabonaise. A titre d’exemple, je me rappelle, qu’en 2010, les autorités gabonaises avaient arrêté beaucoup d’étrangers qui étaient dans une situation irrégulière. Elles avaient aussitôt pris la décision de les faire rapatrier au Nigeria sans pour autant se soucier de leurs pays d’origine. Mais, quand on a été informé de cette donne, notre ambassade a refusé que nos compatriotes sénégalais soient jetés au Nigeria. Les autorités gabonaises avaient fini par céder. Tous les autres étrangers, d’origine africaine, avaient été ainsi mis dans un bateau pour le Nigeria sauf les Sénégalais.

 

C’est notre président de la République, Me Abdoulaye Wade, qui a finalement envoyé des billets d’avion pour que ces Sénégalais, qui étaient dans une situation irrégulière, regagnent notre pays par voie aérienne. Il faut aussi noter qu’avant le démarrage de la Coupe d’Afrique des nations, il y a eu quelques Sénégalais qui avaient été arrêtés pour défaut de carte de séjour. On s’est aussi rendu à la police pour leur venir en aide. On a saisi le ministère de l’Intérieur du Gabon pour faire libérer ces compatriotes. Et, ils ont tous été libérés. Voilà, en résumé, les difficultés auxquelles les services de l’ambassade du Sénégal au Gabon font face à Libreville.

 

Propos recueillis, à Libreville, par M. N. SONKO


Article_similaires

15 Commentaires

  1. Auteur

    Dems

    En Février, 2012 (07:14 AM)
    bonjour :sn:  :sn:  :sn: 

    que-ce qu'il ne faut pas faire et subir pour s"en sortir :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
  2. Auteur

    Delondres

    En Février, 2012 (07:19 AM)
    le senegal,pays dela teranga,il faut qu'on change ce slogan....oeil pour oeil dent pour dent....
    Auteur

    Boy Baobab

    En Février, 2012 (07:21 AM)
    Il faut appliquer la reciprocite car les gabonais a l'aise a Dakar . Il y a un qui gagne sa vie ici a Dakar , il travaille meme Africa7 il mange nos soeurs comme pas possible. Toujours a ngonale et dans un restaurant a baobab avec les nyacks.

    Alors qu'il es a l 'aise chez nous. Il vit bien et il s'appelle urge

    Il faut lui demander les papiers
    • Auteur

      @boy Baobab

      En Février, 2012 (10:27 AM)
      oui pour la réciprocité, mais en ce qui concerne sa vie privée ce n'est pas la peine de la raconter (cela ne nous regarde pas, normalement). salam.
    Auteur

    Reciprocité

    En Février, 2012 (07:28 AM)
    au cameroun les africains de l'ouest paient la carte de sejour annuellement pourquoi au senegal les millions de guinéens ne payeraient pas une carte de sejour de 150000fcfa annuellement car ils travaillent squattent les rues et les matchés sans bourse delier senegalais delen khalat
    Auteur

    Qqq

    En Février, 2012 (08:00 AM)
    nous les africains , nous ne sommes pas encore en mesure de regler ces petits problemes entre africains.-

    Pourquoi pas faire comme les europeens?

    En europe, il s´agit simplement d´etre ressortissant d´un des pays de la EU , tu n´as plu besoin de carte de sejour ni rien , la carte d´identité de ton pays te suffit comme papier pour circuler et travailler librement. Meme nous les "MODOU-MODOU" il suffit d´avoir la carte de sejour qui dure 5ans tu peux travailler ds n´importe quel pays de l´UE. Donc pourqoi pas faire comme eux.



    vraiment nous sommes nos propres ennemis nous les africains



    Qu´en penssez vous et qui peut dire mieux ?



