Jeudi 14 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Infrastructures

Hydraulique rurale: 113 villages autour du Lac de Guiers vont accéder à l’eau potable

Single Post
Hydraulique rurale: 113 villages autour du Lac de Guiers vont accéder à l’eau potable

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye s’est engagé, vendredi dernier, à Louga, à concrétiser la volonté du chef de l’Etat qui veut de l’eau potable pour tous les villages qui ceinturent le Lac de Guiers.
C’est une promesse du président de la République Macky Sall que le ministre Mansour Faye veut réaliser en permettant, dans un bref délai, à tous les villages qui entourent le Lac de Guiers d’accéder à l’eau potable.
En effet, lors du Conseil des ministres décentralisé tenu le 20 décembre 2012 à Louga, le président Sall avait jugé « anormal » que le lac qui donne de l’eau potable à Dakar et à d’autres régions du Sénégal ne puisse pas profiter aux populations riveraines. Cette «injustice » doit être réparée, avait estimé le chef de l’Etat. Et Mansour Faye s’est engagé à « donner corps au cri du cœur » du président.
Au total 113 villages sont concernés. Ils sont répartis comme suit : 35 dans la commune de Keur Momar Sarr, 52 dans la commune de Nguith, 15 dans la commune de Mbane et 11 dans la commune de Syer.
« Une mission composée des directeurs de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), de la Sénégalaise des eaux (Sde) et de la direction de l’hydraulique va séjourner, au plus tard dans un mois, dans la région. Elle rencontrera les maires et acteurs à la base pour faire des propositions concrètes permettant de régler définitivement cette situation », a assuré le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui a présidé un Crd spécial consacré au Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du Lac de Guiers (Prefelag).
La rencontre a permis aux participants (élus, autorités administratives, acteurs sociaux et chefs de villages) d’échanger sur les réalisations de ce projet et son impact sur les populations. En plus de créer des centaines d’emplois, le projet va booster les stratégiques secteurs de l’élevage, de la pêche et du tourisme. Mieux son potentiel hydraulique permettra d’irriguer 60.000 ha. Le ministre veut que, dans cinq ans, tous les villages du Sénégal (qui n’ont pas encore le liquide précieux) accèdent à l’eau potable.
« Nous allons réaliser des projets partout pour satisfaire les populations », a promis Mansour Faye.
200 m3 supplémentaires à Ndiock Sall. Après le Crd, le ministre de l’Hydraulique et sa délégation se sont rendus à Ndiock Sall (département de Louga) pour y inaugurer le nouveau forage réalisé par la Société nationale des eaux du Sénégal. L’ouvrage, d’une capacité de 200 m3 cube/heure, permettra d’assurer la couverture des besoins en eau potable de cinq localités de Louga et de Saint-Louis : Ndiock Sall, Fass, Mpal, Rao et Ngandiol. Coût du projet : 227 millions de FCfa dont 130 millions pour l’équipement.
« Cette philosophie d’action va se poursuivre. L’Etat fera encore et plus pour les populations rurales », a promi Mansour Faye qui a, séance tenante, demandé au directeur de la Sones Charles Fall de réaliser 88 branchements sociaux pour les populations de Ndiock Sall. «Nous n’avons pas les mots justes pour remercier le chef de l’Etat », s’est exprimé le maire de Ngeune Sarr, Ibrahima Top qui a vivement salué la politique volontariste du président de la République.

Macky Sall présentera le Preferlo à la Cop 21. C’est le ministre Mansour Faye qui a donné l’information. « Le président de la République va profiter de la conférence sur le climat prévue à Paris pour présenter au monde entier le Projet de restauration des fonctions écologiques du Ferlo (Preferlo), un des projets phares de son mandat », a confié le ministre de l’Hydraulique en marge de l’inauguration du forage de Ndiock Sall. Ce projet est d’une importance certaine de par son tracé : Lac de Guiers-Dahra-Ranéro. Plus de 400 km de transfert d’eau. L’impact socioéconomique est donc réel. Il favorisera le développement de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, du tourisme etc. « La Banque africaine de développement (Bad) qui va aider le Sénégal à réaliser cet important projet a fini de boucler les études », a-t-il expliqué.

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email