Mercredi 01 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Au moins 31 migrants morts dans la Manche : le naufrage le plus meurtrier depuis 2018

Single Post
Au moins 31 migrants morts dans la Manche : le naufrage le plus meurtrier depuis 2018
C'est un pêcheur qui, en début d'après-midi, ce mercredi, a découvert une quinzaine de corps flottant dans la Manche, au large de Calais. Le bilan s'est depuis alourdi : au moins 31 migrants sont morts noyés alors qu'ils tentaient de rejoindre les côtes britanniques. Un drame de plus, le plus meurtrier depuis 2018 et l'envolée des traversées entre la France et le Royaume-Uni. "La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière", a réagi dans la soirée Emmanuel Macron. Le Premier ministre Jean Castex organisera jeudi matin une réunion interministérielle "à la suite du naufrage dramatique", a annoncé Matignon.  

Dans la journée, d'importants moyens de secours ont été déployés. Deux hélicoptères, un patrouilleur, une vedette côtière et un canot ont effectué des recherches, selon la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. "Le CROSS met en oeuvre un dispositif aérien et maritime visant à rechercher d'éventuelles autres personnes à la mer ainsi qu'à évacuer les personnes retrouvées. Le pronostic vital de certains naufragés semble malheureusement engagé", précise le communiqué. Aux abords du port de Calais, une vingtaine de véhicules de secours ont également pris en charge les victimes. Le parquet de Dunkerque a annoncé de son côté l'ouverture d'une enquête pour "aide à l'entrée au séjour irrégulier en bande organisée" et "homicide involontaire aggravé." Quatre passeurs suspects ont déjà été arrêtés, a annoncé le gouvernement mercredi soir. "Les premiers responsables de cette ignoble situation, ce sont les passeurs, a déclaré sur place Gérald Darmanin. Ce sont des criminels qui, pour quelques milliers d'euros, organisent des traites d'êtres humains." 

Plus de 21 000 traversées depuis le début de l'année

"Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère", a publié sur Twitter le Premier ministre Jean Castex. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin était attendu dans la soirée au port de Calais, puis au centre hospitalier de la ville. A Londres, le Premier ministre a convoqué une réunion de crise. Boris Johnson s'est dit "choqué, révolté et profondément attristé" par le drame.

Depuis le début de l'année, les tentatives de traversées de la Manche se sont multipliées. Début novembre, près de 850 migrants avaient réussi à gagner l'Angleterre. Depuis le 1er janvier 2021, plus de 21 000 personnes auraient ainsi réussi la traversée. Face au verrouillage croissant du port de Calais et de l'Eurotunnel, qui relie les deux pays, les migrants tentent de plus en plus la traversée par la mer. Trois personnes sont déjà mortes ainsi depuis le début de l'année. Quatre autres sont toujours portées disparues. Ces trois derniers mois, les tentatives de traversées migratoires de la Manche à bord de petites embarcations ont doublé, avait mis en garde vendredi dernier le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, Philippe Dutrieux, dans un entretien avec l'AFP.

"Le jour de trop"

Face à cette situation dramatique, les responsables associatifs ne cessent d'alarmer. "Les gens meurent dans la Manche qui est en train de se transformer en cimetière à ciel ouvert, comme la Méditerranée, a ainsi alerté Pierre Roques, coordinateur de l'Auberge des migrants, une association humanitaire calaisienne. Tant que l'Angleterre sera en face, les gens continueront à traverser." "C'est le jour de trop", a réagi de son côté sur BFM TV la maire de Calais, Natacha Bouchart.  

Dans ce dossier des migrants bloqués à Calais en attende de gagner le Royaume-Uni, Londres et Paris se renvoient chacun les responsabilités. S'ils ont convenu de renforcer leur coopération pour tenter de tarir les départs, aucune solution durable ne semble émerger. "Tant que des voies de passage sûres ne seront pas mises en place entre l'Angleterre et la France, ou tant que ces personnes ne pourront pas être régularisées en France, que Darmanin vienne ou pas à Calais, il y aura des morts à la frontière", a ainsi déclaré à l'AFP Charlotte Kwantes, responsable d'Utopia56, une association qui vient en aide aux exilés.
 


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email