    ASSALAMOU ALEYKOUM WARAKHMATOULAHI TALA WABARAKATOU
    • Auteur

      A Qqq

      En Février, 2012 (09:13 AM)
      ce que tu dis là n'est pas exact, en eu il faut avoir la nationalité d'un des pays ressortissants de l' ue pour pouvoir travailler librement dans un autre pays, le simple titre de séjour te permet de te déplacer mais sans plus, tu ne peux ni travailler ni vivre dans un autre pays membre que celui qui t'a délivré ce permis de séjour de 5 ans ou plus...
    Auteur

    Yock Du Gabon

    En Février, 2012 (08:06 AM)
    actuelment pour avoir la carte il faut entrer ici avec une autorisation délivrée par le centre de documentation document que le cedoc ne delivre puls . et l'histoire de faire une operation coup de point aprés la can est sur toutes les lévres , moi jj'ai ma carte je travaille aux impots mais c'est treés difficile d'etre en regle ici . ce conseiller doit nous dire pour quoi les senegalais payent plus que les maliens et autres pays de l'afrique de l'ouest

    Auteur

    Yatma4

    En Février, 2012 (08:23 AM)
    gabonais de merd

    Auteur

    Bayefall

    En Février, 2012 (09:18 AM)
    merci bcp mbaba bagn kaaat gua mousa nek dpui ton parcours de mbacké adakar et en mission de bosnie c natif de mbacké baol

    Auteur

    Bro

    En Février, 2012 (09:23 AM)
    LES GABONAIS NE SONT-ILS DONC PAS PANAFRICAINS :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?: 
    • Auteur

      @bro

      En Février, 2012 (13:27 PM)
      il y a des panafricanistes partout ! le problème vient du gouvernement sénégalais qui continue à cautionner cette situation. ce n'est pas la faute aux gabonais, ils sont bien conscient de cette injustice.
    Auteur

    Tio

    En Février, 2012 (10:42 AM)
    raffle antie dring de merd amouniou solo ci deugbi peul fouta

    Auteur

    Le Senegalai Au Gabon

    En Février, 2012 (11:07 AM)
    tous c kille dis c faut ce parceque cest sont les election seulement il metre atattion au jean sinon ya riens les non riens dis ki connes abdoulaye wade il vaux bruyé les carte tous simplemen ça tous les moins sont bon poure pds il ne pas des militen ici au gabon voila pourqoi :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Jérome Oyambo

    En Février, 2012 (13:20 PM)
    Je trouve les propos très durs pour un diplomate de carrière. La diplomatie ne se fait pas sur la place publique. On peut défendre son pays sans verser dans l'excès. La Commission mixte sénégalo-gabonaise devant se réunir à Dakar en décembre 2012 comme le dit le 1er Conseiller, il serait à mon avis plus indiqué de poser tous ces problèmes sur la table devant les autorités concernées. En outre, le 1er Conseiller dit en parlant de ses compatriotes et en ajoutant sénégalais ? "nous avons refusé qu'ils soient jetés au Nigéria" Monsieur le 1er Conseiller ferait mieux de surveiller son langage.
    • Auteur

      @jérome

      En Février, 2012 (13:43 PM)
      il faut l'excuser. ce n'est pas son coeur normal qui parle. il a juste laissé exploser sa colère. un peu de compréhension, stp. salam.
    Auteur

    Hady

    En Février, 2012 (16:48 PM)
    moi je pense que les gabonnais ne respectent pas les africains,je ne peux pas accepte là ou les fançcias paient 50000F la carte séjours les africains déboursent 870.000T à 1200.000F sa varie par pays.je propose les autorités senegalaises de ne plus accordé de visa aux chiens gabonnais.de meme que tt ls pays acricains. :sn: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (09:42 AM)
    Ce que le gouvernement sénégalais doit faire c'est de régler le problème de pensions de retraite de nos compatriotes qui ont fait plus de 40 ans dans ce pays . Ces sénégalais qui ont rendu de loyaux services et qui ont passé toute une vie et qui sont rentrés au bercail trouvent des difficultés énormes pour percevoir leurs pensions de vieillesse . Revoyez les accords de coopérations qui existaient entre les deux pays en matière de retraite . :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (13:30 PM)
    Moi personnellement j'ai passé plus de 40 ans au Gabon. Je suis venu au Gabon en 1975 et j'ai travaillé partout ( le haut Ogooué, l'Ogooué Maritime, l'Estuaire, l'Ogooué lolo ). J'ai meme pris comme femme un gabonaise avec qui j'ai eu des enfants. Je suis rentré au Sénégal . Je bénéficie d'une pension vieillesse (retraite ) j'ai des difficultés énormes pour percevoir ma pension. Vous qui êtes nos responsables, vous qui devez protéger nos intérêts , trouvez nous des solutions afin que notre retraites soient versés au Sénégal . Comment faire parvenir à la CNSS les documents afférents à nos pensions à savoir certificat de vie et d'entretien? :question: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR