Samedi 25 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Insolite

Les comportements les plus irritants en avion

Single Post
Les comportements les plus irritants en avion

Le calme à bord. C'est ce qu'a exigé dernièrement l'association américaine des personnels de cabines - près de 60.000 membres - lorsque le régulateur américain des télécoms a lancé l'idée d'autoriser les passagers à téléphoner à bord. La Commission européenne avait initié le mouvement en donnant le feu vert aux compagnies aériennes d'offrir à leur passager la possibilité d'accéder aux réseaux et télécommunications 3G et 4G.Ce qui revient à dire que dans un avenir proche, la quiétude d'un vol pourrait être perturbée par des conversations téléphoniques sans intérêt. Des médias américains, comme le HuffPost ou CNN, ont saisi l'occasion d'interroger des passagers sur les comportements les plus irritants rencontrés lors d'un vol.

Prendre toute la place dans le porte-bagage
Qui n'a jamais été confronté à un voisin qui débarque en cabine avec une grosse valise, une poussette et un sac rempli de provision et qui décide de les "ranger" dans le porte-bagage où vous avez soignement replié votre veste ou déposé votre couvre-chef. À voir sa détermination à tout caser au même endroit, vous pouvez être sûr qu'il empiétera sur l'espace qui vous est dévolu. Au mépris de votre maniaquerie et de vos effets personnels.

. Le film
Le divertissement phare d'un vol long courrier peut être gâché par un voisin - proche ou dans votre axe de vue, à quelques rangées - qui regarde le même film que vous. Et bien sûr, il a quelques scènes d'avance sur vous.

. Le tremblement compulsif des jambes
Tenter de reproduire le mouvement d'un piston de moteur avec ses jambes est rarement apprécié dans un espace réduit. Qu'il soit une réaction au stress ou une simple habitude. 

. Embarquer avant votre groupe
Dans un souci pratique, il est fréquent que les passagers soient répartis en groupes, établis en fonction du numéro de siège. L'inquiétude de ne pas avoir de place dans le porte-bagage situé juste au-dessus de votre tête ne doit pas vous faire perdre la plus élémentaire des courtoisies.

. Les pleurs d'enfants
Bon, c'est pas joli joli. On est bien d'accord. Et les premiers embêtés sont les parents impuissants face aux pleurs incessants de leur progéniture. Pourtant, on en vient à grommeler, de manière aussi naturelle que le sont les lamentations d'un nourrisson. Un état d'esprit impossible à réprimer tant qu'on n'a pas voyagé avec ses propres enfants.

. Le voisin hyperactif
Beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte pour rendre un vol agréable. Et votre voisin apparaît en première ligne. La promiscuité rend familier ce parfait étranger sur lequel on peut vite déverser haine et mépris. Surtout si le bougre a décidé de faire des allers-retours aux toilettes ou de se dégourdir les jambes tous les quarts d'heure. Bien entendu, s'il porte les mêmes vêtements que lors de la fondue bourguignonne de la veille, le pauvre n'aura même pas besoin de bouger pour s'attirer votre antipathie.

. Jacasser au téléphone
Le coup de fil à la famille peu de temps après avoir atterri est déjà très mal vu; c'est dire si l'appel en plein vol est mal perçu.

. La bouffe odorante
Vu la quasi disparition de la gratuité des services à bord, beaucoup de passagers anticipent le petit creux et embarquent avec eux un sandwich fourré d'ingrédients qui peuvent, en certain cas, répandre leur odeur quelques rangs plus loin et couper la faim des voisins. Evitez donc le salami si vous souhaitez rester en bon terme avec le reste de la cabine.

. Parler à voix-haute
Certes, un avion n'est pas une bibliothèque, mais quand même. 

. La bataille de l'accoudoir
Vu l'espace accordé en classe économique, le moindre centimètre de confort compte. Et l'accoudoir est là pour nous rappeler que le voisin jouera des coudes pour élargir son domaine. 

. Le siège du milieu vide
Dieu soit loué, le siège du milieu est vide! Hélas, le temps de remercier le Seigneur, le voisin se sert du siège vacant pour entreposer sa veste, ses magazines et son coussin de voyage gonflable. 

. Se moucher, tousser ou éternuer
Partager le même espace ne signifie pas partager ses germes. D'autant que l'air conditionné peut affecter les plus sensibles.

. Jouer à des jeux vidéos sans couper le son
Si les jeux vidéos peuvent rendre épileptique, leur bande-son peuvent rendre fou. Et peuvent être aussi irritants et omniprésents qu'un acouphène.

. Essayer de débarquer en premier
L'envie de sortir du zinc au moment où celui-ci est arrivé à bon port peut faire perdre patience. Pas de chance, vous occupez les derniers rangs. Cependant, rien ne vous autorise à pousser tout le monde pour sortir en premier. 

. Négliger son hygiène corporelle
Tout est dit. Prendre l'avion ne dispense pas de se doucher le matin, avant d'embarquer. Si vous êtes chanceux, l'équipage met des déodorants à disposition. Merci, cependant, de ne pas uniquement compter sur lui. 

. Se mettre pieds nus
La moquette d'une cabine peut se montrer accueillante et vos pieds souffrir d'un gonflement lié à l'altitude et l'immobilisme. Mais, visiblement, se mettre pieds nus est une limite à ne pas franchir. Surtout si on décide de les laisser trainer dans l'allée. Le summum de la grossièreté étant de se rendre pieds nus aux toilettes. Un avion n'est pas un salon. 

. Monopoliser les toilettes
Cette remarque est destinée à toute personne qui a l'habitude de lire  aux toilettes. Ou qui souhaiterait assouvir un vieux fantasme. 

. L'inclinaison du siège
Sans doute la source de nombreuses prises de bec entre passagers. Il est tentant de s'étendre (et surtout d'incliner le siège jusqu'à susciter une réaction de la personne assise derrière vous), mais pour éviter d'énerver votre voisin ou tout simplement d'être tenu responsable d'avoir renversé son plateau repas, mieux vaut limiter l'inclinaison du siège. 

. Frapper ou cogner le siège avant
La palme de l'irritation; d'autant que la légèreté des sièges, calculée au gramme près par les ingénieurs, répercute la moindre secousse venue de l'arrière. Certes, le peu de place laissé pour les jambes peut entraîner quelques chocs, mais tentez de les limiter. Petite remarque: si la personne de devant ne respecte pas le point précédent, inutile de manifester votre mécontentement en frappant sur le repose-tête. Une simple remarque courtoise suffit.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email