Vendredi 03 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Coronavirus: un confinement efficace mais une trop faible «immunité collective»

Single Post
Coronavirus: un confinement efficace mais une trop faible «immunité collective»
La revue scientifique américaine Science publie une étude sur l'impact du confinement sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France. Cette mesure de près de deux mois a prouvé son efficacité mais sa levée fait peser le risque d'une seconde vague épidémique.

L'étude des chercheurs de l'institut Pasteur ne se repose pas seulement sur le nombre d'hospitalisations et de décès signalés chaque jour. Elle prend aussi en compte le fait que de nombreux Français ne développent pas de symptômes. Ou si peu qu'ils ne sont pas enregistrés comme des cas avérés de Covid-19.

Pour comprendre la dynamique des infections, mêmes bénignes, les auteurs de l'article paru ce mercredi dans la revue Science se sont penchés sur une enquête détaillée de l'évolution de la maladie à bord du bateau de croisière, le Diamond Princess, où le virus avait été détecté. Début février, ses quelque 3 700 passagers avaient été maintenus en quarantaine. Tous avaient été testés.

Taux de reproduction en très nette baisse

En recoupant ces données et celles de la France, les chercheurs en concluent qu'avant le confinement, le taux de reproduction de la maladie, sur le sol français, était de 2,9. En clair, un malade transmettait le Covid à près de 3 autres personnes. Après 55 jours de confinement, ce taux est tombé à 0,67. Quand ce taux de reproduction baisse en dessous de 1, l'épidémie recule.

L'étude note aussi que 3,6 % des personnes infectées ont dû être hospitalisées, et que 0,7 % ont succombé au Covid-19. Des disparités très fortes sont apparues en fonction de l'âge : la mortalité est de 10,1 % chez les plus de 80 ans et de 0,001 % chez les moins de 20 ans.

Moins de 5 % de la population infectée

Le confinement a donc prouvé son efficacité en matière de transmission de la maladie. Revers de la médaille, il a limité l'immunisation de la population. Au 11 mai, 2,8 millions de personnes ont été infectées, estime l'étude, soit 4,4 % des Français. En Île-de-France et dans le Grand Est, les deux régions les plus touchées par l'épidémie, la proportion est estimée respectivement à 9,9 % et 9,1 %.

Or, soulignent les auteurs de l'article, sans vaccin, « il faudrait qu'environ 65 % de la population soit immunisée pour que l'épidémie soit maîtrisée par la seule immunité ». Selon eux, pour éviter une seconde vague de contamination, le pays ne peut donc se passer de mesures de contrôle efficaces et de distanciation sociale stricte, pour réduire au maximum les risques de transmission.

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Mai, 2020 (06:55 AM)
    En tout cas l'immunité collective n'est toujours pas encore prouvée. Retourner à une vie "normale " avec les mesures barrières est conseillée.
  2. Auteur

    En Mai, 2020 (07:36 AM)
    Quand il y a beaucoup de mesures prises en même temps c'est très difficile de dire que tel mesure était efficace ou telle autre ne l’était pas. Le taux de reproduction dans une période ou les gens pensaient que la maladie n’était si mortelle et la période ou on réalise qu'elle fait des hécatombes sera forcement différente. Je ne suis pas sur si c'est pas le temps avec la mort des personnes fragiles ou l'affaiblissement du virus par les mutations qui ont été la source de l'affaiblissement du virus ou le changement de saison. Il y a trop de choses non maîtrisée avec ce virus que je resterai très prudent avec toutes les observations des chercheurs.
    Auteur

    As

    En Mai, 2020 (08:06 AM)
    C’est ça qui nous manque au Sénégal ; nos chercheurs ne font que parler (leurs propres convictions) alors qu’il faut des études .

    Il faut des études objectives pour décider .

    Actuellement c’est les émissions comme Diakarlo qui sont les études avec des invités peu talentueux et pas intellectuels.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2020 (09:18 AM)
      chroniqueurs parmi lesquels, un particulirement se croit expert en tout (pharmacie, virologie, économie, etc.)
    Auteur

    Dioufel

    En Mai, 2020 (08:36 AM)
    Le confinement n est pas la solution car il n fait que différer le rush.on n peut pas se confiner à vie et le virus se confine aussi tout en faisant des dégâts sur place .laisser circuler et vivre avec était la meilleure solution. Mais la peur a primé sur la raison et c est dommage.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email